Archives de la catégorie ‘FBI’

ciaL’homme qui était agent de la CIA à Durban en 1962 a précisé son rôle. Une révélation qui devrait attiser les pressions pour que l’agence ouvre enfin ses archives.

Publié le 16 mai 2016

La CIA n’a jamais officiellement admis avoir contribué à l’arrestation de Nelson Mandela, sur une route non loin de Durban, le 5 août 1962, un épisode qui a conduit le militant anti-apartheid à passer vingt-sept années de sa vie en prison. Une interview posthume de son agent à Durban, Don Rickard, révélée par le « Sunday Times », vient confirmer ce que l’on soupçonnait déjà. Rickard reconnaît avoir lui-même donné aux autorités le tuyau qui a permis l’arrestation de Mandela, qui se faisait alors passer pour le chauffeur éthiopien d’un blanc, sous le nom de « David Motsamayi ».

« J’ai découvert quand il venait [à Durban] et comment il venait… C’est à partir de là que j’ai été impliqué et que Mandela a été attrapé », a confié Rickard au metteur en scène John Irvin, dans le cadre de la préparation d’un film, « Mandela’s gun » qui revient sur la vie du militant, lorsqu’il était encore un guerillero armé.

LIRE plus:http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160516.OBS0575/c-est-bien-la-cia-qui-a-declenche-l-arrestation-de-nelson-mandela.html

00000000000000000000000000000000000

La grille du « camp six » de Guantanamo, le 19 janvier 2012, à Cuba ( AFP/Archives / JIM WATSON )

La prison  en chiffres

AFP le 23/02/2016
Plus de quatorze ans après l’ouverture de Guantanamo, le 11 janvier 2002, la prison militaire qui a cristallisé le sentiment anti-américain post 11-Septembre et que Barack Obama cherche à fermer depuis 2009, renferme encore 91 détenus dont le transfèrement pose question.
CUBA_-_FCV_chartee_web_copie_cle8ffd71

– Américaine depuis 1903

Le centre de détention a ouvert en janvier 2002 sur une base navale américaine de la côte sud-est de l’île du Cuba. Cette enclave de 117 km2 (dont seulement 49 km2 de terre ferme) avait été cédée par Cuba aux Etats-Unis en 1903, pour remercier son puissant voisin de son aide dans la guerre contre les Espagnols.

Les premiers prisonniers arrivent sur la base située à 1.000 km de La Havane, dans la foulée des attentats du 11-Septembre. Ces détenus sont qualifiés de « combattants ennemis » par l’administration de George W. Bush et privés de leurs droits fondamentaux.

– 91 prisonniers restants

Il reste à ce jour 91 détenus dans cette prison qui en a accueilli jusqu’à 680 en 2003. Au total, quelque 760 prisonniers sont passés par Guantanamo, dont 85% ont depuis été transférés sous conditions. L’administration Obama affirme avoir procédé à 147 transfèrements, …..

lire la suite: http://www.boursorama.com/actualites/quatorze-ans-apres-la-prison-de-guantanamo-en-chiffres-a64d453d7e571d06acbcf8b2e1904e94

°°°

GUANTANAMO BAY GUARDS TOLD – ‘TREAT PRISONERS AS ANIMALS’

°°°

Obama veut fermer Guantánamo avant son départ (mais les chances sont minces)

Le président américain a annoncé mardi un plan pour fermer la prison militaire de Guantánamo. Jusqu’à 60 prisonniers pourraient être relocalisés sur le territoire américain. Reste à convaincre le Congrès…
Une tour de garde à Guantanamo (PAUL J. RICHARDS / AFP FILES / AFP)Une tour de garde à Guantanamo (PAUL J. RICHARDS / AFP FILES / AFP)
 

Lire: http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/elections-americaines/20160223.OBS5180/pourquoi-obama-veut-reussir-a-fermer-guantanamo-avant-son-depart.html

000000000000000000000000000000000

Le Blog de la Résistance

Symboles de la NSA et du BND

Selon la presse allemande, le BND aurait utilisé les informations de la NSA pour mener des activités d’espionnage en Europe occidentale. Parmi les cibles figurent la Commission européenne, la gouvernement français et les groupes industriels comme EADS (aujourd’hui Airbus Group). D’après Welt am Sonntag, le BND espionnait également des citoyens belges. L’opposition compte découvrir quels étaient les raisons concrètes de cet espionnage de la NSA avec l’aide des renseignements allemands.

Dans une interview accordée à la première chaîne allemande, Gregor Gysi a déclaré: « Nous pensions au départ que le gouvernement n’en savait rien.

