ITALIE : l’odyssée tragique de plus de 900 migrants à bord d’un cargo abandonné

Publié: 31 décembre 2014 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, EUROPE, Migrants - Réfugiés, Transport maritime
Tags:, , ,

Le cargo <i>Blue Sky M</i> et ses migrants dans le port italien de Gallipoli cette nuit.Par AFP, AP, Reuters Agences
Mis à jour le 31/12/2014 à 15:28
Publié le 31/12/2014 à 14:57

La marine militaire italienne a réussi à éviter un drame en ramenant à bon port le Blue Sky M et ses 900 passagers clandestins. La veille, les autorités grecques avaient inspecté le navire et déclaré qu’il n’y avait rien de suspect à bord.

Que s’est-il passé hier à bord du Blue Sky M, un cargo battant pavillon moldave? Dans la nuit de mardi à mercredi, la marine italienne a sauvé, à son bord, quelque 900 migrants. Ils étaient entassés sur le cargo qui aurait été abandonné par son équipage. Quatre migrants sont morts lors de la traversée.Grèce : plus de 900 migrants à bord du cargo "Blue Sky M"

© MarineTraffic.com/JamesMelton

Plusieurs zones d’ombre entourent la folle odyssée du Blue Sky M. Selon le site marinetraffic.com, qui donne en temps réel la position des navires marchands dans le monde, le Blue Sky M serait parti du port de Körfez en Turquie, une ville située à 70 kilomètres d’Istanbul, le 14 décembre dernier afin de rejoindre le port de Rijeka, sur la côte croate.

Lorsque le navire arrive au niveau de l’île de Corfou, à l’Ouest de la Grèce, il envoie un signal de détresse. Le message inquiète les autorités grecques, il y est question d’hommes armés. On évoque la possibilité d’une prise de contrôle du navire par des pirates. La télévision publique grecque annonce que des centaines de migrants se trouvent à bord, de 400 à 700, suivant les sources. Et puis, le soufflé retombe. L’affaire n’en est plus une. Une frégate et un hélicoptère de marine de guerre grecs ainsi que deux patrouilleurs de la police portuaire sont dépêchés sur les lieux pour secourir le cargo Blue Sky M, mais l’inspection du navire ne donne rien. Il n’y a «aucun problème (mécanique) et rien de suspect sur le bateau», annonce une responsable du bureau de presse de la police portuaire. Le cargo peut reprendre sa route. La cargaison «humaine» du Blue Sky M n’est pas évoquée.

La Stampa - Quatre morts et plus de 900 migrants à bord du Blue Sky M.

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_quatre-morts-retrouves-a-bord-du-cargo-blue-sky-m?id=8683733

LIRE: http://www.lefigaro.fr/international/2014/12/31/01003-20141231ARTFIG00172-l-odyssee-tragique-de-plus-de-900-migrants-a-bord-d-un-cargo-abandonne.php

PLUS:

Quatre morts retrouvés à bord du cargo Blue Sky M
Cargo Blue Sky M. Le navire aux 900 migrants fonçait vers la côte !
Grèce : plus de 900 migrants à bord du cargo « Blue Sky M »
Le cargo est enfin à quai. La fin du calvaire pour ces centaines de clandestins, en majorité syriens, selon la Croix rouge.
http://www.ouest-france.fr/cargo-blue-sky-m-le-navire-aux-900-migrants-foncait-vers-la-cote-3091414
—————————-
La marine italienne sauve plus de 900 migrants entassés sur un cargo à la dérive dans l’Adriatique

Signalé en détresse au large de la Grèce, le « Blue Sky M » a finalement dû être pris en charge par les garde-côtes italiens au terme d’un voyage aux contours flous.

Des migrants pris en charge par les autorit&eacute;s italiennes lors de leur arriv&eacute;e &agrave; Gallipoli (Italie), le 31 d&eacute;cembre 2014.
Des migrants pris en charge par les autorités italiennes lors de leur arrivée à Gallipoli (Italie), le 31 décembre 2014. (APTN)

Le bateau menaçait de se fracasser contre les rochers. La marine italienne est parvenue, mercredi  31 décembre, à ramener à bon port quelque 900 migrants, entassés sur un cargo abandonné par son équipage en pleine mer Adriatique. Le Blue Sky M, battant pavillon moldave, a accosté à Gallipoli, au sud-est de l’Italie au terme d’une incroyable odyssée. Il dérivait dans la mer Adriatique, mais l’équipage chargé de piloter le bateau manquait à l’appel. Pourtant, la veille, les autorités grecques avaient inspecté le bateau sans y trouver quoique ce soit « de suspect ». Retour sur ce mystérieux voyage.
Acte 1 : le « Blue Sky M » envoie un signal de détresse

L’odyssée, dont on ne sait où elle a débuté, a pris un tour dramatique, mardi 30 décembre, au large de l’île grecque de Corfou. Selon les médias grecs, le navire a envoyé un SOS en raison de la présence à bord « d’hommes armés », alors qu’il se trouvait non loin du lieu où le ferry italien Norman Atlantic a pris feu, dimanche. Alertées, les autorités maritimes grecques sont alors intervenues et ont inspecté le navire.

Acte 2 : les autorités grecques ne trouvent « rien de suspect »

Une frégate, un hélicoptère de la marine militaire grecque et deux patrouilleurs de la police portuaire sont alors dépêchés sur place pour inspecter le cargo. Mais une responsable du bureau de presse de la police portuaire affirme qu’après inspection, il s’avère qu’il n’y a « aucun problème (mécanique) et rien de suspect sur le bateau ».

Alors que les médias grecs indiquaient que le navire transportait environ 400 migrants sans papiers, cette responsable affirme que l’inspection n’a pas confirmé ces informations. Selon les autorités, le Blue Sky M avait pour destination le port de Rijeka, dans le nord de la Croatie. Pourtant, peu après l’inspection des autorités grecques, il change de cap et se dirige vers la côte italienne.

Acte 3 : les autorités italiennes sauvent 900 migrants

A la dérive, le cargo est ensuite pris en charge par six garde-côtes italiens, déposés sur le pont du Blue Sky M en hélicoptère. Ils parviennent à redonner un cap au navire et le font accoster à Gallipoli, au sud-est de l’Italie, donc.

A son bord se trouvent plus de 900 migrants dont une femme enceinte, près d’accoucher, selon des informations recueillies par les médias italiens, citant des sources militaires. « Une hécatombe évitée, plus de 900 migrants sauvés sur un navire avec le moteur bloqué faisant route vers les côtes des Pouilles (sud-est)« , se sont félicités mercredi matin les garde-côtes italiens sur leur compte Twitter. Car sans leur intervention, le navire, abandonné par son équipage, allait se fracasser contre les rochers, expliquent-ils. Quatre migrants ont été retrouvés morts à bord, a par ailleurs annoncé la Croix-Rouge italienne.

La majorité de ces clandestins seraient originaires de Syrie. L’hypothèse de pirates trafiquants de clandestins, contraints d’abandonner le navire après une première alerte donnée au large de la Grèce a été avancée, mais aucune confirmation n’a pour l’instant pu être obtenue.

VIDEO

http://api.dmcloud.net/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/54a398a2947399190937a676?auth=1451571981-0-v2hox1s2-66e6ff9dfe3f25fff9a9d159ce8e9d21
(APTN)

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/le-mysterieux-voyage-de-700-migrants-a-la-derive-sur-un-cargo-dans-l-adriatique_785051.html#xtor=EPR-51-%5Ble-mysterieux-voyage-de-700-migrants-a-la-derive-sur-un-cargo-dans-l-adriatique_785051%5D-20141231-%5Bbouton%5D

000000000000000000000000000000000000000000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :