Archives de novembre, 2018

Nationale 7, au passage clouté, à la sortie de « les Tourettes » – 26,  juste avant le rond-point de l’accès à l’autoroute A7 – Montélimar Nord…

 

le cahier de doléances du « RP – Intermarché Loriol » s’élabore. Quand le « correspondant » rond-point sera tiré au sort, il pourra déjà bénéficier de ce cahier de ses amis Gilet-Jaune dudit rond point. Il pourra dès lors se concerter avec touts ses collègues « rond-point » de la Drôme en vue de :

  • désigner le « correspondant » départemental parmi eux
  • permettre de faire une synthèse des doléances de tout le département….

Puis l’ensemble des « correspondants-départements » feraient de même pour désigner parmi eux (par tirage au sort)  le « correspondant régional » qui agirait de même en regroupant les doléances de toute sa région. C’est l’ensemble des 14 « correspondants régionaux » qui formerait le collège de centralisation dont la mission serait :

  • établir le cahier de doléances national
  • préparer et organiser les rendez-vous avec le pouvoir
  • transmette les volontés de la base (et uniquement elles)
  • informer la base des discussions et propositions faites par les pouvoirs
  • informer le pouvoir de la décision de la base point par point

Le collège des « correspondants régionaux », n’aura en aucun cas la possibilité de décider quoique ce soit en matière de la suite à donner au mouvement. (continuation- arrêt – durcissement -relâchement, souplesse)

A noter que chaque correspondant (e) (de rond point, de département, de région) est révocable dans la mesure où il s’affranchirait de la représentation des « gilet jaune » de base qui l’auraient mandaté ou dans la mesure où il (elle) serait inopérant (e)….et/ou inefficace, ou sortirait de la mission imposée par la base.

Les cahiers ‘se doléancent’, petit çà petit.

 

Quand ils seront achevés, les staffs des « gilet jaune » seront en place avec leurs correspondants (de rond-point, de département et de région) et ils seront alors bien en place pour convoquer le pouvoir à discuter avec les délégués des 14 régionaux, le collège de coordination de la base…. Et faire entendre, effectivement et réellement les réclamations inscrites dans les cahiers de doléance régionaux.

Faute de cette acceptation à se « gilet–jauner », ils sauteront l’un après l’autre (les pouvoirs)…..

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Synthèse des doléances formulées….

34 doléances formulées par 8 « Gilet jaune » du rond point Intermarché Loriol 29/11/2018
ordre prioritaire valeur fois
1 Suppression hausse carburant 54 7
2 Dissolution de l’Assemblée 52 5
3 Diminution nombre des députés 50 6
4 destitution Président 40 3
6 Suppression hausse taxes carburant 32 4
7 casier judiciaire vierge pour tout élu et candidat 24 2
8 Comptabilisation du vote blanc dans les exprimés 23 4
9 Diminution nombre des sénateurs 22 4
10 Respect code électoral : 12,5% des inscrits au 1er tour 21 3
11 Hausse Smic 18 6
12 Démission de Macron 17 2
13 Indemnités députés prorata des voix / Inscrits 1er Tour 14 1
14 Hausse extrême pauvreté 12 3
15 Rétablir l’ISF 11 2
16 Hausse revenu inconditionnel 11 3
17 Application de la tarification au prorata des revenus 11 1
18 Hausse seuil pauvreté 10 3
19 Annulation d’un résultat électoral si BAN >50% 8 1
20 élection à la proportionnelle 7 1
21 Suppression CSG 6 2
22 Assemblée Nationale citoyenne avec représentants locaux et départementaux 6 1
23 impôts fonction revenus réels avec tranches proportionnelles 5 1
24 Indemnités sénateur prorata moyenne députés (/ Inscrits) du département 5 1
25 Maintien de la reversion complète 4 2
26 Augmenter le SMIC 2 000€ 4 1
27 Augmentation des salaires (500€) 3 1
28 Augmentation des retraites 2 1
29 égalité salariale femme-Homme 2 1
30 Contrôler le parcours de l’argent récolté par l’état et décider de son emploi 2 2
31 Réduire le train de vie des hauts fonctionnaires 2 1
32 Baisse de la CSG (retraite) 1 1
33 Baisse des factures de service public 1 1
34 Légalisation et remboursement médecines parallèles 1 1
SOURCE

0000000000000000000000000000

Je doléance, tu doléances, il ou elle doléance……

Et vous ?

Que vous soyez actifs, actives, sympathisants, sympathisantes inactifs, inactives, sans grades, handicapés, handicapées (excepté(e) mental), chômeurs, chômeuses, crèves la faim, aidé (e)s ou non, ayant voté en marche ou non,….

Vous êtes conscrits, conscrites à faire votre devoir en cahier.

N’auriez-vous aucune doléance à formuler ?

Attention dans ce cas vous seriez suspects (es)…..

source

00000000000000000000000

Attention « gilet jaune »

Je ne connais les soit disant « correspondants » auto proclamés et de ce fait ne leur reconnais aucun mandat pour discuter en mon nom et en lieue et place de moi…. auprès du pouvoir. Je ne leur ai pas donné mandat.

Souvenons nous du mouvement de colère spontané. On avait réussi à ne pas être embrigadés par des partis et des syndicats et on se ferait faire par des « ambitieux » qui décréteraient en lieu et place de nous de ce que nous devrions faire ou ne pas faire….?

  • Nous appartenons tous à un rond point où nous agissons en exprimant notre mécontentement. Nous sommes le socle…. et depuis 10 jours, nous commençons à nous connaître et nous apprécier à nos justes valeurs et compétences. Faisons au niveau de notre rond point, une votation pour désigner trois ou quatre gilets jaunes efficaces et déterminés parmi les « candidats » potentiels. Faisons ensuite un tirage au sort des 3 ou 4 retenus. Le tiré au sort deviendrait ainsi notre correspondant de rond point.
  • Au niveau de l’ensemble des rond-points d’un département, les correspondants de rond points, ainsi  désignés, agissent de même au niveau département pour désigner le correspondant départemental (avec retour d’information de la désignation auprès de la base….).
  • Puis chacun des « correspondants » départementaux se réunissent au niveau de leur région pour définir le correspondant régional

et ce sont les 13 correspondants régionaux qui forment le collège de correspondants chargé de désigner les deux ou trois habilités à discuter au nom de la base auprès du pouvoir.

La précipitation pour rencontrer, alors que rien n’a été accordé aux « gilets jaunes » est dangereuse et risque de faire capoter le principe « gilet jaune ». Ne nous laissons pas récupérer même par des gilets-jaunes n’ayant aucune légitimité à nous représenter. Choisissons, nous mêmes nos « correspondants.

  1. Exigeons des mesures immédiates (suppression de la hausse de carburant, maintenant et en Janvier et ensuite. Augmentation des bas salaires de façon substantielle. Suppression du principe général d’injustice sociale en exigeant de payer uniquement au prorata des revenus et non plus des prix identiques pour tous)
  2.  faisons nos cahiers de doléances afin que nos correspondants défendent l’ensemble des demandes
  3. Organisons nous pour mieux nous structurer en vue d’engager des pourparlers avec le pouvoir, d’ici 3 mois , après nous être nantis de « correspondants » désignés par la base

et ce n’est qu’après que l’on pourra lever le siège. Sinon….

rond-point Montélimar-Nord

faire circuler dans votre rond-point et informer les autres rond-point

https://wp.me/p4Im0Q-2DD

000000000000000000000000000000000

Jean Lassalle en gilet jaune provoque une suspension de séance

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sondage réalisé aux Tourettes

N7 – Rond point de Montélimar-Nord (26)

début: 09:40:00
fin: 11:30:00
durée: 01:50:00

Pour Macron : 26/11/2018
Destitution Démission Maintien Contre Pour
122 véhicules 57 38 27 95 27
46,72% 31,15% 22,13% 77,87% 22,13%
165 personnes 85 50 30 136 30
51,52% 30,30% 18,18% 82,29% 18,18%

Réalisé par guilke@nordnet.fr

PLUS

https://wp.me/p4Im0Q-2Dz

000000000000000000000000000000

Cher Monsieur Fournel,

Bien que nous n’ayons jamais eu l’occasion de nous rencontrer, j’ai appris par Jean Paul Garcia, le directeur de l’A2 à l’époque, qui me recevait dans le hall d’accueil, seul endroit où vous aviez estimé qu’il m’était possible d’accéder, que vous aviez annoncé à ce dernier que vous alliez vous occuper du film en projet sur ma triste expérience au sein de la DNRED comme agent infiltré.

Le film GIBRALTAR a donc été réinterprété suite à votre intervention auprès du producteur Dimitri Rassam pour que le film ne retrace plus l’exacte vérité des actions que j’ai menées pour le compte de la douane française et de son service action la DNRED. Je trouve que votre comportement a été particulièrement inacceptable sans chercher à connaitre la réalité des faits et vous contentant de croire aux scribes administrateurs qui ont l’art de réécrire l’histoire.

Lors de cette visite à Montreuil, début mars 2008, j’avais demandé à rencontrer trois douaniers,  Corinne Cleostrate, Gérard Schoen, le pape du contentieux et Jean Paul Garcia qui fut le seul à me recevoir longuement puisque nous passâmes plus de deux heures dans le hall de la DG.

Corinne Cleostrate, elle, m’ignora superbement comme elle sait si bien le faire et Gérard Schoen, prit ses jambes à son cou lorsqu’il me vit le soir.

Des actes courageux à coup sur!

Mais le but de cette lettre ouverte n’est pas de vous rappeler des faits d’il y à déjà 10 ans.

Aujourd’hui, j’ai écrit une lettre ouverte à votre successeur Rodolphe Gintz pour lui demander de révéler à l’ensemble de la SURV les noms des heureux douaniers aux salaires annuels de plus de 150 000 euros. Ils seraient au nombre de 14!  Mais comme le précisait le document interne de la DGFIP, nom de code « REM150 » pour « rémunérations 150 000€ » datant du 4 octobre 2016, ce ne sont pas moins de 150 fonctionnaires qui apparaissaient dans cette liste dont 14 douaniers.

Je  vous demande de bien vouloir communiquer la liste des noms des 136 bénéficiaires de « rémunérations 150 000€ » de Bercy pour que les fonctionnaires en poste à Bercy puissent en prendre connaissance eux aussi.

Je vous remercie et vous prie d’accepter mes sincères salutations.

Marc Fievet

0000000000000000000000000000000

L’épave de Berbera nous a en effet intrigué.  Son analyse va nous mener à un autre pays dont nous allons beaucoup parler dans les épisodes à venir:  un pays lié à une histoire incroyable en 2001, celle du transfert d’armes à capacité nucléaire, des missiles russes fort particuliers, devenus la bête noire du Pentagone pendant plusieurs années. 

Des missiles revendus par des généraux véreux désireux de se faire de l’argent avant tout, en dehors de toute considération politique. 

L’histoire avait été révélée officiellement par le magazine Jane’s, très reconnu et qui fait autorité dans le domaine de l’armement.  On a ainsi disséminé en 2005 des armes nucléaires par simple goût du lucre (1) !!! 

Ce pays c’était l’Ukraine, qui est en effet se retrouve au centre de toute cette longue enquête comme vous allez vous en rendre compte bientôt. 

Aujourd’hui, elle va même nous faire passer par Strasbourg…

Comme candidats « serbes » au transport d’armes dans la région (cf notre épisode précédent), on a une piste.  C’est celle d’une épave d’Antonov, qui gît toujours près de la piste de Berbera…  Selon Google Earth, elle n’a pas bougé depuis… au moins 2009:
000000000000000000000000000000
L’endroit où le trafic organisé par les iraniens est le plus visible est manifestement sur les côtes somaliennes et yéménites, pour des armes légères destinées aux rebelles Houthis. 
Des navires américains, australiens, mais aussi français ont intercepté des centaines d’armes de ce genre, sinon des milliers. 
Les pirates somaliens étaient équipés des mêmes armes, avec parfois de belles surprises question munitions. 
Mais des avions aussi ont participé à cette arrivée massive d’armes, et un en particulier, retrouvé abandonné à Berbera, a attiré notre attention, pour nous mener à un autre trafiquant, qui lui-même va révéler un lien inattendu avec un colonel américain à la retraite… qui a longtemps travaillé pour la CIA ! 
Une découverte qui nous amènera au Tchad, au passage…
L’évolution du commerce des armes selon… Darwin
Cette implication des iraniens dans la dissémination directe des armes notamment au Yemen, en direction des rebelles Houthis, combattus par… l’Arabie Saoudite aidée par les USA, on la trouve plus effective encore par mer.

C’est un document implacable qui le démontre sans ambages. Il s’intitule « Dispatch From The Field, Martime Interdictions of Weapons To Somalia and Yemen ».  Il est accablant pour l’Iran en effet, car on peut y voir ce qui  a été découvert en mars 2016 par le navire australien HMAS :  une frégate lance-missile de la classe Adelaide lors de l’arraisonnement d’un petit boutre, appelé le Al Mansoor, à 170 miles nautiques de la côte d’Oman.

lire plus

00000000000000000000000000

Monsieur le directeur général.

Vous connaissez le document interne de la DGFIP, nom de code « REM150 » pour « rémunérations 150 000€ » datant du 4 octobre 2016!

Cette note demandée par François Hollande a établi la liste de tous les hauts fonctionnaires de Bercy gagnant plus que le président de la république.

Il y en a 150 dont 14 dans l’administration des douanes….dont vous avez pris la tête.

Je vous demande de bien vouloir communiquer la liste des noms des bénéficiaires pour que vos collègues douaniers puissent en prendre connaissance eux aussi.

Je vous remercie et vous prie d’accepter mes sincères salutations.

Marc Fievet

0000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-25-11-2018/

0000000

Aviseur International

Pour Rue89, Jean Henri Hoguet ancien patron de la DNRED (1987-1991) a accepté de répondre, par mail, à quelques questions.

Sans fioritures:

Comment expliquez-vous l’absence de soutien des responsables politiques vis-à-vis de Fiévet ?

Les dits « responsables » se sentent éventuellement concernés par les actions qu’ils ont conduites ou autorisées ou qui sont intervenues durant leur mandat, mais rarement pour celles qui sont intervenues des années auparavant. A fortiori lorsque la majorité politique a changé.
Pensez-vous que cette affaire puisse remettre en cause le système des aviseurs ?

Plus qu’un aviseur, Fiévet était un infiltré. Il est clair que ne pas soutenir un infiltré ne peut que tarir le recrutement.

L’aviseur normal ne doit pas s’attendre à une protection particulière. Il donne une information, on l’exploite et si il y a un résultat il sera rémunéré en fonction de celui-ci. Tout ce qu’on lui garantit, c’est de conserver…

Voir l’article original 350 mots de plus

?????????????????????????

Les journalistes écrivains ne rapportent pas souvent les faits réels, mais les assaisonnent avec leur propre sauce.

C’est le cas de Peter Walsh!

Il est vrai qu’il est difficile pour un Anglais d’écrire la réalité des actions des services britanniques. En ce qui me concerne, pour avoir travaillé avec le « HM Custom excise », je peux affirmer que les officiers que j’ai rencontrés méritaient pour la plupart le qualificatif de « perfides ». 

Aviseur International

La guerre contre la drogue est l’histoire captivante des hommes qui ont drogué la Grande-Bretagne et des agents qui ont tenté de les en empêcher.

Il raconte comment la division secrète des enquêtes des Douanes britanniques s’est battue pendant 50 ans pour endiguer le flot de cannabis, de cocaïne et d’héroïne arrivant par terre, par air et par mer.
Le produit de plus de 100 interviews uniques, dont beaucoup avec des initiés qui n’ont jamais parlé en public, est un compte rendu novateur de l’un des sujets les plus fascinants de notre époque.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A la lecture des écrits de Peter Walsh, il m’apparait qu’il fait la part belle aux autorités britanniques dans le lutte contre le narcotrafic.

De plus, Peter WALSH n’hésite à présenter l’agent infiltré NS 55 de la DNRED que je fus pendant plus de 6 ans comme un élément douteux remettant ainsi en cause les décisions…

Voir l’article original 187 mots de plus

Aviseur International

La guerre contre la drogue est l’histoire captivante des hommes qui ont drogué la Grande-Bretagne et des agents qui ont tenté de les en empêcher.

Il raconte comment la division secrète des enquêtes des Douanes britanniques s’est battue pendant 50 ans pour endiguer le flot de cannabis, de cocaïne et d’héroïne arrivant par terre, par air et par mer.

Le produit de plus de 100 interviews uniques, dont beaucoup avec des initiés qui n’ont jamais parlé en public, est un compte rendu novateur de l’un des sujets les plus fascinants de notre époque.

°°°°°°°°°°°°°°°°°

Interviewé par Peter WALSH, Marc Fievet, AKA NS 55 DNRED, aimerait savoir ce que Peter WALSH a écrit et comment il a interprété les propos tenus.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

English

DrugWarpressrelease

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A la lecture des écrits de Peter Walsh, il m’apparait que cet écrivain anglais fait la part belle aux autorités britanniques dans le lutte contre le…

Voir l’article original 80 mots de plus

Hier, j’ai évoqué le cas de la livraison des armes à Bachar el-Assad en indiquant déjà sa provenance iranienne et non pas seulement russe. Des iraniens passés maîtres dans l’art de copier des missiles, sur le modèle des nord-coréens, de les fabriquer à un prix défiant toute concurrence et aussi de les livrer, via une noria de cargos aériens qui sillonnent le ciel (comme on a pu le constater durant le conflit syrien, où ils ont été vus à plusieurs reprises… certains trop voyants faisant l’objet d’une attaque de représailles israélienne, après des tirs de roquettes par le Hezbollah, lequel se fournit au même endroit). Une intense activité que des logiciels permettent aujourd’hui de suivre, la circulation aérienne nécessitant d’être réglementée. Oh, bien sûr, tous les vols ne sont pas indiqués ni déclarés, mais on retrouve avec un peu de patience les plus significatifs… et on arrive même à les comptabiliser. Le résultat est plus qu’inquiétant…

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/mh370-6-le-syrian-express/

000000

Il y a huit ans déjà, j’avais découvert ces transports illicites d’armes bien précises. C’était lors d’une énorme enquête sur Viktor Bout, incarcéré après une arrestation rocambolesque à Bangkok, piégé paraît-il par des gens du FBI venus se proposer déguisés en acheteur de missiles (anti-tanks ?) destinés aux Farc colombien (1). Là aussi une histoire invraisemblable, qui a vu la fin d’un transporteur d’armes qui a servi tout le monde, y compris l’ONU, ses avions repeints en blanc servant parfois au retour de transports humanitaires. Tout le monde se doutait pourtant de ce qu’il faisait à partir de son fief de Chisinau… en Moldavie (2) ! Lors de cette enquête, j’étais tombé sur une filière bien particulière, menant au final à un missile bien particulier lui aussi…

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh370-5-livrer-discretement-des-armes-tout-un-art-israelien/

00000

0000

J’avais un oncle il s’appelait Gaby. Je l’aimais bien. Il était gazier. J’étais gauchiste. Il avait un grand poster de JM Lepen dans son garage. On buvait des bières en réparant des bagnoles. Passons. Des années plus tard, j’avais fait un grand papier dans Libé pour expliquer comment le FN et Lepen arrivait à monter la tête de types bien comme Gaby. Deux pages. July (Serge) le patron m’avait félicité genre : « Enfin un journaliste qui ne les prend pas avec des pincettes ». Pourquoi je parle de Gaby et pourquoi je pense à lui en ce moment ? A cause des gilets jaunes. Gaby bossait à Gaz de France (son cousin, mon pater, bossait à EDF). Ils bossaient 7 jours sur 7 sans trop compter. Il y avait les lignes à réparer, les tuyaux à aligner. La chaleur des pauvres à assurer. Ils étaient fonctionnaires. On partait en vacances dans les tentes bleues de la CCAS. Passons. Pourquoi j’en viens à évoquer ce passé vermoulu ? Le gilet jaune… L’injustice fiscale. La plupart des éditorialistes et des politiques n’y comprennent que dalle à cette colère. Emmanuel Macron et son armée de républicains en marche ont compris eux. Et ils commencent à flipper. A passer des consignes. A jouer de la carotte et du bâton. Vu d’ici, c’est pitoyable. Je ne sais pas ce qu’il adviendra de ce mouvement basique et populaire, si la stratégie du pouvoir va fonctionner, mais cette colère n’a rien à voir avec le réchauffement climatique et très peu avec le diesel. Les gens à l’origine du gilet jaune le disent depuis le début. Ils en ont assez d’être pris pour des pigeons, des vaches à traire, des décérébrés du bulbe, des sans honneur. Ils veulent se révolter. Il se révoltent. Gaby bossait à Gaz de France donc. Il y a usé sa santé. Il est parti en retraite sans se douter qu’on allait vendre Gaz de France à Suez en 2007. Quand je dis vendre, je déconne. Offrir serait plus adéquat. Une histoire de prédateurs et d’hommes politiques très compromis. Sarkozy, Hollande Villepin, Royale, Coppé, Longuet… Tous vont oeuvrer avec des responsabilités diverses à cette prédation consentie. Je ne vais pas développer ici (lisez notre livre, « les prédateurs » en vente partout). Tonton Gaby casse sa pipe. GDF devient Engie. Méthode Suez, extrême capitalisme. On pressure et on défiscalise à mort. Non seulement, se chauffer devient un luxe mais Engie, avec la bénédiction des politiques, Macron de chez Rothschild en tête, envoie ses bénéfices au Luxembourg (27 milliards en 2015, passez l’info à Google). L’État français se prive de 2 milliards d’impôts. Alors que nous, cochons de payeurs, on raque. On raque. Et on regarde passer les trains et les prédateurs qui se goinfrent. Et on ne doit rien dire. Et on doit – sous prétexte de réchauffement climatique, sous prétexte de récupération politique- fermer sa gueule. Ben non. Ce qui se prépare ici, c’est une Jacquerie. Le message est clair et éminemment politique. Les pauvres en ont marre d’avoir froid, de jouer du crédit le 15 du mois, de faire des demi pleins. Alors qu’à la télé, ils entendent chaque jour se raconter une histoire qui n’est plus la leur. Alors que leur président déroule le tapis rouge à ceux qui ne paient pas d’impôts, Frère, Desmarais, Bolloré, Arnault… Ceux qui font croire qu’ils nous sont indispensables, qu’ils sont des premiers de cordées. Foutaise. Demain, avec le fantôme de Gaby je serai gilet jaune à donf.
Les beaufs et les cols blancs de Saint Germain n’ont rien compris, ce n’est pas un mouvement marqué à droite. Ni vraiment à gauche. C’est punk. No future dans ce monde-là.

(Bon j’me grouille j’ai un train pour le salon des lanceurs d’alerte, maison des Métallos à Paris ce soir et demain)

°°°°°°

Dans le train pour Paris pour me rendre au salon des lanceurs d’alerte, maison des Métallos.

00000

Il y a un bout de temps que ça s’est passé.  Quatre ans déjà.  Et on n’a toujours pas retrouvé l’épave de l’avion.  Un énième farfelu étant venu récemment raconter des balivernes au sujet de la disparition du MH370, m’a donné l’idée de revenir en arrière et de l’étudier à nouveau, ne serait-ce que pour rendre service à ma manière à Ghyslain Wattrelos, ce nordiste qui a perdu femme et enfants dans la catastrophe et dont la dignité dans l’épreuve est tout simplement exemplaire.  Intrigué par ses propos (1), j’ai résolu de m’y replonger. 

Pour découvrir, vous allez le voir, encore plus de questions que de réponses à cette énigme qui perdure.  Mais des questions qui suscitent une réflexion sur l’endroit où cela aurait pu se passer, et avec un objet qui pour moi a été et demeure encore plus aujourd’hui au centre de l’affaire et de ses manipulations.

Le 8 mars 2014 à h 41, le Boeing 777 de Malaysia Airlines décolle de l’aéroport international de Kuala Lumpur à destination de Pékin. A 119, le 8 mars, le pilote envoie ce qui va être son dernier message et à 6h 43 les autorités annoncent qu’elles ont perdu contact avec lui.  Après, plus rien.  Les recherches débutent les jours suivants dans le Golfe de Thaïlande, tout d’abord.  Logique, c’était son itinéraire prévu.  Elles ne donnent rien.  Le 25 mars, soit 17 jours après la disparition de l’appareil, des pêcheurs découvrent sur une page des îles Baarah, dans les Maldives, un drôle d’objet.

LIRE la suite

MH370 (2) : le drone de trop

MH370 (3) : le navire chercheur d’or

MH370 (4) : l’emblématique vol 295

00000000000000000000000000000000

 

Aviseur International

La « politique » anti-stups en France est décidée par les lois votées à l’Assemblée nationale après examen au Sénat.

Ces élus ont démontré qu’ils étaient trop souvent sous influence de lobbys (clubs de réflexion et d’influence dits aussi « think tanks », lobbyistes et cabinets de lobbying ou de conseils, avocats, associations et fondations etc.)

Sécuriser l’étude des propositions de lois à venir quant au fait que tous ces élus ne sont pas sous influence de produits illicites comme le cannabis, la cocaïne, l’héroïne, pour que les décisions prises le soient en parfait état mental.

Merci de signer cette pétition en allant sur:

https://www.change.org/p/marc-fievet-pour-un-contr%C3%B4le-d%C3%A9pistage-de-drogues-sur-l-ensemble-de-nos-%C3%A9lus

0000000

Voir l’article original

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-11-11-18/

00000000


%d blogueurs aiment cette page :