Archives de la catégorie ‘Canada’

Le hasard des recherches fait parfois tomber sur de très beaux textes.  Ou des textes-clés, ceux qui « relient les points » (« connecting the dots » ) comme disent si bien les américains. 

Celui signé  et intitulé « Gun under glass », paru le 13 mars 2018 dans le magazine Oxford American (pour son numéro 100), est un de ceux-là, c’est pourquoi j’ai choisi de vous en montrer le maximum, car ce qu’il décrit est une affaire historique, qui n’a été résolue que trente ans plus tard.  Mais c’est aussi un texte qui va vous révéler un étonnant détail, qui prend aujourd’hui une toute autre dimension.  Celui du nom d’un entreprise très spéciale, qui a eu plusieurs rendez-vous importants avec l’histoire comme on va le voir…  Le titre du texte peut paraître obscur au premier chef.  Ce « fusil sous verre », c’est en effet l’arme d’un crime, désormais exposée dans un musée de la lutte pour l’émancipation des noirs.

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.  La série a débuté ici

Lire la suite

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lire les suivants:

———–

MH370 (19) : Century Arms, plusieurs rendez-vous avec l’histoire, le second et le troisième, à Paris

L’histoire de l’arme disparue, puis retrouvée trente ans plus tard pour un procès ayant marqué l’histoire du pays, nous a mené à un bien étrange firme US, importatrice d’armes des anciens pays soviétiques et dispatchées à nouveau un peu partout dans le monde grâce à l’aide d’une CIA fort intéressée par ces entreprises privées capables de lui servir de paravent.  Mais avant même d’alimenter l’Amérique du Sud ou Centrale, pour effectuer des coups tordus, la même société a été étroitement mêlée à une autre page importante de l’histoire contemporaine américaine, dans des circonstances où il devient difficile d’invoquer aujourd’hui le seul hasard… il est temps en effet de dévoiler le « jeu » derrière lequel se cache le « pion » Century Arms…. (cf Bob Dylan, voir l’épisode précédent).  Ce jeu sinistre mène aussi en effet et hélas, aussi, à… Paris.

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.  La série a débuté ici

Vous avez bien sûr retenu de l’épisode précédent que Empire Wholesale Sporting Goods LTD, l’entreprise canadienne des débuts de Sucher, avait elle aussi importé tout un lot de carabines « italiennes », dont la très connue Mannlicher-Carcano M91/38. Mais pas celle portant le numéro C2766, impliquée dans l’assassinat de John Kennedy en 1963 à Dallas.

Lire la suite:

MH370 (19)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

MH370 (20): « une guerre où vous voulez » qui mène à Paris

Des brokers américains fournissant des armées entières, le roi était à l’évidence Sam Cummings (il est mort en 1998… à Monaco, fortune faite).  J’ai déjà expliqué qui il était dans ma série sur l’assassinat de Kennedy (à l’épisode 7). Il s’était lui-même raconté en 1979 dans un ouvrage, en se donnant le beau rôle bien sûr.  L’homme s’était vanté de pouvoir fournir une armée entière à partir des gigantesques stocks qu’il avait patiemment amoncelés.  C’est donc chez lui que les contras vont se fournir naturellement, en échangeant de la drogue contre des armes, ce que la CIA savait, donc, obligatoirement.  Un employé de Century Arms et de son patron « Manny » Weigensberg, cité à plusieurs reprises dans notre enquête (cf les deux épisodes précédents) avait avoué ces liens dans un entretien sidérant dont a retrouvé la trace… celui qui relie la firme canadienne aux livraisons d’armes à la CIA.  Vingt ans plus tard, on retrouvera le même circuit que celui qu’il avait décrit, avec un interception de container rempli de plus de 3000 Kalachnikovs, en Italie, cette fois… dans un fief de la ‘Ndrangheta, une transaction dans laquelle était apparu un autre intermédiaire israélien. 

Des brokers américains fournissant des armées entières, le roi était à l’évidence Sam Cummings (il est mort en 1998… à Monaco, fortune faite).  J’ai déjà expliqué qui il était dans ma série sur l’assassinat de Kennedy (à l’épisode 7). Il s’était lui-même raconté en 1979 dans un ouvrage, en se donnant le beau rôle bien sûr.  L’homme s’était vanté de pouvoir fournir une armée entière à partir des gigantesques stocks qu’il avait patiemment amoncelés.  C’est donc chez lui que les contras vont se fournir naturellement, en échangeant de la drogue contre des armes, ce que la CIA savait, donc, obligatoirement.  Un employé de Century Arms et de son patron « Manny » Weigensberg, cité à plusieurs reprises dans notre enquête (cf les deux épisodes précédents) avait avoué ces liens dans un entretien sidérant dont a retrouvé la trace… celui qui relie la firme canadienne aux livraisons d’armes à la CIA.  Vingt ans plus tard, on retrouvera le même circuit que celui qu’il avait décrit, avec un interception de container rempli de plus de 3000 Kalachnikovs, en Italie, cette fois… dans un fief de la ‘Ndrangheta, une transaction dans laquelle était apparu un autre intermédiaire israélien. 

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.  La série a débuté ici

Sam Cummings, alias « une guerre où vous voulez »

Lire la suite

MH370 (20)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

MH370 (21) : Gander, ou l’horreur manipulée

—–

 

Le 2 avril 2011, à la suite d’une longue enquête sur les vols d’avions emportant de la cocaïne, dont certains avaient aussi transporté des armes, dans la série Coke en stock (XXXIII), je m’étais intéressé à un crash passé inaperçu, historiquement.  Malgré l’horreur de ce qu’on avait entrevu, à savoir les cadavres carbonisés de 250 soldats américains, exposés dans une salle dans leur sac mortuaire.  Des images vite retirées des bandes d’actualité.  La chose militaire sait aussi s’y prendre médiatiquement pour faire taire les curieux.  Des militaires extraits des décombres d’un avion civil.  A l’époque, je ne possédais pas toutes les informations que je viens de vous décrire dans les épisodes précédents.  Ce crash en fait, lui aussi, donc, « connect the dots » et révèle que, derrière lui, c’était bien une livraison déguisée d’armes, liée aux Contras, ce que l’on avait à l’époque déjà fortement soupçonné.  La CIA était donc capable en 1985 de dissimuler les raisons de la disparition de 250 passagers, ce qui aujourd’hui résonne de façon fort inquiétante dans cette série qui tente d’élucider une autre disparition d’avion…   Il convient donc de relire ce texte prémonitoire et non retouché, rédigé il y a sept ans déjà (seules de nouvelles photos ont été ajoutées).

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.  La série a débuté ici

lire la suite

MH370 (21)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

MH-370 (22) : « ce bon vieux Jim »

Ce sont les catastrophes aériennes qui nous ont beaucoup appris, en fait, en révélant le contenu surprenant de certains avions tombés au sol.  Notamment ceux à répétition d’une entreprise américaine appelée Kalitta, dont un 747 avait failli provoquer une catastrophe majeure en 2008 à Bruxelles.  Mais aussi d’autres, dont celles dirigées par Jim et Sunny Neff, vétérans de la CIA et de Southern Air (revendue en 2007), ou de Flying Tigers et Air Cal à la tête également de Global Air et de  Nordic Global Airlines (et auparavant de Western Global Airlines).  C’est un de ces vieux MD 11 qui va nous intéresser, celui aperçu fort discret sur l’aérodrome de Rijeka, le troisième port pour le trafic en Croatie.  Nous ramenant une nouvelle fois à la fourniture balkanique des armes légères, celle que l’on redécouvre constamment sans savoir l’empêcher semble-t-il.  Ou sans vouloir vraiment l’en empêcher… aux dernières nouvelles, il traînerait toujours entre 3 et 6 millions d’armes dans la région !

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.  La série a débuté ici

Remonter la filière d’origine des armes après un massacre est plein d’enseignements.  Les attentats de Paris nous on fait retrouver la filière de Zastava des Kalachnikov.  Les pistolets Tokarev M57 de 7,62 venus de Serbie ont aussi été importés aux USA par Century Arms International, comme leurs collègues M70 en calibre 9 mm.  Des Tokarev qui ont atterri ensuite chez Koulibaly, fournis par Claude Hermant, comme on le sait.

Lire la suite:

MH370 (22)

0000000000000000000000000000000000000

 

Resistance71 Blog

Le Canada doit arrêter sa discrimination contre ses peuples autochtones (ONU)

 

Press TV

 

24 Juillet 2015

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/Detail/2015/07/24/421592/Canada-rights-indigenous-aboriginals-UN-Human-Rights-Committee-

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le Comité pour les Droits de l’Homme de l’ONU dit que le Canada doit soutenir les droits des peuples indigènes et arrêter ses mesures discriminatoires contre eux.

Le corps humanitaire basé à Genève a déclaré dans un rapport publié hier jeudi, que le Canada avait toujours un énorme travail à effectuer pour ses peuples et nations premiers, demandant que le gouvernement canadien arrête promptement toute discrimination contre les femmes et les enfants autochtones.

Le comité a aussi fait remarquer le fait de la dispartion et les meurtres de femmes indigènes, notant aussi que le gouvernement canadien devait prendre en compte et s’occuper des abus commis contre les personnes autochtones en prison et devait leur offrir des…

Voir l’article original 246 mots de plus

Le narcotrafic, la French connection, Les otages français, les généreuses enveloppes de Elf, les allers-retours de certaines éminences de la classe politique en Afrique, les projets immobiliers douteux, les accords secrets avec le FN ou l’UDF, les contrats d’armes, l’affaire Boulin, le suicide de François de Grossouvre, les disgrâces de quelques barons qui avaient cessé de plaire au roi… etc. ETC. ETC.

Tout cela…et plus encore n’avait plus de secrets pour lui!

Lire plus ur FRANCE: Charles Pasqua est décédé.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Aviseur International

Voir l’article original

Aviseur International

Scène de crime

Le fils aîné de la consule générale du Canada à Miami Roxane Dubé a été tué au moment où il tentait en compagnie de son frère cadet de cambrioler une maison où se trouvaient des trafiquants de drogue, a annoncé mercredi un porte-parole de la police locale aux journalistes.

Après s’être armés de pistolets, les deux fils de la diplomate, Jean (17 ans) et Marc (15 ans), ont tenté de voler un trafiquant avec lequel ils faisaient une transaction. Mais la tentative de braquage a échoué. Lors de la fusillade qui a éclaté dans la maison, Jean a été tué. Son frère, qui était dehors, a été arrêté par la police.

« Nous estimons qu’il s’agit d’une querelle concernant le trafic de stupéfiants », a indiqué Rodolfo Llanes, chef de la police de Miami, cité par le Miami Herald.

« Nous sommes au courant de ce qui s’est passé à Miami », a déclaré…

Voir l’article original 18 mots de plus

Les enquêteurs inspectent l’avion abîmé à l’aéroport d’Halilfax. Crédit photo : PC/Andrew Vaughan
1 / 15

Grosse frayeur dimanche matin pour les 137 personnes à bord d’un Airbus d’Air Canada. L’appareil a fait une sortie de piste lors de son atterrissage, 25 passagers ont été légèrement blessés. Pour l’heure on ignore les raisons de cet accident mais les fortes chutes de neige et une panne d‘électricité au même moment à l’aéroport pourraient être une explication. L’avion effectuait la liaison entre Toronto et Halifax en Nouvelle-Ecosse. Le Bureau de la sécurité des transports du Canada va ouvrir une enquête. Les deux pistes de l’aéroport ont été fermées pendant quelques heures.

PLUS Un Airbus d’Air Canada rate son atterrissage à Halifax

http://ici.radio-canada.ca/regions/atlantique/2015/03/29/001-atterrissage-rate-halifax-air-canada.shtml

FOX6Now.com

(CNN) — An Air Canada jet touched down short of the runway at an airport in Halifax early Sunday, hitting an antenna, severing a power line and losing its landing gear before skidding to a stop.

The aircraft, an Airbus A320, touched down about 1,100 feet short of the runway, said Mike Cunningham, a regional manager of air investigations at the Transportation Safety Board of Canada. From there, it hit an antenna array that’s part of the airport’s landing system and severed a power line.

That caused « significant damage » to the plane and cut off power to Halifax Stanfield International Airport in Nova Scotia, he said.

The plane skidded for another 1,100 feet on its belly before coming to a stop.

Investigators haven’t determined yet what caused the accident, Cunningham said.

The plane’s so-called black boxes are on their way to engineers for analysis, he said, and dozens more investigators…

Voir l’article original 312 mots de plus

Cybercriminalité

Plusieurs documents exfiltrés par Edward Snowden font la lumière sur les activités du renseignement canadien et ses relations avec la NSA.

Détournement de trafic, infiltration de réseaux stratégiques, compromission d’infrastructures critiques, probable entente avec certains éditeurs de solutions de sécurité informatique : l’influence du Canada dans le cyberespace est non négligeable.

C’est le principal enseignement à tirer d’une série de documents communiqués par le lanceur d’alertes Edward Snowden à plusieurs médias américains, dont CBC News et The Intercept.

En tête de liste, un diaporama – document PDF, 46 pages – daté de 2011… et qui présente pas moins de 32 techniques mises en oeuvre par le CSEC (Communications Security Establishment Canada), souvent en coordination avec la NSA. Certaines de ces méthodes sont peut-être encore exploitées à l’heure actuelle.

En savoir plus sur http://www.itespresso.fr/cyber-espionnage-petits-arrangements-canada-nsa-91844.html#ZAyt0B5Iix4z7TEw.99

Voir l’article original

Global News

PARIS, FRANCE – Quebec and France have engaged in a « new cooperation » against jihadism and radicalism.

Quebec Premier Philippe Couillard visited French Prime Minister Manuel Valls at the Hôtel Matignon on Friday, the 18th meeting between the leaders of Quebec and France.

READ MORE:Opposition against Jewish Defence League in Montreal growing

The two leaders agreed that, giving recent events, they must work together to ensure better security, though the topic of anti-radicalism will not be included in their official statement.

« Our governments must continue to work together, » said Couillard, who is on a five day visit to France.

« It’s the state’s responsibility keep its citizens safe. We are glad to be collaborating with France to do this. »

READ MORE:Controversial German anti-Islam group to protest in Montreal

« We’re facing a huge challenge in our society, » agreed Valls.

« Quebec and France will face it together, with determination. »

WATCH: One-on-one with Quebec’s Premier

Voir l’article original 49 mots de plus

 

 NATO  forcesMOSCOW  (Sputnik) — Canada on Mondaywillsendsome 125CanadianArmysoldiersto Easternand Central Europeto supportNATOreassurancemeasures, astatement on Canadian government’s websitesaid.“The 3 RCR contingent is a part of 2 Canadian Mechanized Brigade Group (2 CMBG), based in Garrison Petawawa, ON. Operation REASSURANCE refers to the military activities undertaken by the Canadian Armed Forces to support NATO reassurance measures through the provision of military capabilities for training, exercises, demonstrations and assigned NATO tasks,” the statement reads.

00000000000000000000000000000000000000000000000

lesindignesduquebec

Pierre-Jacques Ratio Pierre-Jacques Ratio

Le maire de Chertsey, Michel Surprenant, poursuit son analyse sur la bureaucratique aiguë qui affecte cruellement les Municipalités Régionales de Comté québécoises (MRC), en prenant comme exemple la politique gouvernementale qui impose des normes paralysantes aux municipalités en matière de gestion et d’exploitation de leurs ressources naturelles.

Pour mieux comprendre les enjeux et les politiques gouvernementales dans les MRC québécoises, Les Indignés du Québec vous présentent en exclusivité le deuxième volet de cet article signé Michel Surprenant.

La gestion des gravières et sablières

Le gouvernement du Québec consent en effet à des «délégations de compétences» envers les MRC dans divers domaines selon un scénario toujours identique qui fait que la MRC qui accepte une telle délégation s’engage à respecter toutes les directives et formulaires que le prescrit le délégataire. Dans les faits ces délégations ne font que créer une nouvelle couche bureaucratique à la MRC sans jamais réduire la…

Voir l’article original 499 mots de plus

Cybercriminalité

Au nom de la lutte antiterroriste, le gouvernement canadien de Stephen Harper utilise depuis des années l’appareil policier pour museler le mouvement écologiste. Il tente en ce moment de faire passer un projet de loi, dit C-51, visant notamment les écologistes qui critiquent l’industrie pétrolière. La méthode inspire discrètement les gouvernements européens.

http://www.reporterre.net/Comment-assimiler-les-ecologistes

Voir l’article original

Jasper and Sardine

The main street leading to the Parliament buildings in Ottawa, Ontario are filled with police after multiple shootings on October 22, 2014

Ottawa (AFP) – Canada’s spy agency will be granted new powers in legislation unveiled Friday to thwart terror plots in a national security overhaul precipitated by twin jihadist attacks three months ago.

The October 20 and 22 attacks in Quebec province and in the capital Ottawa, targeting soldiers and Parliament, revealed gaps in Canadian defenses against terrorism.

In the aftermath of the terror attacks — the first ever on Canadian soil — Prime Minister Stephen Harper pledged to beef up security.

On Friday, he said new measures are needed to combat « a great evil (that) has been descending on our world, an evil which has been growing more and more powerful: violent jihadism. »

It is « one of most dangerous enemies our world has ever faced, » he said.

Citing recent attacks in Australia, Canada and France, he added that terror assaults and plots « have become more frequent and more dangerous » and…

Voir l’article original 423 mots de plus

ANTIBANQUE

banque-du-canadaLe comité pour la Réforme économique et monétaire du Canada vient de gagner, dans un silence médiatique assourdissant, son procès contre la Banque du Canada. L’avocat de ce collectif de résistance a prouvé que la Banque était contrôlée par des banques privées depuis 1974 et l’a fait condamner de manière à ce qu’elle soit désormais au service du pays. Quand viendra le tour de la France ? Bientôt ! Luttons.

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Le Journal de Montréal, 21 janvier 2015 :

Des établissements de santé de Montréal et de Laval se préparent à se mettre en grève ce printemps, pour contrer d’éventuelles suppressions de postes dans leurs départements.

Ces syndicats, affiliés à la CSN, affirment que ces réductions de personnel seront une conséquence des compressions prévues par Québec dans le prochain budget, qui devrait être déposé ce printemps.

Voir l’article original 180 mots de plus

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine
Port d'Odessa

18:59 11/01/2015
 KIEV, 11 janvier – RIA Novosti

L’Ukraine a reçu dimanche 42 conteneurs de biens militaires envoyés par le Canada, a annoncé à Kiev Andreï Lyssenko, porte-parole de l’opération spéciale de l’armée ukrainienne dans l’est du pays.

« Un bateau d’aide humanitaire canadienne destinée au ministère ukrainien de la Défense est arrivé au port d’Odessa. Il s’agit de 42 conteneurs de biens militaires », a indiqué M.Lyssenko lors d’un point presse.

Selon lui, les représentants de l’administration du président ukrainien, du Conseil de la sécurité nationale et de défense d’Ukraine, du ministère ukrainien de la Défense et de l’ambassade du Canada en Ukraine ont assisté au déchargement du bateau.

Le Canada a déjà octroyé 55 millions de dollars (39,2 M EUR) d’aide à Kiev en envoyant notamment 32 tonnes d’équipements militaires pour 5 millions de dollars (3,5 M EUR) aux gardes-frontières ukrainiens en août dernier. Kiev a en outre reçu un crédit canadien de 200 millions de dollars (142,4 M EUR) pour le financement du budget ukrainien le 30 septembre dernier.

Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch le 22 février.  Selon l’Onu, les hostilités ont déjà fait près de 4.700 morts, dont les 298 passagers et membres d’équipage du Boeing malaisien abattu le 17 juillet, et plus de 10.000 blessés.

Début décembre, les forces gouvernementales et les brigades indépendantistes du Donbass ont conclu une nouvelle trêve sous la médiation de l’OSCE. Le cessez-le-feu est entré en vigueur le 9 décembre.

SOURCE: http://fr.ria.ru/world/20150111/203396115.html

Sur le même sujet

00000000000000000000000000000000000000

Un an après la mort de Vito Rizzuto, la mafia montréalaise se réorganise

MAFIACANADA

Photo d’archives

Le défunt parrain Vito Rizzuto n’avait visiblement pas prévu de dauphin pour lui succéder lorsque la maladie l’a emporté.

La mort de Vito Rizzuto, survenue il y a un an jour pour jour, a marqué la fin des grandes dynasties mafieuses à Montréal, où le fauteuil de parrain se transmettait de père en fils.

«L’ère des dynasties est révolue. On s’en va vers un changement de garde complet. La mafia est en train de se refaire avec du sang neuf, de nouveaux joueurs issus de la jeune génération», indique l’auteur Pierre de Champlain, ancien analyste de renseignements à la GRC.

Le 23 décembre 2013, le parrain de la mafia montréalaise, Vito Rizzuto, décédait d’un cancer des poumons. Totalement inattendue, sa mort avait provoqué une onde de choc au sein du crime organisé et semble aujourd’hui avoir définitivement sonné le glas d’une autre époque.

«Avant, un leader pouvait passer 10, 15, 20 ans au pouvoir, souligne M. de Champlain en faisant référence aux grandes familles calabraises (Cotroni) et siciliennes (Rizzuto). Désormais, on ne verra plus ça», pense-t-il.

Table de concertation

Un an après la mort du charismatique Vito Rizzuto, la mafia montréalaise semble toujours en pleine réorganisation.

«On ne savait pas si Vito avait prévu un dauphin, mais aujourd’hui, tout indique que non», relève l’expert.

Selon des sources policières, indique-t-il, une «table de concertation» aurait été formée au sein de la mafia, autour de laquelle un certain Stefano Sollecito commencerait à s’imposer.

Son père, Rocco Sollecito, était l’un des principaux lieutenants de Vito Rizzuto.

Le futur parrain n’a pas la tâche facile, explique l’auteur Antonio Nicaso, spécialiste du crime organisé, «il doit rétablir la connexion avec les politiciens, les banquiers et les hommes d’affaires qui ont été exposés à la Commission Charbonneau».

La présumée étoile montante de la mafia montréalaise est encore loin de marcher dans les pas de Vito Rizzuto, tant ce dernier parvenait à s’imposer par son charisme, ajoute-t-il, et à faire l’unanimité autour de lui.

Tensions

Son retour à Montréal l’automne dernier, après avoir purgé une peine de prison de 10 ans pour meurtre aux États-Unis, avait laissé présager une paix durable, poursuit Pierre de Champlain.

Mais son décès, puis la réorganisation qui s’opère depuis, prédisent d’autres conflits, s’entendent les deux experts.

Le meurtre de Tonino Callocchia – une des figures importantes de la mafia montréalaise – au début du mois de décembre à Rivières-des-Prairies, ainsi que les deux incendies survenus à quelques jours d’intervalle au restaurant La Cantina – lieu de rencontre des Rizzuto – tendent à démontrer que rien n’est réglé.

«Avec ce regain de violence, tout indique qu’il y a beaucoup de distensions entre les différents clans mafieux. (…) Quelque chose ne tourne pas rond, certains n’auraient pas respecté les ententes prises à la table de concertation», conclut M. de Champlain.

Un important procès attendu
L’un des plus importants procès de l’histoire du crime organisé montréalais s’ouvrira début janvier à Laval et il pourrait lever le voile sur l’alliance qui aurait été formée pour renverser la famille Rizzuto.
Sur le banc des accusés, le caïd Raynald Desjardins et six autres présumés complices, accusés du meurtre de l’aspirant parrain Salvatore Montagna, assassiné en novembre 2011 à Charlemagne.
«Ce procès permettrait de comprendre pourquoi ce conflit-là a éclaté», souligne, intrigué, Pierre de Champlain, expert en crime organisé.
En 2010, un groupe formé de Desjardins, Montagna et d’autres individus auraient été mis sur pied pour renverser les Rizzuto et prendre leur place à la tête de la mafia montréalaise.
Volte-face
Mais des tensions seraient survenues entre Desjardins et Montagna. Le second fut tué quelques mois après que le premier eut été victime d’une tentative de meurtre, à l’automne 2011.
Très proche de Vito Rizzuto depuis de nombreuses années, Raynald Desjardins aurait fini par retourner sa veste. «C’était pourtant l’un de ses hommes de confiance. Il avait beaucoup de contact dans le milieu criminel. Il lui aurait servi d’intermédiaire, notamment avec les Hells Angels de Québec», explique M. de Champlain.
Plaidoyer de culpabilité
Ce procès tant attendu pourrait aussi tourner court si les accusés décident de plaider coupables à une accusation réduite. «Il arrive fréquemment que les mafieux agissent ainsi pour clore le procès et ne pas étaler les choses sur la place publique», souligne l’auteur.
«Mais si Raynald Desjardins décide d’aller jusqu’au bout, ça va être tout un procès. On va enfin comprendre ce qui s’est passé et pourquoi de tels bouleversements sont survenus.»
00000000000000000000000000000000000000000000

Cellule44

Conférence de presse parlementaire à Ottawa (Canada) le 10 décembre 2014, retransmise sur la chaine nationale canadienne Global TV suite à la pétition sur les attentats du 11/9 présentée au parlement canadien par la députée Elizabeth May et appellant à un nouvel examen du Rapport de la Commission sur le 11-Septembre. Les trois organisations à faire chacune une déclaration publique sont : ReThink911.ca, représentée par Bill Brinnier, Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9 (ae911truth.org), représentée par Isabelle Beenan, et le 9/11 Consensus Panel, représenté par Graeme MacQueen.

YouTube – ilFattoQuotidiano.fr

* * *TRANSCRIPTION DE LA VIDEO * * *

Je m’appelle David Long. Je suis un rescapé du 11-Septembre. C’est moi qui ai écrit la pétition sur le 11/9 qui a été présentée au Parlement canadien la semaine dernière. Je serai votre « Maitre de cérémonie » aujourd‘hui. Nous allons avoir trois…

Voir l’article original 2 921 mots de plus

Perry Bellegarde Assembly of First Nations

The new national chief of the Assembly of First Nations Perry Bellegarde speaks about his future plans on Dec. 10 in Winnipeg.

Global News

WINNIPEG – The new national chief of the Assembly of First Nations says it will no longer be business as usual when it comes to development on First Nations land.

In a fiery speech to assembly delegates in Winnipeg on Wednesday, Saskatchewan’s Perry Bellegarde singled out pipelines and energy development as one of the frontlines in his battle to put First Nations on equal footing with the rest of Canada.

« To the people across this great land, I say to you, that the values of fairness and tolerance which Canada exports to the world, are a lie when it comes to our people, » Bellegarde said.

« Canada will no longer develop pipelines, no longer develop transmission lines or any infrastructure on our lands as business as usual.

« That is not on. »

He pledged opposition to any project that deprives First Nations a share of the profits.

« We will no longer accept…

Voir l’article original 435 mots de plus

Resistance71 Blog

Lier les flèches

Mohawk Nation News

 

8 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/08/binding-the-arrows/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Une copie de cette objection a été envoyée par courrier recommandé avec A/R au gouverneur général de la corporation du Canada (NdT: rappelons-le, nommé(e) par la reine d’Angleterre et qui en dernière instance dit au premier ministre canadien ce qu’il faut faire ou pas dans les intérêts de la COURONNE c’est à dire la City de Londres et la Banque d’Angleterre…):

A tous les Ongwehonwe (membres des peuples originels) de la confédération Rotinoshonni (6 nations iroquoises) et à tous nos amis et alliés sur Onowaregeh (Île de a Grande Tortue, terminologie amérindienne pour dire l’Amérique du Nord):

She:kon/Salutations.
De petits groupes d’individus ont reçu le pouvoir des colonisateurs pour agir ent tant qu’imposteurs. Ils représentent Ongwehonwe de manière frauduleuse. Ils “négocient” secrètement des accords…

Voir l’article original 599 mots de plus

Resistance71 Blog

Suite de l’affaire de la volonté de l’expulsion des Mohawks de leur territoire de Kahnawake pour y faire passer l’oléoduc.

1ère partie

Une autre piste des larmes (Trail of Tears)*

Mohawk Nation News

 

3 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/03/another-trail-of-tears/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

(*) La piste des larmes est un évènement tristement célèbre de l’histoire coloniale nord-américaine, qui vit l’expulsion et la relocation en 1838 de 17 000 Cherokees de l’état de Georgie vers l’état d’Oklahoma après une suite de traités et de décisions de justice biaisés. Lors de la marche forcée des Cherokees encadrée par l’armée américaine, 4000 personnes, adultes et enfants moururent en chemin.

Un bref historique de l’évènement ici (en anglais):

http://www.cherokee.org/AboutTheNation/History/TrailofTears/ABriefHistoryoftheTrailofTears.aspx

Comme l’a dit Don Corleone dans le film “Le Parrain”: “On va leur faire une proposition qu’ils ne peuvent pas refuser”. Les INDIENS…

Voir l’article original 640 mots de plus

Global News

MONCTON, N.B. – Moncton city councillors began wrestling with the city’s operating budget Thursday, the first of two days of deliberations to decide the city’s financial priorities.

The city is trying to finalize a $145 million budget for 2015 and is mandated by the province to balance its books.

That could be difficult. The city faces a potential $2 million deficit and still doesn’t know the size of the equalization grant from the province.

The meeting took a turn Thursday morning. During a discussion on city salaries, Councillor Daniel Bourgeois raised a motion to eliminate the City Manager position, with City Manager Jacques Dubé in the room.

Dubé has held the post since 2009 and is in charge of managing the day-to-day operations of the city, and is responsible for a workforce of more than 600 employees.

Mayor George LeBlanc immediately called for a recess and ordered council to reconvene in private since…

Voir l’article original 153 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Radio Canada, 2 décembre 2014 :

Le froid qui souffle sur le Québec n’a pas refroidi les ardeurs des cols blancs en cette journée de grève générale de 24 heures. Plusieurs d’entre eux se sont massés devant l’hôtel de ville de Montréal afin de dénoncer l’adoption prochaine du projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite.

« Le mouvement ne s’essoufflera pas », affirme le porte-parole de la Coalition syndicale pour la libre négociation, Marc Ranger. « On a prévenu nos membres que c’était un marathon et que la bataille serait longue. On va donc poursuivre la mobilisation, on va continuer les manifestations. Le mouvement va s’élargir comme on l’a vu avec la grande marche à Montréal et à Québec.

Voir l’article original 614 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Radio Canada, 1 décembre 2014 :

Presque 10 000 cols blancs de Montréal, Dorval, Kirkland et Westmount sont en grève générale mardi pour protester contre l’adoption prévue cette semaine du projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés municipaux.

Les bureaux d’Accès Montréal, les comptoirs de permis et les bibliothèques seront fermés, tout comme plusieurs installations sportives.

Voir l’article original 241 mots de plus

Cybercriminalité

La question posée au comité d’experts était la suivante :
Compte tenu de l’évolution de la criminalité, du système juridique et de la
société, que pouvons-nous conclure des données et connaissances actuelles en
ce qui concerne l’avenir des modèles de maintien de l’ordre public au Canada?
Le comité devait également répondre à trois sous-questions :

Parmi les problèmes anciens et récents, lesquels représentent les principaux
défis interterritoriaux pour les modèles canadiens de maintien de l’ordre
(p. ex. modèles de fourniture des services, confiance du public, mesures
de rendement)?

Quelles sont certaines des meilleures pratiques adoptées par d’autres pays et
certains des changements apportés à leurs modèles de maintien de l’ordre pour
améliorer l’efficacité et l’efficience de la police et favoriser la confiance de la
population à son endroit? Quelles sont leur pertinence et leur applicabilité
pour le Canada?

Quelles sont les lacunes en matière de recherche et…

Voir l’article original 30 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Radio Canada, 27 novembre 2014 :

Les travailleurs syndiqués de Tembec à Témiscaming débrayent, après avoir rejeté, la semaine dernière, la dernière offre patronale.

« Ce n’est pas une décision facile, mais dans les circonstances, l’intransigeance du comité patronal ne nous a pas offert d’autre choix », explique le président de la section locale 233 du syndicat Unifor, Roger Gauthier.

Voir l’article original 64 mots de plus