Archives de la catégorie ‘Transport maritime’

Un nouveau Code des Douanes pour l’Union européenne, le 1er mai 2016Publié le : vendredi 29 avril 2016

Des opportunités et des simplifications pour les entreprises.

Drapeaux flottant au vent | © illustrez-vous | Fotolia

Le nouveau Code des douanes de l’Union (CDU) entre en application le dimanche 1er mai 2016. Ce code remplace le précédent texte qui datait de 1992. Il regroupe toutes les dispositions sur lesquelles se fondent les échanges de l’Union douanière avec ses partenaires commerciaux.  Ce nouveau code offre un cadre modernisé de travail et de nouvelles opportunités pour les opérateurs du commerce international. La douane française et l’ensemble des entreprises réalisant des opérations d’import-export s’y préparent depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Cette nouvelle réglementation se caractérise par de nombreuses simplifications et de nombreux avantages pouvant être accordés aux opérateurs :

  • elle fait du statut d’Opérateur économique agréé (OEA) le passeport incontournable pour se développer à l’international ;
  • elle prévoit la mise en place du dédouanement centralisé communautaire, c’est-à-dire la possibilité pour un opérateur de transmettre ses déclarations à un seul bureau de douane dans l’Union, même si ses marchandises passent par différents lieux. Cette disposition sera déployée au plan communautaire à l’horizon 2019, mais la douane française a choisi de la mettre en place pour les flux qui concernent le territoire national dès le 1er mai 2016 (dédouanement centralisé national) ;
  • elle fixe pour objectif de dématérialiser 100 % des formalités douanières au 31 décembre 2020.

Pour la mise en application de ce nouveau code, une période transitoire est prévue. D’abord pour la gestion des autorisations douanières accordées avant le 1er mai 2016 et qui pourront perdurer le temps de leur validité. Une transition informatique est également prévue pour adapter l’ensemble des systèmes informatiques douaniers à l’horizon 2020.

Par ailleurs, la douane française s’est engagée, depuis près d’un an, dans une démarche proactive d’information afin de préparer les entreprises à cette nouvelle réglementation. Elle a mis en place un Tour de France des experts douaniers avec des conférences et des ateliers de travail qui se sont déjà déroulés dans près d’une quinzaine de grandes villes en métropole et en outre-mer. Pour aller plus loin, elle a lancé, le 22 septembre 2015, un grand plan intitulé « Dédouanez en France » regroupant 40 mesures concrètes en faveur des entreprises. L’objectif de ce plan est de soutenir les opérateurs tournés à l’international, de simplifier leurs formalités et de favoriser l’attractivité du territoire national ainsi que la création d’emplois.

Contacts presse

  • Service de presse, Bureau Information et communication : 01 57 53 41 03

http://www.douane.gouv.fr/articles/a12817-un-nouveau-code-des-douanes-pour-l-union-europeenne-le-1er-mai-2016

0000000000000000000000000000000000000

Drapeau de Gibraltar

°°°

Londres acusa a Madrid de ‘violar la ley’ al entrar en aguas de Gibraltar y Exteriores dice que son españolas

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un barco y un helicóptero trataban de dar caza a una embarcación de contrabandistas

Gibraltar acusa a Madrid de facilitar la huida de un ‘narco’ por no cooperar

Un grupo de pescadores frente al peñón de Gibraltar.

Un grupo de pescadores frente al peñón de Gibraltar.EL MUNDO

EUROPA PRESSLondres

Actualizado:09/08/2015 22:37 horas

El Ministro Principal de Gibraltar, Fabian Picardo, ha acusado este domingo al Servicio de Vigilancia Aduanera (SVA) de España de facilitar la huida de un narcotraficante por no pedir ayuda a las autoridades gibraltareñas durante una persecución efectuada este domingo que Reino Unido ha calificado de « violación de la soberanía británica », algo que las autoridades españolas han negado categóricamente tras recordar que las aguas de Gibraltar son de su titularidad.

« Sus acciones (del SVA) han dado como resultado, en última instancia, la fuga de un delincuente que los ciudadanos de ambos lados de la frontera quisieran haber visto detenido y encarcelado por tráfico de drogas », ha hecho saber Picardo en un comunicado emitido durante el último episodio de tensión entre España y Reino Unido.

« Si el SVA había estado haciendo un buen trabajo (…) lo debería haber culminado alertando a las excelentes fuerzas de seguridad gibraltareñas para que se hicieran cargo de la persecución », ha añadido.

« El conjunto de Gibraltar esperará que este asunto será adecuada y eficazmente perseguido por el Gobierno del Reino Unido. Entablaré contacto directo con los ministros del Reino Unido a este respecto para considerar qué acción se debe tomar ahora », concluyó Picardo.

La persecución, según fuentes de la Policía Real de Gibraltar, tuvo lugar en torno a las 02.40h de este domingo cuando un barco y un helicóptero del SVA comenzaron a dar caza a una embarcación presuntos contrabandistas de drogas que habían arrojados varios fardos de drogas a través del Estrecho, según informó a posteriori el SVA a la Policía gibraltareña, siempre de acuerdo con el comunicado oficial de las fuerzas de seguridad británicas.

España rechaza las quejas

España, por contra, ha rechazado siquiera calificar como « incidente » la acusación vertida este domingo por Reino Unido ya que España reconoce esas aguas territoriales como de su titularidad por lo que no se ha cometido violación alguna.

« No hay incidente. España reconoce esas aguas como españolas », han asegurado en respuesta fuentes de Exteriores a Europa Press. « Los barcos », ratificaron, « realizan tareas de control rutinario contra actividades ilegales en el cumplimiento de la ley ».

http://www.elmundo.es/espana/2015/08/09/55c7956fe2704edd388b458b.html

00000000000000000000000000000000

Le Courrier de Floride / Le journal des francophones de Miami et de Floride / Français, Québécois, Haïtiens...

Daniel Berrebi, patron de Baja Ferries. Daniel Berrebi, patron de Baja Ferries.

Daniel Berrebi et sa société Baja Ferries ont l’habitude depuis des années de faire la traversée entre la Floride et l’île de Cuba, mais… pour transporter des denrées alimentaires. Néanmoins, l’armateur français de Miami assure avoir reçu la toute première autorisation de transporter des personnes entre les deux pays à partir du mois de septembre, et ce alors même que les pays n’ont pas encore d’ambassadeurs respectifs. Malgré le réchauffement diplomatique, les discussions entre le régime communiste et la Maison-Blanche n’ont pas encore atteint une reprise officielle des relations. Mais la tendance est là, et – malgré l’opposition des autorités de Floride (dont le maire de Miami qui y est très hostile), une normalisation voit réellement le jour. Néanmoins, une douzaine de raisons seulement justifient pour le moment les départs des Etats-Unis vers Cuba : professionnelles, humanitaires, étudiantes ou culturelles (entre autres).

Daniel Berrebi…

View original post 123 mots de plus

Creoleways

Featured image

Communiqué

Le Président du Conseil Régional s’inquiète de la position de la direction générale de la concurrence.

Par un courrier du 23 juin 2015 le président du conseil régional a attiré l’attention du Président de la République sur la situation du régime de l’octroi de mer dont les nouvelles règles, édictées par le Conseil européen à travers sa décision 940/2014/UE du 17 décembre 2014, entrent en application au 1er juillet 2015.

Le président du Conseil régional s’inquiète, d’une volonté unilatérale de la Commission européenne, et particulièrement de la Direction Générale de la Concurrence, de rattacher ce nouveau régime au régime général d’exemption par catégories (RGEC). Une telle initiative constituerait un recul sans précédent que n’ont eu cesse de dénoncer les élus Martiniquais en se référant à la durée de validité de la décision européenne (31 décembre 2020).

Le président de la Région Martinique indique ne pas se satisfaire de la…

View original post 26 mots de plus

image

image

Huit marins de la société de transport maritime, en redressement judiciaire, comparaîtront le 10 juin pour divers trafics.

Un navire de la SNCM dans le porte de Porto Vecchio, en Corse du sud, le 11 mai 2015.
Un navire de la SNCM dans le porte de Porto Vecchio, en Corse du sud, le 11 mai 2015. ( MAXPPP)

La SNCM n’avait pas besoin de ça. L’avenir de la compagnie, en redressement judiciaire, est plus qu’incertain et quelque 1 500 salariés attendent une offre de rachat solide. Mais le 10 juin s’ouvre le procès de huit d’entre eux, au tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône). Ils sont soupçonnés d’avoir participé à un vaste trafic de drogues et d’armes entre la Corse et le continent, explique Le Parisien, dimanche 17 mai.

Les documents consultés par le journal « détaillent une organisation quasi mafieuse »« Une quarantaine de kilos de drogue, de toute nature, auraient ainsi transité par cette filière, à l’abri des cabines des marins mis en cause », écrit le quotidien, dans un autre article consacré à l’enquête. Il s’agit principalement de cocaïne et de résine de cannabis. « On laissait tous nos cabines ouvertes », témoigne un des prévenus, qui reconnaît avoir tiré des avantages de ces services rendus.

Un syndicaliste au cœur de l’enquête

Des dizaines d’armes auraient également fait la traversée dans des véhicules stationnés dans les cales des navires de la SNCM : armes de poing, fusils à lunette, kalachnikov, lance-roquettes, grenades, explosifs et munitions. « Les marins utilisent leurs connaissances des installations portuaires pour se jouer des douanes et des forces de police », explique Le Parisien. Ainsi, des passagers clandestins ont pu passer de l’île au continent, ou du continent à l’île, sans être vus.

Un homme semble avoir été le maillon central de l’organisation. Camille Abboche, 46 ans, secrétaire général adjoint du syndicat CFTC, est incarcéré depuis deux ans, soupçonné d’avoir entraîné des marins « fragiles », qui « rencontraient de sérieux problèmes financiers », dans cette affaire. Parmi eux toutefois, au moins six affichaient déjà des condamnations, dont un pour trafic de stupéfiants.

L’avocat de Camille Abboche assure qu’il n’est pas un « voyou au sens strict », mais un homme « fasciné par ce milieu interlope des armes et de ces types que se promènent avec plein d’argent dans les poches ». Fasciné au point de se risquer, avec d’autres marins, à tremper dans les affaires d’un milieu corse aux noms bien connus : Francis Mariani, Ange-Toussaint Federici, et le gang de la Brise de mer. Et d’être également mis en cause dans un projet d’assassinat avorté.

source: http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/conflit-a-la-sncm/cocaine-kalachnikov-et-marins-complices-des-bateaux-de-la-sncm-au-service-du-banditisme_908243.html

0000000000000000000000000000000

Un Mistral à Saint-Nazaire

La Marine française n’a pas besoin des BPC Mistral construits pour Moscou, a déclaré le chef d’état-major de la Marine Bernard Rogel cité par le quotidien Le Monde.

Selon le journal, les militaires français estiment que les navires doivent être sabordés en mer. Une telle solution du problème, sans doute douloureuse pour les employés des chatiers navals, est toutefois la moins onéreuse: les travaux de démantèlement coûteraient environ 20 millions d’euros.

****

000000000000000000000000000000

Del acontecer portuario

Juan Carlos Díaz Lorenzo

La naviera italiana Grandi Navi Veloci (GNV) establecerá a partir del 11 de junio próximo una línea regular entre Séte (Francia) y Melilla. Será cubierta por el ferry “Fantastic”, que hará una rotación semanal durante la Operación Paso del Estrecho 2015. Según cálculos del sector, se estima que pueda mover alrededor de 25.000 pasajeros, que evitarán el paso por territorio peninsular para llegar a Marruecos.

El buque de GNV es un “cruise ferry” de 189 m de eslora con capacidad para 2.033 pasajeros y 760 vehículos. El viaje tiene una duración de 28 horas, en un ambiente de gran comodidad. Si la demanda sube, la naviera italiana está en disposición de hacer una segunda rotación. Con esta noticia, el puerto de Melilla trata de recuperar la pérdida de pasajeros, que ha descendido un 15 % en los cuatro primeros meses de este año.

fantastic_melillaEl ferry « Fantastic »…

View original post 10 mots de plus

Les aérodromes en France

http://www.aerodromes.fr/

http://www.pilotes-prives.fr/

***

Le Point – Publié le 11/03/2015 à 09:00 – Modifié le 11/03/2015 à 15:21

EXCLUSIF. Contrôles insuffisants, indulgence des banques…, comment les riches font entrer leur cash en France sans alerter les autorités.

Arrivée à La Mole d'un avion. Un 4x4 entre directement sur le tarmac de l'aéroport pour accueillir son chargement et ses passagers. Une scène courante dans l'aviation d'affaires.
Arrivée à La Mole d’un avion. Un 4×4 entre directement sur le tarmac de l’aéroport pour accueillir son chargement et ses passagers. Une scène courante dans l’aviation d’affaires. © DR
Par et

Yachts et avions remplis d’argent, déclarations en douane purement déclaratives, banques désinvoltes… Le Point a enquêté sur la très médiatique affaire « Air Cocaïne », alors que le procès des quatre Français en République dominicaine a été une nouvelle fois suspendu. Partout, à chaque stade des investigations, c’est le monde extrêmement opaque de l’aviation d’affaires qui se révèle un peu plus. Déplacements secrets d’avoirs, blanchiment d’argent, investissements douteux…, la France des riches est une véritable passoire. Révélations.

Dans http://www.lepoint.fr/justice/air-cocaine-la-france-des-riches-une-veritable-passoire-3-11-03-2015-1911861_2386.php

*DNRED: http://fr.wikipedia.org/wiki/Direction_nationale_du_renseignement_et_des_enqu%C3%AAtes_douani%C3%A8res

**TRACFIN: http://www.economie.gouv.fr/tracfin/accueil-tracfin

source: FRANCE: pour les riches, c’est une véritable passoire! Jean Paul Garcia, le boss de la DNRED* comme Jean Baptiste Carpentier, le directeur du TRACFIN** ne peuvent l’ignorer!.

00000000000000000000000000000000

HERAULT NEWS

IMG_1627

Le géant russe sera à Sète du 21 au 24 mars pour une halte amicale.

La confirmation est arrivée mardi 17 février. Pour la plus grande joie de toute l’équipe d’Escale à Sète. Dans un peu plus d’un mois, le Kruzenshtern sera de retour ! Il aura alors quitté son port d’attache, Kaliningrad, enclave russe au bord de la mer Baltique, à destination de Sébastopol, au bord de la mer Noire. Sur sa route, le géant russe fera une halte amicale de quatre jours dans l’Île singulière, du 21 au 24 mars, quai d’Alger.

C’est la troisième fois que ce navire-école, deuxième plus grand quatre-mâts barque au monde avec ses 114,4 m de longueur, mouillera dans les eaux sétoises. Il avait été la star d’Escale à Sète 2012 avant de partager la vedette de l’édition 2014 avec le Sedov, plus grand voilier du monde, et autre “école flottante” russe.

« En…

View original post 278 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Ouest-France, 14 janvier 2015 :

Une vingtaine de salariés de Condor Ferries s’est réunie devant la CPAM de Saint-Malo. Un an après leur grève, ils demandent toujours une meilleure couverture sociale.

Une vingtaine de salariés de la compagnie Condor Ferries s’est réunie devant la Caisse primaire d’assurance maladie de Saint-Malo, ce mercredi matin. Ils voulaient protester contre la décision de la CPAM d’Ille-et-Vilaine de les radier du régime de la CMU. « Au prétexte que nous sommes naviguants sur navire battant pavillon de complaisance et donc que nous ne pouvons pas bénéficier du régime social français », précise l’un d’eux.

View original post 104 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :