Archives de la catégorie ‘Informations générales’

Julian Assange

Publié: 14 novembre 2022 dans Informations générales

Julian Assange « n’a plus beaucoup de temps, nous devons le libérer », dit sa femme Stella Morris à franceinfo

Depuis dix ans, le lanceur d’alerte à l’origine de Wikileaks, Julian Assange, n’est plus libre de ses mouvements. D’abord réfugié pendant sept ans dans l’ambassade d’Equateur à Londres, il est détenu depuis trois ans à la prison de Belmarsh, au Royaume-Uni.

Stella Morris : Il est dans la prison de haute sécurité de Belmarsh depuis le 11 avril 2019, quand il a été arrêté à la sortie de l’ambassade d’Equateur, et sa santé n’a fait que décliner depuis ce jour. Les conditions de détention sont très dures. Il a eu une mini crise cardiaque en octobre l’année dernière. Et c’est bien sûr très difficile pour lui d’être en isolement. Il ne purge aucune peine, il est là parce que les Etats-Unis veulent son extradition parce qu’il a fait son travail.  

TOUT LIRE

0000

0000

Arnaud Montebourg avait parfaitement exprimé son soutien dans une émission deThierry ARDISSON.

DOUANE FRANÇAISE (DNRED): le dossier de Marc Fievet est classé secret défense…Pourquoi?

Publié le par Marc Fievet

SECRET DEFENSE

Le champ d’ application “du secret de la défense nationale”, aux termes de l’ article 413-9 du code pénal, recouvre les renseignements, objets, documents, procédés, données informatisées et fichiers intéressant la défense militaire, la diplomatie, la défense civile, la sécurité intérieure, la protection des activités économiques, environnementales ou industrielles et la protection du patrimoine scientifique et culturel de la France.
La classification des informations est de la seule responsabilité de chaque ministre dans son domaine de compétence.

Le Premier Ministre est l’ autorité compétente pour définir les critères et les modalités des informations classifiés “très secret défense” qui concernent exclusivement les priorités gouvernementales majeures de défense.
La décision de classification est matérialisée par l’ apposition de tampons ou de marquages bien définis, destinés à traduire un niveau de classification “très secret défense”“secret défense” ou “confidentiel défense” .
L’ accès à un document classifié est alors limité aux seules personnes habilitées. Cependant, le fait d’ être habilité est une condition nécessaire mais non suffisante pour avoir accès à une information classifiée car il faut de plus que la personne puisse invoquer “le besoin d’ en connaître”. Si cette exigence est remplie par les nécessités des investigations conduites par les enquêteurs, le parquet ou le magistrat instructeur, seuls les premiers cités pourront avoir accès aux informations classifiées et cela à condition qu’ ils soient titulaires d’ une habilitation en cours de validité et du niveau des informations en question. Les magistrats, pour leur part, ne possèdent pas l’ habilitation requise et ne peuvent donc pas prendre connaissance des documents.
D’ autre part, il ne peut pas y avoir de déclassification d’ informations classifiées concernant de façon globale une affaire ou un dossier mais seulement une déclassification d’ un ou de plusieurs documents ou objets (logiciel informatique, prototype…).

En outre, une personne habilitée ne peut être déliée de ses obligations contractées au titre de son habilitation au secret défense. Ainsi, il est inutile de demander à une autorité administrative d’ autoriser l’ un de ses agents à venir déposer sur telle ou telle information encore classifiée. Il convient au contraire de demander la déclassification du document supportant cette information pour que l’ agent puisse ensuite s’ exprimer devant le juge si le dit document a été déclassifié.
Enfin, les règles relatives au secret de la défense nationale sont applicables en vertu de législations très diverses…

http://www.justice.gouv.fr/bulletin-officiel/3-dacg96b.htm

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

AVIS
Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005

NOR: CSDX0508078V

Vu la loi n° 98-567 du 8 juillet 1998, et en particulier ses articles 4 (2e alinéa), 7 et 8 ; Vu la lettre de saisine du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 16 décembre 2004 et la demande présentée le 17 novembre 2004 par Mme Sophie Clement, vice-présidente chargée de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris, dans le cadre de l’instruction ouverte à son cabinet sur plainte de M. Marc Fievet concernant ses relations avec les douanes françaises ;

La Commission consultative du secret de la défense nationale, régulièrement convoquée et constituée, ayant examiné l’ensemble des documents classifiés qu’elle a recueillis au terme des investigations conduites par son président en vertu des pouvoirs que lui confèrent les articles 5 et 6 de la loi susvisée,

Emet un avis défavorable à la déclassification des pièces contenues dans le dossier établi au nom de M. Fievet, en sa qualité d’aviseur de la direction générale des douanes et droits indirects.

Fait à Paris, le 27 janvier 2005.
Pour la Commission consultative du secret de la défense nationale:
Le président,
P. Lelong

000000

Plus sur ce dossier

—————-

Le laboratoire Merck annonce sa mise en examen pour « tromperie aggravée »

Après un changement de formule de ce médicament contre les troubles de la thyroïde, en 2017, de nombreux patients ont affirmé souffrir d’effets secondaires.

Lire

0000

Lire

0000

Lire

0000

Alors que les soutiens de Julian Assange s’apprêtent à entourer symboliquement le Parlement de Westminster avec une chaîne humaine, la lanceuse d’alerte Stéphanie Gibaud salue la mobilisation sans répit des défenseurs du journaliste emprisonné.

Plus

0000

LETTRE OUVERTE de Sylvie DEMONCHY AUX SÉNATRICES ET SÉNATEURS

Mesdames, Messieurs les Sénateurs,

Bonjour,

En ma qualité de policière je connais trois catégories publiques : la fonction publique générale dont la police nationale dépend, la fonction hospitalière et la fonction territoriale.

Nous avons l’article  532-11 du code général de la fonction publique :

« Lorsqu’elles siègent en tant que conseil de discipline, les commissions consultatives paritaires sont présidées par un magistrat de l’ordre administratif, en activité ou honoraire, désigné par le président du tribunal administratif dans le ressort duquel est situé le siège du conseil de discipline. »et le décret N°84-961 du 25 octobre 1984 relatif à la procédure disciplinaire concernant les fonctionnaires de l’état,
information IGPN.

Je vous remercie de bien vouloir me donner l’article concernant les commissions paritaires administratives disciplinaires.

Vous avez là le mode opératoire du Harcèlement moral institutionnel avec la découverte de l’article L114-1 du Code de Sécurité Intérieure nous demandant allégeance à la souveraineté de l’État alors que nous sommes dans une Souveraineté nationale.

Il convient de dénoncer ces faits et d’y remédier.

Je vous mets en état d’alerte sur le fait que mes collègues viennent de me saisir, en parallèle, pour m’apprendre que les services de Police, dont les réservistes , dans les tribunaux vont disparaître dans 3 mois et qu’ils devraient être remplacés, au sein des services publics, fonction régalienne de l’état, par des sociétés privées…le CNAPS, organe hybride anticonstitutionnel.

Dans l’attente de vous lire et que vous dénonciez ces faits

Bien à vous

Sylvie DEMONCHY 

000000

Le parquet bienveillant et démontrant un grand sens du discernement a requis la relaxe...

Pour un « faux » dénoncé et su, combien sont passés sans difficulté ?

Qu’en pense le Maubeugeois ?

0000

Un « manque d’expertise », de « culture juridique » ou encore de « connaissance du secteur public ». Rémunérés par le gouvernement pour contribuer à des chantiers stratégiques comme la politique de distribution de masques pendant la pandémie ou encore la stratégie de rénovation énergétique, les consultants du secteur privé rendent parfois une copie indigente aux yeux de l’administration, selon des documents obtenus par Le Monde dans le cadre de la procédure d’accès aux documents administratifs.

Lire

0000

Le Washington Post révèle que les douaniers ont massivement copié les données contenues dans les téléphones mobiles des voyageurs. Pas moins de 10.000 appareils par an sont ainsi auscultés et copiés. Cela va du simple mobile au PC en passant par l’iPad qui transitent par les aéroports, les ports et les postes frontières.

Lire

0000

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

L’imagination malfaisante de l’oligarchie mondialiste est sans limite. Voici la nouvelle étape orchestrée par les adeptes du Forum économique mondial de Davos et appliquée par leurs exécutants en France : la pénurie de monnaie, prétexte supplémentaire pour préparer les esprits aux seules transactions numériques et à la disparition programmée de l’argent liquide.

Que va-t-on encore nous raconter comme inepties ? Que les billets de banque de la zone euro sont imprimés en Ukraine ou en Russie ?

En attendant, on ne vous le répétera jamais assez : vous n’êtes pas libre de disposer de l’argent qui est sur votre compte en banque.

Médias-Presse-Info, le 30 août 2022

Rappel :

Allons-nous bientôt basculer vers un système de « monnaies digitales de banques centrales » (CBDC) ?

Voir l’article original

000000

Le président de la Bolivie de 2006 à 2019 invite Declassified dans sa maison au cœur de la forêt amazonienne pour une interview exclusive – sur le rôle du Royaume-Uni dans le coup d’État qui l’a renversé, sur la façon dont il a inversé 500 ans d’histoire et industrialisé la Bolivie, et sur les efforts des États-Unis et de leur allié britannique pour le faire tomber.

Lire

0000

°°°°

°°°°

0000

En 2008, la commandante de police Nathalie Le Roy conclut à la culpabilité de Jérôme Kerviel dans l’affaire qui l’oppose à la Société générale.

Quatre ans plus tard, elle accuse la banque de l’avoir influencée…

Elle estime même qu’elle a été « instrumentalisée ». Extrait du magazine « Pièces à conviction » du 22 mars.

Jean de Maillard est l’un des rares magistrats à lui porter crédit publiquement : « Je prends son témoignage au sérieux parce que Nathalie Le Roy prend un risque professionnel considérable.

Elle va se heurter aux institutions policière et judiciaire.

Et elle va se contredire elle-même en disant qu’elle s’est trompée parce qu’on l’a trompée. Et ça, c’est d’un courage extraordinaire. On doit tirer son chapeau devant quelqu’un capable de prendre de tels risques. »

0000

Profitant de ce long week-end du 15 août, j’ai pu admirer de nombreux mouillages paradisiaques de Sardaigne. Ceux du nord de la Sardaigne ont la particularité d’être bien protégés et d’offrir un cadre sublime à admirer. L’archipel Maddalena notamment, regorge de mouillages magnifiques, tels que la Cala Andreani ou la Cala Lunga.

Je pensais à Bernard Arnault et son magnifique yacht, le SYMPHONY (IMO: 1012098, MMSI: 319076700) construit en 2015 et qui navigue actuellement sous le pavillon de Cayman Islands. Aujourd’hui, il est au mouillage en mer Ionienne à la position 37° 38′ 48.3″ N, 020° 49′ 20.0″.

Le SYMPHONY

À bord, 16 invités peuvent loger confortablement répartis dans 8 cabines : 1 master suite, 1 suite VIP et 6 cabines doubles toutes dotées de leur salle de bain. Un des ponts est entièrement dédié au propriétaire avec lit double, double salle de bain, dressings, sauna, bureau, terrasse avant avec spa ou encore terrasse arrière avec salle à manger pouvant accueillir jusqu’à 20 convives autour de la table. 27 membres d’équipage sont prévus pour s’occuper de la vie du bord.

Avec 4 moteurs MTU 16V 4000 M73 d’une puissance de 1 909 CH et deux propulseurs, Symphony atteint une vitesse de croisière de 16 nœuds et une vitesse maximale de 22 nœuds. À la vitesse raisonnable de 14 nœuds, et grâce à ses immenses réservoirs de carburant de 256 000 litres, le yacht possède une autonomie de 5 500 milles. Ses réservoirs d’eau, lui permettant de pouvoir naviguer en autonomie de longs mois sont tout aussi démesurés puisqu’ils ont une capacité de 56 000 litres.

Six ponts pour s’amuser et se détendre

Ses six ponts dotés de larges terrasses offrent tout l’équipement nécessaire à la détente et aux loisirs. Ainsi, on retrouve sur la plage avant une immense hélisurface pour rejoindre le bateau directement en hélicoptère. Le sundeck abrite un salon d’observation, un bar et un spa. Mais la longue liste d’équipements ne s’arrête pas là !

Le Symphony est une véritable plateforme de divertissement avec écran de projection en plein air, son cinéma HD sur le pont inférieur, sa piste de danse, son salon de beauté, son practice de golf, sa salle de gym, sa salle de musique avec piano à queue ou encore sa bibliothèque.

Le clou du spectacle est sans aucun doute sa piscine de nage à contre-courant d’une longueur de 6 m dotée d’une cascade et d’un fond en verre transparent. Autre équipement digne d’un superyacht, pour se déplacer à travers les six ponts, le Symphony possède un ascenseur.

Et je m’interrogeais sur ce pavillon de Cayman Islands… Certes, les îles Caïmans, composées de Grand Cayman, Cayman Brac et Little Cayman, sont un territoire britannique d’outre-mer situé dans l’ouest de la mer des Caraïbes et Cayman est un centre offshore mondial majeur, qui, en conjonction avec sa législation maritime complète, permet flexibilité et sécurité aux propriétaires de navires dans un environnement fiscalement neutre. Le pays dispose d’une législation maritime moderne et complète basée sur la common law anglaise.

Au fait, la DGFIP toujours en quête de rentrée d’argent, a-t-elle fait payer à Bernard Arnault la taxe sur les navires de plaisance? Le tout puissant Jérôme Fournel devrait pouvoir nous répondre!

A la DNRED, dans les années 90, Hervé Maignier, un divisionnaire de Nantes, avait aligné Besson, le producteur, pour ‘Atlantic of the Seven Sea’

Ou peut-être Bernard Arnault bénéficie de privilèges d’exonération de taxes depuis le passage de l’ex DG de la Douane Pierre Mathieu Duhamel comme secrétaire général de LVMH New York. Pantouflage diront certains, mais ce qui est vrai, c’est que Pierre Mathieu, lorsqu’il devint Directeur du Budget de la France en 2002, décrétât que désormais la priorité de l’action des douaniers serait la lutte contre la contrefaçon! Adieu les stups!

Affaire à suivre!

·

Une équipe de recherche basée à Édimbourg craint que le plancton, les minuscules organismes qui maintiennent la vie dans nos mers, ait été pratiquement anéanti après avoir passé deux ans à collecter des échantillons d’eau de l’Atlantique.

Lire

0000

Derrière le scandale provoqué par les révélations de « Mediapart » sur la firme française d’intelligence économique Avisa Partners, se cache tout un écosystème d’entreprises qui partagent les mêmes méthodes pour promouvoir les intérêts de leurs clients ou torpiller la concurrence, notamment en publiant des publirédactionnels sur les plateformes de blogs de certains médias.

Co-organisatrice avec la gendarmerie nationale du Forum international de la cybersécurité (FIC), le principal événement européen sur les questions de la sécurité et de confiance numérique, Avisa Partners rassemble – ou a rassemblé – en son sein des figures du renseignement, du monde des affaires, de la politique ou de la diplomatie : l’ancien chef des services secrets intérieurs Patrick Calvar, l’ex-numéro 2 du Quai d’Orsay Maurice Gourdault-Montagne, l’actuelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire ou l’ancienne plume d’Emmanuel Macron à l’Élysée Sylvain Fort (voir leurs réactions en fin d’article)…

Codirigée par un proche de Sarkozy et de Zemmour, Arnaud Dassier, et le fils d’un ancien directeur d’un service de renseignement militaire, Matthieu Creux, la société Avisa Partners s’est notamment spécialisée dans la vente d’influence médiatique et numérique à ses clients.

Regarder

Intelligence économique en France : Avisa Partners, un acteur de dimension internationale

0000

L’un des suspects d’une tentative d’assassinat déjouée l’été dernier à Créteil (Val-de-Marne) est passé aux aveux. Il confesse d’autres crimes, impliquant les membres d’une loge maçonnique.

0000

ASSANGE

Publié: 21 juillet 2022 dans Informations générales

21 juillet 2022

Julian Assange, symbole de la liberté d’expression menacée en Occident

Frédéric Mas

L’extradition d’Assange est une nouvelle atteinte à la liberté d’expression qui s’inscrit dans un contexte global de menace contre les médias indépendants.

Lire

0000

C’est dans Sud Ouest que l’on apprend qu’à’ l’heure où les forêts continuent de flamber en Gironde, Christophe Govillot, pilote de Canadair engagé sur les feux et porte-parole du Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile dénonce un manque de moyens humains et techniques

Après huit heures de vols, près de 60 largages d’eau dans le Sud-Gironde et sur le bassin d’Arcachon, Christophe Govillot pilote de Canadair prend le temps de répondre à « Sud Ouest » : « Nous sommes engagés corps et âme dans la lutte contre le feu, nous avons une doctrine d’engagement, une méthode, encore faut-il se donner les moyens de l’appliquer ».

Un autre incendie couve dans les rangs des pilotes de la Sécurité civile (1). Une question de moyens. À l’inverse de ses collègues, cet ancien pilote de chasse, n’est pas soumis au droit de réserve de par ses fonctions syndicales : il est porte-parole du Syndicat national du personnel navigant de l’aviation civile.

« À notre direction, aux politiques, je dis simplement : Ouvrez les yeux, donnez-nous les moyens de travailler. Des efforts ont été faits mais la réponse n’est pas à la hauteur. Avec le réchauffement climatique, on ne va pas vers des étés plus sereins. Chacun est face à ses responsabilités, nous assumons les nôtres, à nos décideurs de prendre les leurs ».

Canadairs vieillissants

La flotte d’avions de lutte anti-feu est située à Nîmes sur la base de la Sécurité civile. Sur le papier, on dénombre 12 canadairs, 7 Dash, 3 beechers (pour la reconnaissance et l’observation). « On a des avions sur le parking qui ne peuvent pas voler. C’est simple, le 14 juillet 2019 sur ce même parking, nous avions 22 avions en capacité de voler. Trois ans plus tard, à date, nous en avons 13 », constate Christophe Govillot.

Plusieurs explications. : « Nous avons six Dash, des avions rapides – ils font Nîmes Bordeaux en une heure- chargés de 10 000 litres de produits retardant, le septième doit être livré. Quatre sur six sont en mesure de voler. Quant aux Canadair, sur les 12, seulement 9 sont opérationnels » La raison ? « La maintenance n’est pas au niveau. Notre direction est incapable de mettre au garde à vous les sociétés qui en ont la charge, au frais du contribuable. On les paie pour avoir des avions disponibles, ce n’est pas le cas ».

Problème qui se pose avec acuité sur les canadairs, la vieillesse de la flotte : « Le plus ancien a trente ans, nous faisons face à des problèmes de pannes récurrentes, un manque de pièces détachées. On a un canadair qui attend un moteur depuis un mois… C’est l’avion le plus adapté à la France, le plus agile, qui fait le plein en quelques secondes à proximité du feu ». Pour les remplacer, l’affaire n’est pas simple. Il y a bien sûr le coût, plusieurs millions d’euros. Mais surtout une équation industrielle complexe. L’ancien fabricant, Bombardier, a cessé sa production. La société Viking Air a repris le flambeau pour un nouvel appareil, mais a attendu de remplir son carnet de commandes pour investir dans une chaîne de production : « L’Europe a acheté 12 appareils, la France en aura deux, mais pas avant 2025. Notre pays ne s’est pas positionné pour en acheter. Plus on attend plus ça décale dans le temps, et nos canadairs ne seront pas fringants ».

Des avions mais personne dedans

Autre sujet porté par le syndicat, la question des moyens humains : « On l’a éprouvé cette semaine en Gironde. Après avoir tourné pendant huit heures (horaire réglementaire), deux avions se sont posés à Mérignac. Ils auraient pu repartir, mais nous n’avions personne à mettre dedans…. En tant que pilotes, ça nous fait mal », se désole Christophe Govillot. Il fait le calcul : « Il y a 16 commandants de bord, quand il en faudrait 22 ». Ces derniers mois, la Sécurité civile a vécu un mouvement social inédit. Pendant des mois, des discussions se sont déroulées avec leur ministère de tutelle, l’Intérieur, autour de questions salariales, de primes, de statuts, moyens.

Les pilotes sont allés jusqu’à déposer un préavis de grève pour le 1er juillet dernier, premier jour de la « saison des feux » des pompiers du ciel. Gérald Darmanin a fini par signer le protocole d’accord, ce même 1er juillet. Parmi les avancées, la reconnaissance du statut de « métier à risque » pour les pilotes… Christophe Govillot assume son coup de gueule : « On profite d’être dans la lumière pour poser les problèmes sur la table. Il faut que les Français comprennent, on va au feu tous les jours, nous avons de grosses difficultés. Ce que nous ne faisons pas, ce sont nos collègues pompiers au sol qui doivent le faire. Il faut être conscient que cette question des feux, avec le réchauffement est incontournable dans les années qui viennent. Et plus seulement pour le sud de la France ».

(1) 90 personnes, commandant de bord ou copilote, d’avions ou d’hélicoptères

°°°°°

Ça me rappelle le renouvellement de la flotte aéronavale de la Douane!

L’ ex DG Jérôme Fournel et l’ex DG Hélène Crocquevieille, devaient nous expliquer une telle incompétence ayant entraîné cette gabegie!  Mais non, puisque le révérend Rodolphe Gintz, les a absous, sans pénitence, lorsqu’il était DG de la Douane!

LIRE

000000

0000

Le général Dominique Delawarde qui a porté pendant plus de 40ans l’uniforme pour notre pays, nous livrera son analyse sur les conflits entre puissances, le rôle de L’OTAN de L’UE, des USA, de la Chine, de la Russie etc.. Le rôle des médias dans les guerres etc…L’état de notre armée, la position de la France dans le monde etc..

000000

TOPSHOT – A rescue helicopter flies on July 4, 2022 over the glacier that collapsed the day before on the mountain of Marmolada, the highest in the Dolomites, one day after a record-high temperature of 10 degrees Celsius (50 degrees Fahrenheit) was recorded at the glacier’s summit. – Rescuers resumed the search for survivors today after an avalanche set off by the collapse of the glacier, the largest in the Italian Alps, killed at least six people and injured eight others. (Photo by Pierre TEYSSOT / AFP)

En Italie, le dérèglement climatique a entraîné l’effondrement d’un glacier

En France, que va provoquer le dérèglement politique que nous vivons ?

Depuis le début de la 5éme république, tous les partis, sans exception (du moins pour ceux qui ont eu le et ont été au pouvoir) se sont faits complices de tous les déréglements financiers du pays au niveau particulier, sociétal et d’état (et ce en toute impunité) et maintenant les oppositions, depuis 2008, par leur silence complaisant!

Il paraît que les élus doivent être des modèles à suivre ……

000000

 

 

Lire

0000

par Eric Kelly Guillon

La France par sa pseudo représentativité du Peuple ne représente que les partis ou nuances et encore … (pas toutes, ni tous) et leurs propres idées qui ne sont pas celles du Peuple : écoutons les pérorer « ils n’exposent que leurs propres idées et non pas celles du Peuple » …. Et leurs idées sont souvent celles du parti ! Et le Peuple dans tout cela ?

L’assemblée telle que constituée pour cette nouvelle mandature (comme toutes ses précédentes) ne peut et ne doit être l’organe représentatif de la Nation et surtout du Peuple

Selon l’hypothèse d’analyse d’une proportionnelle intégrale basée sur le seul 1er tour (le second tour, ici comme dans toute autre sorte d’élection ne repose que sur le vulgaire « maquignonnage » entre larrons en foire, soit disant d’empoigne, et que l’on est loin de la véritable expression du Peuple, puisque seuls les partis ont voix au chapitre). Telle devrait être une élection se voulant représentative et respectueuse du Peuple composant le pays dans sa diversité. Qui ose en parler, voire aborder le problème ?

Où sont les

· 302 représentants des « abstentionnistes » (52,59% des inscrits)

· 4 représentants des « blanchisseurs » (0,74% des inscrits)

· 1 représentant des « nullistes » (0,74% des inscrits)

Les partis s’approprient ainsi 308 sièges qui ne leur « appartiennent » pas

Ces catégories de citoyens sont pourtant des citoyens à part entière (ils paient impôts, taxes, redevances, relèvent des mêmes lois, …. Et sont régis de la même façon que les votant nominatifs (votent-ils réellement en connaissance de cause ? Ceux qui ont voté au second tour des législatives, ne se sont-ils pas égarés dans des votes égoïstes pour leur seul parti, alors qu’il y avait un enjeu majeur : créer un contre-pouvoir absolu pour lequel il fallait savoir dépasser une vision aussi simpliste que « voter contre ». Pour une fois qu’il fallait voter pour quelque chose d’utile au Peuple – ce qui ne veut nullement dire se rallier à certaines idées….)

L’appartenance de citoyens à ce « BAN » électoral est criante de leur état d’âme. Ils ont peur, ils en ont ras-le-bol, ils crient leurs misères (morale, économique, sociale, salariale, politique), etc … mais qui les écoute (réellement) : le Pouvoir, les partis, les élus, les collectivités locales, les médias, vous-même ?

On nous dit qu’ils ne s’expriment pas ! Mais si nous ne les entendons pas c’est que nous sommes aveugles et surtout sourds. Leur silence est audible et significatif de leurs espérances et qu’en faisons -nous ?

Et pour aller plus loin :

Voyez-vous une différence entre :

· S’imaginer vivre avec le Smic (ne parlons pas du seuil de pauvreté)

· Vivre réellement avec le dit Smic (sans aller plus loin)

Si vous oui, eux non !

C’est pourquoi, il serait bon d’institutionnaliser :

1. Que l’ensemble des parlementaires vivent avec le Smic pendant la première année de leur mandat.

2. La différence entre les indemnités cumulées – parlementaires et de représentativité = 12 000€ mensuels – et le Smic étant récupérable :

a. sur le nombre de mois correspondants à la durée restante du mandat

b. payable de suite au cas d’élection anticipée

3. que les députés soient indemnisés :

a. au prorata de leurs scores par rapport aux inscrits au 1er tour (indemnités de base et IUFM du meilleur score de l’ensemble des députés – base 100 – multiplié par le score personnel par rapport aux inscrits)

b. pour les députés ayant obtenu moins de 12,5% des inscrits (voir à ce sujet le code électoral), leur indemnités cumulées ne pouvant dépasser 1,5 fois le smic durant toute la durée de leur mandat. Combien seraient concernés pour cette mandature qui commence et quelle économie pour le Peuple (car c’est lui, et non, l’état qui paie,

c. demander pour obtenir le fichier des « nouvelles indemnités 2022» que le Peuple pourrait consentir à leurs présupposés représentants, dans la mesure où, effectivement, le Peuple prend et veut prendre, son destin en main. S’il reste moutonnier qu’il se dispense de cette demande de document, analyse et conclusions qu’il pourrait en tirer (car il y en a, même, au-delà des miennes).

Trouvez-vous normal que :

L’assemblée nationale ne soit qu’une chambre d’enregistrement des volontés du pouvoir ?

· 95% de son travail consiste à « valider » les désidératas de l’Élysée (et donc d’une seule personne qui fait présenter par ses ministres – secrétaires particuliers – des « projets de loi », soumis aux députés qui vont jouer leur partition réciproque en soutenant en vertu de la discipline de parti. (Ce qui veut dire qu’un député n’est pas maître de ses choix et donc où est sa fonction de vous représenter ?) ou contrant, sous formes d’amendements répétitifs et surtout nombreux, parfois jusque 5 000 pour un texte de loi.

· Les 5% restants, représentent l’étude des « propositions de loi » selon le bon vouloir des parlementaires (pardon, lobbies)

· Où sont et que sont les si fameuses volontés du Peuple ? Qui les aborde, qui les soumet, qui s’y intéresse ?

Et la constitution dans tout cela ! Est-elle respectée ou contournée !

000000

SHANGHAI – Une manifestation prévue par des centaines de déposants bancaires dans le centre de la Chine, qui souhaitaient avoir accès à leurs fonds gelés, a été contrecarrée parce que les autorités ont fait passer leurs codes sanitaires au rouge, ont déclaré plusieurs déposants à Reuters.

Lire

0000

Lorsque les Nations Unies ont publié en mai 2022 leur « Bilan mondial sur la réduction des risques de catastrophe » (GAR2022), l’attention du monde entier s’est portée sur le sombre verdict qui indique que le monde connaît actuellement une tendance à l’accélération des catastrophes naturelles et des crises économiques. Mais pas un seul média n’a relevé le problème le plus important : la probabilité grandissante d’un effondrement de la civilisation.

Enfouie dans ce rapport, qui a été approuvé par le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, se cache la conclusion que les synergies toujours plus fortes entre les catastrophes, les vulnérabilités économiques et les défaillances des écosystèmes augmentent le risque d’un scénario « d’effondrement mondial ».

Il semble que ce soit la première fois que les Nations Unies, dans une conclusion brutale, publient un rapport mondial phare indiquant que les politiques mondiales actuelles accélèrent l’effondrement de la civilisation humaine. Pourtant, cet avertissement urgent n’a pas été diffusé jusqu’à présent.

Le rapport ne laisse pas entendre que cette issue est inévitable pas plus qu’il ne précise dans quelle mesure nous sommes proches de cette possibilité. Mais il confirme que, sans changement radical, c’est bien vers cela que le monde se dirige.

Lire

0000