Archives de février, 2015

Résultat de recherche d'images pour "logo the telegraph"Boris Nemtsov is not the first Russian dissident to be killed

in mysterious circumstances in recent years

Boris Berezovsky, Anna Politkovskaya and Paul Khlebnikov all died in mysterious circumstances

Boris Berezovsky, Anna Politkovskaya and Paul Khlebnikov all died
in mysterious circumstances
 By Howard Amos, Tom Parfitt
3:05PM GMT 28 Feb 2015

Paul Khlebnikov, 2004

Paul Khlebnikov, an American journalist and editor of Forbes Russia, was killed with a machine gun outside his office in Moscow in 2004. A fluent Russian speaker, Khlebnikov, aged 41 at the time of his death, was known for his investigations into corruption and the murky world of Russian business and politics in the 1990s, and his exposes of the business empire of Kremlin kingmaker Boris Berezovsky. A group of three men from the North Caucasus republic of Chechnya were acquitted of his murder in a trial in 2006. The case has never been solved.

Anna Politkovskaya, 2006

Anna Politkovskaya, a journalist and fierce critic of the Kremlin, was shot in the entrance to her apartment building in Moscow in 2006 aged 48. She was known for her reporting on human rights abuses in Russia’s troubled North Caucasus. Supporters have always maintained the murder was political. Five men were found guilty of carrying out the hit in May last year, but the person who ordered the contract-style killing has never been identified.

Alexander Litvinenko, 2006

Alexander Litvinenko, 44, a former KGB officer, died after being poisoned with radioactive polonium-210. Two former Russian security services men allegedly added the isotope to his tea when they met him in the restaurant of a London hotel. Litvinenko was an associate of the self-exiled oligarch Boris Berezovsky. He had accused Vladimir Putin of being corrupt and a paedophile, according to evidence given by his widow at a public inquiry into his death.

Natalya Estemirova, 2009

Abducted in the Chechen capital of Grozny in July 2009, Natalya Estemirova, a 50-year-old human rights campaigner and activist, was later found dumped by the side of the road with bullet wounds to her head. The case intensified scrutiny of local leader Ramzan Kadyrov, who was accused of creating a climate of fear and violence. Estemirova’s killers have never been brought to justice.

Anastasiya Baburova and Stanislav Markelov, 2009

Anastasiya Baburova, a trainee journalist, and Stanislav Markelov, a human rights lawyer, were shot in broad daylight as they strolled away from a press conference less than a mile from the Kremlin. The main target was assumed to be Markelov, 34 at the time, and a lawyer who had represented left-wing activists, journalists and victims of a 2002 Moscow theatre siege when Russian special forces killed over 100 hostages during a rescue operation. Baburova, aged 25 when she died, worked for opposition newspaper Novaya Gazeta. In 2011 a Moscow court convicted and imprisoned two neo-Nazis, Nikita Tikhonov and Yevgeniya Khasis, of the double murder.

Boris Berezovsky, 2013

It is not clear whether Boris Berezovsky was murdered but a coroner recorded an open verdict after he was found dead at the age of 67 with a ligature around his neck in the bathroom of the mansion where he lived in Surrey. The businessman fled to Britain from Russia in 2000 after falling out with Vladimir Putin, and used London as a base for criticising his former protégé. It is thought most likely that he took his own life because of financial troubles. However, the coroner said the burden of proof was not sufficient to conclude that this was certainly the case, raising speculation that Berezovsky was assassinated.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/russia/11441919/Kremlin-critics-killed-during-Vladimir-Putins-leadership.html

000000000000000000000000000000000000000

Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000

Carcasses de porc

International

12:05 28.02.2015(mis à jour 12:14 28.02.2015)

Les autorités russes n’envisagent pas de lever l’embargo sur les produits alimentaires en provenance des pays qui ont imposé des sanctions contre la Russie, a déclaré Arkadi Dvorkovitch, vice-premier ministre russe lors du Sommet économique de Krasnoïarsk

L’année dernière les Etats-Unis, l’UE et d’autres pays occidentaux ont imposé plusieurs trains de sanctions contre Moscou. La Russie a riposté, en frappant d’embargo plusieurs denrées alimentaires, notamment produits laitiers, viande, fruits et légumes en provenance de l’UE, du Canada, d’Australie et de Norvège.

Riposte russe aux sanctions de l’Occident
0000000000000000000000000000000000000000000000000
 Boris Nemtsov
L’homme politique Boris Nemtsov assassiné à Moscou

Le dirigeant tchétchène soupçonne les services secrets d’Occident d’avoir organisé l’assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov pour en accuser le Kremlin et déstabiliser ainsi la société russe.

Le chef de la république russe deTchétchénieRamzanKadyrov s’est déclaré persuadé samedi que l’assassinat de l’opposant russe BorisNemtsov avait été organisé par des services secrets de l’Occident. »Les organisateurs du meurtre ont sans doute espéré que le monde entier accuserait les dirigeants de la Russie de la mort de Nemtsov, ce qui provoquerait une vague de protestation dans le pays. Nul doute que l’assassinat de Nemtsov a été organisé par les services secrets de l’Occident qui s’appliquent par tous les moyens à provoquer un conflit à l’intérieur de la Russie. Telle est leur pratique. Ils commencent par se rapprocher de la personne, (…) la traitent d’ami de l’Amérique et de l’Europe pour la sacrifier pas la suite et en accuser la direction politique (de son pays d’origine, ndlr) », a écrit M.Kadyrov sur sa page Instagram.

Boris Nemtsov, 55 ans, avait été premier vice-premier ministre du président Boris Eltsine à la fin des années 90 pendant un an et demi. Après l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, il était devenu l’un des principaux opposants au nouveau chef de l’Etat. L’homme politique a été tué par balles dans la nuit de vendredi à samedi en plein centre de Moscou, devant le Kremlin, « un assassinat qui a tout d’une provocation », selon le président russe Vladimir Poutine.

00000000000000000000000000000000000000000

LA PILULE ROUGE

Screen shot 2014-11-17 at 11.38.45.png

Mohammed Emwazi, un informaticien londonien d’une vingtaine d’années, a été présenté jeudi par divers médias et experts comme étant le mystérieux « Jihadi John », bourreau masqué apparu dans des vidéos de décapitation d’otages par le groupe Etat Islamique (EI), et traqué depuis lors sans relâche.

La BBC, The Guardian, le Washington Post et le New York Times figurent parmi les premiers organes de presse à avoir rendu public le nom présumé de l’un des jihadistes les plus recherchés au monde.

Scotland Yard s’est refusé à tout commentaire, se retranchant derrière le secret de « l’enquête en cours » confiée aux services anti-terroristes avec le concours du MI5 et du MI6.

A Washington, une porte-parole du Conseil National de Sécurité, Bernadette Meehan, a fait preuve de la même réserve pour les mêmes motifs. Elle s’est contentée de réaffirmer que les Etats-Unis « faisaient tout leur possible pour traduire ces meurtriers en justice ».

Il y a…

View original post 534 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

carte-bancaire-distributeur-billets« Rappelez-vous cet avertissement quand ça arrivera. C’est-à-dire quand vous irez au distributeur retirer de l’argent… et qu’il n’y en aura pas !

Oui, alors que nous méditions sur ce qui se passe vraiment dans le bizarre système monétaire actuel, une idée saisissante nous est venue.

Notre système financier pourrait subir un retournement stupéfiant et catastrophique que personne ou presque n’imagine… sans parler de l’anticiper. Vous vous rappelez le tsunami mortel qui a frappé les côtes d’Asie du sud-est, tuant des milliers de personnes et causant des milliards de dollars de dégâts ? Eh bien, juste avant que la muraille d’eau de plus de 10 m de haut ne s’abatte sur les plages, une chose extrêmement étrange s’est produite : l’eau a disparu.

La marée s’est retirée plus loin que jamais. Les pêcheurs locaux se sont immédiatement mis à l’abri. Ils savaient ce que ça signifiait. Mais les touristes sont partis à la chasse…

View original post 1 366 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Deux indicateurs cette semaine sur le consommateur français; deux indicateurs en rupture à la hausse. L’année démarre bien.

Le premier est l’indice de confiance des ménages qui sort enfin de sa longue stagnation.
Un tel niveau n’avait pas été observé depuis Mai 2012 lors de l’élection présidentielle (un pic de confiance est toujours observé lors de l’élection présidentielle) et auparavant en novembre 2010.
France-2015-fevrier-moral-menagesLes indicateurs liées aux perspectives personnelles et globales s’améliorent enfin. Les ménages considèrent que l’horizon se dégage enfin et qu’ils vont pouvoir enfin se projeter vers l’avant. C’est cela qui est important pour appréhender les comportements, il faut pouvoir imaginer le présent et le futur. Dans la période récente, le présent était trop présent au détriment du futur. Cela change et c’est majeur.
L’indicateur synthétique est souvent bien corrélé avec la perception que les ménages ont du chômage. Sur le mois de février ce…

View original post 223 mots de plus