Archives de la catégorie ‘Italie’

Aviseur International

Pasquale Claudio Locatelli, condannato a 26 anni per traffico internazionale di stupefacenti: mai avvisato del procedimento. Il suo avvocato: così può tornare libero

Nel 1994 l’inchiesta portò a maxi sequestri di cocaina anche su una flotta navale gestita da LocatelliNel 1994 l’inchiesta portò a maxi sequestri di cocaina anche su una flotta navale gestita da Locatelli

View original post 336 mots de plus

Les gardes-côtes italiens sont intervenus samedi pour sauver des milliers de migrants en détresse, un afflux parmi les plus importants de ces dernières années.

Source AFP

Publié le 23/08/2015 à 14:49 – Modifié le 23/08/2015 à 16:24 | Le Point.fr
Les gardes-côtes italiens ont coordonné le sauvetage de 4 400 migrants en mer Méditerranée pour la seule journée de samedi, ont indiqué des responsables dimanche, alors que trois nouvelles opérations étaient lancées. Ce total de personnes secourues en 24 heures est l’un des plus élevés de ces dernières années. Le 30 mai dernier, quelque 4 200 migrants avaient été secourus en Méditerranée en une seule journée.

Par Dominique Cettour-Rose (avec AFP)@GeopolisFTV | Publié le 29/07/2015

En Sardaigne panneaux solaires
Une usine de panneaux solaires à Narbolia, en Sardaigne, le 15 juin 2015.
© GIUSEPPE CACACE / AFP

La Sardaigne est engagée dans le secteur des énergies renouvelables. Panneaux solaires, éoliennes et cultures de biomasse en font le second producteur en Italie de ce type d’énergie. Mais ce marché suscite les convoitises de la mafia qui profite des subventions payées par l’Etat pour blanchir son argent.
Avec un taux de chômage des jeunes qui dépasse les 70%, la Sardaigne s’est lancée dans les énergies renouvelables grâce aux généreuses subventions de l’Etat. L’île entend ainsi donner un peu d’oxygène aux petites entreprises familiales et attirer aussi les investissements de grandes compagnies italiennes et internationales, afin de créer de nouveaux emplois.
Mais si les subventions sont bien financées par les contribuables italiens, la Sardaigne ne voit pourtant pratiquement rien des profits réalisés par les compagnies venues de l’extérieur, dont certaines sont accusées d’avoir frauduleusement bénéficié de fonds, soulignent des associations locales.

Infiltrations mafieuses
«Les subventions étaient prévues pour les vrais agriculteurs, c’était un coup de pouce de la part de l’Etat. Ils devaient pouvoir installer quelques panneaux sur leurs terres pour leur propre consommation et pour vendre le surplus», assure Pietro Porcedda, 63 ans, membre d’une association pour la sauvegarde du territoire.
Le procureur sarde Mauro Mura a mis en garde contre les infiltrations mafieuses dans ce secteur. Le magistrat souligne l’existence d’enquêtes contre des sociétés soupçonnées d’avoir profité de subventions réservées exclusivement aux agriculteurs sans toutefois exercer une réelle activité dans ce domaine. Europol avait alerté dès 2013 sur le fait que «la mafia investit de plus en plus dans les énergies renouvelables», pour blanchir ses revenus illégaux et bénéficier des aides de l’UE.

«L’argent quitte le pays»
A la périphérie de Narbolia, proche de la côte ouest, une société s’est implantée sur les terres les plus fertiles de la commune, installant 107.000 panneaux solaires sur quelque 1.600 serres. L’entreprise chinoise, qui exploite la société, empoche les bénéfices de la vente de sa production d’énergie solaire au géant italien de l’électricité Enel, selon M.Porcedda. Sauf qu’en contrepartie, les propriétaires s’étaient engagés à cultiver de l’aloès, ce qu’ils n’ont jamais fait laissant les mauvaises herbes envahir ces champs.

Des éoliennes en Sardaigne
Les collines du centre de la Sardaigne abritent des éoliennes.
© Kilian Fichou, Giovanni Grezzi, Ella Ide / AFPTV / AFP

«L’argent quitte le pays au lieu d’être réinvesti ici. On nous avait promis la création de 60 postes de travail et on se retrouve avec quatre seulement», déplore-t-il, reprochant surtout autorités locales de rester aveugles devant cette situation.
L’Italie surfe sur une vague d’énergie verte, plus particulièrement solaire: 7,5% de sa consommation nationale d’électricité provient désormais de ce secteur, un ratio qui place la péninsule en tête des grands pays occidentaux. La grogne des ménages italiens qui paient un surcoût de 94 euros par an sur leur facture d’électricité au nom du soutien aux énergies renouvelables a poussé le gouvernement à tailler dans les subventions.

Baisse des subventions
«Les premières subventions étaient très élevées», reconnaît Rosetta Fanari, 47 ans, qui produit de la ricotta, selon une formule très ancienne mais grâce à un générateur solaire ultra-moderne. «On devrait faire davantage pour s’assurer que la richesse reste sur place, pour le bien de l’environnement et de la population sarde», dit-elle.
La biologiste Manuela Pintus y est parvenue non sans difficulté. Élue cette année maire de la localité d’Arborea, elle avait affiché dans son programme l’arrêt d’explorations gazières dans une réserve protégée de pélicans. «Nos partisans ont reçu des menaces de la part de ceux qui voulaient continuer à creuser des trous et qui disaient: « Nous allons détruire tout ce que vous avez si vous votez pour Manuela ». Mais cela ne nous a pas arrêtés. Nous avons derrière nous des mères et des grands-parents et nous poursuivrons notre lutte pour protéger nos terres pour les générations futures», a-t-elle assuré.
En juillet 2013, Europol soulignait dans son rapport que «les mafias italiennes investissent de plus en plus dans les secteurs des énergies renouvelables, notamment dans les parcs éoliens, pour profiter des prêts et des aides européennes généreuses accordés par les Etats membres, ce qui leur permet de blanchir les revenus du crime au travers d’activités économiques légales». En témoignent les paysages volcaniques siciliens, désormais recouverts d’éoliennes.

source: http://geopolis.francetvinfo.fr/sardaigne-quand-la-mafia-infiltre-le-secteur-des-energies-renouvelables-72829

000000000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

imagePlus de 1.800 migrants ont été secourus et 13 corps de personnes mortes récupérés lundi au cours de cinq opérations réalisées dans le bras de mer entre l’Italie et l’Afrique du Nord, ont indiqué mardi les gardes-côtes italiens.

« Nous avons coordonné cinq interventions diverses, dans le cadre de l’opération européenne Triton, et 1.810 personnes au total ont été secourues tandis que 13 corps ont été récupérés à bord de l’une des embarcations », a indiqué un porte-parole des gardes-côtes.

Les 13 cadavres, dont la cause du décès n’est pas connue, se trouvait à bord d’une embarcation comprenant un total de 522 personnes, selon la même source. Un navire militaire irlandais a secouru les migrants à bord de cette embarcation et récupéré les corps des victimes (…)

Source : http://www.bfmtv.com//politique/italie-1-800-migrants-secourus-13-corps-recuperes-904473.html

View original post

civilwarineurope

Plus de 1200 migrants, venus essentiellement d’Afrique sub-saharienne et de Syrie, ont débarqué samedi en Sicile après avoir été récupérés en Méditerranée par deux navires, un norvégien et un irlandais.

785 migrants ont débarqué à Palerme, dont 133 femmes et 27 enfants, après avoir été récupérés à la suite de plusieurs opérations de sauvetage au large des côtes libyennes par le navire norvégien Siem Pilot, opérant dans le cadre de l’opération Triton. 468 migrants, dont sept femmes enceintes, sont arrivés samedi matin à Pozzallo, dans le sud-est de l’île, à bord du Le Niamh, un navire de la Marine irlandaise (…)

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/07/25/97001-20150725FILWWW00059-plus-de-1200-migrants-debarquent-en-italie.php

View original post

Alors que la planète entière a les yeux rivés sur la Grèce, les banques italiennes nagent dans les crédits douteux. Le plus grand danger qui menace la zone euro n’est probablement pas la Grèce mais 2 de ses poids-lourds, à savoir la France et l’Italie.

C’est d’autant plus vrai pour l’Italie et plus particulièrement son secteur bancaire. Comme le note laconiquement DerStandard.at,

« En raison de la récession de ces dernières années et des faillites d’entreprises, les crédits douteux ne cessent d’augmenter en Italie. D’après l’association des banques d’Italie, le montant des prêts en défaut (NPL) s’élève en mai à 193,7 milliards d’euros, soit 25,1 milliards de plus par rapport au même mois de l’année précédente. Il s’agit des niveaux les plus élevés depuis 1996.

Les crédits non productifs représentent 10,1 % de tous les crédits accordés par les banques italiennes, d’après l’association. Les PME sont particulièrement sous pression ce qui signifie qu’il faudra beaucoup de temps pour que la situation s’améliore. Les sociétés italiennes subissent de plein fouet les effets de la plus longue crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale ce qui les met en incapacité de rembourser leurs crédits. »
credit-defaut-italie

Si ces calculs sont corrects, cela signifie que les prêts en défaut ont augmenté d’environ 15 % en un an en Italie, durant une période qui ne fut pourtant pas la pire même si l’Italie a connu une nouvelle contraction économique.

Comme le montre le graphique ci-dessous (malheureusement nous n’avons rien trouvé de plus récent), les crédits en défaut de paiement en Italie s’élevaient à 165 milliards au premier trimestre 2014. Cependant, ce graphique prend également en compte d’autres crédits douteux qui ne sont pas encore en défaut mais qui présentent des risques d’impayés.

creances-douteuses-italie

Et tandis que les banques italiennes croulent sous les créances douteuses (sur base du graphique ci-dessus, on peut probablement affirmer sans trop s’avancer que le montant actuel tourne autour des 350 milliards d’euros), le fardeau de la dette du gouvernement a lui aussi augmenté. Bien sûr, la dette italienne est considérée comme « sans risque » depuis que nous sommes entrés dans la 4e dimension suite au début de l’« Eurothon » de la BCE.  (…)

Cependant, en termes de créances douteuses dans son système bancaire, l’Italie n’est pas le plus mauvais élève de la classe européenne. Comme le montre le graphique ci-dessous, la Grèce se trouve sans surprise en tête du classement européen suivie par l’Irlande, la Slovénie et l’Italie. Dans la plupart de ces pays, des mesures ont été prises (la création de « bad banks ») afin de contrôler le problème. L’Italie semble avoir disparu des écrans radars mais risque de faire un retour tonitruant lorsque la pseudo embellie économique artificiellement créée à base de liquidités s’effacera pour laisser place à une nouvelle chute.

prets-douteux-zone-euro

Conclusion : la Grèce n’est qu’un souci secondaire. La zone euro est criblée de problèmes qui ont le potentiel de déboucher sur des catastrophes. Aussi bien la dette privée que publique en Italie est problématique, ce n’est probablement qu’une question de temps avant que son gouvernement devienne un sujet de préoccupation ce qui mettra les banques italiennes dans une situation intenable vu qu’elles ont accumulé les obligations d’État depuis 2012. (…)

Source : acting-man

110_F_36550330_0wRyxqgcEe12j9cBw2lG9hPFKTnI9epz

SOURCES:

http://reseauinternational.net/litalie-le-bidon-dessence-qui-se-deversera-sur-le-feu-de-la-zone-euro/

http://www.chaos-controle.com/archives/2015/07/17/32372613.html

0000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

image(…) c’est un bateau de plus de 700 migrants dont l’accueil à été refusé par l’Italie. Le bateau à été affrété par l’ONG Médecins Sans Frontières. La raison annoncé est le manque de place dans les centres d’accueil de Sicile.

« Malgré de longues discussions avec les autorités italiennes et les efforts des gardes-côtes italiens, le Bourbon Argos n’a pas été autorisé à débarquer en Sicile avec les 700 migrants actuellement à son bord, étant donné le manque de capacité du système d’accueil en Italie » et navigue désormais vers le port de Reggio Calabria (Calabre) où il devrait accoster samedi matin », indique l’ONG Médecins Sans Frontières

Le bateau nommé Bourbon Argos se dirige à présent vers la région de Calabre toujours au Sud de l’Italie.

Une partie des migrants avaient pu être autorisés à débarquer a l’Ouest de l’Italie, à Trapani, mais des heurts avaient éclatés à bord…

View original post 134 mots de plus

civilwarineurope

imageDes habitants de Casale San Nicola ont interdit l’accès à trois camionnettes de la police mobile. Avec les mains levées, ils ont bloqué la route menant à l’ancienne école « Socrates » où devrait arriver le premier groupe de 100 réfugiés (…) Chantant l’hymne national les résidents s’opposent au passage de la police.

Devant la structure qui doit accueillir les réfugiés, où les citoyens sont en garnison permanente depuis près de trois mois, sont arrivés les Humvees des forces de l’ordre. Les 250 familles (…) craignent que l’arrivée d’une centaine d’immigrants par rapport à une population de 400 personnes finisse par être une véritable « invasion » impossible à gérer d’un point de vue sécuritaire (…)

image

L’ordre des autorités a aggravé la situation en déclenchant une dure confrontation entre résidents et forces de l’ordre qui ont forcé le barrage. Certains manifestants ont lancé des pierres blessant quatre policiers. Après avoir…

View original post 41 mots de plus

civilwarineurope

imageLes touristes sont agressés par des vendeurs à la sauvette qui mettent de force des paquet de graines dans les mains des malheureux touristes et les contraignent ensuite à payer. Ils sont de plus en plus agressifs.Ils profitent des enfants dans les mains desquels ils placent les paquets de graines et exigent d’être payés 10 euros en harcelant les parents

D’autres se proposent de faire des photos des touristes au milieu des pigeons et ensuite n’acceptent de rendre l’appareil photo ou le cellulaire que si on leur donne 20 euros.

On commence à parler d’un véritable racket des graines, et quelques épisodes assez graves se sont passé ces dernières semaines, puisque, témoignage à l’appui, ils s’en prennent de plus en plus aux enfants et se font menaçant s’ils ne récoltent pas suffisamment d’argent pour une poignée de graines.

Source : http://www.ilsudconsalvini.org/venezia-immigrati-impuniti-costringono-i-turisti-a-pagare-nel-cuore-di-piazza-san-marco/ traduction via lesobservateurs.ch

View original post


%d blogueurs aiment cette page :