Archives de la catégorie ‘Sénégal’

Hlm Grand Yoff

400 millions de F Cfa sont mis sur la table pour le démarrage des travaux de restructuration de Grand-Yoff Arafat. L’annonce est de l’administrateur général de la fondation Droit à la Ville, Pape Demba Niang. Il s‘exprimait en marge de la cérémonie de mise en place du Comité de restructuration et de gestion des travaux de la dite localité, mercredi dernier, 13 Avril.

L’administrateur de la fondation Droit à la Ville certifie que le projet sera lancé en grande pompe dès début juin. Pape Demba Niang confirme qu’au plus tard le 31 décembre prochain, ce premier budget va être utilisé. Par ailleurs M. Niang explique que le projet vise, en plus d’élargir les voiries et les quartiers pour faciliter la libre circulation des personnes et des véhicules, à délivrer également la municipalité des encombrements auxquels elle est souvent confrontée. M. Niang rassure, d’autre part, qu’en collaboration avec la mairie, un…

Voir l’article original 256 mots de plus

Creoleways

Featured image« [Macky Sall] c’est un descendant d’esclaves. (…) Ses parents étaient anthropophages (…) Ils mangeaient des bébés et on les a chassés du village. (…) Ceux qui sont propriétaires de la famille de Macky Sall sont toujours là, vivants. Il sait [qu’il est] leur esclave. Je le dis et je l’assume parce qu’on ne peut pas toujours cacher les vérités. (…) Vous pouvez accepter, vous, les Sénégalais, qu’il soit au-dessus de vous, mais moi, jamais je n’accepterai que Macky Sall soit au-dessus de moi. Jamais mon fils Karim n’acceptera que Macky Sall soit au-dessus de lui. Dans d’autres situations, je l’aurais vendu en tant qu’esclave (…) ».

A l’origine du scandale

Depuis un mois, la vidéo de cette sortie fracassante d’Abdoulaye Wade fait polémique au Sénégal. En février dernier face aux journalistes, l’ancien président entendait ainsi mettre la pression à son successeur, voire influencer le verdict du procès…

Voir l’article original 712 mots de plus

le monde à l'ENVERS

MACKY SALL PRESSION

Les rideaux sont tombés ! Le feuilleton politico-judiciaire qui tient en haleine les Sénégalais, depuis le 31 juillet 2014, a déroulé son dernier acte. Derrière les barreaux depuis le mois d’avril 2013, l’ancien Ministre d’Etat, Karim Wade va devoir prolonger son séjour carcéral. Malgré toutes les pressions exercées sur le président Macky Sall, celui-ci aura tenu jusqu’au bout de sa « logique ». 

Voir l’article original 613 mots de plus

Hlm Grand Yoff

Le ministère de l’Éducation nationale du Sénégal et l’équipementier télécom Samsung ont annoncé le lancement d’une école intelligente au Sénégal ce 17 février 2015. Localisée à l’école secondaire du plan Jaxaay, l’école intelligente permettra aux enseignants et aux apprenants, munis de tablettes numérique, d’accéder à du contenu didactique et d’inter-réagir directement dessus, d’échanger sur les leçons, avec leurs enseignants.

D’après Samba Guisse, le conseiller en technologie de l’information, au département des ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale du Sénégal, « l’avenir de l’éducation est basé sur l’accès à l’information et la collaboration au niveau local et mondial. Enseigner et apprendre est devenu social ». Une façon de dire qu’avec Internet et les nouveaux outils numériques, l’enseignement sur tableau noir qui restreint la participation directe des élèves lors des leçons n’a plus lieu d’être.

L’école intelligente de Samsung est le fruit d’un partenariat entre l’équipementier télécom et  Millennium Connect Africa…

Voir l’article original 37 mots de plus

Hlm Grand Yoff

La maison du maire de Grand Yoff a été attaquée et incendiée hier tard dans la nuit vers 2h du matin par une bande de jeunes de Arafat a appris ce matin Gfm.sn auprès des sources proches du maire. Ces jeunes ne sont pas contents de l’arrestation de quatre des leurs par la police pour trafic de drogue sur dénonciation du maire.

Le feu a pu être maîtrisé à temps. Il y a eu plus de peur que de mal.

source: http://www.senxibar.com

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Leral.net, 1 janvier 2015 :

Rien ne va plus à la Compagnie sucrière Sénégalaise (Css). Un arrêt de travail a été observé par les travailleurs saisonniers qui ont refusé de rejoindre les champs.

Ces ouvriers communément appelés «Tioté», selon Walf Fm, revendiquent une revalorisation salariale. Aussi menacent-ils de poursuivre leur mouvement si leur plateforme revendicative n’est pas satisfaite.

Voir l’article original 25 mots de plus

Hlm Grand Yoff

La zone sahélienne de façon générale, mais la vallée du fleuve Sénégal particulièrement se dégrade, s’appauvrit, bref se désertifie. Cette crise de désertification n’est pas un fait nouveau. Le phénomène a dû commencé il y a 30 à 35 ans et s’est aggravé par l’arrivée des peuls guinéens fuyant la dictature, à qui le président Senghor avait accordé asile avec autorisation d’exploitation forestière. A Thillé Boubacar (Sénégal) le phénomène prend une ampleur sans précédent…

Le facteur climatique est incontournable mais le facteur humain est plus que déterminant dans le processus de désertification du sahel. L’action néfaste de l’homme à la suite de la sécheresse des années 1974 s’étant traduit par la coupe des arbres pour combler les besoins énergétiques et économiques, la conscience tardive des populations rurales, l’arrivée des peuls guinéens, le coût onéreux de l’énergie combustible et la politique de gestion des ressources naturelles peu soucieuse de l’avenir sont…

Voir l’article original 1 115 mots de plus

APA-Dakar (Sénégal)

La nouvelle Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaelle Jean, symbolise la ‘’Francophonie venant de tous les continents’’, a affirmé dimanche à Dakar, le président français, François Hollande.
 »La désignation parconsensusdeMichaelleJeancommeSg de la Francophonie est un bon symbole, aprèsunchefd’Etat africain,AbdouDiouf.Michaelle Jean a été dans une certaine mesureunechefd’Etat. Elle est la représentante d’une francophonie venant de tous les continents », a dit M. Hollande, au cours d’une conférence de presse au terme du 15ème sommetdel’OIF tenu les 29 et 30 novembre à Dakar.Anciennegouverneure du Canada,Michaelle Jean, 57 ans, qui est née en 1957 à Port-au-Prince (Haïti). Elle est arrivée e au Canada en 1968 avec ses parents qui fuyaient le régime dictatorial deFrançoisDuvalier.‘’Pour être une organisation ouverte et en phase avec son temps, le choix d’une femme s’imposait. Cela a facilité sa désignation par consensus’, a dit, pour sa part,MackySall, lors de la conférence de presse.Revenant sur l’organisation du sommet, François Hollande a estimé qu’il a été ‘’une réussite du début à la fin ».

TE/cat/APA 2014-11-30 16:33:29   – See more at: http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=811018#sthash.yJ6dBOss.dpuf

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Conférence

© Abidjan.net par DF
Conférence de presse de clôture du XVe Sommet de la Francophonie
Dakar, le 30 Novembre 2014 – Le XVe Sommet de la Francophonie a pris fin, à Dakar, avec le choix de Michaëlle Jean comme Secrétaire Général de la Francophonie. L`ancien Gouverneur du Canada succède à Abdou Diouf qui a passé 12 années à la tête de l`Organisation Internationale de la Francophonie.

http://news.abidjan.net/h/517037.html

000000000000000000

Global News

DAKAR, Senegal – Gambia’s president has signed a bill into law that calls for life imprisonment for some homosexual acts.

The Associated Press received a copy of the approved bill on Friday. It is dated Oct. 9, but Gambian officials have not previously acknowledged that President Yahya Jammeh, one of Africa’s most vocal anti-gay leaders, signed it into law.

The law contains language identical to anti-gay legislation in Uganda that was overturned by a court earlier this year on procedural grounds.

Gambia’s law criminalizes « aggravated homosexuality, » which applies to « serial offenders » and people living with HIV or AIDS. People found guilty of aggravated homosexuality can be sentenced to life in prison.

Confirmation of the new law comes amid a new wave of homosexuality-related arrests targeting at least eight people since Nov. 7.

Voir l’article original

Hlm Grand Yoff

Invraisemblable! Le Sénégal ne participera pas sauf surprise de dernière minute, à la 22e édition des championnats du monde de Karaté qui démarrent ce mercredi 5 novembre à Brême en Allemagne et ce, jusqu’au 9 novembre.

La révélation a été faite à l’issue d’une conférence de presse tenue à Dakar par le président de la fédération sénégalaise de Karaté Mamadou Sarr.

Selon ce dernier: « cela s’explique par le fait que les demandes de visas qui avaient été introduites au niveau de la représentation diplomatique allemande basée à Dakar, n’ont pas donné un échos favorable » .

Et pour le patron du karaté sénégalais:  » c’est à la fois inexplicable et inacceptable en ce sens que le Sénégal est un pays respecté, le Karaté qu’il dirige une des disciplines parmi les plus titrées mondiales et sur le plan continental ».

Revenant sur les motifs de ce « refus », il dira :  »…

Voir l’article original 202 mots de plus

Hlm Grand Yoff

plataformapre-salL’entreprise pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé le 7 octobre qu’elle avait découvert un gisement à 100 kilomètres au large des côtes sénégalaises. Cette découverte est une avancée « substantielle » pour Cairn Energy et ses partenaires, l’Américain ConocoPhillips, l’Australien FAR et la société pétrolière nationale du Sénégal, Petrosen.

On savait qu’il y avait du pétrole au large du Sénégal. On le recherchait depuis les années 1950. Onze compagnies ont actuellement des permis d’exploration, selon le ministère. Mais cette fois, c’est sûr, la présence de pétrole est avérée.

Le pétrole a été découvert à 1 427 mètres de profondeur, fait savoir l’entreprise pétrolière britannique Cairn Energy. Selon ses premières estimations, les réserves de ce puits tourneraient autour de 250 millions de barils de pétrole, peut-être même beaucoup plus. Reste à savoir quand et comment l’essai sera transformé.

Cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années, avant que le premier baril ne…

Voir l’article original 83 mots de plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

CONAKRY- L’Union des Forces Démocratiques (UFD) piloté par Mamadouba Baadiko vient de donner sa position sur l’affaire de la cargaison d’argent qui a été interceptée du côté de la capitale sénégalaise, a appris Africaguinee.com.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 26 août 2014, cette formation politique d’opposition a révélé d’autres mouvements de fonds et de pierres précieuses qui seraient orchestrés par le régime du président Alpha Condé.

La presse internationale vient de révéler, une fois de plus, un énorme scandale financier impliquant l’Etat guinéen. En effet, c’est le journal sénégalais le « Quotidien » qui, dans sa livraison du 23 août 2014, nous apprend qu’une cargaison de billets de banque a été saisie à l’aéroport de Dakar-Yoff, sur un vol spécial en provenance de la Guinée. La cargaison était en route pour Dubai, capitale des Emirats Arabes Unis. Apparemment, pour toute explication, les convoyeurs auraient affirmé que cet argent appartiendrait au Président de la République de Guinée. Par la suite, lorsque l’affaire a pris une tournure diplomatique, la Banque Centrale de la République de Guinée s’est empressée de revendiquer avec véhémence la propriété de ces fonds, en produisant des documents antidatés.

Mais la tentative maladroite de la BCRG de couvrir après coup une opération de transport d’argent sale, produit de détournements de deniers publics en Guinée, ne peut tromper que ses auteurs. Cette affaire met en lumière la situation dramatique de la gestion de la fortune publique en Guinée. Continuant des pratiques antérieures, le nouveau pouvoir installé en 2011 gère le pays dans une totale opacité sans en rendre compte à personne. Il n’existe aucune institution, même de pure forme pour contrôler la gestion de l’argent public. Malgré les élections législatives de septembre 2013, le pouvoir a tout fait pour retarder au maximum la mise en place de l’assemblée, afin de permettre au Conseil National de Transition (CNT), institution décriée et aplatie devant le pouvoir exécutif, de « voter » haut les mains, sans aucun contrôle, le budget 2014. La Cour des Comptes n’est toujours pas installée.

De nombreux scandales financiers ont éclaboussé le régime. Nous avons le pactole de 700 millions de Dollars US versé par le Conglomérat minier Rio Tinto en avril 2011 et dont le gouvernement n’a jamais justifié l’utilisation réelle. Nous avons eu l’emprunt fantôme de 25 millions de Dollars contracté auprès d’un fonds-vautour sud-africain, Palladino révélé par un journal anglais. Pour toute explication sur cet « emprunt » secret, le gouvernement a fait dire qu’il dormait jusque là dans un coffre et qu’il a été remboursé depuis ! Nous avons eu ensuite la révélation d’un emprunt de 150 millions de Dollars contracté, on ne sait pour quel objet, auprès d’une compagnie sino-angolaise dont on connait les pratiques mafieuses et prédatrices. Personne ne sait où est passé cet argent. S’agissant des relations du gouvernement guinéen avec les Emirats Arabes Unis, il est important de rappeler qu’un moment, il avait été question de céder la participation de l’Etat guinéen dans la CBG à la Mubadala Development Compay appartenant à la famille régnante des E.A.U. Mais l’affaire avait  fait tellement de bruit que le projet avait été mis en veilleuse, sans qu’on ne sache à ce jour s’il n’a pas été conclu en secret. Depuis quelque temps, on remarque l’étroitesse des relations antre le pouvoir guinéen et Dubai. Quand on sait que cette place financière est classée en zone grise des places financières assimilées à des paradis fiscaux, on commence à comprendre, pourquoi il a été mis en place une liaison aérienne entre Conakry et Dubai par la compagnie Emirates, alors que les seuls clients connus sont de petits vendeurs de téléphones portables au marché de Madina…L’Etat guinéen a beau être sans le sous, il existe depuis 2012 une ambassade à Dubai. On le comprend bien, cette destination n’est pas du tout regardante sur l’origine des fonds et des métaux précieux qui atterrissent sur son sol. En dehors de Dakar, d’autres mouvements suspects de pierres précieuses et de fonds originaires de Guinée sont signalés à partir de Freetown en Sierra Leone. Dubai est donc une plaque tournante rêvée pour les mouvements d’argent sale sinon on se demande bien quel courant d’affaires sérieux peut-t-il justifier que la BCRG y ouvre des comptes généreusement fournis. Seulement, Ebola est venu déranger ce beau ballet qui aurait dû continuer tranquillement à partir de Conakry. Mais il n’ ya pas de crime parfait.

Au plan intérieur, le gouvernement avait fait grand bruit sur l’institution de l’unicité de caisse de l’Etat et des entreprises paraétatiques. Mais il a soigneusement évité d’y inclure des entreprises aussi juteuses que l’Agence de Régulation des Télécommunications et la Direction du patrimoine bâti. Ces entreprises fonctionnent donc comme sa caisse noire. Depuis 2011, de nombreux scandales ont éclaté à propos de détournements au Trésor. Des ministères sont régulièrement cités pour des détournements, avec force détails. Mais à chaque fois, c’est un silence méprisant qui répond aux interpellations pour que lumière soit faite. Plus grave, des serviteurs de l’Etat comme l’ancienne directrice du Trésor, Madame Aissatou Boiro, ont payé de leur vie, d’avoir refusé de marcher dans les combines mafieuses en vogue. Ces assassinats n’ont jamais été sérieusement élucidés, et pour cause ! 

Le plus étonnant pour un pouvoir qui se targue d’avoir le satisfecit du FMI et d’avoir changé la gouvernance des régimes précédents, c’est son refus obstiné de respecter la Constitution qui oblige tous les dirigeants à déclarer leur patrimoine, à commencer par le Chef de l’Etat. Tout se passe comme si pour le nouveau pouvoir, amasser des fortunes pour se constituer un trésor de guerre prime sur toute autre considération. Ceci explique sans doute pourquoi aucun audit sérieux n’a été réalisé et encore moins exploité par la justice, autrement que pour tenter de régler des comptes à des adversaires politiques. Mais au-delà de cette propagande, n’importe quel observateur sait que peuple de Guinée, dans son immense majorité n’a jamais connu une vie aussi misérable et difficile qu’aujourd’hui.

Dans les faits, nous sommes hélas, donc dans la continuité de la politique prédatrice et corrompue des pouvoirs précédents qui a achevé de ruiner la Guinée. On peut l’affirmer : la corruption en Guinée dépasse aujourd’hui le pire qu’on ait connu précédemment.

Pour conclure, nous le disons depuis très longtemps et le répétons avec force: si rien n’est fait pour arrêter cette véritable culture de la prévarication et du pillage à ciel ouvert de la fortune publique, la misère indescriptible du peuple de Guinée et son sous-développement ne pourront que s’approfondir. Les dirigeants politiques doivent accepter de soumettre leur patrimoine et celui de leurs ayants droit à un contrôle citoyen. Personne ne doit bénéficier de l’impunité, que ce soit pour des crimes politiques ou des crimes économiques. Les audits indépendants du Trésor et de tous les démembrements de l’Etat doivent couvrir également toute la période du mandat actuel du Président de la République. La Guinée, pour progresser et sortir de cette spirale de décadence économique et morale inexorable, doit combattre l’enrichissement illicite et la corruption.

Fait à Conakry, le 26 août 2014

Pour l’UFD, le Président

Mamadou BAH Baadiko

SOURCE: http://www.africaguinee.com/articles/2014/08/27/affaire-saisie-d-une-cargaison-de-devises-dakar-l-ufd-de-mamadouba-baadiko-se

00000000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

Koaci, 20 août 2014 :

Les étudiants ainsi que le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES) étaient en grève mardi pour exiger la lumière sur la mort d’un étudiant et le départ des ministres de l’Intérieur et de l’Enseignement supérieur, a-t-on appris de sources syndicales.

L’étudiant Bassirou Faye Rechercher Bassirou Faye qui était inscrit en première année de sciences à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, la plus grande du Sénégal, est mort par balle le 14 août lors d’une manifestation pour le paiement des bourses violemment réprimées par la police.

Voir l’article original 89 mots de plus

******************

*****

Pour avoir réalisé plus d une centaine d atterrissage à l’aéroport de Yoff, ce genre de dysfonctionnement ne m’étonne pas. Pour mémoire, en 1981, alors que j’avais reçu le feu vert de la tour pour atterrir sur la 01 avec un Pa32, j ai dû dégager en catastrophe car le concorde était lui aussi en final sur la 01! L’air miss déposé n’a pas été instruit!….

Hlm Grand Yoff

senegal airlinesUn avion de la compagnie aérienne sénégalaise Senegal Airlines a écrasé lors de son atterrissage sur l’aéroport international de Libreville (Gabon) un homme qui traversait la piste au mépris de toutes précautions.

L’avion, un Airbus A320, vol DN53, qui venait d’effectuer la liaison entre l’aéroport international Yoff de Dakar (Sénégal) et l’aéroport international Léon M’Ba de Libreville avec 130 passagers et 7 membres d’équipage à bord, était en cours de poser, vers 15h35, heure locale, lorsqu’un homme dont on ne sait rien actuellement, a traversé la piste. L’appareil l’a percuté, le tuant sur le coup et le projetant sur le côté de la piste. Les pilotes qui ne l’avaient pas vu avant de se poser et n’ont pu l’éviter et ont prévenu les services de secours dès l’appareil contrôlé au sol.

L’avion est resté immobilisé sur la piste, le temps de l’intervention puis a été tracté jusqu’aux parkings. Une enquête policière va…

Voir l’article original 53 mots de plus

Hlm Grand Yoff

mangoLe Sénégal envisage d’exporter cette année, plus de 75.000 tonnes de mangues, a annoncé mercredi à Dakar, Massata Niang, Conseiller technique du ministre sénégalais de l’Agriculture.
« Ce volume se rapprochera des 100.000 tonnes visées à l’horizon 2017 », a ajouté M. Niang, à l’ouverture de la première session du réseau de suivi des pesticides et d’évaluation du bilan de la campagne de contre saison export des produits horticoles.

Ces prévisions a –t-il indiqué, sont conformes aux objectifs du gouvernement sénégalais définis dans le cadre du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS).

Il dit toutefois espérer que les conditions d’exportation de ce fruit se dérouleront dans de bonnes conditions comme ce fut le cas l’année dernière.

En 2013, les exportations de mangues du Sénégal s’étaient établies à 11.000 tonnes.

Concernant les exportations des autres produits horticoles, M. Niang a estimé qu’elles sont passées de 9.925 tonnes en…

Voir l’article original 91 mots de plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

0000000000000000000000000000000000