Archives de la catégorie ‘Catalogne’

A la Une de « l’heure du crime » de Jacques Pradel, les révélations d’un journaliste d’investigation sur un des plus grands secrets de la République…

Comme le secret est en train d’être éventé, on peut dire aussi qu’il s’agit d’un des grands tabous de la cinquième République : l’existence d’un groupe ultra secret de tueurs professionnels qui exerceraient, au nom de la France une sorte de droit de représailles de l’Etat, face à ses ennemis, par exemple les terroristes qui menacent depuis de longues années nos institutions…La décision de créer ce groupe au sein du service action de la DGSE aurait été prise après l’affaire du Rainbow Warrior, au milieu des années 80. Les Présidents de la République qui ont succédé à François Mitterrand ont toujours nié officiellement l’existence de ce groupe, baptisé « Alpha » dont certains membres ont accepté de parler à mon invité, Vincent Nouzille qui publie son enquête dans un livre qui vient de paraître aux éditions Fayard.

Avec lui, nous allons revenir sur cette guerre de l’ombre dont les échecs ou les victoires ne sont jamais officiellement revendiqués..

Vincent Nouzille a passé trois ans à recueillir les témoignages d’anciens ou d’actuels membres des services de renseignements français. Il en sort un ouvrage époustouflant, où la réalité semble parfois dépasser la fiction.

C’est en 2002 qu’un événement lui met la puce à l’oreille : deux agents de la DGSE sont arrêtés en Espagne, alors qu’ils transportaient des faux passeports et un vrai arsenal de guerre… Ces agents, bien plus secrets que des agents secrets, faisaient partie de la « Cellule alpha »… Une appellation que le journaliste a tenté de comprendre, et de mettre à jour. Une cellule constituée d’une dizaine d’électrons libres, capables de mener des doubles vies sans éveiller l’attention, et de tuer sans poser de questions. Ce dispositif, créé sous Mitterrand, a été utilisé par tous les présidents depuis.

A commencer par François Hollande…

***

Philippe Rondot à son arrivée le 11 décembre 2007 au pôle financier du palais de justice de Paris.

Publicités

Global News

NEW YORK – Authorities at John F. Kennedy International Airport are investigating a bomb threat made to an American Airlines flight from Barcelona that landed safely in New York City.

The plane carrying about 200 people landed just after noon Sunday. Everyone on board deplaned safely.

Joe Pentangelo with the Port Authority of New York and New Jersey police says the threat was called in for American Flight 67.

Police and K-9 unit dogs are searching the plane.

Pentangelo says authorities are investigating where the call came from.

View original post

Asean Weaver For Business Blog

uelque 80,7 % des personnes ayant participé au vote symbolique sur l’indépendance organisé ce dimanche, en Catalogne, se sont prononcés en faveur de celle-ci, soit 1,6 million de voix, selon des résultats provisoires diffusés par l’exécutif catalan. Résultats diffusés après dépouillement de 88,4 % des bulletins. > Le risque d’une Europe à deux vitesses > Ce qu’il s’est passé hier Cela ressemblait à une journée électorale normale, de celles qui se déroulent « sans incident majeur ». Des files de dizaines de mètres se sont déployées, hier, aux quatre coins de la Catalogne, devant les centres électoraux, dans le calme. Les politiques, tout sourire, se sont fait prendre en photo devant l’urne au moment d’y glisser leur bulletin. Régulièrement, les journaux ont communiqué sur le niveau de participation. 1,1 million de personnes avaient déjà voté à 13 h, puis près de deux millions à 18 h, d’après les chiffres officiels…

View original post 96 mots de plus

Asean Weaver For Business Blog

Madrid (AFP) – En promouvant systématiquement sa langue, sa culture populaire et une certaine éthique du travail, la Catalogne a cultivé sa différence avec le reste de l’Espagne depuis les années 1980 et nourri un sentiment national qui a tourné à l’indépendantisme.

La crise économique de 2008 qui a fait de cette riche région du nord-est de l’Espagne une des plus endettées du pays (31,2% de son PIB), et le refus du Tribunal Constitutionnel en 2010 de reconnaître une « nation » catalane, sont généralement considérés comme les déclencheurs de la montée de l’indépendantisme.

En cultivant sa différence, la Catalogne a semé l’indépendantisme – L’Obs.

View original post

Menacé de ne plus pouvoir jouer la Liga en cas d’indépendance de la Catalogne, le Barça s’est prononcé en faveur du « droit à décider » pour les Catalans.

Le FC Barcelone a officiellement pris position en faveur du « droit à décider » de l’avenir de la Catalogne en rejoignant une plate-forme d’entités qui militent pour l’organisation d’un référendum dans cette région espagnole. A cet égard, plus de 1.500 entités et associations catalanes sont rassemblées dans cette plate-forme qui vise à « prendre part au processus d’exercice du droit à décider et à l’organisation d’un vote sur le futur politique de la Catalogne », selon son fondateur.

« Le FC Barcelone a adhéré au Pacte national pour le droit à décider », a annoncé le Barça, club qui revendique sa « catalanité » et a souvent servi de dérivatif aux revendications nationalistes, en particulier pendant la dictature de Francisco Franco.

Déjà en 2013, le président du club de l’époque, Sandro Rosell, s’était déjà prononcé à ce sujet : Nous serons toujours aux côtés de notre pays et de la volonté de son peuple. Nous défendons le droit à décider parce qu’il fait partie des droits fondamentaux dont doivent disposer les personnes et les peuples. »
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203849478211-catalogne-le-barca-veut-laisser-aux-catalans-le-droit-de-decider-1052315.php?EvplX3mUfG8gYC7B.99

00000000000000000000000000000000000

 


%d blogueurs aiment cette page :