Articles Tagués ‘Politique’

Dans notre société où la parole seule d’un journaliste, d’un homme politique ou d’une célébrité a le droit de se faire entendre, le citoyen ne peut que se taire et subir. Pourtant, lui aussi a le droit de s’exprimer même au mépris de la parole officielle et des discours plus ou moins formatés. Des commentaires au vitriol sur la politique et ses élus, la religion et ses dérives, les scandales, l’intolérance, l’homophobie, la bêtise, la violence, les non-dits, les médias, … qui offrent une image pas toujours ragoûtante de notre univers si particulier que nous partageons tous en commun.

Plus de 260 textes entièrement revus et corrigés par mes soins et destinés à toutes celles et ceux qui n’ont pas peur d’affronter la réalité.
https://www.morebooks.de/store/gb/book/paroles-de-citoyen:-et-si-je-disais-tout/isbn/978-3-659-55960-0

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Le sacrifice du sens sur l’autel de la marchandisation et l’inversion des valeurs déguisée en triomphe de la liberté sont encouragés par une caste de privilégiés hypocrites. La stupidité et la démence des politiciens et des imposteurs culturels entraînent l’humanité vers sa propre négation.

(Note : Le titre fantaisiste de cette vidéo sur Youtube n’a pas de rapport avec les propos de Michel Onfray)

00000000000000000000000000000000000000

Flüchtlinge: Friedrich warnt: IS-Kämpfer und muslimische Schläfer

« Nous avons perdu tout contrôle. L’accueil des immigrants est une énorme faute politique »

Ce sont les mots de Hans-Peter Friedrich, ministre de l’Intérieur de 2011 à 2013, qui met en garde contre l’arrivée incontrôlée dans l’UE de masses « d’immigrants dont on ne sait absolument rien ». Friedrich s’était déjà attiré en tant que ministre les foudres des médias bien-pensants et les critiques du président fédéral en affirmant que « Rien dans l’histoire ne démontre que l’islam appartient à l’Allemagne ». Une évidence politiquement incorrecte. Dans les colonnes du journal Passauer Neue Presse, cet homme politique du parti frère en Bavière (CSU) des « chrétiens-démocrates » du CDU de la chancelière Angela Merkel ne mâche pas ses mots à l’égard de la politique de cette dernière : « C’est une énorme faute politique qui peut avoir des conséquences dramatiques. Nous risquons de payer très cher le fait de ne pas enregistrer ces gens, de ne pas contrôler leur identité. Nous avons perdu tout contrôle. » Il ajoute aussi : « Nous risquons des attentats, nous devons fermer nos frontières. Il vaudrait mieux que le gouvernement de Berlin s’y prépare dès maintenant. »

L’ancien ministre défend aussi la position des pays de l’Est qu’il considère comme tout à fait compréhensible. Ces pays (Pays baltes, Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, Roumanie et Bulgarie) refusent les quotas obligatoires et ceux qui sembleraient le plus prêt à accepter le nombre d’immigrants clandestins que souhaite leur imposer la Commission européenne (Pologne et Lituanie) ont à faire face à des manifestations populaires, comme hier samedi à Varsovie où une dizaine de milliers de personnes étaient venu dire leur opposition à l’immigration-islamisation.

Manifestation de Varsovie sous le slogan : « Aujourd’hui des immigrants, demain des terroristes » :

(Une manifestation où Martin Schulz, le président du Parlement européen s’est fait traiter de « porc allemand » pour avoir menacé qu’il serait fait usage de la force contre ceux qui refuseraient les quotas de migrants)

 

Et ce n’est pas que l’ancien ministre qui critique la politique du gouvernement fédéral formé par la « grande coalition » (CDU-CSU et SPD). C’est aussi toute la CSU bavaroise et le gouvernement du land de Bavière qui se trouve en première ligne face à l’arrivée des clandestins. Munich est littéralement submergée, et le gouvernement bavarois doit rencontrer le premier ministre hongrois Viktor Orbán en début de semaine pour discuter ensemble des solutions à adopter, en court-circuitant le gouvernement d’Angela Merkel ! Une décision qui lui vaut les critiques acerbes de la presse, mais pas de toute la presse.

LIRE-LESEN-READ-LEER: http://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/13-09-2015/allemagne-nous-avons-perdu-tout-controle-laccueil-des-immigrants-est-une-enorme-faute-politique#.VfahEZeVeJc

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ex-Innenminister Friedrich: „Wir haben die Kontrolle verloren“

Hans-Peter Friedrich (2012): Scharfe Kritik an Merkels Asylkurs Foto: dpa

Hans-Peter Friedrich (2012): Scharfe Kritik an Merkels Asylkurs Foto: dpa

BERLIN. Der ehemalige Bundesinnenminister Hans-Peter Friedrich (CSU) hat die derzeitige Asylpolitik der Bundesregierung gegeißelt. Die Entscheidung, Asylsuchende aus Ungarn unkontrolliert ins Land zu lassen, sei „eine beispiellose politische Fehlleistung“ und werde „verheerende Spätfolgen“ haben, sagte der CSU-Politiker der Passauer Neuen Presse.

LESEN:https://jungefreiheit.de/politik/deutschland/2015/ex-innenminister-friedrich-wir-haben-die-kontrolle-verloren/

0000000000000000000000000000000000000000000000

Les services étrangers se servent eux aussi allègrement dans les données volées par la France à ses citoyens et aux internautes étrangers. Selon Le Monde, l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et son homologue britannique, le GCHQ, s’adressent régulièrement à la DGSE pour récupérer des « blocs » concernant des régions du monde particulièrement surveillées par la France, dont notamment le Sahel.

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

france surveillance massive« Les services secrets volent « des milliards de données » aux Français avec la plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), selon « Le Monde ».

C’est bien pire que ce que l’on craignait. Selon les informations du Monde, la France a mis en place depuis 2007 un système de surveillance massive qui dépasse les pires craintes des défenseurs des libertés. La plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), installée « pour l’essentiel » dans les bâtiments du siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) à Paris, dispose des plus puissants calculateurs de France et intercepte puis stocke « des milliards de données françaises et étrangères ».

Gérée par la DGSE, les espions qui assurent la préservation des intérêts français hors du territoire national (en théorie…), la PNCD est aussi une source majeure d’informations pour les autres services de renseignement, tels que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), mais aussi…

View original post 648 mots de plus

Russie: Medvedev appelle à la consolidation face à la crise

MOSCOU, 28 janvier – RIA Novosti/La Voix de la Russie Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a appelé mercredi à la consolidation face à la crise indépendamment des préférences politiques.

« Face à la crise, la consolidation est indispensable. On doit même écarter ses préférences politiques. Il est clair que chaque force politique a ses préférences politiques, et Russie Unie répond de tout le pays, car nous nous trouvons au pouvoir. Quoi qu’il en soit, la consolidation est à présent extrêmement nécessaire », a déclaré le chef du gouvernement lors d’une rencontre avec les responsables du parti Russie Unie.

RIA Novosti

Chasse aux sorcières et hystérie antiterroriste.

La liberté d’expression vit sans doute ses dernières heures. Comme on pouvait le craindre, le gouvernement a récupéré sans vergogne l’émotion collective suscitée par la fusillade de Charlie Hebdo pour mettre en place un véritable régime d’exception comparable au Patriot Act étasunien. Ce tour de vis sécuritaire survient dans un contexte déjà marqué par de nombreuses atteintes aux libertés publiques avec la dissolution de mouvements nationalistes, la jurisprudence Dieudonné et deux lois antiterroristes.

Cette véritable chasse aux sorcières a d’ores et déjà fait de nombreuses victimes en particulier parmi les enfants. Nous publions ci-après une série de témoignages édifiants qui en disent long sur l’état actuel des libertés.

arton1347-0eaba

Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de trois ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008).

