Archives de la catégorie ‘Iran’

fabius

 IRIB
Au seuil de sa visite, mercredi, à Téhéran,
le chef de la diplomatie française fait paraître une note, dans le journal iranien, « Iran »:  au terme de plusieurs années de difficiles, mais constructives négociations nucléaires,  je me rends à Téhéran, à l’invitation de mon homologue iranien, Mohamad-Javad Zarif, et je m’en réjouis. Les Français sont, depuis  toujours, attirés par l’Iran, et, surtout,  par son patrimoine culturel, ainsi que par la place qu’occupe ce pays, dans l’ histoire des sciences et de la pensée. Les étudiants iraniens nous étonnent, aussi. Ces étudiants représentent l’image de l’Iran, dans les universités françaises, et ils brillent de tout leurs éclats. Aujourd’hui, les conditions sont réunies, pour l’amélioration et la promotion des relations et des échanges mutuels. L’important accord nucléaire du 14 juillet est un tournant. Pour que cet accord puisse réussir, chacune des parties devra accomplir ses engagements, selon le calendrier prévu. Ce serait à cette seule et unique condition que les efforts fournis par les parties créeraient la confiance. Cela fait longtemps que les chefs des industries des deux pays travaillent ensemble. La technologie et les produits français sont crédibles et nous savons bien qu’ils sont à même de répondre aux attentes des consommateurs et aux créateurs d’emploi iraniens. Désormais, de nouvelles perspectives s’offrent à  nos deux pays, et nous pourrons aller, encore, de l’avant, dans nos coopérations économiques. Ainsi, la voie est ouverte, pour une reprise et la poursuite des pourparlers bilatéraux. La France, qui est une puissance, en quête de paix et de sécurité, a, depuis toujours, entretenu des relations basées sur le respect et la franchise avec l’Iran, même, au plus fort des divergences de vue, qui l’opposaient aux Iraniens. C’est dans cet esprit que je me rends, en Iran, et c’est dans ce même esprit, que je m’entretiendrai avec les autorités iraniennes. Nous allons aborder, surtout, les questions liées à la paix et à la sécurité, dans un Moyen-Orient, en proie à de fortes tensions. En qualité d’un pays influent, l’Iran pourra jouer un rôle positif, dans le règlement de ces crises et catastrophes. L’accord auquel nous avons abouti a créé une responsabilité particulière, pour l’Iran et pour nous. Nous voulons agir, pour un monde plus sûr, et il convient que l’Iran ait sa part, dans ce monde là.
C’est ce message que j’apporte, en Iran.
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif. 
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif.  AFP PHOTO / BEHROUZ MEHRI

LIRE: http://www.leparisien.fr/international/laurent-fabius-en-iran-pour-relancer-les-relations-bilaterales-29-07-2015-4976825.php

00000000000000000000000000000000000000000000000

Après des années de négociations, enfin un accord

Une équipe de France 2 revient sur cet accord historique conclu ce mardi 14 juillet à Vienne.

Mis à jour le 14/07/2015 | 20:33 , publié le 14/07/2015 | 20:33

Un accord sur le nucléaire iranien a été trouvé ce mardi 14 juillet à Vienne (Autriche). Cette négociation hors-norme aura duré plus de 10 ans. « C’est un moment historique, on a enfin trouvé un accord qui n’est parfait pour personne, mais c’est ce que nous pouvions faire de mieux. C’est un aboutissement remarquable pour nous tous », a déclaré le ministre des Affaires étrangères iranien, Mahammad Javad Zarif.
Quelques secondes après l’accord à Vienne, Barack Obama, accompagné de son vice-président, annonce le début d’une nouvelle ère : « Cet accord nous donne l’opportunité de prendre une nouvelle direction, nous devons la saisir ».

Des contreparties

L’accord prévoit d’abord une limitation du programme nucléaire iranien avec notamment une réduction drastique du nombre de centrifugeuses, ces tubes métalliques indispensables pour enrichir l’uranium. L’objectif est d’empêcher l’Iran de se doter d’une arme nucléaire. Les contrôles seront aussi renforcés. L’Iran accepte des visites régulières de ses sites nucléaires.
En contrepartie, la communauté internationale s’engage à lever progressivement les sanctions qui pèsent sur l’Iran, à partir de début 2016. Les Israéliens dénoncent sans surprise « une erreur historique ».

SOURCE: http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/nucleaire-iranien/nucleaire-iranien-apres-des-annees-de-negociations-enfin-un-accord_998637.html

0000000000000000000000000000000000000000000000

blogradiofranceirib

4bhb85a8b63b321yt_620C350

IRIB- L’ambassadeur de la RII auprès de l’ONU a mis en garde contre les impacts des raids aériens saoudiens à proximité de l’ambassade de Téhéran à Sanaa……………….Lire la suite http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/372212-l-iran-met-en-garde-l-arabie

View original post

Golfe PersiqueInternational

16:35 28.04.2015(mis à jour 17:27 28.04.2015) 

Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas (sud).

The Maersk Tigris was reportedly by seized by Iranian forces on April 28, 2015.

La Marine iranienne a arraisonné un cargo américain avec 34 Américains à bord, a rapporté mardi la chaîne de télévision Al-Arabiya.

16:30 Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas situé dans le sud du pays.

16:46 Un représentant des autorités américaines a déclaré à l’agence Reuters qu’il ne disposait pas d’informations sur l’arraisonnement d’un bateau américain par l’Iran.

16:57 Selon l’agence iranienne Fars, le navire américain aurait pénétré dans les eaux territoriales iraniennes, et l’armée aurait ouvert le feu.Iranian navy warship (Reuters / Stringer)

17:18 Un porte-parole du Pentagone, cité par l’agence Reuters, a déclaré qu’il s’agissait du cargo Tigris de la société Maersk battant pavillon des îles Marshall. Selon le porte-parole, les Iraniens ont ouvert le feu afin d’obliger l’équipage d’entrer dans les eaux territoriales iraniennes.

PLUS:
00000000000000000000000000000000

List of X

The exhausted negotiators are finally saying their goodbyes, until they have to meet for the next round of talks beginning in about 30 minutes. Image source: Al Jazeera The exhausted negotiators are finally saying their goodbyes, until they have to meet for the next round of talks beginning in about 30 minutes.
Image source: Al Jazeera

Last week, after weeks of non-stop negotiations in Switzerland, the United States, Iran, and several other countries had agreed to a deal that is supposed to prevent Iran from getting a nuclear bomb. Actually, to be more accurate, what the countries had agreed on was to agree to negotiate an agreement by June 30 to prevent Iran from getting a nuclear weapons within 15 years – which still a huge progress from the 2013 agreement which was a deal to negotiate a compromise on having an agreement on meeting with Iran to talk about stuff. The current deal is intended to stop most of Iranian enrichment activities for at least 15 years and allow the International Atomic Energy Agency inspectors to oversee the Iran’s nuclear facilities – but…

View original post 410 mots de plus

blogradiofranceirib

IRIB- Le ministère égyptien des A.E a souhaité que l’accord-cadre, trouvé à Lausanne entre l’Iran et les 5+1,………….Lire la suite http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/364620-accord-de-lausanne-sissi-se-positionne

View original post

World Vision

Jérusalem – Le ministre israélien des Renseignements Youval Steinitz a affirmé jeudi que l’option militaire restait sur la table pour son pays face à la menace d’un Iran doté de l’arme nucléaire, alors que les négociations se poursuivaient sur le nucléaire iranien à Lausanne.

Interrogé sur une possible attaque israélienne contre l’Iran en cas d’accord, M. Steinitz, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a dit sur la radio publique que son pays agirait dans les domaines de la diplomatie et du Renseignement, mais si nous n’avons pas le choix, nous n’avons pas le choix (…) l’option militaire est sur la table.

A propos d’éventuelles objections américaines, M. Steinitz a rappelé qu’en juin 1981 l’aviation israélienne avait attaqué le réacteur nucléaire irakien d’Osirak sous Saddam Hussein et que cette opération n’avait pas été lancée en accord avec les Etats-Unis. Elle avait valu à Israël de vives critiques américaines.

Plusieurs experts…

View original post 51 mots de plus

Le 01/04 à 06:44, mis à jour à 15:53
  • Les négociations Lausanne nucléaire iranien franchi date-butoir 31 mars poursuivent qu’il possible d’en préjuger résultat

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars et se poursuivent sans qu’il soit possible d’en préjuger le résultat – Brendan Smialowski/AP/SIPA

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars, et se poursuivent aujourd’hui.

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars et sont entrées ce matin dans leur septième jour consécutif sans qu’il soit possible d’en préjuger le résultat, seuls Téhéran, Pékin et Moscou affichant un certain optimisme. Les discussions se poursuivent donc entre l’Iran et les six grandes puissances impliquées dans les pourparlers (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Allemagne, Royaume-Uni) pour trouver un accord encadrant les activités nucléaires de Téhéran de manière à l’empêcher de se doter de l’arme atomique, en échange d’une levée des sanctions qui lui sont imposées.

    Les pourparlers ont été suspendus durant la nuit et reprendront dans la journée. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fait état d’un accord de principe sur toutes les questions clés et ajouté que les négociateurs allaient commencer à rédiger un projet de texte, mais l’information a été démentie par un diplomate proche des pourparlers. Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a évoqué de bons progrès dans les discussions et il a dit espérer également que les délégations entreraient, mercredi, dans la phase de rédaction d’un projet d’accord. « Je pense que nous avons un large cadre d’entente, mais il reste des points à résoudre », « certains sont assez précis et techniques, et il reste pas mal de travail à faire, mais nous y travaillons et allons continuer de le faire », a résumé, mercredi matin, le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond.
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/0204271120856-iran-les-negociations-se-poursuivent-sans-fabius-1107422.php?mER6o6i1HtpZc2XF.99

    000000000000000000000000000000000000000000000000

     

  • Après une semaine de discussions marathon à Lausanne, les grandes puissances et l’Iran n’avaient toujours pas réglé mercredi les points clés permettant de parvenir à un premier accord sur le nucléaire, et les messages contradictoires des protagonistes ont accentué une impression de cacophonie.

    Cette incertitude sur l’issue des pourparlers a poussé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, virulent opposant à tout compromis avec l’Iran, à donner de la voix pour la 4e journée de suite.

    C’est maintenant que la communauté internationale doit insister pour obtenir un meilleur accord, a déclaré M. Netanyahu à Jérusalem, en avertissant que les concessions faites à Lausanne risquaient de déboucher sur un mauvais accord qui mettrait en danger Israël, le Moyen-Orient et la paix dans le monde.

    LIRE sur http://www.romandie.com/news/Nucleaire-iranien-cacophonie-a-Lausanne-Netanyahu-sengouffre-dans-la-breche/580679.rom#.VRvp4t_a5ks.wordpress

    0000000000000000000000000000000000000

     

    Le commandant du Basij menace aussi les Saoudiens et déclare qu’ils connaîtront le même destin que Saddam Hussein

    Mohammad Reza Naqdi, le commandant de la force Basij de l'Iran (Crédit : capture d'écran YouTube / PresTVGlobalNews)Mohammad Reza Naqdi, le commandant de la force Basij de l’Iran (Crédit : capture d’écran YouTube / PresTVGlobalNews)

    Le commandant de la milice Basij des Gardiens de la Révolution de l’Iran a déclaré qu’ « effacer Israël de la carte » est « non négociable », a rapporté mardi, Radio Israel.

    Mohammad Reza Naqdi a également menacé l’Arabie saoudite, en affirmant que l’offensive menée au Yémen « aura le même destin que celui de Saddam Hussein ».

    0000000000000000000000000000000000000000000000000000
    Politik

    10:21 31.03.2015(aktualisiert 10:46 31.03.2015) Zum Kurzlink
    Atomstreit mit Iran (2015)
     

    Die russische Delegation spielt eine Schlüsselrolle bei den Atomverhandlungen mit dem Iran in Lausanne, so Marie Harf, offizielle Sprecherin des US-Außenamtes.

     Weiterlesen: http://de.sputniknews.com/politik/20150331/301712912.html#ixzz3VxRzmQgP
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    ——————————————————————————————————————

    ——————————————————————————————————————-
    000000000000000000000000000000000000000000000

    Les négociations sur le nucléaire iranien se déroulent à l'hôtel Beau Rivage de Lausanne (Suisse).

    Les négociations sur le nucléaire iranien se déroulent à l’hôtel Beau Rivage de Lausanne (Suisse).

    (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

    A deux jours de la date butoir, le dénouement est proche. Des diplomates occidentaux ont indiqué dimanche 29 mars que l’Iran et les six grandes puissances sont en passe de parvenir à un accord sur plusieurs points clés du dossier du nucléaire iranien.

    lire: http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/nucleaire-iranien/iran-accord-en-vue-sur-le-dossier-nucleaire_862131.html

    PLUS:

    Global News

    LAUSANNE, Switzerland – Iran may accept new constraints on uranium enrichment but is pushing back about the length of limits on technology it could use to make nuclear arms, Western officials told The Associated Press on Sunday.

    Tuesday is the target date in the nuclear talks for a preliminary agreement that would set the stage for a further round of negotiations toward a comprehensive deal by June 30. The goal is a long-term curb on Iran’s nuclear activities, with Tehran gaining relief from the burden of economic penalties imposed by the West.

    READ MORE: Deadline looming for deal in Iran nuclear talks

    Foreign ministers and other representatives from Iran and the six powers in the talks have said the negotiations have a chance of succeeding by Tuesday.

    The two Western officials who outlined the state of the talks spoke on condition of anonymity because the officials were not authorized to…

    View original post 799 mots de plus

    In September 2012, Prime Minister Benjamin Netanyahu of Israel shows an illustration as he describes his concerns over Iran's nuclear ambitions during his address to the 67th session of the United Nations General Assembly.The Israeli prime minister is expected to warn US lawmakers about the alleged threat posed by Iran’s nuclear program. He has been a strong opponent of a deal between Tehran and international mediators.

    MOSCOW (Sputnik) — Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu called himself an emissary of all Israelis and Jews, as he was boarding a plane Sunday to deliver a long-anticipated speech in US Congress. Netanyahu is expected to warn US lawmakers about the alleged threat posed by Iran’s nuclear program. The Israeli leader has been a strong opponent of a deal between Tehran and international mediators, that would ease up pressure on Iran in exchange for guarantees that it will not develop nuclear weapons.

    « I’m leaving for Washington on a fateful, even historic mission. I feel that I am an emissary of all Israel’s citizens, even those who don’t agree with me. For the entire Jewish people, » Netanyahu said, as quoted by the Jerusalem Post.

    000000000000000000000000000000000000000000000000000000

    Iranische Hauptstadt Teheran

    Nach Angaben iranischer Dissidenten arbeitet Teheran trotz der Verhandlungen mit der Sechsergruppe über das Atomprogramm in einem unterirdischen Geheimobjekt an der Entwicklung von Kernwaffen, berichtet der Fernsehsender Fox News.

    WieAlirezaJafarzadeh,Vertreter desNationaleniranischenWiderstandszentrums (NCRI),mitteilte,befindetsich derKomplex, derdenNamen Lavizan-3 trägt, in derNähevonTeheran.DasObjekt „liegt tiefunter derErde, in einemNetzvonTunnelnundunterirdischen Bauten“. EsistvonstrahlungsresistentenTürengeschützt, „damit IAEA-Experten keineaustretendeStrahlung registrieren“.NCRI-Angaben zu Folge hat der Komplex mehrere Etagen, die mit einem Tunnel  miteinander verbunden werden. Dahinter, in mehr als 40 Meter Tiefe, befinden sich vier parallel liegende Säle.

    Zur Bestätigung der Existenz eines solchen Komplexes  legten iranische Dissidenten zwei Fotos vor: Auf einem davon ist eine 40 Zentimeter starke bleierne Tür zu sehen, auf dem anderen ein Schema des Objekts.

    Wie die Dissidenten behaupten, wird in diesem Komplex seit 2008 an Urananreicherung gearbeitet.

    Eine offizielle Bestätigung für die Existenz des Objekts und für militärische Atomforschungen Teherans gibt es nicht. Irans Behörden haben mehrmals beteuert, dass ihr Atomprogramm ausschließlich friedlichen Zwecken diene.

    2013 hatten NCRI-Vertreter bereits ihre Vermutung geäußert, ein Atomforschungszentrum gebe es im Gebirge zehn Kilometer von der iranischen Stadt Mobareke entfernt. Wie NCRI-Aktivist Mehdi Abrishamshi behauptete, handelt es sich um ein Objekt, das auf dem Gelände eins früheren Militärindustriekomplexes untergebracht wurde.

    Im November 2013 hatte die Sechsergruppe (Russland, USA, China, Großbritannien, Deutschland und Frankreich) und Iran vereinbart, ein Abkommen vorzubereiten, das einen ausschließlich friedlichen Charakter des Atomprogramms Teherans im Austausch gegen völlige Aufhebung der Sanktionen garantieren würde. Bis jetzt wurde ein solches Abkommen nicht abgefasst, es gibt nur einen „provisorischen Aktionsplan“. Die Seiten verlängerten ihre Verhandlungen bis Ende Juni 2015.

    000000000000000000000000000000000000000000000000000

    000000000000000000000000000000

    Allain Jules

    spotL’Iran a annoncé avoir lancé «avec succès» un satellite d’observation du globe. Un préambule à des lancements nucléaires, dénoncent les Occidentaux, qui, visiblement, ne veulent pas voir le développement ailleurs que chez eux…

    View original post 346 mots de plus

    L'Axe Afrique-Russie

    Ministre de la Défense de Russie Sergueï Choïgou en IranAu moment où les élites occidentales, USA en tête, poursuivent leur cirque, retranchées derrière leur  » exceptionnalisme « , le monde multipolaire poursuit son travail avec des résultats évidents.

    Après la tournée du président vénézuélien, Nicolas Maduro, en Chine, en Iran et en Russie, qui a confirmé une fois de plus l’alliance entre ces pays tous partisans de la multipolarité, ce fut au tour du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, de se rendre en visite officielle à Téhéran.

    Un accord pratiquement historique a été à ce titre signé entre la Russie et l’Iran. L’accord intergouvernemental en question prévoit notamment l’élargissement des échanges de délégations, la coopération entre les états-majors des deux nations, la participation commune à des exercices militaires et à la formation du personnel, ainsi que l’échange d’expérience dans les…

    View original post 575 mots de plus

    On n'est pas des moutons

    2015-01-19T140835Z_892174773_GM1EB1J1PCE01_RTRMADP_3_MIDEAST-CRISIS-ISRAEL-SYRIA_0

    L’Iran a confirmé lundi la mort d’un général des Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite du régime, dans le raid israélien dimanche sur le Golan syrien. Une attaque qui a également fait six morts parmi les membres du Hezbollah libanais. Ce décès d’un haut gradé de l’armée iranienne illustre une nouvelle fois l’engagement de l’Iran dans la lutte contre l’Organisation Etat islamique dans la région, en Syrie mais également en Irak.

    C’est par un communiqué officiel que les Gardiens de la révolution ont annoncé la mort du général Mohammad Ali Allahdadi dans l’attaque israélienne. Le général Allahdadi «était parti en Syrie comme conseiller pour aider le gouvernement et la nation syrienne dans son combat contre les terroristes takfiris», affirme le communiqué.

    La mort du général iranien en Syrie est un nouveau signe de l’engagement de l’Iran en Syrie mais aussi en Irak. En effet, un autre général iranien…

    View original post 174 mots de plus


    %d blogueurs aiment cette page :