Archives de la catégorie ‘Iran’

fabius

 IRIB
Au seuil de sa visite, mercredi, à Téhéran,
le chef de la diplomatie française fait paraître une note, dans le journal iranien, « Iran »:  au terme de plusieurs années de difficiles, mais constructives négociations nucléaires,  je me rends à Téhéran, à l’invitation de mon homologue iranien, Mohamad-Javad Zarif, et je m’en réjouis. Les Français sont, depuis  toujours, attirés par l’Iran, et, surtout,  par son patrimoine culturel, ainsi que par la place qu’occupe ce pays, dans l’ histoire des sciences et de la pensée. Les étudiants iraniens nous étonnent, aussi. Ces étudiants représentent l’image de l’Iran, dans les universités françaises, et ils brillent de tout leurs éclats. Aujourd’hui, les conditions sont réunies, pour l’amélioration et la promotion des relations et des échanges mutuels. L’important accord nucléaire du 14 juillet est un tournant. Pour que cet accord puisse réussir, chacune des parties devra accomplir ses engagements, selon le calendrier prévu. Ce serait à cette seule et unique condition que les efforts fournis par les parties créeraient la confiance. Cela fait longtemps que les chefs des industries des deux pays travaillent ensemble. La technologie et les produits français sont crédibles et nous savons bien qu’ils sont à même de répondre aux attentes des consommateurs et aux créateurs d’emploi iraniens. Désormais, de nouvelles perspectives s’offrent à  nos deux pays, et nous pourrons aller, encore, de l’avant, dans nos coopérations économiques. Ainsi, la voie est ouverte, pour une reprise et la poursuite des pourparlers bilatéraux. La France, qui est une puissance, en quête de paix et de sécurité, a, depuis toujours, entretenu des relations basées sur le respect et la franchise avec l’Iran, même, au plus fort des divergences de vue, qui l’opposaient aux Iraniens. C’est dans cet esprit que je me rends, en Iran, et c’est dans ce même esprit, que je m’entretiendrai avec les autorités iraniennes. Nous allons aborder, surtout, les questions liées à la paix et à la sécurité, dans un Moyen-Orient, en proie à de fortes tensions. En qualité d’un pays influent, l’Iran pourra jouer un rôle positif, dans le règlement de ces crises et catastrophes. L’accord auquel nous avons abouti a créé une responsabilité particulière, pour l’Iran et pour nous. Nous voulons agir, pour un monde plus sûr, et il convient que l’Iran ait sa part, dans ce monde là.
C’est ce message que j’apporte, en Iran.
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif. 
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif.  AFP PHOTO / BEHROUZ MEHRI

LIRE: http://www.leparisien.fr/international/laurent-fabius-en-iran-pour-relancer-les-relations-bilaterales-29-07-2015-4976825.php

00000000000000000000000000000000000000000000000

Après des années de négociations, enfin un accord

Une équipe de France 2 revient sur cet accord historique conclu ce mardi 14 juillet à Vienne.

Mis à jour le 14/07/2015 | 20:33 , publié le 14/07/2015 | 20:33

Un accord sur le nucléaire iranien a été trouvé ce mardi 14 juillet à Vienne (Autriche). Cette négociation hors-norme aura duré plus de 10 ans. « C’est un moment historique, on a enfin trouvé un accord qui n’est parfait pour personne, mais c’est ce que nous pouvions faire de mieux. C’est un aboutissement remarquable pour nous tous », a déclaré le ministre des Affaires étrangères iranien, Mahammad Javad Zarif.
Quelques secondes après l’accord à Vienne, Barack Obama, accompagné de son vice-président, annonce le début d’une nouvelle ère : « Cet accord nous donne l’opportunité de prendre une nouvelle direction, nous devons la saisir ».

Des contreparties

L’accord prévoit d’abord une limitation du programme nucléaire iranien avec notamment une réduction drastique du nombre de centrifugeuses, ces tubes métalliques indispensables pour enrichir l’uranium. L’objectif est d’empêcher l’Iran de se doter d’une arme nucléaire. Les contrôles seront aussi renforcés. L’Iran accepte des visites régulières de ses sites nucléaires.
En contrepartie, la communauté internationale s’engage à lever progressivement les sanctions qui pèsent sur l’Iran, à partir de début 2016. Les Israéliens dénoncent sans surprise « une erreur historique ».

SOURCE: http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/nucleaire-iranien/nucleaire-iranien-apres-des-annees-de-negociations-enfin-un-accord_998637.html

0000000000000000000000000000000000000000000000

blogradiofranceirib

4bhb85a8b63b321yt_620C350

IRIB- L’ambassadeur de la RII auprès de l’ONU a mis en garde contre les impacts des raids aériens saoudiens à proximité de l’ambassade de Téhéran à Sanaa……………….Lire la suite http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/372212-l-iran-met-en-garde-l-arabie

View original post

Golfe PersiqueInternational

16:35 28.04.2015(mis à jour 17:27 28.04.2015) 

Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas (sud).

The Maersk Tigris was reportedly by seized by Iranian forces on April 28, 2015.

La Marine iranienne a arraisonné un cargo américain avec 34 Américains à bord, a rapporté mardi la chaîne de télévision Al-Arabiya.

16:30 Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas situé dans le sud du pays.

16:46 Un représentant des autorités américaines a déclaré à l’agence Reuters qu’il ne disposait pas d’informations sur l’arraisonnement d’un bateau américain par l’Iran.

16:57 Selon l’agence iranienne Fars, le navire américain aurait pénétré dans les eaux territoriales iraniennes, et l’armée aurait ouvert le feu.Iranian navy warship (Reuters / Stringer)

17:18 Un porte-parole du Pentagone, cité par l’agence Reuters, a déclaré qu’il s’agissait du cargo Tigris de la société Maersk battant pavillon des îles Marshall. Selon le porte-parole, les Iraniens ont ouvert le feu afin d’obliger l’équipage d’entrer dans les eaux territoriales iraniennes.

PLUS:
00000000000000000000000000000000

List of X

The exhausted negotiators are finally saying their goodbyes, until they have to meet for the next round of talks beginning in about 30 minutes. Image source: Al Jazeera The exhausted negotiators are finally saying their goodbyes, until they have to meet for the next round of talks beginning in about 30 minutes.
Image source: Al Jazeera

Last week, after weeks of non-stop negotiations in Switzerland, the United States, Iran, and several other countries had agreed to a deal that is supposed to prevent Iran from getting a nuclear bomb. Actually, to be more accurate, what the countries had agreed on was to agree to negotiate an agreement by June 30 to prevent Iran from getting a nuclear weapons within 15 years – which still a huge progress from the 2013 agreement which was a deal to negotiate a compromise on having an agreement on meeting with Iran to talk about stuff. The current deal is intended to stop most of Iranian enrichment activities for at least 15 years and allow the International Atomic Energy Agency inspectors to oversee the Iran’s nuclear facilities – but…

View original post 410 mots de plus

blogradiofranceirib

IRIB- Le ministère égyptien des A.E a souhaité que l’accord-cadre, trouvé à Lausanne entre l’Iran et les 5+1,………….Lire la suite http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/364620-accord-de-lausanne-sissi-se-positionne

View original post

World Vision

Jérusalem – Le ministre israélien des Renseignements Youval Steinitz a affirmé jeudi que l’option militaire restait sur la table pour son pays face à la menace d’un Iran doté de l’arme nucléaire, alors que les négociations se poursuivaient sur le nucléaire iranien à Lausanne.

Interrogé sur une possible attaque israélienne contre l’Iran en cas d’accord, M. Steinitz, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a dit sur la radio publique que son pays agirait dans les domaines de la diplomatie et du Renseignement, mais si nous n’avons pas le choix, nous n’avons pas le choix (…) l’option militaire est sur la table.

A propos d’éventuelles objections américaines, M. Steinitz a rappelé qu’en juin 1981 l’aviation israélienne avait attaqué le réacteur nucléaire irakien d’Osirak sous Saddam Hussein et que cette opération n’avait pas été lancée en accord avec les Etats-Unis. Elle avait valu à Israël de vives critiques américaines.

Plusieurs experts…

View original post 51 mots de plus

Le 01/04 à 06:44, mis à jour à 15:53
  • Les négociations Lausanne nucléaire iranien franchi date-butoir 31 mars poursuivent qu’il possible d’en préjuger résultat

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars et se poursuivent sans qu’il soit possible d’en préjuger le résultat – Brendan Smialowski/AP/SIPA

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars, et se poursuivent aujourd’hui.

    Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien ont franchi la date-butoir du 31 mars et sont entrées ce matin dans leur septième jour consécutif sans qu’il soit possible d’en préjuger le résultat, seuls Téhéran, Pékin et Moscou affichant un certain optimisme. Les discussions se poursuivent donc entre l’Iran et les six grandes puissances impliquées dans les pourparlers (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Allemagne, Royaume-Uni) pour trouver un accord encadrant les activités nucléaires de Téhéran de manière à l’empêcher de se doter de l’arme atomique, en échange d’une levée des sanctions qui lui sont imposées.

    Les pourparlers ont été suspendus durant la nuit et reprendront dans la journée. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fait état d’un accord de principe sur toutes les questions clés et ajouté que les négociateurs allaient commencer à rédiger un projet de texte, mais l’information a été démentie par un diplomate proche des pourparlers. Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a évoqué de bons progrès dans les discussions et il a dit espérer également que les délégations entreraient, mercredi, dans la phase de rédaction d’un projet d’accord. « Je pense que nous avons un large cadre d’entente, mais il reste des points à résoudre », « certains sont assez précis et techniques, et il reste pas mal de travail à faire, mais nous y travaillons et allons continuer de le faire », a résumé, mercredi matin, le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond.
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/0204271120856-iran-les-negociations-se-poursuivent-sans-fabius-1107422.php?mER6o6i1HtpZc2XF.99

    000000000000000000000000000000000000000000000000

     

  • Après une semaine de discussions marathon à Lausanne, les grandes puissances et l’Iran n’avaient toujours pas réglé mercredi les points clés permettant de parvenir à un premier accord sur le nucléaire, et les messages contradictoires des protagonistes ont accentué une impression de cacophonie.

    Cette incertitude sur l’issue des pourparlers a poussé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, virulent opposant à tout compromis avec l’Iran, à donner de la voix pour la 4e journée de suite.

    C’est maintenant que la communauté internationale doit insister pour obtenir un meilleur accord, a déclaré M. Netanyahu à Jérusalem, en avertissant que les concessions faites à Lausanne risquaient de déboucher sur un mauvais accord qui mettrait en danger Israël, le Moyen-Orient et la paix dans le monde.

    LIRE sur http://www.romandie.com/news/Nucleaire-iranien-cacophonie-a-Lausanne-Netanyahu-sengouffre-dans-la-breche/580679.rom#.VRvp4t_a5ks.wordpress

    0000000000000000000000000000000000000

     


    %d blogueurs aiment cette page :