Archives de la catégorie ‘Tsahal’

Publicités

TOUT ISRAËL

Ecrit pour Israpresse le 14 avril 2015

Accès direct sur IsraPresse

Tsahal, le Shin Bet et la police israélienne ont arrêté une cellule du groupe terroriste Hamas qui planifiait de tirer sur des soldats près d’Abus Dis durant la fête de Pourim, selon une information officielle autorisée à la publication mardi matin.

Les membres du groupe, qui ont été arrêtés début mars, s’étaient procuré une voiture qu’ils comptaient utiliser pour l’attaque, s’étaient formés à tirer et avaient recueilli des renseignements sur leurs cibles.

Les deux membres piliers du réseau étaient les leaders Ma’an Nur al-Din Ahmad Shaer et Daud Daud Raja Adwan, tous deux précédemment emprisonnés en Israël. Shaer avait déjà purgé une peine de prison pour son implication dans des tirs sur des soldats de Tsahal.

Retrouvez TOUT ISRAËL sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

View original post

TOUT ISRAËL

Ecrit pour IsraPresse le 9 avril 2015

Accès direct sur IsraPresse

Des centaines de Juifs se sont rendus sur le mont du Temple jeudi matin après avoir prié au Kotel (Mur occidental), à l’occasion des fêtes de la Pâque juive.

La police n’a autorisé l’accès au site seulement qu’à dix hommes à la fois, et ce, après une fouille corporelle rigoureuse.

La police a par ailleurs, selon un témoin sur place, interdit aux Juifs de chanter même à l’extérieur de l’enceinte, de peur que les fidèles musulmans ne déclenchent des émeutes.

Un ambulancier de Magen David Adom s’est également vu interdire l’accès au mont du Temple en raison de l’insigne sur son uniforme – une étoile de David.

Retrouvez TOUT ISRAËL sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

View original post

World Vision

Jérusalem – Le ministre israélien des Renseignements Youval Steinitz a affirmé jeudi que l’option militaire restait sur la table pour son pays face à la menace d’un Iran doté de l’arme nucléaire, alors que les négociations se poursuivaient sur le nucléaire iranien à Lausanne.

Interrogé sur une possible attaque israélienne contre l’Iran en cas d’accord, M. Steinitz, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a dit sur la radio publique que son pays agirait dans les domaines de la diplomatie et du Renseignement, mais si nous n’avons pas le choix, nous n’avons pas le choix (…) l’option militaire est sur la table.

A propos d’éventuelles objections américaines, M. Steinitz a rappelé qu’en juin 1981 l’aviation israélienne avait attaqué le réacteur nucléaire irakien d’Osirak sous Saddam Hussein et que cette opération n’avait pas été lancée en accord avec les Etats-Unis. Elle avait valu à Israël de vives critiques américaines.

Plusieurs experts…

View original post 51 mots de plus

Strategika 51

Le front du Golan est officiellement ouvert!

L’attaque menée par un commando des « Martyrs de Qunaïtra » contre une unité des Golani de l’armée israélienne (officiellement forces de défense israéliennes) dans le secteur des fermes de Chebaa au Liban-Sud est l’une des opérations les plus complexes jamais lancées par le mouvement libanais « Hezbollah ».

Le convoi israélien a perdu l’ensemble de ses véhicules et de sources sûres, on évoque un bilan de 15 soldats israéliens hors combat dont deux morts et sept blessés annoncés par la censure militaire israélienne.

Cette attaque intervient en riposte aux attaques israéliennes en Syrie dont la dernière a causé la mort de hauts cadres du Hezbollah et d’un général iranien.

Les israéliens s’attendaient à une riposte venant du Golan syrien mais le Hezbollah a choisi les fermes de Chebaa au Liban-Sud pour des raisons politiques.

L’organisation « les Martyrs de Qunaïtra » a revendiqué cette opération militaire. L’armée israélienne…

View original post 114 mots de plus

Des tanks de l'armée israélienne - 28 janvier 2015 (Crédit : AFP)

Le sergent-chef Dor Chaim Nini, 20 ans, et le major Yochai Kalanger, 25 ans, ont été tués dans l’attaque qui a frappé un convoi à Har Dov ; 7 autres soldats sont blessés ; le Hezbollah a dit s’être vengé des « martyrs tombés à Qouneitra »

LIRE sur:
2 soldats israéliens tués au Har Dov dans l’attaque du Hezbollah

0000000000000000000000000000000

La requête pourrait avoir lieu début avril au tribunal de La Haye afin de poursuivre en justice des responsables

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d'une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lors d’une réunion le 8 novembre 2014 à Ramallah en Cisjordanie (Crédit : STR/Flash90)

La première plainte que les Palestiniens entendent déposer auprès de la Cour pénale internationale (CPI) portera sur des « crimes » perpétrés après le 13 juin 2014, quand Israël a lancé une vaste campagne d’arrestations suivie de la guerre à Gaza, a indiqué un juriste palestinien à l’AFP.

Après leur récente demande d’adhésion, les Palestiniens pourraient déposer début avril leur demande de saisie du tribunal de La Haye afin de poursuivre en justice des responsables, notamment militaires, israéliens.

LIRE: http://fr.timesofisrael.com/palestiniens-a-la-cpi-la-premiere-plainte-portera-sur-les-violences-de-lete/

0000000000000000000000000000

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 17 décembre 2014 lors d'une conférence de presse (Crédit : Emil Salman/POOL/FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu le 17 décembre 2014 lors d’une conférence de presse (Crédit : Emil Salman/POOL/FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu dimanche qu’Israël s’opposerait à toute poursuite de ses soldats par la Cour pénale internationale (CPI), à laquelle les Palestiniens viennent de demander d’adhérer.

« Nous ne permettrons pas que les soldats et les officiers de Tsahal soient traînés devant le tribunal de La Haye », a déclaré Netanyahu à l’ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

LIRE: Israël “ne permettra pas que ses soldats soient traînés devant la CPI”

000000000

 

 —————————————————
Tsahal enquête sur les circonstances de la mort de Ziad Abu Ein
Tsahal enquête sur les circonstances de la mort de Ziad Abu Ein
Plus tôt aujourd’hui (10/12/14), environ 200 manifestants se sont rassemblés à Turmus Ayya, près de Ramallah. Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté, à l’aide de moyens non-létaux de dispersion, la progression des manifestants qui s’apprêtaient à pénétrer dans le village de Adei-Ad. Tsahal enquête actuellement sur les circonstances de la participation de Ziad Abu Ein à l’événement, et de sa mort. Le Coordinateur des Activités Gouvernementales dans les …
 —————————————————
Le Hamas était préparé, mais nous l’étions encore plus
Le Hamas était préparé, mais nous l’étions encore plus
Le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien s’étaient préparés pour l’Opération Bordure Protectrice. Avec l’aide de la contrebande d’armes et des tunnels terroristes, le Hamas est parvenu à s’armer et à se préparer pour l’arrivée des soldats de Tsahal. Mais nous étions également prêts à faire face à cette menace. Les armes qu’il est possible de voir sur les photos ci-dessous étaient toutes destinées à être utilisées par les terroristes contre les soldats de Tsahal, pendant la phase terrestre …
—————————————————
80% des Palestiniens en faveur des attentats terroristes à Jérusalem (sondage)
Une nouvelle étude montre que la politique israélienne de démolir les maisons des terroristes est efficace
 —————————————————
Une tournée de Dieudonné provoque l’indignation
Le Conseil représentatif des institutions juives de France a appelé le gouvernement à dissuader les salles de spectacles d’accueillir une nouvelle tournée.
 —————————————————
Les conditions de libération de Serge Lazarevic
Les conditions de libération de Serge Lazarevic
La libération de Serge Lazarevic est le résultat d’efforts intenses entre le Niger et le Mali, selon la présidence nigérienne. Depuis le début, ces négociations se déroulent dans la plus grande discrétion. Pour la libération, on évoque un échange de prisonniers. Au Mali, la presse parle de deux détenus en particulier qui seraient les auteurs de l’enlèvement de Lazarevic.
 —————————————————
Le responsable palestinien Ziad Abou Eïn (G) interpelle des soldats israéliens quelques instants avant de trouver la mort, lors d'une manifestation à Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 10 décembre 2014.
Le responsable palestinien Ziad Abou Eïn (G) interpelle des soldats israéliens quelques instants avant de trouver la mort, lors d’une manifestation à Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 10 décembre 2014. (ABBAS MOMANI / AFP)
———————–
Publié le 10-12-2014 à 13h41Mis à jour à 15h21

TOURMOUS AYA, Cisjordanie, 10 décembre (Reuters) – Un ministre de l’Autorité palestinienne est décédé mercredi peu de temps après une altercation avec des gardes-frontières israéliens en Cisjordanie, lors de laquelle un soldat l’a attrapé par le cou.

Ziad Abou Ein, 55 ans, ministre sans portefeuille dans le gouvernement du président palestinien, Mahmoud Abbas, participait à une manifestation contre des implantations israéliennes lorsqu’il s’est trouvé mêlé à des échauffourées impliquant une trentaine de militaires israéliens et des gardes-frontières, a constaté un journaliste de Reuters.

Un garde-frontière l’a alors attrapé par le cou et l’a brièvement tenu d’une main. Quelques minutes après, le ministre s’est effondré en se tenant la poitrine. Il est décédé lors de son transport vers la ville voisine de Ramallah.

On ignorait dans l’immédiat les causes exactes de sa mort.

Mahmoud Abbas a qualifié la mort d’Abou Ein « d’acte barbare qui ne peut être ni toléré, ni accepté ». Il a décrété trois jours de deuil national et a promis de prendre « les mesures nécessaires » au terme d’une enquête.

L’armée israélienne a dit étudier les circonstances de l’accident et un porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les faits ayant conduit au décès du ministre palestinien faisaient l’objet d’investigations.

Ce décès intervient dans un contexte de regain des violences entre Palestiniens et Israéliens depuis plusieurs semaines notamment autour de l’Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l’islam, à Jérusalem-Est.

Ziad Abou Ein avait été condamné pour le meurtre de deux jeunes Israéliens dans un attentat à la bombe en 1979 puis libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers en 1985.

Mercredi, avec une centaine de militants étrangers et palestiniens du Comité de résistance à la colonisation, une organisation gouvernementale palestinienne qu’il dirigeait, il participait à une marche pour aller planter des arbres près d’une colonie de peuplement lorsque le cortège a été arrêté à un point de contrôlé improvisé, ont rapporté des témoins.

Peu avant de décéder, Ziad Abou Ein a parlé à des journalistes de télévision pour dénoncer, d’une voix essoufflée « le terrorisme de l’occupation » visant le peuple palestinien.

« Nous sommes venus planter des arbres en terre palestinienne et ils nous attaquent immédiatement. Personne n’a jeté la moindre pierre », a-t-il dit.

Les commerçants de Ramallah ont fermé leurs boutiques en signe de protestation et des jeunes ont lancé des pierres en direction des forces de sécurité israéliennes protégeant une colonie en périphérie de la ville, ont dit des sources des services de sécurité palestiniens. (Ali Sawafta et Mohammed Torokman; Pierre Sérisier et Marc Angrand pour le service français)

source: http://www.challenges.fr/monde/20141210.REU2298/lead-1-deces-d-un-ministre-palestinien-lors-de-heurts-en-cisjordanie.html

0000000000000000000000000000000