Gregor Gysi, chef de la fraction du parti Die Linke au Bundestag, a exigé du comité parlementaire chargé d’enquêter sur l’activité de la NSA américaine en Allemagne qu’il auditionne sous serment la chancelière Angela Merkel. Z .

Le chef du Service…

View original post 281 mots de plus

Un Citoyen

Je suis natif de ce beau et grand pays, multicolore et multiculturel qu'ont appelait autrefois la Yougoslavie. Un pays, mon pays, détruit par cet Occident dit civilisé et démocratique et jeté aux chiens de guerre occidentaux. Tout ça pour du pognon; la seule vraie valeur occidentale.

Je vis par ici, en France, depuis un peu plus de 45 ans, je suis donc un acteur et observateur. Mais le fait d'avoir vécu une partie de ma vie de l'autre côté de la barrière idéologique me permet de faire des comparaisons et une analyse plus réaliste de ce monde-ci.

Filo

Par Filo – Le 19 mai 2015

http://lesakerfrancophone.net/la-macedoine-un-pion-americain-sur-lechiquier-balkanique
2015-05-22_13h33_04La Macédoine, Македонија est l’une des six républiques de l’ex-Yougoslavie, tout au sud sur la carte ci-jointe, mais aussi la plus pauvre et la plus fragile.

Environ 2 500 000 habitants sur une superficie de 25 713 km² (un peu plus petite que la Belgique). La capitale du…

View original post 3 197 mots de plus

Le Monde.fr avec AFP | 26.03.2015 à 20h58

Des policiers américains de l’Agence fédérale de contrôle des stupéfiants (Drug Enforcement Administration, DEA) recevaient des prostituées, de l’argent, des armes et d’onéreux cadeaux des cartels de la drogue lorsqu’ils étaient en enquête à l’étranger, révèle un rapport publié jeudi 26 mars.

Ce rapport de l’inspecteur général du ministère de la justice a été réalisé après la révélation que des agents du gouvernement avaient passé des soirées avec des prostituées lors d’un voyage présidentiel en Colombie, en 2012. L’enquête a porté sur les agissements entre 2009 et 2012 des policiers de quatre agences fédérales, celle contrôlant les stupéfiants (DEA), celle contrôlant l’alcool et les armes (ATF), le FBI et les US Marshals chargés de la sécurité en vol, précise un communiqué accompagnant le rapport.Un policiers américain de l'Agence fédérale de contrôle des stupéfiants (Drug Enforcement Administration, DEA).

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/03/26/les-cadeaux-des-cartels-de-la-drogue-aux-stups-americains_4602384_3222.html#eoE8lS8CVZFpAJER.99

0000000000000000000000000000000000000000000000000

le monde à l'ENVERS

CARTES SIM TEL PORTABLE

La carte SIM de votre smartphone est sans doute compromise. Et par conséquent, vos communications aussi. C’est sans doute la plus grosse bombe, jusqu’ici, lâchée par Edward Snowden, cette fois via des documents fournis au site The Intercept. La NSA et son homologue britannique, le GCHQ, ont réussi la casse du siècle en dérobant les clés de cryptage des cartes SIM du premier fabricant mondial, le groupe franco-néerlandais Gemalto.

View original post 462 mots de plus

le monde à l'ENVERS

Au fait ces « faux complots terroristes » ici clairement dénoncés seraient ils l’unique spécialité du FBI ou celui-ci aurait-il fait des émules tout autour de lui (chez les alliés des Etats-Unis par exemple) que ce soit à des fins politiques et/ou économiques…

View original post 18 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Phénomène passionnant, de plus en plus de vérités inavouables sortent en ce moment sur les manipulations et les mensonges qu’on a tenté de nous faire gober au plus haut niveau depuis des années : du 11 septembre aux guerres « contre le terrorisme » au Moyen-Orient, en passant par « l’agression russe » en Ukraine… Qui complote contre qui ? Et qui tire les ficelles ? OD

(France 2, Envoyé spécial, 12 février 2015)

View original post 337 mots de plus

Universal Journal Review

Wall Street Journal: DEA Uses License-Plate Readers to Build Database for Federal, Local Authorities

The Justice Department has been building a national database to track in real time the movement of vehicles around the U.S., a secret domestic intelligence-gathering program that scans and stores hundreds of millions of records about motorists, according to current and former officials and government documents.

The primary goal of the license-plate tracking program, run by the Drug Enforcement Administration, is to seize cars, cash and other assets to combat drug trafficking, according to one government…

CLICK HERE FOR ARTICLE

View original post

Les autorités américaines ont pris des mesures de précaution pour assurer la sécurité de leurs installations à travers le monde avant la publication attendue mardi d’un rapport du Congrès dénonçant les méthodes d’interrogatoire pratiquées par la CIA.Ce rapport recense les activités conduites par l’agence fédérale dans le cadre d’un programme lancé par l’administration de George W. Bush après les attaques du 11 septembre 2001 contre le World Trade Centre à New York et le Pentagone à Washington.Le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a reconnu que la publication de ce rapport présentait un risque pour la sécurité des ressortissants américains et des infrastructures des Etats-Unis.Les agences américaines du renseignement ont diffusé un bulletin secret mettant en garde contre de possibles réactions violentes à l’étranger.Les agences de renseignement ont « une obligation de mettre en garde contre l’éventualité accrue d’une réaction violente suscitée par la publication (du rapport) », a déclaré à Reuters un haut responsable.
(Jeff Mason, Roberta Hampton et Mark Hosenball; Pierre Sérisier pour le service français) ;))
0000000000000000000000000000

Cybercriminalité

Depuis quelques jours et jusqu’à la fin de l’année, Facebook diffuse à ses abonnés, par email et par « notification » (la petite bulle rouge, en haut à droite de votre écran), une notice avertissant de la mise à jour prochaine de ses conditions d’utilisation et de sa politique de confidentialité. Si vous ne les avez pas lues ou simplement pas comprises, pas de panique: L’Express s’en est chargé pour vous. Et, comme souvent avec les géants du net, la missive est beaucoup plus éloquente dans ce qu’elle ne dit pas plutôt que dans ce qu’elle proclame. Lire

View original post

CBS DC

WASHINGTON (AP) — The FBI has sent nearly 100 additional agents to Ferguson, Missouri, to help law enforcement there as officials prepare for possible unrest ahead of a grand jury decision in the Michael Brown shooting.

A U.S. official said Friday that the agents will supplement the law enforcement presence. The official was not authorized to discuss the FBI plans by name and spoke on condition of anonymity.

A grand jury has been meeting to decide whether to indict Officer Darren Wilson in the Aug. 9 shooting of the unarmed black 18-year-old. It’s not clear when that decision will be announced.

The Brown shooting has prompted weeks of unrest on the streets and occasionally violent clashes between police and protesters. Missouri Gov. Jay Nixon earlier this week activated the National Guard.

(© Copyright 2014 The Associated Press. All Rights Reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.)

View original post

The New York Times révèle que plus de 40 agences gouvernementales des États-Unis réalisent des missions secrètes

, 17 novembre (RHC-Cubadebate)

The a révélé dans un article que des agents de plus de 40 agences gouvernementales des États-Unis réalisent des missions secrètes en se faisant passer pour des étudiants, des bénéficiaires d’aide sociale, des ou des médecins, entre autres.

Ce journal étasunien donne l’exemple du Département de l’Agriculture, qui compte plus de 100 agents se faisant passer pour des bénéficiaires de bons alimentaires pour détecter d’éventuelles fraudes dans les magasins. The Times explique que ces opérations sont si nombreuses, que certains agents sont amenés à des agents d’autres organismes de l’État sans le savoir.

L’article du quotidien new-yorkais explique que ces programmes, qui étaient autrefois l’apanage du , ont pris une telle ampleur qu’ils posent de sérieux problèmes en matière de libertés civiles.

http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/39433-the-new-york-times-revele-que-plus-de-40-agences-gouvernementales-des-etats-unis-realisent-des-missions-secretes

0000000000000000000000000000000

Coke en stock (LXXIII) : la CIA, l’héroïne … et l’Australie

Publié: 16 novembre 2014 dans 2 - WORLDWIDE, 3 - POLITIQUE, 36, 4 - REGALIENNES, AFRIQUE, AMERIQUE, Cannabis, Caraïbes, CIA, Cocaïne, Costa Rica, DCRI, DEA, DGSI, DNRED, Douane, Economie, FBI, Gendarmerie, Héroïne, Informations générales, INTERPOL, Justice, Les tartuffes, Narcotrafic, NSA, OCGRDF, OCRTIS, Pentagone, Police, Secret défense, Services de renseignement, Société, Terrorisme, TRACFIN, Transport aérien, Transport maritime, USA, Washington
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


Merci à Morice pour ses articles, car les grands médias ne parlent pas suffisamment de ces affaires!

Aviseur International

Coke en stock (LXXIII) : la CIA, l’héroïne … et l’Australie (1)
par morice
samedi 15 novembre 2014

Au départ, en juin dernier, j’avais simplement été intrigué par l’événement. La saisie à bord d’un petit bimoteur d’une cargaison de 35 kilos d’héroïne, très loin, dans l’autre hémisphère. Une enquête menée pendant près de quatre mois à fini par me convaincre que j’étais tombé par hasard sur un événement majeur. La découverte d’une implication directe de la CIA dans un processus reprenant tous les schémas utilisés voici 30 ans par cette même agence, avec les mêmes sociétés factices et des cargaisons semblables, a un endroit où elle avait déjà sévi, jadis. Après avoir longuement décrit ici les turpitudes de l’Agence en Amérique du Sud ou en Afrique (ici même), il était devenu temps en effet de se pencher sur un autre continent. C’est l’Australie, cette fois, qui nous en offre l’occasion…

View original post 4 690 mots de plus

Prison Books Collective

mlklettersFrom The Electronic Frontier Foundation

The New York Times has published an unredacted version of the famous “suicide letter” from the FBI to Dr. Martin Luther King, Jr. The letter, recently discovered by historian and professor Beverly Gage, is a disturbing document. But it’s also something that everyone in the United States should read, because it demonstrates exactly what lengths the intelligence community is willing to go to—and what happens when they take the fruits of the surveillance they’ve done and unleash it on a target.

The anonymous letter was the result of the FBI’s comprehensive surveillance and harassment strategy against Dr. King, which included bugging his hotel rooms, photographic surveillance, and physical observation of King’s movements by FBI agents. The agency also attempted to break up his marriage by sending selectively edited “personal moments he shared with friends and women” to his wife.

Portions of the letter…

View original post 509 mots de plus

Le Blog de la Résistance

1_photo

Je pense que c’est du bluff, et de la com, pour rassurer les gens en leur faisant penser, leur donner l’illusion, qu’ils peuvent encore s’abroger de BIG BROTHER ; Et quechiffrement ou pas (trèspeu de gens chiffrent leurs donnés), ils ont accés à toutes les données d’ores et déjà, comme si google ou apple n’étaient pas de la partie avec l’état profond étasunien … (c’est mon avis, Zero Hedge par exemple pense que ce n’est pas le cas et que c’est la NSA qui bluff quant à ses moyens réels, les sur-évaluant volontairement, pour que personne ne « chiffre » ses données) Z .

Les firmes technologiques américaines, depuis l’affaire Snowden, ont renforcé la protection des données de leurs utilisateurs. Le FBI souhaite reprendre le contrôle, pour «mieux résoudre des enquêtes».

Réunion secrète à la Maison-Banche. D’après le magazine politique américainNational Journal, plusieurs officiels du FBI et du Département de…

View original post 386 mots de plus

Le Blog de la Résistance

Que dirre, si ce n’est que notre espace privé se réduit comme peau de chagrin …

Des représentants du FBI et du département de la justice ont rencontré des assistants parlementaires d’élus américains pour leur exposer leurs inquiétudes sur le renforcement du chiffrement dans les smartphones sous iOS et Android. Une réunion top secrète, qui prépare un éventuel recours à l’arme législative pour faire plier Apple et Google.

À défaut de parvenir à convaincre l’opinion publique du bien-fondé du déchiffrement des téléphones pour des raisons de sécurité nationale, le FBI tente sa chance auprès de la classe politique. Selon les informations du National Journal, des représentants de la police fédérale et du département de la justice ont rencontré en secret des assistants parlementaires sur le thème de la sécurité.

Le détail des discussions n’est pas connu car la réunion était placée sous le sceau du secret. Il est en…

View original post 307 mots de plus

Africa and Asia: The Key Issues

The wars of Africa are fueled by narcotics. That is an exaggerated over-simplification, but what is less well known than it should be is that many of the internal conflicts of today’s Africa are driven in part, sometimes  a substantial part, by profits being made from the trafficking of hard drugs and precursor chemicals. The battles in Mali, in the Central African Republic, in the Democratic Republic of Congo, and Somalia are influenced by criminal drug syndicates allied to al-Qaeda-linked insurgents. The Boko Haram insurgency in Nigeria also has its narcotics component. “Follow the money” is an aphorism relevant for Africa as well as the Middle East.

It is clear to investigators that al-Qaeda in the Maghreb  (AQIM), the terrorist collective that operates in Mauritania, Mali, Niger, Algeria, and Libya (and perhaps in Tunisia), finances itself by trafficking drugs across the Sahara from south to north, and from capturing and…

View original post 1 492 mots de plus

CIA.svgSelon les données d’archives déclassifiées rendues publiques par le New York Times, la CIA a embauché des nazis pendant la Guerre froide

MOSCOU, 28 octobre – RIA Novosti/La Voix de la Russie

Dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la CIA et d’autres services secrets américains ont employé plus de mille nazis comme complices, espions et informateurs contre l’URSS avant de leur accorder l’asile en Amérique, selon les données d’archives déclassifiées rendues publiques par le New York Times rapportées mardi 28 octobre par le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Ces activités étaient notamment importantes dans les années 1950 quand les forces de l’ordre, la CIA et le FBI engageaient volontiers d’anciens nazis de tout rang en tant qu’agents pour espionner l’URSS. Cela n’a pas gêné les directeurs du FBI Edgar Hoover et de la CIA Allen Dulles, qui ont recruté d’anciens serviteurs du Troisième Reich. Selon eux, la valeur de ces nouveaux agents dans la confrontation contre l’URSS compensait l' »erreur morale ». Les services américains recrutaient même des criminels de guerre.

Par exemple, on trouve dans les archives le dossier d’un ancien officier SS, Otto von Bolschwing, conseiller d’Adolf Eichmann et architecte de la « Solution finale ». Un an seulement après la guerre, l’ex-SS a trouvé un nouveau travail – la CIA l’a utilisé en Europe. En 1954, d’après une note de service, Otto von Bolschwing a été transféré avec sa famille à New York « pour ses services loyaux et l’innocence de ses activités au profit du IIIe Reich ». Les services israéliens ont retrouvé Eichmann en Argentine dans les années 1960 et, préoccupé par son sort, le « nazi loyal » a demandé la protection des USA. L’ex-agent a finalement bénéficié d’une couverture et il a vécu encore 20 ans en Amérique.

Un autre nazi, Alexandras Lileikis, a été recruté par la CIA en 1952 en dépit des preuves accablantes du fait que pendant la guerre, sous le contrôle de la Gestapo, il exécutait des Juifs à la mitrailleuse près de Vilna en Lituanie. Cet agent travaillant en Allemagne de l’Est était rémunéré 1 700 dollars par an et deux cartouches de cigarettes par mois. Quatre ans plus tard, il a été autorisé à entrer aux USA pour ses loyaux services.

« A en juger par les archives, plus de mille nazis travaillaient pour les USA mais ils pourraient être bien plus nombreux. Il est difficile de connaître leur nombre exact car certains documents sont toujours classifiés », constate le quotidien.

D’après les archives, les agents nazis remplissaient des missions diverses et variées. Un groupe d’anciens officiers de la Wehrmacht était formé à une base militaire du Maryland par des instructeurs américains à la tactique de guérilla en cas d’invasion de l’URSS. Dans le Connecticut, les CIA a formé à partir d’anciens gardes de la Wehrmacht un groupe qui tentait de découvrir le sens caché des symboles sur les timbres postaux soviétiques. En Virginie, un conseiller d’Hitler organisait des conférences à huis clos sur les relations avec l’URSS. Les ex-SS infiltraient les territoires allemands contrôlés par l’Union soviétique pour installer des câbles d’espionnage afin de surveiller les communications ferroviaires.T
SOURCE: http://french.ruvr.ru/2014_10_28/La-CIA-a-embauche-des-nazis-pendant-la-Guerre-froide-6000/

0000000000000000000000000000000000000000

http://lemondealenversblog.com/

Coup d’éclat. Une grande chaîne de télévision américaine a diffusé un entretien explosif à propos des attentats du 11-Septembre. Découvrez sur Panamza l’intégralité de la vidéo sous-titrée.

Imaginez une longue interview -rigoureuse dans le fond et mesurée sur la forme- au sujet d’une éminente controverse politique. Pas de petite phrase, aucune forme de raccourci expéditif, pas la moindre trace de condescendance de la part de l’interviewer. Et transposez la scène dans le paysage audiovisuel français.

Une projection difficile?

Au regard du tabou que constitue le 11-Septembre dans les médias traditionnels de l’Hexagone, il faudrait effectivement faire preuve d’une grande souplesse mentale pour envisager la reproduction locale d’une telle scène.

Celle-ci s’est réellement produite. Le vendredi 1er août, sur la chaîne américaine C-Span, un moment édifiant de télévision s’est déroulé.

Relativement équivalente au duo LCP-Public Sénat et forte d’un accès à plus de 100 millions de foyers américains, la chaîne a convié une personnalité singulière: Richard Gage, président et fondateur de l’association dénommée « Architectes et ingénieurs pour la vérité sur le 11-Septembre ».

Source et suite de l’article : http://www.alterinfo.net/Le-11-Septembre-remis-en-question-devant-des-millions-de-telespectateurs_a107282.html

http://lemondealenversblog.com/2014/10/25/usa-le-11-septembre-remis-en-question-devant-des-millions-de-telespectateurs/

000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :