Articles Tagués ‘Iraniens’

fabius

 IRIB
Au seuil de sa visite, mercredi, à Téhéran,
le chef de la diplomatie française fait paraître une note, dans le journal iranien, « Iran »:  au terme de plusieurs années de difficiles, mais constructives négociations nucléaires,  je me rends à Téhéran, à l’invitation de mon homologue iranien, Mohamad-Javad Zarif, et je m’en réjouis. Les Français sont, depuis  toujours, attirés par l’Iran, et, surtout,  par son patrimoine culturel, ainsi que par la place qu’occupe ce pays, dans l’ histoire des sciences et de la pensée. Les étudiants iraniens nous étonnent, aussi. Ces étudiants représentent l’image de l’Iran, dans les universités françaises, et ils brillent de tout leurs éclats. Aujourd’hui, les conditions sont réunies, pour l’amélioration et la promotion des relations et des échanges mutuels. L’important accord nucléaire du 14 juillet est un tournant. Pour que cet accord puisse réussir, chacune des parties devra accomplir ses engagements, selon le calendrier prévu. Ce serait à cette seule et unique condition que les efforts fournis par les parties créeraient la confiance. Cela fait longtemps que les chefs des industries des deux pays travaillent ensemble. La technologie et les produits français sont crédibles et nous savons bien qu’ils sont à même de répondre aux attentes des consommateurs et aux créateurs d’emploi iraniens. Désormais, de nouvelles perspectives s’offrent à  nos deux pays, et nous pourrons aller, encore, de l’avant, dans nos coopérations économiques. Ainsi, la voie est ouverte, pour une reprise et la poursuite des pourparlers bilatéraux. La France, qui est une puissance, en quête de paix et de sécurité, a, depuis toujours, entretenu des relations basées sur le respect et la franchise avec l’Iran, même, au plus fort des divergences de vue, qui l’opposaient aux Iraniens. C’est dans cet esprit que je me rends, en Iran, et c’est dans ce même esprit, que je m’entretiendrai avec les autorités iraniennes. Nous allons aborder, surtout, les questions liées à la paix et à la sécurité, dans un Moyen-Orient, en proie à de fortes tensions. En qualité d’un pays influent, l’Iran pourra jouer un rôle positif, dans le règlement de ces crises et catastrophes. L’accord auquel nous avons abouti a créé une responsabilité particulière, pour l’Iran et pour nous. Nous voulons agir, pour un monde plus sûr, et il convient que l’Iran ait sa part, dans ce monde là.
C’est ce message que j’apporte, en Iran.
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif. 
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif.  AFP PHOTO / BEHROUZ MEHRI

LIRE: http://www.leparisien.fr/international/laurent-fabius-en-iran-pour-relancer-les-relations-bilaterales-29-07-2015-4976825.php

00000000000000000000000000000000000000000000000
Golfe PersiqueInternational

16:35 28.04.2015(mis à jour 17:27 28.04.2015) 

Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas (sud).

The Maersk Tigris was reportedly by seized by Iranian forces on April 28, 2015.

La Marine iranienne a arraisonné un cargo américain avec 34 Américains à bord, a rapporté mardi la chaîne de télévision Al-Arabiya.

16:30 Selon la chaîne Al-Arabiya, les Iraniens escortent le bateau vers le port de Bandar Abbas situé dans le sud du pays.

16:46 Un représentant des autorités américaines a déclaré à l’agence Reuters qu’il ne disposait pas d’informations sur l’arraisonnement d’un bateau américain par l’Iran.

16:57 Selon l’agence iranienne Fars, le navire américain aurait pénétré dans les eaux territoriales iraniennes, et l’armée aurait ouvert le feu.Iranian navy warship (Reuters / Stringer)

17:18 Un porte-parole du Pentagone, cité par l’agence Reuters, a déclaré qu’il s’agissait du cargo Tigris de la société Maersk battant pavillon des îles Marshall. Selon le porte-parole, les Iraniens ont ouvert le feu afin d’obliger l’équipage d’entrer dans les eaux territoriales iraniennes.

PLUS:
00000000000000000000000000000000