Archives de la catégorie ‘Pays-bas’

finance-minister-Jeroen-Dijsselbloem-560x373Le coût de la prise en charge des demandeurs d’asile pourrait atteindre 1 milliard d’euros cette année selon le ministre des Finances Jeroen Dijsselbloem (…). Le ministre réagissait aux chiffres du NRC qui suggère que le coût des soins pour un réfugié sur une année est de 25.000 euros. Cela mettrait la facture pour les 60.000 demandeurs d’asile prévus aux Pays-Bas à 1,25 milliard d’euros. Dijsselbloem a dit qu’il ignorait les calculs du NRC, mais que le projet de loi se dirige vers 1 milliard d’euros. « Nous avons prévu un budget de 300 millions d’euros au début de l’année, mais nous avons dû l’augmenter. Une hausse supplémentaire avant la fin de l’année est inévitable. » (…)

Source : http://www.dutchnews.nl/news/archives/2015/10/refugee-bill-may-reach-e1bn-says-dutch-finance-minister/

http://civilwarineurope.com/2015/10/16/clandestins-la-facture-pour-les-pays-bas-sera-salee/

00000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

1018481598Un référendum sur l’accord d’association Ukraine-UE, qui doit se tenir aux Pays-Bas, montrera si Bruxelles peut dicter sa volonté aux peuples de l’UE.

Les Pays-Bas organiseront un référendum controversé sur l’accord d’association Ukraine-UE suite à la collecte par un blog populaire néerlandais, GeenStijl, de plus de 450.000 signatures.

Selon les initiateurs du référendum, l’accord ratifié par Amsterdam l’été dernier représente une menace pour le bien-être des peuples ukrainien et néerlandais.

Ils appellent leurs concitoyens à répondre aux questions suivantes : « Est-il raisonnable de signer un accord d’association avec un pays ravagé par une guerre civile ? Avec un pays qui occupe le 142e rang des pays corrompus aux côtés de l’Ouganda et des Comores ? Et souhaitons-nous que l’Ukraine bénéficie prochainement des schémas d’aide financière de l’UE ? ».

« Contrairement aux déclarations des médias néerlandais, l’accord d’association Ukraine-UE est loin d’être tout simplement un accord de libre-échange. Il porte également « sur…

View original post 237 mots de plus

Rob Wainwright dote Europol d’une unité pour contrer l’Etat islamique sur Internet

Rob Wainwright dote Europol d’une unité pour contrer l’Etat islamique sur Internet

Rob Wainwright Sipa

Une quinzaine de policiers seront affectés à cette cellule chargée de cibler les comptes les plus influents

Les faits – L’office européen de police criminelle a annoncé lundi la création d’une nouvelle unité dont la mission sera de procéder à la fermeture de certains comptes utilisés par les partisans du groupe Etat islamique sur les réseaux sociaux pour diffuser leurs messages et recruter des combattants.

Il y aura bientôt des policiers européens pour traquer et supprimer les contenus djihadistes sur Internet. Dès le mois prochain, une unité composée d’une quinzaine de fonctionnaires de l’office européen de police criminelle va être mise sur pied pour tenter d’enrayer la machine de propagande des groupes terroristes, en particulier celle de l’Etat islamique. Le Britannique Rob Wainwright, directeur d’Europol depuis 2009, espère avoir un «impact stratégique» en parvenant à éliminer des réseaux sociaux les «comptes influents», grâce à la surveillance des communications en ligne mais également en la recoupant avec «les renseignements qui nous viennent de sources plus traditionnelles», a t-il expliqué. Une mission ambitieuse à bien des égards.

Le premier écueil auquel vont devoir faire face les cyberpoliciers est la production impressionnante de contenus qui relèvent de la propagande djihadiste. «Nous parlons de dizaines de milliers de comptes d’utilisateurs actifs dans cet espace», a souligné Rob Wainwright. En mars, le think tank américain Brookings Institution estimait qu’il y avait entre 45 000 et 90 000 profils Twitter soutenant l’Etat islamique et produisant un total de près de 100.000 tweets par jour. Deuxièmement, les agents d’Europol ne pourront pas procéder eux-mêmes à la fermeture des comptes incriminés sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi l’unité d’Europol travaillera en collaboration avec les entreprises du secteur, au premier rang desquelles figurent Twitter et Facebook, même si Rob Wainwright s’est refusé à les nommer. La réalité de cette collaboration sera l’un des points clé du dispositif, les deux poids lourds rechignant à adopter une démarche proactive concernant la suppression de contenus et de comptes d’utilisateurs comme l’explique à l’Opinion le chercheur Marc Hecker.

Les dirigeants européens dénoncent régulièrement ce qu’ils considèrent comme un manque d’implication des hébergeurs dans la lutte contre les messages de haine sur le Web. En France, la plate-forme de signalement du ministère de l’Intérieur, baptisée Pharos, affirme pourtant entretenir «des contacts privilégiés» avec eux. Pas assez aux yeux de Bernard Cazeneuve qui s’est rendu en février dans la Silicon Valley avant de réunir en avril les représentants des principaux opérateurs.

source: http://www.lopinion.fr/23-juin-2015/rob-wainwright-dote-europol-d-unite-contrer-l-etat-islamique-internet-25516

00000000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

imageLes écoles primaires musulmanes connaissent un succès grandissant aux Pays-Bas. Un succès surprenant quand ont sait que le nombre d’élèves du primaire est en baisse dans le pays.

Au cours des cinq dernières années, le nombre d’élèves dans les écoles primaires musulmanes a ainsi augmenté de plus de 22%. Selon les médias néerlandais, plus de 11.000 enfants étaient inscrits dans les 49 écoles primaires musulmanes que compte le pays. En 2010 ils étaient seulement 9000.

D’après Abdelsadek Maas, directeur d’une école islamique à La Haye, les musulmans se replient sur eux-mêmes en raison du climat actuel qui règne aux Pays-Bas. « Si vous portez le voile, on vous regardera de travers. Dans une école islamique par contre, les enfants peuvent être eux-mêmes ».

Un constat partagé par Yusuf Altuntas d’ISBO, une organisation formée par des écoles musulmanes aux Pays-Bas. D’après lui, les parents musulmans sont de plus en plus nombreux à vouloir…

View original post 18 mots de plus

civilwarineurope

imageLe gouvernement néerlandais a décidé vendredi d’interdire le port du voile intégral dans certains endroits publics, a-t-il indiqué vendredi, soulignant que le projet de loi devra être approuvé par le parlement.

« Des vêtements dissimulant le visage seront interdits dans les bâtiments de l’enseignement et ceux des soins de santé, du gouvernement et dans les transports publics », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

L’interdiction ne s’applique pas dans la rue, mais uniquement dans « des situations spécifiques où il est essentiel que les gens puissent se regarder ou pour des raisons de sécurité », a affirmé le Premier ministre Mark Rutte, lors de sa conférence de presse hebdomadaire (…)

Un précédent projet de loi, datant du premier gouvernement de Mark Rutte qui était soutenu au parlement par le député anti-Islam Geert Wilders, prévoyait une interdiction du voile intégral dans les espaces publics. Ce projet sera retiré, le gouvernement n’ayant « aucune…

View original post 81 mots de plus

civilwarineurope

Le gouvernement hollandais, en novembre, a déposé un projet de restructuration du financement de l’enseignement supérieur dans la domaine des sciences humaines pour face à une situation financière délicate (les législateurs tablent sur un déficit public de 7 millions d’euros en 2017). Les universités devront regrouper en un seul programme les «petites langues» telles que l’arabe, l’hébreu, le tchèque, le polonais, l’italien et le grec moderne, 98 enseignants perdront leur poste, selon le quotidien Néerlandais Het Parool.

Des étudiants ont occupé le Maagdenhuis (siège de l’université situé dans l’ancienne Maison d’orphelines) le 25 février afin de réclamer une réforme universitaire plus démocratique et transparente.

La cour d’Amsterdam a adressé aux militants une injonction de quitter les lieux vendredi 10 avril. Certains étudiants ont décidé de rester jusqu’au bout et résisté aux forces de l’ordre en se barricadant et en jetant des bombes de peinture.

Selon les médias néerlandais, le Maagdenhuis…

View original post 9 mots de plus

Eingreiftruppe der NATO Response ForceDie Europäische Union erwägt den Aufbau einer eigenen Armee. Während deutsche Politiker die Idee begrüßten, sprach sich der britische Premier David Cameron dagegen aus, wie die russische Zeitung « Nowyje Iswestija » am Dienstag schreibt.

Der EU-Kommissionspräsident Jean-Claude Juncker sagte in einem Interview mit „Die Welt“ (Welt am Sonntag): „Eine europäische Armee hat man nicht, um sie sofort einzusetzen. Aber eine gemeinsame Armee der Europäer würde Russland den klaren Eindruck vermitteln, dass wir es ernst meinen mit der Verteidigung der europäischen Werte.“


Weiterlesen: http://de.sputniknews.com/zeitungen/20150310/301422044.html#ixzz3TzJBJwdk

————————————————————————————————-
EU-Kommissionspräsident Jean-Claude Juncker
————————————————————————————————-
Verteidigungsministerin Deutschlands Ursula von der Leyen
————————————————————————————————-
Leonid Sluzki, Chef des Ausschusses für die GUS und eurasische Integration der Staatsduma
————————————————————————————————-
Polens Außenminister Grzegorz Schetyna
————————————————————————————————-

Amsterdam

Un coffee-shop, étymologiquement, c’est une sorte de café cosy où l’on vient se relaxer, boire un verre et éventuellement manger un petit plat. À Amsterdam, la plupart des coffee-shops proposent à la vente plusieurs sortes de cannabis et d’herbes venues de tous les horizons. Entrer dans un coffee-shop où l’on vend de telles substances n’implique pas qu’on vienne en acheter, on peut parfaitement se contenter d’y prendre un verre. Les coffee-shops font partie du décor, au même titre que les « cafés bruns ».

coffeeshop-amsterdamrokerij

View original post

civilwarineurope

imageGeert Wilders franchit un nouveau pas dans son pays : son Parti pour la liberté (PVV), plaide désormais pour la fermeture de toutes les mosquées des Pays-Bas.

« Le message doit être clair : le pays doit être dés-islamisé » a expliqué l’un des élus de la formation lors d’un débat houleux au parlement de La Haye.

Machiel de Graaf a suscité un tollé en évoquant « l’avalanche d’enfants du nom de Mohammed » dans les écoles ou « la particularité, l’identité et la culture néerlandaises menacées par l’immigration et l’utérus » (…)

Source : Le Monde

View original post


%d blogueurs aiment cette page :