LIRE: https://bourgoinblog.wordpress.com/2015/01/26/chasse-aux-sorcieres-et-hysterie-antiterroriste/

———————————

Image à la Une

Leguida

les AZA subversifs

PEGIDA étant – pour nos amis frenchies – un mouvement anti-islam allemand – ou plus précisément «Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes» («Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident») – qui a récupéré la grande manifestation de ce dimanche à Paris pour gonfler ses rangs à Dresde. C’est ainsi que dans la soirée de ce lundi 12 janvier 2015, les pro-PEGIDA se sont regroupés à Dresde – très belle ville ex-est-allemande – pour se retrouver à plus de 25’000 pingouins, soit 5’000 de plus depuis les attentats contre Charlie-Hebdo, récupérant ainsi les raisons valables à l’existence de leur douzième manifestation depuis octobre 2014.

Pour la petite histoire, PEGIDA a vu le jour au mois de mars 2014 avec 500 islamophobes qui râlaient contre l’islam – quoique le groupe se partage encore entre les musulmans et les islamistes -, contre les demandeurs d’asile, contre les politiciens et contre les merdias.

View original post 403 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Une dette qui atteint 180% du PIB malgré deux « restructurations ». L’austérité à la hache a tué la croissance, la Grèce va de nouveau faire faillite. Cette économiste dit ce que l’on dit sur le blog depuis des années : Il aurait fallu laisser la Grèce sortir de l’euro et dévaluer. Mais l’euro est une monnaie politique, il ne faut jamais l’oublier. Qu’importe si cette monnaie est une vraie imbécillité (voire un crime) sur le plan économique ! Et puis aujourd’hui la perspective d’un retour à la réalité effraie tellement les esprits… OD

(Europe 1, 29 décembre 2014)

View original post

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Pierre Moscovici merveilles« Que vous ayez ou non de l’argent, dépensez-le. Voilà ce que conseille aujourd’hui le gouvernement ukrainien.

Cette philosophie n’est bien entendu pas différente de celle de n’importe quel autre pays, y compris des Etats-Unis.

Mais l’Ukraine est proche du défaut.

Voici un extrait de l’article Ukraine Can’t Scrimp on Military Spending as S&P Rating Cut :

Le lendemain de la réduction de la note de crédit de son pays, le président ukrainien a annoncé que le budget de l’an prochain ne devrait pas prévoir d’économies sur le domaine militaire, et devrait prendre en ligne de compte la possibilité d’une invasion.

« La guerre nous a rendus plus forts, mais elle a détruit notre économie, a déclaré Poroshenko. Il y a un domaine sur lequel nous ne pouvons nous permettre de faire des économies, et c’est celui de la sécurité nationale ».

L’Ukraine finalise son plan fiscal pour l’an prochain, alors que le…

View original post 333 mots de plus

Street Télé Virtuelle

Faut-il craindre le pire dans les mois à venir ? C’est en tout cas l’exaspération grandissante des Français qui ressort de la dernière note confidentielle rédigée par le ministère de l’Intérieur à partir des rapports transmis par les préfets.Publiée le 27 septembre, cette note a été jugée suffisamment préoccupante pour être communiquée aux principaux dirigeants de la majorité, comme le révèle Le Nouvel Observateur.

Il en ressort un mécontentement croissant des Français, sur fond d’aigreurs accumulées. Le premier point du rapport souligne ainsi le « sentiment d’abandon » ressenti par le monde rural, qui s’inquiète du redécoupage cantonal. Selon les préfets, ce dernier fait l’objet de « débats enflammés dans les exécutifs locaux », où l’on redoute les « conséquences d’un tel redécoupage sur le maillage territorial des services publics et l’éligibilité à certaines subventions ou projets d’équipement ».

« Matraquage fiscal » et délinquance

« L’hégémonie des métropoles », que le gouvernement serait en train d’organiser via…

View original post 205 mots de plus