Archives de la catégorie ‘Corse’

Le propriétaire du luxueux domaine de Murtoli, où Nicolas Sarkozy passe ses vacances, ferait notamment l'objet d'une enquête de Tracfin pour blanchiment de fonds.

AFP

Le narcotrafic, la French connection, Les otages français, les généreuses enveloppes de Elf, les allers-retours de certaines éminences de la classe politique en Afrique, les projets immobiliers douteux, les accords secrets avec le FN ou l’UDF, les contrats d’armes, l’affaire Boulin, le suicide de François de Grossouvre, les disgrâces de quelques barons qui avaient cessé de plaire au roi… etc. ETC. ETC.

Tout cela…et plus encore n’avait plus de secrets pour lui!

Lire plus ur FRANCE: Charles Pasqua est décédé.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Aviseur International

View original post

Corse / terrorisme / 24 mai 2015 / Olivier-Jourdan Roulot

Olivier-Jourdan Roulot

Le procès Orsoni en relâche à Aix (we oblige), petit retour dans le passé avec cet article consacré à une vieille connaissance d’Alain Orsoni, que j’ai publié en 2011 à l’occasion de l’anniversaire des dix ans de son assassinat… Son nom ?

François Santoni, dit l’Iguane, ancien patron du FLNC et rival du « bel Alain ».

¶ C’est un peu comme s’il n’avait jamais existé. Ou comme si on avait jeté un voile pudique sur l’histoire : celle mouvementée et troublée d’un chef de guerre qui a longtemps…

LIRE la suite: https://medium.com/@oroulot/on-l-appelait-l-iguane-a75dd773b5ee

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Huit marins de la société de transport maritime, en redressement judiciaire, comparaîtront le 10 juin pour divers trafics.

Un navire de la SNCM dans le porte de Porto Vecchio, en Corse du sud, le 11 mai 2015.
Un navire de la SNCM dans le porte de Porto Vecchio, en Corse du sud, le 11 mai 2015. ( MAXPPP)

La SNCM n’avait pas besoin de ça. L’avenir de la compagnie, en redressement judiciaire, est plus qu’incertain et quelque 1 500 salariés attendent une offre de rachat solide. Mais le 10 juin s’ouvre le procès de huit d’entre eux, au tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône). Ils sont soupçonnés d’avoir participé à un vaste trafic de drogues et d’armes entre la Corse et le continent, explique Le Parisien, dimanche 17 mai.

Les documents consultés par le journal « détaillent une organisation quasi mafieuse »« Une quarantaine de kilos de drogue, de toute nature, auraient ainsi transité par cette filière, à l’abri des cabines des marins mis en cause », écrit le quotidien, dans un autre article consacré à l’enquête. Il s’agit principalement de cocaïne et de résine de cannabis. « On laissait tous nos cabines ouvertes », témoigne un des prévenus, qui reconnaît avoir tiré des avantages de ces services rendus.

Un syndicaliste au cœur de l’enquête

Des dizaines d’armes auraient également fait la traversée dans des véhicules stationnés dans les cales des navires de la SNCM : armes de poing, fusils à lunette, kalachnikov, lance-roquettes, grenades, explosifs et munitions. « Les marins utilisent leurs connaissances des installations portuaires pour se jouer des douanes et des forces de police », explique Le Parisien. Ainsi, des passagers clandestins ont pu passer de l’île au continent, ou du continent à l’île, sans être vus.

Un homme semble avoir été le maillon central de l’organisation. Camille Abboche, 46 ans, secrétaire général adjoint du syndicat CFTC, est incarcéré depuis deux ans, soupçonné d’avoir entraîné des marins « fragiles », qui « rencontraient de sérieux problèmes financiers », dans cette affaire. Parmi eux toutefois, au moins six affichaient déjà des condamnations, dont un pour trafic de stupéfiants.

L’avocat de Camille Abboche assure qu’il n’est pas un « voyou au sens strict », mais un homme « fasciné par ce milieu interlope des armes et de ces types que se promènent avec plein d’argent dans les poches ». Fasciné au point de se risquer, avec d’autres marins, à tremper dans les affaires d’un milieu corse aux noms bien connus : Francis Mariani, Ange-Toussaint Federici, et le gang de la Brise de mer. Et d’être également mis en cause dans un projet d’assassinat avorté.

source: http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/conflit-a-la-sncm/cocaine-kalachnikov-et-marins-complices-des-bateaux-de-la-sncm-au-service-du-banditisme_908243.html

0000000000000000000000000000000

 

 

Jeux, prostitution, trafic de drogue: pour les parrains mafieux, la Corse est le paradis des « affaires ». Mais pour qu’elles prospèrent comme ils l’entendent, ils ont besoin du plus grand laxisme administratif, doublé de la plus grande bienveillance policière et judiciaire. Ce qui explique, d’une part, les accointances du « milieu » avec des soutiens haut placés en métropole et, d’autre part, l’intrication du combat indépendantiste et des actions criminelles commanditées par des truands désireux d’asseoir leur mainmise sur l’île de Beauté. De la French Connection à l’assassinat du préfet Érignac, des bases africaines de la mafia corse aux cercles de jeu parisiens, l’enquête de Pierre Péan retrace la guerre ouverte entre hors-la-loi et tenants de l’ordre républicain qui sévit depuis les années 1930.

 

Livre Compromissions par Pierre Péan : La République et la mafia corse.

http://www.leblogtvnews.com/2015/04/livre-compromissions-par-pierre-pean-la-republique-et-la-mafia-corse.html

000000000000000000000000000000000

 A Bastia, poisson d’avril rime avec soupe à la grimace

Corse / Politique / 1 avril 2014 / Olivier-Jourdan Roulot

C’est une girelle aux arêtes tranchantes comme des couteaux que Gilles Simeoni vient de coller dans le dos de François Tatti, dont il demande la démission. Les jours de Tatti à la présidence de la communauté d’agglomération sont comptés. Entre les ex-alliés tombeurs des Zuccarelli en 2014, l’explication ne fait que commencer.

LIRE: https://medium.com/@oroulot/a-bastia-poisson-d-avril-rime-avec-soupe-%C3%A0-la-grimace-6475edd9b880

0000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

France 3 Corse, 6 janvier 2015 :

Les 58 salariés du Service de gestion de l’eau de la Communauté d’Agglomération Bastiaise de nouveau en grève. Ils l’ont décidé ce mardi matin lors d’une assemblée générale. Ils ne sont pas satisfaits des dernières propositions de la direction de l’office hydraulique dont ils dépendent.

Le conflit porte sur 4 personnes embauchées ainsi que l’utilisation des fonds de la Communauté pour la gestion de l’eau du grand Bastia. Un représentant de la préfecture pourrait jouer les médiateurs dans les prochains jours…

View original post 47 mots de plus

Solidarité Ouvrière

France 3 Corse, 1 janvier 2015 :

La grève initiée mardi à l’Office de l’Equipement Hydraulique de la Corse – OEHC – est suspendue jusqu’à lundi 5 janvier prochain. Direction et syndicats se sont rencontrés mercredi après-midi à Bastia.

Afin de ne pas perturber la distribution de l’eau pendant les fêtes de fin d’année, la CGT et Force Ouvrière ont préféré reprendre temporairement le travail après la négociation qui s’est déroulée mercredi entre la direction et les syndicats dans les locaux de l’OEHC.

View original post 199 mots de plus

civilwarineurope

imageDe violents affrontements, qui n’ont pas fait de victime, ont opposé aujourd’hui à Corte (Haute-Corse) une centaine de jeunes nationalistes corses à des gendarmes mobiles à la fin d’une manifestation indépendantiste.

Cagoulés et gantés, les militants ont commencé vers 16H00, après l’appel à la dispersion de la manifestation, à lancer des pierres et des cocktails Molotov sur un barrage de gendarmes proche de l’hôtel de ville et de la sous-préfecture, sur le cours Paoli, l’artère centrale de Corte.

Les gendarmes en tenue anti-émeute et protégés par des bouclier en plexiglas ont riposté par de tirs nourris de grenades lacrymogènes. Deux camions militaires positionnés sur le barrage et atteints par des bouteilles incendiaires ont commencé à prendre feu mais celui-ci a pu être éteint par des gendarmes.

Les militaires ont alors chargé les manifestants mais sans parvenir à procéder à des interpellations. Intervenant par petits groupes très mobiles, les jeunes nationalistes…

View original post 102 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :