Archives de la catégorie ‘Donetsk’

civilwarineurope

imageLe cessez-le-feu est entré en vigueur aujourd’hui dans l’est de l’Ukraine. Les combats ont cessé sur quasiment toute la ligne de front mais pas partout, les deux parties continuent à jouer au jeu des reproches.

La ville de Donetsk a passé sa première nuit sans coups de feu depuis plusieurs mois.

Le porte-parole de l’Etat-major ukrainien Vladislav Seleznev a confirmé la cessation des tirs d’artillerie à trois heures du matin, heure locale.

«Les positionnements des forces sont stables», a dit le chef de la police de Donetsk Vyacheslav Abroskin.

Selon le représentant de la république de Donetsk Edouard Basourine, les forces d’auto-défense se sont permis de filmer les batteries de l’ennemi, le tout sans arrière-pensée et en application de déclarations faites par le commandement des forces du Donbass.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré que le cessez-le-feu en Ukraine est «généralement respecté».

«On peut dire globalement…

View original post 855 mots de plus

civilwarineurope

imageUn obus a frappé, mercredi 11 février, une gare routière où étaient garés des autobus, dans le centre de Donetsk, sous contrôle des séparatistes prorusses. L’obus a traversé le toit de la station et a détruit deux minibus. Selon les séparatistes, au moins quatre personnes ont été tuées.

Les violences ne faiblissent pas dans l’est de l’Ukraine à quelques heures de l’ouverture du sommet « de la dernière chance » pour la paix qui va réunir Angela Merkel, François Hollande, Petro Porochenko et Vladimir Poutine en fin d’après-midi à Minsk (…)

Dix-neuf militaires ukrainiens ont été tués, et 78, blessés, lors des attaques menées par les rebelles prorusses près de la ville stratégique de Debaltseve assiégée par les séparatistes, a annoncé mercredi un porte-parole du gouvernement. Debaltseve est un important nœud ferroviaire et routier au nord-est de la ville de Donetsk.

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/02/11/des-obus-tombent-sur-donetsk-avant-le-sommet-de-minsk_4573901_3214.html

L’opinion de civilwarineurope

Vous remarquerez que…

View original post 16 mots de plus

civilwarineurope

imageDe puissants tirs d’artillerie retentissent dans le nord de la ville de Donetsk (sud-est de l’Ukraine), rapporte vendredi le correspondant de RIA Novosti sur place.

Les déflagrations proviennent du quartier Kievski, où se poursuivent les duels d’artillerie entre les insurgés et les forces fidèles à Kiev, qui contrôlent les banlieues de Peski et Adveïevka.

A 9h00 heure locale doit être mis en place un couloir humanitaire visant à évacuer les réfugiés de la ville de Debaltsevo, suite à une entente entre les parties hostiles conclues hier.

Ces événements se déroulent alors que le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel effectuent une visite à Kiev et à Moscou les 6 et 7 février afin de résoudre le conflit ukrainien.

Source : http://fr.sputniknews.com/international/20150206/1014397938.html

View original post

histoireetsociete

cette Vidéo sur Internet est dirigée contre la mobilisation ukrainienne. Pendant la journée de hier  elle a fait sauter l’Internet avec presque 400 000 vues.

http://news-front.info/2015/02/04/antimobilizacionnyj-rolik-vzorval-internet/

Sur la première image de la vidéo, le commandant de la milice  de l’unité « Somalie » avec l’indicatif d’appel Givi interroge l’armée ukrainienne en captivité-ils sont libres dans le sang. Il demande : où ont-ils appris qu’ils sont dans d’autres régions de l’Ukraine,  il leur pose la question: « Pourquoi venez-vous ici? ».

Plus tard, le cadre est remplacé par une réplique du président de  République de Donetsk,  Alexander Zakharchenko, qui diffuse à partir de Vuhlehirsk et exhorte les soldats ukrainiens à déposer leurs armes et se rendre. Après quelques images dans le cimetière , où les tombes des soldats de la forces armées de l’Ukraine, ainsi que des dizaines de dug-up tombes. Le clip commence à montrer des images de combats de la zone de…

View original post 269 mots de plus

civilwarineurope

imageDonetsk, fief des séparatistes, sept civils ont été tués et 23 blessés dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé la mairie de la ville. L’armée ukrainienne a en outre annoncé que cinq soldats avaient été tués et 23 blessés dans les combats, qui ont fait plus de 5 000 morts en neuf mois.

Des combats de plus en plus violents opposent l’armée ukrainienne et les rebelles prorusses à Debaltseve, une ville stratégique reliant les deux «capitales» séparatistes de Lougansk et Donetsk. Vendredi, Kiev annonçait toujours contrôler cette ville de 25 000 habitants, mais les milliers de soldats ukrainiens qui y sont positionnés sont menacés d’encerclement face à l’avancée des rebelles pro-russes, rappelant la tragédie d’Illovaïsk où au moins 108 soldats ukrainiens, pris au piège, ont péri cet été.

«J’aimerais m’adresser à tous les militaires ukrainiens: déposez les armes et partez! Vous avez une chance de sauver vos vies…

View original post 63 mots de plus

histoireetsociete

Пожар в Доме профсоюзов в Одессе

Des Ukrainiennes témoignent du massacre du 2 Mai 2014 à Odessa

A Odessa, le 2 mai 2014 a eu lieu un massacre horrible et jusqu’alors impuni.

Du 24 au 31 janvier une délégation venue d’Odessa en Ukraine parcourra la France. Elle comprendra notamment Elena Radziehovska, qui est la mère de Andreï Brajevski, militant connu de l’organisation de gauche Borotba, âgé de 27 ans, assassiné le 2 mai 2014 dans l’incendie criminel de la Maison des Syndicats d’Odessa, massacre qui a coûté la vie à plus de 40 opposants au nouveau régime ukrainien. Elena témoignera des difficultés d’obtenir justice dans l’Ukraine postérieur au renversement politique de la place Maïdan.

La délégation ukrainienne comprendra aussi le secrétaire d’Odessa du Parti Communiste d’Ukraine, parti qui subit une procédure d’interdiction, et dont les militants sont persécutés, traqués, torturés et parfois assassinés. Le Parti Communiste d’Ukraine est une organisation démocratique qui milite pour le…

View original post 254 mots de plus

civilwarineurope

imageUn obus de mortier tiré sur un arrêt de transport en commun dans le quartier Leninski de Donetsk jeudi a fait au moins 13 tués et des dizaines de blessés.

Des taxi-bus, un trolley, une voiture qui passait à ce moment ont été endommagés par l’explosion. Un tramway a été touché par des fragments d’obus.

Des représentants de l’OSCE et des secouristes sont déjà à pied d’oeuvre.

Le dirigeant de la République populaire autoproclamée de Donetsk Alexandre Zakhartchenko s’est rendu sur les lieux.

Source : http://french.ruvr.ru/news/2015_01_22/Donetsk-13-tues-par-un-tir-dobus-sur-un-arret-de-trolley-9526/

View original post

civilwarineurope

imageC’est au tour des séparatistes russes de communiquer à propos des combats autour de l’aéroport de Donetsk. Ils affirment avoir repoussé pas moins de six attaques mécanisées des forces ukrainiennes pour la seule journée d’aujourd’hui. Ils affirment également toujours tenir l’essentiel de l’aéroport. Ils prétendent également selon le président de la République populaire de Donetsk, Alexandre Zakharchenko, avoir lancé ce soir une contre-offensive. Des combats importants se dérouleraient actuellement pour le contrôle du village de Peski l’un des verrous qui mène à l’aéroport. La vidéo montre l’ampleur des combats, ainsi ce pont a été détruit lors de l’offensive de l’armée ukrainienne aujourd’hui. Les séparatistes russes affirment avoir repoussé l’attaque sur le pont et détruit trois chars Ukrainiens.

View original post

Cellule44

View original post 4 mots de plus

 

La résidence présidentielle à Minsk le 24 décembre 2014
 (c) Afp

La résidence présidentielle à Minsk le 24 décembre 2014 (c) Afp

Kostiantynivka (Ukraine) (AFP) – Kiev et les séparatistes prorusses ont procédé vendredi à un échange de centaines de prisonniers dans le cadre d’un accord trouvé lors de pourparlers à Minsk mercredi qui n’ont toutefois pas permis de régler les différends de fond.

Cependant, Kiev a suspendu tous les trajets en train et en car à destination de la Crimée, péninsule annexée en mars par la Russie dont les habitants ne pourront plus rejoindre l’Ukraine qu’en voiture, et la Russie à bord d’un ferry ou d’un avion.

L’échange de prisonniers, qui a débuté par groupes de dix près de la ville de Kostiantynivka (45 km au nord du bastion rebelle de Donetsk), doit au total concerner 222 rebelles et 145 Ukrainiens, a constaté un journaliste de l’AFP.

LIRE: http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141226.AFP4140/ukraine-pas-de-pourparlers-de-paix-a-minsk.html

000000000000000000000000000000000

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

L'Ukraine n'exclut pas une "guerre totale" contre la Russie (Porochenko)

09:52 17/11/2014
BERLIN, 17 novembre – RIA Novosti

Les autorités ukrainiennes examinent différents scénarios d’évolution du conflit dans l’est du pays, et sont même préparées à faire face à une « guerre totale » contre la Russie, a déclaré dimanche soir le président ukrainien Piotr Porochenko.

« Je n’ai pas peur d’une guerre avec les troupes russes et nous nous sommes préparés au scénario d’une guerre totale. L’état actuel de nos troupes est bien meilleur qu’il y a cinq mois, et nous disposons du soutien du monde entier. Nos soldats montrent qu’ils sont capables de défendre leur pays. Nous ne voulons que la paix, mais malheureusement, nous sommes obligés d’examiner des scénarios plus pessimistes », a indiqué le chef de l’Etat ukrainien dans une interview accordée au journal allemand Bild.

« Nous ne voulons pas la guerre, nous voulons la paix et luttons pour les valeurs européennes. Mais la Russie ne respecte pas ses engagements », a-t-il ajouté.

Selon lui, l’Ukraine a tout fait pour mettre en œuvre les accords de paix enregistrés.

« L’Ukraine a fait tout son possible pour un accord de paix, nous nous sommes déclarés prêts à des compromis et nous croyons qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit. En revanche, la Russie promet une chose et en fait une toute autre le lendemain », a affirmé le président ukrainien.

Sur le même sujet

Multimédia

source:http://fr.ria.ru/world/20141117/202996458.html

00000000000000000000000

Publié le 02.11.2014, 21h22 | Mise à jour : 22h11

L'Est séparatiste pro-russe de l'Ukraine a légitimé dimanche les dirigeants des républiques autoproclamées dans un vote dénoncé comme «une farce» par Kiev et qui pourrait remettre en cause le fragile processus de paix.
L’Est séparatiste pro-russe de l’Ukraine a légitimé dimanche les dirigeants des républiques autoproclamées dans un vote dénoncé comme «une farce» par Kiev et qui pourrait remettre en cause le fragile processus de paix. | AFP/ALEXANDER KHUDOTEPLY

La polémique était annoncée bien avant les résultats. Les régions séparatistes pro-russes de l’est l’Ukraine ont voté dimanche pour élire leurs représentants . Le commandant des unités rebelles AlexanderZakhartchenko a été élu avec plus de 80 % des voix de la région de Donetsk et l’ex-militaire IgorPlotiniski a été confirmé dans ses fonctions dans la région deLougansk.Le gouvernement ukrainien du président pro-occidental Petro Porochenko a d’ores et déjà qualifié ces élections de «farce, sous la menace des chars» alors que Moscou a promis de reconnaître les résultats. Aucune organisation internationale n’avait envoyé d’observateurs pour ces élections.

L’Ukraine risque de perdre définitivement l’Est du pays

Le nouveau président de Donetsk Alexander Zakhartchenko, 38 ans, était Premier ministre depuis le mois d’août. Il avait dirigé dans la région la cellule locale d’un groupe paramilitaire, Oplot, dont le chef avait publiquement appelé à «crever un oeil ou casser une jambe» aux opposants pro-européens. Son parti a, par ailleurs, obtenu plus de 65 % des voix dimanche. A Lougansk, autre place forte des séparatistes, le nouvel homme fort, Igor Plotnitski, 50 ans, est lui très attaché au passé soviétique de Lénine.

Les élections risquent donc de sceller la perte de contrôle par Kiev des territoires séparatistes autoproclamés de Donetsk et Lougansk, à l’issue d’un conflit de six mois qui a fait plus de 4 000 morts après l’annexion en mars de la Crimée par la Russie. Des élections qualifiées de «farce menée sous la menace des chars». C’est un «défi» auquel l’Ukraine répondra «de façon adéquate», a expliqué Porochenko.

L’ONU craignait le scrutin

Les Occidentaux fustigent ce scrutin, qui va, selon eux, compliquer les efforts de la paix dans la crise ukrainienne. L’Union européenne a d’ailleurs qualifié le vote de «nouvel obstacle» à la paix. Mais à Moscou un haut responsable parlementaire a estimé que Kiev était «obligé de reconnaître ces élections. C’est une question de guerre ou de paix». A Donetsk, les électeurs, tous âgés, était en effet nombreux, selon des journalistes sur place, mais il restait difficile de se faire une idée du taux de participation.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, à l’instar de l’Union européenne, avait estimé que ce scrutin allait «sérieusement ébranler les accords de Minsk», signés le 5 septembre entre Kiev, les rebelles, Moscou et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Sur le terrain, le cessez-le-feu qui en découle semble être de plus en plus virtuel, avec une reprise des combats dans plusieurs zones qui ont fait plus de 300 morts au cours des dix derniers jours, selon un bilan établi par l’ONU.

La veille, Kiev a annoncé la perte de sept soldats, un des plus lourds bilans depuis septembre.

SUR LE MÊME SUJET

source: http://www.leparisien.fr/international/ukraine-les-elections-renforcent-le-pouvoir-des-pro-russe-a-donetsk-et-lougansk-02-11-2014-4260059.php

000000000000000000000000000000000000000