Articles Tagués ‘Téhéran.’

fabius

 IRIB
Au seuil de sa visite, mercredi, à Téhéran,
le chef de la diplomatie française fait paraître une note, dans le journal iranien, « Iran »:  au terme de plusieurs années de difficiles, mais constructives négociations nucléaires,  je me rends à Téhéran, à l’invitation de mon homologue iranien, Mohamad-Javad Zarif, et je m’en réjouis. Les Français sont, depuis  toujours, attirés par l’Iran, et, surtout,  par son patrimoine culturel, ainsi que par la place qu’occupe ce pays, dans l’ histoire des sciences et de la pensée. Les étudiants iraniens nous étonnent, aussi. Ces étudiants représentent l’image de l’Iran, dans les universités françaises, et ils brillent de tout leurs éclats. Aujourd’hui, les conditions sont réunies, pour l’amélioration et la promotion des relations et des échanges mutuels. L’important accord nucléaire du 14 juillet est un tournant. Pour que cet accord puisse réussir, chacune des parties devra accomplir ses engagements, selon le calendrier prévu. Ce serait à cette seule et unique condition que les efforts fournis par les parties créeraient la confiance. Cela fait longtemps que les chefs des industries des deux pays travaillent ensemble. La technologie et les produits français sont crédibles et nous savons bien qu’ils sont à même de répondre aux attentes des consommateurs et aux créateurs d’emploi iraniens. Désormais, de nouvelles perspectives s’offrent à  nos deux pays, et nous pourrons aller, encore, de l’avant, dans nos coopérations économiques. Ainsi, la voie est ouverte, pour une reprise et la poursuite des pourparlers bilatéraux. La France, qui est une puissance, en quête de paix et de sécurité, a, depuis toujours, entretenu des relations basées sur le respect et la franchise avec l’Iran, même, au plus fort des divergences de vue, qui l’opposaient aux Iraniens. C’est dans cet esprit que je me rends, en Iran, et c’est dans ce même esprit, que je m’entretiendrai avec les autorités iraniennes. Nous allons aborder, surtout, les questions liées à la paix et à la sécurité, dans un Moyen-Orient, en proie à de fortes tensions. En qualité d’un pays influent, l’Iran pourra jouer un rôle positif, dans le règlement de ces crises et catastrophes. L’accord auquel nous avons abouti a créé une responsabilité particulière, pour l’Iran et pour nous. Nous voulons agir, pour un monde plus sûr, et il convient que l’Iran ait sa part, dans ce monde là.
C’est ce message que j’apporte, en Iran.
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif. 
Poignée de main, le 29 juillet 2015, à Téhéran, entre le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue iranien, Javad Zarif.  AFP PHOTO / BEHROUZ MEHRI

LIRE: http://www.leparisien.fr/international/laurent-fabius-en-iran-pour-relancer-les-relations-bilaterales-29-07-2015-4976825.php

00000000000000000000000000000000000000000000000

Iranische Hauptstadt Teheran

Nach Angaben iranischer Dissidenten arbeitet Teheran trotz der Verhandlungen mit der Sechsergruppe über das Atomprogramm in einem unterirdischen Geheimobjekt an der Entwicklung von Kernwaffen, berichtet der Fernsehsender Fox News.

WieAlirezaJafarzadeh,Vertreter desNationaleniranischenWiderstandszentrums (NCRI),mitteilte,befindetsich derKomplex, derdenNamen Lavizan-3 trägt, in derNähevonTeheran.DasObjekt „liegt tiefunter derErde, in einemNetzvonTunnelnundunterirdischen Bauten“. EsistvonstrahlungsresistentenTürengeschützt, „damit IAEA-Experten keineaustretendeStrahlung registrieren“.NCRI-Angaben zu Folge hat der Komplex mehrere Etagen, die mit einem Tunnel  miteinander verbunden werden. Dahinter, in mehr als 40 Meter Tiefe, befinden sich vier parallel liegende Säle.

Zur Bestätigung der Existenz eines solchen Komplexes  legten iranische Dissidenten zwei Fotos vor: Auf einem davon ist eine 40 Zentimeter starke bleierne Tür zu sehen, auf dem anderen ein Schema des Objekts.

Wie die Dissidenten behaupten, wird in diesem Komplex seit 2008 an Urananreicherung gearbeitet.

Eine offizielle Bestätigung für die Existenz des Objekts und für militärische Atomforschungen Teherans gibt es nicht. Irans Behörden haben mehrmals beteuert, dass ihr Atomprogramm ausschließlich friedlichen Zwecken diene.

2013 hatten NCRI-Vertreter bereits ihre Vermutung geäußert, ein Atomforschungszentrum gebe es im Gebirge zehn Kilometer von der iranischen Stadt Mobareke entfernt. Wie NCRI-Aktivist Mehdi Abrishamshi behauptete, handelt es sich um ein Objekt, das auf dem Gelände eins früheren Militärindustriekomplexes untergebracht wurde.

Im November 2013 hatte die Sechsergruppe (Russland, USA, China, Großbritannien, Deutschland und Frankreich) und Iran vereinbart, ein Abkommen vorzubereiten, das einen ausschließlich friedlichen Charakter des Atomprogramms Teherans im Austausch gegen völlige Aufhebung der Sanktionen garantieren würde. Bis jetzt wurde ein solches Abkommen nicht abgefasst, es gibt nur einen „provisorischen Aktionsplan“. Die Seiten verlängerten ihre Verhandlungen bis Ende Juni 2015.

000000000000000000000000000000000000000000000000000

Le secrétaire d'État américain John Kerry, serrant la main du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, avant une réunion bilatérale, le 23 novembre 2014 à Vienne.Le Point – Publié le 24/11/2014 à 09:58

Un compromis sur le dossier du nucléaire iranien ouvrirait la voie à une collaboration au Moyen-Orient entre les deux meilleurs ennemis de la planète. Le secrétaire d’État américain JohnKerry, serrant la main du ministre iranien des Affaires étrangères MohammadJavadZarif, avant une réunion bilatérale, le 23 novembre 2014 à Vienne. © RONALDZAK / AFP

LIRE: http://www.lepoint.fr/monde/nucleaire-iranien-l-accord-qui-officialiserait-la-relation-iran-etats-unis-24-11-2014-1883940_24.php

0000000000000000000

Montebourg Arnaud, étudiant (boursier) à l’Insead
L’ancien ministre de l’Economie évincé du gouvernement s’est inscrit dans une école de management pour y suivre un cursus de haut vol afin de créer son entreprise. Son allusion à une bourse pour payer sa scolarité fait polémique.
plus sur http://isranews.com/
000000000000000000000000000000000000000000000

Originally posted on Strategika 51:

Voici quelques infos concernant la Chine. Commençons par le militaire, Pékin va conduire un exercice militaire naval conjoint avec Téhéran. La flotte chinoise est arrivée au port de Bandar Abbas le 20 Septembre, elle est constituée de deux navires, un destroyer et une frégate. Cependant, et malgré les déclaration chinoises et iraniennes, un certain flou règne quand à la date de l’exercice.

Seul le programme est connu. Il s’agira pour les deux flottes de se livrer à des exercices visant à «établir la paix, la stabilité, la tranquillité et la coopération multilatérale et mutuelle» entre les deux pays; en s’entrainant pour des exercices de sauvetages, et en testant l’état ​​de préparation technique des flottes respectives; et ceci sur cinq jours. Autre programme, chaque équipages aura le droit à une visite des navires de l’autre partie.

Cette information sur un exercice commun, fait suite à la déclaration de la marine iranienne…

Voir l’original 233 mots de plus

0000000000000000000000000000000000000

 

Antonov An-140 (Archive)

11:23 10/08/2014
MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

Un Antonov An-140 de la compagnie iranienne Sepahan Air reliant Téhéran à Tabass (est) s’est écrasé dimanche quelques minutes après son décollage de l’aéroport Mehrabad, sans laisser de survivants, rapporte l’agence d’information Irna.

Selon les données revisées, 48 personnes, dont 7 enfants se trouvaient à bord de l’appareil qui a décollé de Téhéran à 9h45 (heure locale). Le premier bilan faisait état de 40 victimes. L’arrêt d’un moteur de l’appareil serait à l’origine de la catastrophe, écrit l’agence.

L’appareil est tombé sur un quartier résidentiel à forte densité de population. Les informations sur d’éventuelles victimes au sol ne sont pas disponibles pour le moment.

SOURCE: http://fr.ria.ru/world/20140810/202092769.html

000000000000000000000000000000000000000000

iran-3

Les femmes sont systématiquement interdites d’accès aux salles de volley depuis 2005 par la « police de la moralité », une police spéciale chargée de combattre la ‘corruption morale’ et de réprimer ceux qui portent atteinte à la loi islamique.

tifal iran

Un enfant dans un stade, arborant une pancarte : « Salut maman, j’aurais aimé que tu sois là ».

 

Solidarité Ouvrière

France 24, 18 juin 2014 :

Le monde ne parle que de football, mais en Iran, c’est plutôt pour le volley-ball que l’on s’enthousiasme. L’équipe nationale, au top de sa forme, attire les foules dans les salles de Téhéran. Un public exclusivement composé d’hommes, les Iraniennes étant interdites de stade par la police religieuse. Mais certaines d’entre elles ont décidé de ruser.

Photo prise au stade Azadi de Téhéran, lors du match de volley-ball Iran-Brésil. Des supportrices iraniennes se sont déguisées en supportrices brésiliennes pour pouvoir accéder aux tribunes.

L’Iran est la douzième équipe mondiale de volley-ball et celle qui présente la meilleure progression sur les dix dernières années. Depuis le 30 mai, l’équipe participe aux qualifications de la Ligue mondiale de volley, réunissant les 28 meilleures équipes mondiales. Grâce à ses performances, l’Iran fait partie de la meilleure poule en compagnie du Brésil, de la Pologne et de l’Italie.

Voir l’article original 148 mots de plus