Archives de mars, 2015

civilwarineurope

imageL’avenir d’une ville au cours des décennies suivantes peut se déduire de la composition de la classe des enfants âgés de 0-6 ans et de son évolution au cours des dernières années. Certains de ces enfants, issus de l’immigration, apprendront aussi, outre le néerlandais, la langue berbère, ou l’arabe marocain, et pour certains, le ‘bon’ arabe, en plus de l’anglais, du français, de l’allemand, et des autres langues enseignées à l’école.

Le tableau ci-dessous montre la proportion d’enfants d’origine étrangère âgés de 0-6 ans dans les différents districts de la ville d’Anvers. Dans 12 ans, les jeunes qui ont actuellement 6 ans auront 18 ans, et ils débuteront leurs études supérieures. Les districts avec une mixité ethnique moins prononcée sont Borgerhout et Anvers-district.

image

Source et méthodologie : Buurtmonitor Antwerpen, qui fournit une image extrêmement détaillée, basée sur les données du registre national sur la démographie de la ville au 01/01…

View original post 38 mots de plus

Le commandant du Basij menace aussi les Saoudiens et déclare qu’ils connaîtront le même destin que Saddam Hussein

Mohammad Reza Naqdi, le commandant de la force Basij de l'Iran (Crédit : capture d'écran YouTube / PresTVGlobalNews)Mohammad Reza Naqdi, le commandant de la force Basij de l’Iran (Crédit : capture d’écran YouTube / PresTVGlobalNews)

Le commandant de la milice Basij des Gardiens de la Révolution de l’Iran a déclaré qu’ « effacer Israël de la carte » est « non négociable », a rapporté mardi, Radio Israel.

Mohammad Reza Naqdi a également menacé l’Arabie saoudite, en affirmant que l’offensive menée au Yémen « aura le même destin que celui de Saddam Hussein ».

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

Drapeau GirbaltarA.Ch. avec AFP

Mis à jour le 30.03.2015 à 21:57Les corps sans vie de quatre personnes, dont un bébé et sa sœur de quatre ans, ont été retrouvés dans un appartement de Gibraltar, a annoncé la police de Gibraltar ce lundi. Les policiers ont découvert un Britannique de 31 ans, sa compagne espagnole de 37 ans, et leurs deux enfants, une fillette de 4 ans et sa petite sœur de seulement six semaines appartenant vraisemblablement «à la même famille», vers 11h30 lundi matin.

 

La piste du drame familial

Les victimes gisaient dans un appartement situé à Gibraltar, à mi-chemin entre le centre de cette colonie britannique située à la pointe sud de l’Espagne et sa vieille ville, sur les hauteurs. «Une enquête est en cours et a été confiée à la brigade criminelle pour tenter d’expliquer ces morts prématurées», a déclaré le chef de la police de Gibraltar Eddie Yome.

L’affaire a secoué le petit territoire de 6,8 km2 et 30.000 habitants, au point que son ministre en chef Fabian Picardo a annoncé la suspension des sessions parlementaires jusqu’à mercredi. Eddie Yome n’a pas déclaré quelle éventuelle arme avait été employée, se limitant à préciser que les policiers «ne recherchent personne» en relation avec ces morts, semblant indiquer qu’il pourrait s’agir d’un drame familial.

source: http://www.20minutes.fr/monde/1575507-20150330-gibraltar-quatre-personnes-dont-bebe-retrouves-morts

00000000000000000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

imageCe n’est pas faute de l’avoir écrit. Dès le 14 novembre 2014 nous avions annoncé que la libération surprise de Vojislav Seselj par le Tribunal Pénal International sur la Yougoslavie était un piège tendu à Belgrade. Voici un extrait de notre analyse :

(…) La récente visite de Vladimir Poutine à Belgrade, accueilli comme un héros, a d’ailleurs prouvé que l’amitié serbo-russe n’était pas qu’un mythe. Insupportable pour Washington qui veut isoler Moscou en Europe en relançant une nouvelle guerre froide. Et quoi de mieux pour déstabiliser un pays que de libérer un extrémiste, dont la popularité il est vrai est importante, qui à peine revenu sur son sol natal a déclaré qu’il était revenu à Belgrade avec une intention claire : renverser le pouvoir pro-européen en place qu’il accuse de traîtrise. Tout le savant travail d’équilibre des dirigeants serbes entre Bruxelles et Moscou risque de se voir détruit ouvrant…

View original post 716 mots de plus

Aviseur International

DICK MARTY Docteur en droit, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, conseiller d’Etat  et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, pour laquelle il a mené différentes enquêtes qui l’ont fait connaître sur la scène internationale.

DICK MARTY Docteur en droit, ancien procureur général du Tessin, conseiller aux Etats, conseiller d’Etat et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, pour laquelle il a mené différentes enquêtes qui l’ont fait connaître sur la scène internationale.

© Lukas Lehmann, Keystone

Par Dick Marti

Pour lutter contre les narcotrafiquants, il est nécessaire de mener une importante action de sensibilisation au niveau mondial, selon Dick Marty. Et il faut progressivement s’acheminer vers un marché contrôlé dans lequel la réglementation est définie en fonction de la dangerosité de la substance et de l’âge du consommateur.

Après des décennies de faillites ruineuses dans la réponse sociale au problème des dépendances, on doit le dire clairement: le prohibitionnisme en matière de drogue et la criminalisation des consommateurs sont une voie sans issue. Plus, ils ont directement contribué à produire le plus important phénomène criminel de tous les temps, qui alimente toutes sortes d’autres trafics. L’argent…

View original post 1 488 mots de plus

Une voiture a tenté d’enfoncer l’une des portes d’entrée du complexe, dans le Maryland. Il y aurait un mort et deux blessés. (Images : AFP)

000000000000000000000000000000000000000000

Le patron de Nestlé France dénonce les méthodes des distributeurs

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — On savait que les distributeurs mettaient la pression sur leurs fournisseurs pour obtenir de meilleurs prix… Mais le patron de Nestlé-France lance aujourd’hui un véritable cri d’alarme, en estimant que les pressions sont devenues excessives sur les industriels. Dans un entretien publié par ‘Le Figaro’ de mardi, Richard Girardot dénonce ainsi une « situation de concurrence anormale« , née de la guerre des prix que se livrent les distributeurs depuis la crise de 2008, et en appelle à la direction de la concurrence pour mieux réguler le marché.

Des marges écrasées pour les industriels

Le dirigeant fustige les méthodes des distributeurs, qui aboutissent à « une situation où le commercial se retrouve à 23 heures à attendre dans un box, soumis à une pression digne d’une garde à vue ». « Nous avons écrasé nos marges pour continuer d’être référencés chez les distributeurs », en baissant notamment les prix de produits phares comme Ricoré ou Mousline. Mais dans le même temps, « pour compenser cet effort, (les distributeurs) ont augmenté les prix des produits vendus sous leurs marques propres », tempête le PDG de Nestlé-France.

En outre, les distributeurs « sont revenus nous mettre la pression tout au long de l’année en renégociant sous différentes formes, pour nous faire baisser les tarifs, financer leurs promotions ou revoir les conditions de lancement des innovations.

Est-ce légal ?  » Richard Girardot ajoute que les distributeurs « refusent de signer des chartes de bonnes pratiques avec les industriels, alors que nous en signons avec les agriculteurs ».

Le rôle de la DGCCRF remis en cause

M. Girardot s’interroge également sur le travail des « gendarmes » de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), qu’il accuse d’être « toujours prompte à prendre la parole contre les industriels ».

Il critique notamment la lenteur de la DGCCRF à se prononcer sur les projets de rapprochements entre les centrales d’achat des grandes enseignes (Auchan/Système U et Casino/Intermarché), qui constituent ainsi des forces de frappe ultra-puissantes face aux fournisseurs. L’avis de la Direction de la concurrence était attendu en principe avant la fin du premier trimestre qui s’achève ce mardi. « Cela fait sept mois que les premiers rapprochements entre centrales d’achat ont été annoncés et l’Autorité n’a toujours pas rendu sa décision sur le sujet, laissant passer la période cruciale des négociations tarifaires annuelles », souligne le PDG de Nestlé-France.

Victoria Adam — ©2015, Boursier.com

SOURCE: http://www.boursier.com/actualites/economie/le-patron-de-nestle-france-denonce-les-methodes-des-distributeurs-27551.html

0000000000000000000000000000000000000000000

Rusia

17:35 30.03.2015(actualizada a las 20:08 30.03.2015)
3307717

Las autoridades españolas congelaron las cuentas bancarias de cientos de rusos residentes en España que no informaron sobre el origen de los capitales, comunicó el medio Deutsche Welle citando al abogado Gregorio Fuentes.

00000000000000000000000000000000000000000000
Politik

10:21 31.03.2015(aktualisiert 10:46 31.03.2015) Zum Kurzlink
Atomstreit mit Iran (2015)
 

Die russische Delegation spielt eine Schlüsselrolle bei den Atomverhandlungen mit dem Iran in Lausanne, so Marie Harf, offizielle Sprecherin des US-Außenamtes.

 Weiterlesen: http://de.sputniknews.com/politik/20150331/301712912.html#ixzz3VxRzmQgP
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

——————————————————————————————————————

——————————————————————————————————————-
000000000000000000000000000000000000000000000

Виды Белграда

Meinungen

11:42 26.03.2015(aktualisiert 11:13 29.03.2015) Zum Kurzlink
 

„Das Ziel Serbiens ist es, mit allen Ländern partnerschaftliche Beziehungen aufzubauen“, so der serbische Außenminister Ivica Dačić. Damit ist ein möglicher NATO Beitritt vom Tisch. „Das muss sich nicht zwangsläufig negativ auf die Beitrittsverhandlungen mit der EU auswirken“, sagt der Balkan-Experte Dr. Franz-Lothar Altmann.

Schließlich gebe es in der EU auch Mitgliedsstaaten, die nicht in der Nato seien, so wie Schweden und Finnland. Andersrum ist Norwegen NATO-Mitglied, jedoch nicht in der EU. Dies würde sich nicht unbedingt ausschließen, so der Balkanexperte. Probleme sieht er jedoch, wenn es um Fragen der einheitlichen Außenpolitik der EU gehe. So sagt Altmann zur Rolle Serbiens, in der Frage der Russlandsanktionen: „Da erwartet man eben schon, dass alle Mitglieder hier eine gemeinsame Linie vertreten. Aber, das muss man, wie gesagt, auch von der Verteidigungs- und Sicherheitspolitik trennen.“

SerbienhabesichbisherzurückgehaltenundsichnichtnurgegendieSanktionengestellt,sonderngleichzeitigauchangekündigt, eswürdegernedieseentstandeneLückeschließen.Indem esLieferschwierigkeitenundEngpässeausnutzenwolle. In der EUhabedasnatürlichzuziemlichenIrritationengeführt,soAltmann.

Zur Rolle Serbiens in der Ukraine-Krise sagt Altmann: „Serbien hat ja in diesem Fall zunächst mal eine Haltung eingenommen, wo es sich eher auf die Seite der EU gestellt hat, es hat nämlich die Annektierung, so wie das die EU sieht, verurteilt. » Trotzdem habe sich Serbien dann wieder zwischen den Lagern wiedergefunden, da es auf der einen Seite die Sanktionen nicht unterstütze, auf der anderen Seite schon aus seiner eigenen Geschichte heraus, die Loslösung der Krim nicht tolerieren könne.

So sagt Altmann: „Ich denke auf Dauer wird Serbien schon Schwierigkeiten haben. Wenn es zu den Abstimmungen in den EU-Parlamenten kommt, kann ich mir schon vorstellen, dass da in einigen Parlamenten kritische Stimmen laut werden, so dass sich die Ratifizierung vielleicht länger hinziehen könnte. »

Nato
00000000000000000000000000000000000000000000
International

12:40 24.03.2015(mis à jour 13:21 24.03.2015)
Règlement de la situation en Ukraine (2018)
1329515010

Loin de s’attendre à une telle déstabilisation suite à la crise ukrainienne, les États-Unis et l’Union européenne sont toujours persuadés de leur propre invincibilité, estime un politologue américain.

 L’effet déstabilisateur de la crise en Ukraine s’est avéré beaucoup plus grave que prévu en Occident, les États-Unis et l’UE, « grisés » par leurs succès d’autrefois, se croyant capables de « frapper n’importe quelle cible », a indiqué le politologue américain Daniel McAdams à l’édition Daily Bell.

« L’effet déstabilisateur s’est avéré beaucoup plus grave que prévu« , a déclaré M.McAdams, en expliquant la gravité de la crise en Ukraine par les méprises de l’Occident lors de la planification du coup d’Etat à Kiev.

Par ailleurs, l’expert est persuadé d’une collision entre les intérêts des oligarques américains, qui s’attendent à pouvoir disposer à leur guise des ressources naturelles dont l’Ukraine est riche.En outre, le politologue signale l’intérêt du complexe militaro-industriel des Etats-Unis à attiser la crise en Ukraine. Estimant que l’élargissement de l’Otan engendrerait de nouveaux conflits, les barons de l’industrie de l’armement comptent sans doute sur l’augmentation du nombre de « clients » susceptibles d’être « protégés aux frais des contribuables américains ».

M.McAdams attribue l’agressivité de l’Occident à son « enivrement lié à la réussite de ses précédentes opérations de changement de régime, ainsi que par sa foi inébranlable dans sa propre capacité à atteindre n’importe quel objectif aussi important qu’il soit ».

Quoi qu’il en soit, lepolitologue rappelle que des manifestationsantiaméricaines ont éclatés à maintes reprises enSerbie, en Tunisie, au Yémen, en Syrie, en Libye et dans d’autres pays où les Etats-Unis ont réalisé des opérations.Selon M.McAdams, une sécession suivie de l’apparition d’un Etat indépendant n’a rien de catastrophique en soi, les Etats-Unis ayant même été fondés sur cette base.

« Et enfin, pourquoi les Etats-Unis se préoccupent-ils du fait qu’un groupe de personnes à 6.000 km de l’Amérique ne veut plus être gouverné par un certain groupe de personnes qui l’a gouverné auparavant? », s’interroge en conclusion le politologue américain.

0000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Street Télé Virtuelle

La Palestine devient formellement mercredi membre de la Cour pénale internationale (CPI) avec l’intention d’y faire juger les dirigeants israéliens pour crimes de guerre ou liés à l’occupation, malgré les incertitudes attachées à ce nouveau chapitre du conflit.

Cette adhésion est un pas de plus dans la confrontation diplomatique et judiciaire engagée en 2014 par la direction palestinienne.

C’est aussi une démarche aux conséquences incertaines, non seulement parce que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres dirigeants israéliens semblent loin de comparaître un jour à La Haye, siège de la CPI, mais aussi parce qu’on ignore où mènera cette nouvelle dégradation annoncée dans les relations.

Les Palestiniens disent n’en avoir cure. Exaspérés par des décennies de vaines négociations, sans aucune perspective de voir naître prochainement l’Etat auquel ils aspirent depuis longtemps, ils ont fait le choix d’internationaliser leur cause.

Fin 2014, ils ont décidé de rejoindre la CPI, qui a…

View original post 306 mots de plus

civilwarineurope

imageUn imam installé près de Lucques, en Toscane, a été expulsé car jugé trop radical et dangereux pour la sécurité du pays, a annoncé samedi le ministre italien de l’Intérieur, Angelino Alfano.

« Nous avons trouvé des preuves évidentes d’actions radicales et de radicalisation extrême ainsi que de prosélytisme. Il n’est pas possible d’inciter à la haine dans notre pays », a-t-il dit devant quelques journalistes à Florence (centre-nord).

L’homme âgé d’une trentaine d’années et originaire du Maroc, a été conduit à Rome où il devait embarquer à bord d’un avion à destination du Maroc, selon les autorités italiennes.

L’Italie a renforcé la sécurité et les mesures de prévention après l’attentat de Tunis il y a quelques jours qui avait coûté la vie à 21 personnes, dont quatre touristes italiens.

Source : http://www.rtl.fr/actu/international/italie-un-imam-juge-trop-radical-expulse-7777160322

View original post

Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Revue de presse

Sujet tabou dont les ministres de l’intérieur préfèrent zapper!……SUITE

View original post

Global News

JERUSALEM – Former Israeli Prime Minister Ehud Olmert was found guilty Monday of accepting bribes in a retrial of corruption charges, the latest chapter in the downfall of a man who only years earlier hoped to lead the country to a historic peace agreement with the Palestinians.

Olmert’s lawyers said they would likely appeal the ruling by the Jerusalem District Court. He’ll be sentenced at a later court hearing.

Olmert was acquitted in 2012 of a series of charges that included accepting cash-stuffed envelopes containing hundreds of thousands of dollars from U.S. businessman Morris Talansky before Olmert became prime minister. The verdict was seen as a major victory for Olmert.

But Olmert’s former office manager and confidant Shula Zaken later became a state’s witness, offering tape recordings of conversations with Olmert about illicitly receiving cash, leading to a retrial.

A panel of judges at the Jerusalem District Court found that…

View original post 105 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique hebdomadaire du 30 Mars

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-CHebdo-30Mars-PW

Sur SoundCloud

View original post