Archives de août, 2018

par Christian Eckert

Le Gouvernement affirme vouloir sauver La Poste et annonce un tripatouillage de son capital, donnant à la Caisse des Dépôts une place prépondérante en réduisant la part de l’Etat. Le Ministre Le Maire s’est d’ailleurs senti obligé, ce matin, de préciser que La Poste ne serait pas privatisée… Le seul fait de devoir le dire est révélateur !

Le Gouvernement a raison sur un point : La Poste ne pourra plus vivre seulement de son activité courrier, dont la régression a commencé et qui se poursuivra sans aucun doute. C’est pour cela que La Banque Postale prend le relai, et monte en puissance.

Pour autant, l’idée de rapprocher la CNP (Assureur) et La Poste est loin d’être neuve, et court depuis longtemps… La Poste diffuse déjà largement les assurances CNP et en est déjà actionnaire minoritaire.

Pour résumer et simplifier, La Poste, dont l’État est aujourd’hui de loin le principal actionnaire, a toujours voulu racheter l’assureur CNP dont l’actionnaire principal est la CDC.

En fait ce Gouvernement va faire quasiment l’inverse : La CDC va racheter une grosse partie du capital de La Poste à l’Etat, céder une part de CNP à La Poste et devenir le pilote de l’ensemble….

Une sortie discrète de l’Etat au profit d’une structure hybride, la CDC, organe officiellement dirigée par le Parlement et contrôlée par le Gouvernement. Mais par le passé, la CDC a parfois eu des comportements d’actionnaire ordinaire, pas toujours préoccupé de l’intérêt public…

Des questions subsistent : quelles obligations de service public imposées au nouvel ensemble ? Quel positionnement relativement à la concurrence ? Quelles garanties dans la durée que le nouvel actionnaire conserve tous les secteurs d’activité de La Poste ? Quelles synergies à trouver avec la Banque Publique d’Investissement existante ?

Le travail parlementaire pourrait utilement poser des garde-fous pour s’assurer que le propos du Ministre sur l’avenir du service public soit bien garanti.

000000000

0000000

000000

Le jury de l’ENA décrit des candidats moutonniers, incapables de penser par eux-mêmes

Dans son rapport sur le concours d’entrée 2017, la prestigieuse ENA, école des haut fonctionnaires régulièrement critiquée pour perpétuer une forme de pensée unique, s’inquiète de manière particulièrement appuyée de l’incapacité des aspirants énarques à produire une réflexion originale, voire à penser par eux-même…

En 1967, Jean-Pierre Chevènement pointait dans un essai offensif les membres de « l’énarchie » comme des « mandarins de la société bourgeoise« . Un-demis siècle plus tard, sans aller jusque-là, l’Ecole nationale d’administration – la fameuse ENA – se préoccupe enfin de la question du conformisme de ses étudiants. Ses craintes transpirent du rapport publié par l’école faisant le bilan de son concours d’entrée 2017.

Coordonné par la préfète Michèle Kirry, le jury y dresse sans langue de bois un bilan des épreuves écrites et orales sur lesquelles ont planché les 1.368 candidats aux différents concours d’entrée à l’ENA. Et le bilan n’est pas rose, malgré le haut degré d’exigence requis pour intégrer l’institution qui donne accès aux postes les plus prestigieux de la haute fonction publique.

Uniformité et références hors-sol

Concernant l’épreuve de droit, le jury pointe ainsi « une certaine unicité de vues entre les candidats« , et même une « frilosité » qui empêcherait les aspirants énarques de « proposer une réflexion, une vision personnelle du sujet ». Les correcteurs relèvent l’uniformité des candidats, qui préparent quasiment tous les concours dans les mêmes établissements, utilisent les mêmes références… et régurgitent donc les mêmes connaissances lors des épreuves. En clair : des clones ânonnant une pensée unique. « D’une manière générale et très regrettable, les candidats ont fortement tendance à construire leur devoir à partir de fiches toutes préparées par thèmes« , regrette le jury, qui se désespère de « traquer l’originalité comme une denrée rare« , alors que les candidats ambitionnent de devenir l’élite administrative de la nation.

Parfois, les correcteurs s’amusent même du caractère monochrome des copies : ils croient parfois trouver une référence sortant du lot… « jusqu’au moment où elle apparaît dans les mêmes termes sous la plume de plusieurs candidats, trahissant la fiche de lecture ». Lors de l’épreuve de questions européennes, pas moins de cinq individus ont ainsi utilisé l’interrogation de Henry Kissinger : « L’Europe, quel numéro de téléphone ?« . Sauf que plusieurs se sont montrés « ensuite incapables d’expliquer et de justifier leur affirmation » !

Peut-être craintifs à l’idée de froisser le jury d’une école déjà réputée pour son conformisme, les candidats à l’ENA ont également été très prudents à l’heure de donner leur avis sur les sujets pourtant éminemment politiques qui leur ont été soumis. Jusqu’à totalement escamoter l’actualité lors de l’épreuve de questions contemporaines, qui portait pourtant sur un sujet tout chaud : la confiance envers les pouvoirs publics. Il en ressort l’impression que « le candidat [imagine] la copie idéale comme un texte éthéré, où n’apparaîtraient surtout pas les sujets délicats« , poursuit la préfète, qui parle « d’autocensure

CICE, Europe, voies sur berge… ils pensent tous pareil

Cela ne surprendra peut-être pas mais les candidats ont également fortement rechigné à critiquer le crédit d’impôt en faveur des entreprises mis en place par François Hollande… « Il est tout à fait possible de penser et d’écrire […] que le bilan du CICE est très en deçà des ambitions d’origine ou même que l’accorder à toutes les entreprises sans s’assurer de son utilisation a été une erreur« , se voient obligés d’insister les membres du jury ! Même tendance à l’uniformité au moment de traiter l’Union européenne, considérée par les candidats « comme un ordre établi qui ne pourrait être différent« . Lors de l’oral consacré à des questions d’actualité, « la fermeture des voies sur berge a quasi systématiquement donné lieu à une réponse d’adhésion totale, sans prise en compte des inconvénients possibles« , regrettent encore les examinateurs. Pas de quoi modifier l’image d’une technocratie hors-sol…

Pour remédier à ces problèmes, le jury indique qu’il a choisi de mettre en avant les critères d’authenticité, de sincérité et de sens critique dans sa sélection des 80 lauréats du concours. « Une tête bien faite valant mieux, dans tous les univers professionnels et sous tous les cieux, qu’une tête trop pleine« , le jury explique avoir privilégié les individus capables de penser par eux-mêmes plutôt que des singes savants de la technocratie. Et Michèle Kirry d’exhorter les ambitieux voulant intégrer l’ENA à l’avenir au « courage qui consiste à faire une analyse personnelle« , loin des « raisonnements formatés« .

Allez, les futurs énarques : courage, pensez !

SOURCE: https://www.marianne.net/societe/le-jury-de-l-ena-decrit-des-candidats-moutonniers-incapables-de-penser-par-eux-memes

00000000000000000000000000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-27-08-2018/

0000

La France championne du monde des dividendes !

D’après l’ONG dirigée par Cécile Duflot, plus de deux tiers (67,4%) des bénéfices du CAC40 depuis 2009 ont été reversés aux actionnaires, faisant de la France « le pays au monde où les entreprises cotées en bourse reversent la plus grande part de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires ».

Oxfam dénonce l’alimentation consciente et organisée d’une « spirale des inégalités » au sein du CAC40 : « Afin de maximiser leurs bénéfices et la rémunération de leurs actionnaires, les entreprises exercent une pression à la baisse sur les salaires au sein de leurs groupes et dans leurs chaînes d’approvisionnement et multiplient les techniques pour échapper à l’impôt, y compris en utilisant les paradis fiscaux pour des montages d’évasion fiscale », écrit l’ONG.

En effet, à mesure que les dividendes et les écarts de rémunération augmentaient, le recours aux paradis fiscaux s’est également accru au sein des grandes entreprises françaises: 1.454 filiales situées dans des paradis fiscaux étaient détenues par le CAC40 en 2016.

Et pour cela, on mobilise la Douane et ses différents services (DNRED, SURV et CELTIC) pour permettre à nos milliardaires de s’enrichir encore et encore en embauchant de l’énarque adepte du pantouflage issu de Bercy qui refilera les tuyaux pour mieux baiser le fisc français.

A la tête de LVMH, Bernard Arnault, première fortune de France et quatrième fortune mondiale, a le sens des affaires… et un exceptionnel talent pour l’optimisation fiscale. Selon une ONG, en 2014, le groupe LVMH comptait 202 filiales dans des paradis fiscaux, tandis qu’une bonne partie du patrimoine de la famille Arnault est placée dans une fondation en Belgique, un paradis fiscal qui ne dit pas son nom. Montages financiers opaques, succession organisée hors de France, mécénat… l’enquête de « Pièces à conviction » lève le voile sur les pratiques des plus fortunés qui, comme Bernard Arnault, tentent de payer le moins d’impôts possible, voire d’y échapper.

0000000000000000000000000000000

Signé par la ministre Nathalie Loiseau, ce document révélé par L’Express aborde sans langue de bois ce sujet explosif.

Alors que 150 migrants restent bloqués dans un port italien, Rome refusant de les laisser débarquer, une note signée de la ministre chargée des Affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian, Nathalie Loiseau, datée du 3 août 2018 estampillée « confidentiel », et que L’Express s’est procurée, est particulièrement éclairante sur les coulisses des enjeux sur les questions des migrations.

La ministre estime tout d’abord que Paris doit « prendre la mesure de la faiblesse » de son discours et « continuer à apporter des idées nouvelles conformes à [ses] valeurs comme à [ses] intérêts ». L’objectif est affiché sans fard : il s’agit de « maîtriser le narratif sur la question migratoire plutôt que de le subir ». La communication avant tout.

Elle souligne que « les leaders populistes » européens (en Italie ou en Hongrie notamment) n’ont pas l’intention d’abandonner de sitôt « le « filon » migratoire » et vont, selon le document que nous révélons, « continuer à vouloir imposer leur propre lecture (l’Italie abandonnée, l’Europe inefficace, la souveraineté et l’identité des pays européens menacées) et leurs propres pratiques: refoulement collectif, fermeture des ports, sans compter le risque de dénonciation par l’Italie de l’accord de Chambéry ». Il s’agit d’un texte régissant la coopération policière et douanière entre Paris et Rome.

LIRE PLUS

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/exclusif-la-note-secrete-du-quai-d-orsay-sur-la-crise-migratoire_2031846.html#rCuqGAH43fDM2J4S.01

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Aviseur International

Erwan GUILMIN, avant tout, est un énarque et donc, arrivé à la tête de la DOD (Direction des Opérations Douanières), avec ce sentiment de supériorité qu’il aimait tant donner en précisant à qui voulait l’entendre qu’il avait fait l’ENA! Le poste devait le faire bander et quand on sort de l’ENA, on passe devant les autres, mème plus compétents! Par leur réseau, les grands corps ont de facto un droit de tirage sur les plus beaux postes ouverts aux fonctionnaires. Un haut fonctionnaire à Bercy ou à la Santé peut être parfait pour tel poste ou tel poste. Si un corpsard ou un énarque lorgne aussi dessus – même avec peu d’expérience préalable – il aura souvent la priorité et y fera son nid tel le coucou.

Pour mémoire, cet oiseau est réputé pour occuper le nid d’autres espèces et y pondre ses propres oeufs…

Un corpsard/énarque peut…

Voir l’article original 493 mots de plus

La Policía Nacional ha desmantelado un grupo que introducía importantes cargamentos de hachís en Canarias, llegando a transportar al año unas 10 toneladas de droga que luego distribuía entre islas a través de empresas de paquetería, en una operación en que ha detenido a 31 personas.

leer mas y video

https://www.canarias7.es/sucesos/desmantelan-un-grupo-que-introducia-10-toneladas-de-hachis-al-ano-en-canarias-DY5364775

00000

La cour d’appel de Séoul a confirmé, vendredi 24 août, la condamnation de l’ancienne présidente Park Geun-hye pour corruption.

L’exemple à suivre pour tous nos corrompus de l’hexagone adeptes du pantouflage et qui facilitent l’évasion fiscale pour les groupes qui les recrutent.

Que va faire Gérald Darmanin?

0000000

???

000000

Une question se pose sur le comportement des êtres humains depuis l’origine supposée de leur arrivée jusqu’à nos jours…Ont-ils évolués ?

Pour  mieux appréhender la question, il faut d’abord ramener les âges géologiques et les milliards d’années difficilement compréhensibles à une échelle intelligible.

Imaginons qu’aujourd’hui, au moment où vous lisez ce livre, l’âge de la terre soit cent ans (100 ans);  la vie n’apparaît que lorsqu’elle a eu 23 ans et… cette vie n’est que végétale.

Ces premières algues monocellulaires n’évolueront que 63 ans plus tard en se dotant d’un noyau et il faudra attendre encore 5 ans pour que ces algues s’adaptent à la terre ferme…

Trois ans plus tard des conifères apparaîtront et les premiers mammifères arriveront alors deux ans après, juste deux ans avant les premières plantes à fleurs…

Les premiers anthropoïdes apparaissent dans la deuxième année qui suit; cela fait donc 99 ans et six mois que la terre existe et il faudra encore attendre 5 mois, 30 jours et 17 heures 30 minutes pour voir l’Homo sapiens et 5 heures de plus pour que les hommes du néolithique inventent l’agriculture…

Par rapport au siècle que nous avons parcouru, dans ce rapport, depuis le néolithique à ce jour, seul 1 heure et 30 minutes…nous séparent du moment présent…nous permettant de mieux « mentaliser » cette très courte période de notre présence sur cette planète, soit 1 heure 30 minutes par rapport aux 876 000 heures de l’âge supposé de notre « terre »…

Alors, restons humbles!

Mais quelle efficacité dans la destruction, cet Homo Sapiens si mal nommé!

Extrait de ‘Archipel des Soumis’? écrit par Marc Fievet

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Ce que l’on sait de l’effondrement du viaduc de Gênes

Plus d’une trentaine de véhicules ont basculé dans le vide et des blocs du viaduc se sont abattus sur une voie ferrée, des bâtiments et une rivière se situant à cinquante mètres en contrebas.

LIRE http://www.lefigaro.fr/international/2018/08/14/01003-2018081

000000

La villa de l’ex couple présidentiel français se trouve dans le complexe luxueux Amelkis Resorts, à Marrakech.

Tous les ingrédients d’une vie paisible y sont associés.

Golf à 36 trous et 3 parcours de golf par exemple. Situé en plein cœur de la palmeraie de Marrakech, Amelkis Resorts est un projet s’étendant sur une superficie de plus de 300 hectares. La résidence privée Hattan est composée de 55 villas, conçues par des architectes de renom. Plusieurs villas ont déjà été livrées dont celle de l’ancien chef…

La magnifique villa se trouve sur un beau terrain arboré de 1450 m² avec piscine (6/12m)

La Maison de 580 m² habitables est constituée comme suit :

Rez-de-chaussée:

– Belle réception arcades 80 m2

– Cuisine très spacieuse avec accès SAM

– 1 très belle chambre de plein pied, salle de bain (douche, wc)

– 1 chambre de gardien avec salle de bain

Sous sol :

– 1 grande salle de sport

– 1 chambre de service

– Chaufferie avec buanderie

Etage :

– Chambre 1 avec salle de bain, grande terrasse « Dess » au sol, Zellige

– Chambre 2 avec salle de bain

– Chambre 3 avec salle de bain, vue sur l’Atlas

– Grande terrasse panoramique

– 1 garage

– Chauffage central au fuel avec citerne

– Toutes les pièces de la villa sont climatisées.

LIRE plus

http://maroc-leaks.com/maroc-le-cadeau-de-mohammed-vi-a-sarkozy-une-villa-a-marrakech/

0000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-12-08-2018/

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-05-08-2018/

000000

Par Arezki Aït-Larbi, correspondant à Alger

Sur fond de scandales gigognes et d’agitation islamiste, les clientèles du régime tentent de faire diversion en appelant le président Bouteflika à briguer un 5e mandat.

LIRE PLUS

https://afrique.lalibre.be/22608/algerie-drogue-corruption-et-prieres-de-rue/

00000000

00000000000000000000000000000000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-01-08-2018/