Archives de la catégorie ‘Caraïbes’

http://mobile.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/proces-air-cocaine/air-cocaine-en-republique-dominicaine-christophe-naudin-incarcere-dans-des-conditions-epouvantables_1456053.html#xtref=acc_dir

Publicités

Creoleways

Featured imagepar Yves-Léopold MONTHIEUX

« Comme en amour, en politique il trompe qui peut », j’ai souvent repris cet aphorisme qui fut le titre de l’une de mes premières tribunes. Le rapport a un caractère personnel et concerne un homme ou une équipe et un électorat. Mais il est très rare, en démocratie, que la conjonction d’hommes et d’institutions, politiques et judiciaires, nationales et locales, moyennant un usage biaisé de la démocratie, ait permis de donner à un pays une orientation que sa population n’a pas souhaitée. C’est pire lorsque celle-ci a refusé le changement de statut par une réponse clairement exprimée à la question qui lui a été clairement posée. C’est le cas de la Martinique. La méthode du forceps a donc été utilisée, qui a toujours servi et permis la déconstruction méticuleuse du libre-arbitre des Martiniquais. Il n’est pas aisé de reconstituer des cerveaux après que ceux-ci ont été…

View original post 1 046 mots de plus

Creoleways

Featured imagePour alimenter le débat (et non la polémique stérile) sur le concept d’égalité réelle chère à Patrick Karam (CREFOM) et à Victorin Lurel, notre nouvelle contributrice, Anne-Laure Bernard, s’est interrogée sur le succès économique de l’île de Saint-Barthélemy. Cette chronique est censée nourrir la réflexion des uns et des autres -promoteurs, adversaires ou sans opinion- quant à l’insatiable quête d’égalité avec la métropole qui, semble-t-il, habite la plupart de nos peuples ultramarins.

Egalité réelle : ce que Saint-Barth nous enseigne

par Anne-Laure BERNARD

A l’heure où un projet de loi sur l’ « égalité réelle » dans l’Outre-mer français est en préparation, texte autrement désigné comme « loi sur l’égalité économique », il nous semble intéressant de nous pencher sur l’exemple de Saint-Barthélemy, minuscule bout de France dans la Caraïbe véritablement en prise avec l’économie réelle et qui n’a pas toujours été la destination privilégiée de la jet set…

View original post 1 330 mots de plus

Creoleways

Featured imagepar Joseph VIRASSAMY

Ne serait-ce que pour la santé mentale, l’examen d’une telle question, qui ne cesse de perturber les inconscients et les inconsciences, vaut la peine qu’on s’y penche. Et les Etats-Majors qui s’agitent dans tous les sens, du nord au sud, d’est en ouest de la Martinique ne pourraient pas dire qu’ils ont été pris de court par une hypothèse hautement invraisemblable. Supposons, absurdes, que le 1% de chance que l’annulation se réalise, survienne.

Nous pouvons supposer tout d’abord que ceux qui auraient été à l’origine de cette opération annulation, voudront prendre les moyens afin qu’une telle situation ne se reproduise plus jamais, en quelque sorte finir le travail. Par exemple, éliminer pour longtemps les autonomistes et les indépendantistes de la scène politique. Ainsi il pourrait advenir que les martiniquais, ayant senti, pour de vrai, passer le vent du boulet du grand largage, arrêtent de jouer schizophrène du…

View original post 616 mots de plus

Actualités Voyages TravelApps, l'information au quotidien sur les applications mobiles, drones et réalité virtuelle de voyage.

Les Caraïbes sont aux prises avec leur pire sécheresse des cinq dernières années.
De Porto Rico jusqu’à Cuba en passant par l’île de Sainte-Lucie, les récoltes fanent, les réservoirs se vident et le bétail meurt, pendant que les météorologues préviennent que la situation pourrait continuer à se détériorer au cours des prochains mois.

image

Le phénomène météorologique El Nino pourrait ainsi entraîner une saison des ouragans plus calme que d’habitude, ce qui priverait la région de pluies abondantes dont elle a grandement besoin.

Plus de 1,5 million de personnes sont touchées par la sécheresse sur l’île de Porto Rico.
Des dizaines de milliers d’habitants reçoivent de l’eau seulement une journée sur trois, en vertu du rationnement sévère récemment imposé par le gouvernement.
Les dirigeants de l’île ont mobilisé la Garde nationale la semaine dernière pour distribuer l’eau, en plus d’approuver des amendes sévères pour les individus et entreprises qui en font…

View original post 113 mots de plus

Creoleways

Featured image

Communiqué

Le Président du Conseil Régional s’inquiète de la position de la direction générale de la concurrence.

Par un courrier du 23 juin 2015 le président du conseil régional a attiré l’attention du Président de la République sur la situation du régime de l’octroi de mer dont les nouvelles règles, édictées par le Conseil européen à travers sa décision 940/2014/UE du 17 décembre 2014, entrent en application au 1er juillet 2015.

Le président du Conseil régional s’inquiète, d’une volonté unilatérale de la Commission européenne, et particulièrement de la Direction Générale de la Concurrence, de rattacher ce nouveau régime au régime général d’exemption par catégories (RGEC). Une telle initiative constituerait un recul sans précédent que n’ont eu cesse de dénoncer les élus Martiniquais en se référant à la durée de validité de la décision européenne (31 décembre 2020).

Le président de la Région Martinique indique ne pas se satisfaire de la…

View original post 26 mots de plus

Creoleways

Featured imageCommuniqué

Le 17 juin 2015 – Le président de la Région Guadeloupe, Victorin LUREL, exprime sa totale satisfaction, après l’adoption définitive par l’Assemblée nationale du projet de loi portant transformation de l’université des Antilles et de la Guyane en université des Antilles.

« Ce 16 juin 2015 est pour nous un jour historique aux Antilles, puisqu’il entérine enfin, après beaucoup de tergiversations et de longs débats parlementaires, l’existence juridique, définitive, de l’université des Antilles (l’UA) ».

« D’autant que le texte adopté demeure en tous points conforme à ce qu’avaient souhaité les élus de Guadeloupe et de Martinique, de même qu’une large majorité de la communauté universitaire des Antilles ; à savoir le principe de l’autonomie des deux pôles universitaires, et notamment le vote libre des vice-présidents de pôle. Il était en effet nécessaire d’adapter et d’inventer un mode de gouvernance spécifique à nos territoires, puisque l’UA est la seule…

View original post 285 mots de plus

Creoleways

Featured imageScène de racisme à l’envers – Décryptage (1)

par Michel HERLAND

Un « blanc-métro » victime d’une agression raciste en Martinique. Certains trouveront peut-être des excuses : qu’il « l’avait bien cherché » (voir plus loin le récit de l’action) ou que, en tout état de cause, ce qui lui est arrivé n’est rien à côté de tous les actes racistes dons sont victimes les Antillais en France. Le premier argument (« il l’avait bien cherché ») revient à entériner la force sur le droit. Le second est plus pernicieux car si les Antillais revendiquaient le droit de se montrer racistes chez eux, ils n’auraient plus d’argument véritable à opposer à ceux qui se montreraient raciste à leur encontre ailleurs. Mais examinons le cas d’espèce.

À l’entrée du campus de Schoelcher, Université des Antilles, le 26 mai 2015, vers 15h.

Le contexte : ce jour-là prenait fin la sanction pesant…

View original post 1 141 mots de plus

Creoleways

Featured imageL’examen en séance du projet de loi modifiant la loi du 2 juillet 2004 relative à l’octroi de mer s’est déroulé lundi 1er juin 2015 à l’Assemblée nationale.

Le député Serge LETCHIMY a tenu, dans son discours introductif, à rappeler l’importance de l’octroi de mer dans le budget des communes et des régions d’outre-mer. Il a, de plus, précisé que le dispositif d’octroi de mer est un outil fiscal qui permet, grâce à des différentiels, de protéger la production locale et d’accompagner les filières de production. Cependant, outre ce constat qui plaide en faveur du maintien de cette taxe dérogeant au droit communautaire, le député a manifesté son inquiétude face au maintien de ce modèle économique basé sur l’importation.

Dans son intervention, le Député de Martinique a regretté qu’une réflexion ne soit pas portée sur la conception d’un nouveau modèle fiscal qui pourrait accompagner le développement des territoires d’outremer, étant…

View original post 323 mots de plus