Archives de la catégorie ‘OCEANIE’

Par Direct Matin, publié le 30 Septembre 2015 à 21:30

Todenhöfer a pu se rendre compte de l’extrême détermination de Daesh pour mener à bien ses objectifs.[Marwan Ibrahim / AFP/Archives]

Un journaliste allemand qui a partagé le quotidien de Daesh pendant 10 jours, affirme dans un livre que l’organisation islamiste envisage de mener une attaque nucléaire d’envergure contre les pays occidentaux.

Jürgen Todenhöfer, pictured, spent ten days with the Isis terror group researching his book on the organisationJürgen Todenhöfer écrit précisément dans son ouvrage intitulé « Inside IS – 10 jours avec Daesh » que le groupe terroriste prévoyait « un holocauste nucléaire » contre toutes puissances s’opposant à sa volonté d’établir un califat islamique dans le monde entier. L’organisation entend ainsi tuer des centaines de millions de personnes.

Au cours de son immersion, Todenhöfer a pu se rendre compte de l’extrême détermination de Daesh pour mener à bien ses objectifs. « Pour moi, personne n’a de chance de les arrêter à part les Arabes. Je suis devenu très pessimiste », a-t-il expliqué au journal The Express au cours d’une interview à propos de la sortie de son livre.

Après de nombreux échanges par Skype, Daesh a accepté d’accueillir dans ses rangs le journaliste, ancien député allemand, au motif qu’il est un critique régulier de la politique américaine menée au Moyen-Orient.

Conscient du risque qu’il encourait, Todenhöfer a confié avoir rédigé son testament avant de quitter son pays d’origine.

http://www.directmatin.fr/monde/2015-09-30/daesh-preparerait-une-attaque-nucleaire-pour-tuer-des-centaines-de-millions-de-0

Mr Todenhöfer said Isis, pictured, were the most 'brutal and dangerous' enemy he has ever seen 

00000000000000000000000000000000

A la recherche du Boeing malaisien

Selon la nouvelle analyse des données disponibles, le vol MH370 mystérieusement disparu a volé pendant encore plusieurs heures après la perte de contact entre les contrôleurs aériens et l’appareil, qui a accompli trois manœuvres, écrit mardi l’hebdomadaire Moskovski komsomolets.

L’avion s’est ensuite dirigé vers l’ouest, le sud, puis l’Antarctique. L’enquête internationale a ainsi confirmé que le Boeing malaisien avait été détourné.

Les experts des catastrophes d’aviation estiment qu’un certain individu se trouvait dans la cabine des pilotes et a sciemment changé le cap en direction de l’Antarctique. Les experts se réfèrent aux données satellites pour soutenir qu’après le dernier contact du contrôleur aérien avec l’appareil, ce dernier a changé de cap à trois reprises.

Selon l’expert Malcolm Brenner, ces actions de l’équipage font penser que quelqu’un a sciemment écarté l’avion de son cap.

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

La Libre Belgique, 17 janvier 2015 :

L’Australie s’est dite inquiète vendredi de la situation dans un de ses camps de rétention en Papouasie-Nouvelle-Guinée où des demandeurs d’asile – venant majoritairement d’Irak, d’Iran et d’Afghanistan – désespérés auraient avalé des lames de rasoir et de la lessive, selon une association.

L’Australie envoie les demandeurs d’asile qui arrivent par bateau dans des camps de rétention en Papouasie-Nouvelle-Guinée et sur l’île de Nauru dans le Pacifique. Même si leur demande d’asile est considérée comme légitime après instruction de leur dossier, Canberra ne les autorise pas à s’installer en Australie.

View original post 237 mots de plus

Actualités Voyages TravelApps, l'information au quotidien sur les applications mobiles et réalité virtuelle de voyage.

Les pompiers tentent de maîtriser un feu de forêt dans la région d’Adelaide (Australie Méridionale) avant le retour de conditions météorologiques défavorables, selon les autorités. Une dizaine de maisons ont été détruites dans cet incendie parti samedi de Sampson Flat, dans les Mount Lofty Ranges, une chaîne de montagnes à l’est d’Adélaïde.

image

Près de 13’000 hectares de bush, mélange de forêts, de bois et de broussailles, ont été rasés et des habitations sont toujours menacées, ont dit les services d’incendie et de secours de l’Etat.

Les températures se sont rafraîchies depuis dimanche tandis que le vent, facteur aggravant des incendies, s’est calmé, situation qui devrait perdurer jusqu’à mardi. Ensuite, les températures devraient grimper à nouveau, jusqu’à 38 degrés Celsius.

image

« Contre la montre »
Le Premier ministre d’Australie Méridionale Jay Weatherhill a souligné qu’il fallait profiter de l’accalmie pour marquer des points contre le sinistre. « C’est loin d’être terminé », a-t-il dit à…

View original post 167 mots de plus

Global News

BAGHDAD – Australian Prime Minister Tony Abbott arrived in Baghdad on Sunday to discuss ways his country can boost Iraqi security forces in their fight against the Islamic State group.

Abbott and his Iraqi counterpart, Haider al-Abadi, discussed military co-operation between the two countries, including the training and equipping of Iraqi security forces, said Iraqi state television.

READ MORE: Majority of Canadians support use of troops to stop ISIS: poll

The Iraqi army collapsed last summer in the face of a lightning Islamic State group blitz that left about a third of Iraq and Syria in militant hands.

Australian fighter jets are launching airstrikes against Islamic State group targets in northern Iraq as part of a U.S.-led coalition and 200 Australian special forces troops will soon enter Iraq to advise and assist local security forces.

In Sunday’s violence, police said mortar shells slammed into several houses in the Shiite village…

View original post 57 mots de plus

Actualités Voyages TravelApps, l'information au quotidien sur les applications mobiles et réalité virtuelle de voyage.

De violents feux de brousse hors de contrôle dans le Sud australien

De violents incendies de brousse menacent des habitations dans la région d’Adélaïde, dans le sud de l’Australie. Les autorités du pays ont mis en garde contre l’un des pires épisodes climatiques dans la région depuis les incendies catastrophiques de 1983.

image

Selon des responsables locaux, les collines d’Adélaïde, un site réputé pour sa production vinicole, situé au nord-est de la ville, font face « à un incendie incroyablement dangereux », accompagné de vents violents et de fortes températures », contre lequel il est difficile de lutter.

image

La zone est habitée par quelque 40’000 personnes qui ont été appelées à quitter leur domicile au plus vite par les autorités locales. « Nous faisons face en ce moment à un incendie extrêmement dangereux », a déclaré le chef des pompiers d’Australie du Sud.

Cinq habitations ont été détruites, un chiffre qui devrait s’aggraver du fait de…

View original post 62 mots de plus

Peace and Freedom

.

Hostage situation in Sydney chocolate shop

Emergency personnel wheel an injured hostage to an ambulance during a cafe siege in the central business district of Sydney , Australia, Tuesday, Dec. 16, 2014. A swarm of heavily armed police stormed the cafe in the heart of downtown Sydney early Tuesday, ending a siege where a gunman had been holding an unknown number of people hostage for more than 16 hours. A police spokesman confirmed « the operation is over, » but would not release any further details about the fate of the gunman or his remaining captives. After a flurry of loud bangs, police swooped into the Lindt Chocolat Cafe shortly after five or six hostages were seen running from the building. (AP Photo/Rob Griffith)

SYDNEY (Reuters) – Three people are dead after a hostage drama in a Sydney cafe ended in heavy gunfire as security forces stormed the building, Australian police said on Tuesday.

Local media reports…

View original post 113 mots de plus

Christian Patriots

image

The gunman who held hostage at least a dozen people for up to 17 hours, is one of two reportedly killed in a dramatic shoot-out at a Sydney cafe during the early hours of Tuesday which abruptly ended the seige.

Police fired automatic weapons and lobbed stun grenades before storming the Lindt cafe in Martin Place in the heart of the city’s central business district.

There were that at least three others were injured, but this could not immediately be confirmed.

Live television coverage showed at least two people being taken away from the scene on stretchers. One hostage was seen being carried out of the building. She appeared to be in pain, and blood flowed down her legs.

Nine News reported that eleven hostages had been accounted for after the police raid, which occurred shortly after 2am.

Written by Emily Crane and Daniel Piotrowski and Sarah Dean and Louise…

View original post 19 mots de plus

FOX6Now.com

SYDNEY (CNN) — A gunman holding hostages in a Sydney cafe is said to be demanding an ISIS flag and a phone call with Australian Prime Minister Tony Abbott.

The reported demands emerged after five hostages managed to flee the building, leaving an unconfirmed number of people still trapped inside during a standoff that has lasted more than 12 hours so far.

The gunman’s requests were made through hostages who contacted several media organizations, CNN affiliate Sky News Australia reported. Police said they were aware of the reports but declined to confirm what demands had been made.

Amid the crisis, hundreds of police officers, some of them armed with sniper rifles, shut down a usually bustling area in Australia’s most populous city.

« We are doing all we can to set you free, » New South Wales Police Commissioner Andrew Scipione said at a news conference Monday evening, directing his comments to…

View original post 885 mots de plus

Metro

epa04530019 A screengrab  from Channel 7 News, Sydney, via Australian Associated Press of a man  believed to be a gunman inside the Lindt Cafe in Martin Place, Sydney 15 December 2014 who is understood to be holding up to 50 people hostage. Witnesses described how the man wearing a headband covered in Arabic lettering walked into the cafe and produced a shotgun. Hostages were seen holding up a black Islamic flag up to the window  EPA/SEVEN NEWS TV CHANNEL  HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES A man believed to be the hostage taker (Picture: EPA/7 News Channel)

The police priority is to end the Sydney cafe siege peacefully, with the safety of the hostages ‘paramount’, New South Wales Police deputy commissioner Catherine Burn has said.

She confirmed that officers had made contact with the hostage-taker, who seized control of the Lindt Chocolat Cafe at the height of the rush-hour this morning with dozens of people inside.

What appeared to be a black Islamic State flag was put in the window of the cafe soon afterwards, fuelling speculation that the attack was the work of Islamic extremists.

Holding a press conference near the scene, Ms Burn told reporters: ‘We are in contact … the aim is a peaceful resolution.’

‘The good news is that we have five people out of the building,’ she said, but declined to comment on how many were still inside.

‘We still have people…

View original post 238 mots de plus

Journal Métro

BRISBANE, Australie – Stephen Harper et les autres leaders du G20 ont entamé leur sommet annuel à Brisbane, en Australie, dans une atmosphère tendue dominée par la colère de l’Occident envers le président russe Vladimir Poutine.

Le premier ministre canadien n’a pas mâché ses mots lorsqu’il l’a croisé.

Le porte-parole de M. Harper, Jason MacDonald, a indiqué que son patron s’entretenait avec un groupe de dirigeants, samedi matin, au moment où le chef du Kremlin s’est approché en lui tendant la main.

Le premier ministre a alors laissé entendre qu’il n’avait pas tellement le choix de lui serrer la pince mais il en a profité pour lui dire qu’il devait coûte que coûte «retirer les troupes russes de l’Ukraine».

S’il faut en croire M. MacDonald, la réaction de Vladimir Poutine n’a pas été tellement positive.

Il n’a, cependant, pas fourni davantage de détails à ce sujet.

M. Harper était arrivé…

View original post 319 mots de plus

Global News

Watch above: With war waging in Iraq and Syria, and progress from the U.S. and China on climate change, Prime Minister Stephen Harper has been forced to broaden his G20 agenda. Mike Le Couteur reports.

Prime Minister Stephen Harper had a blunt message for Russian President Vladimir Putin on Saturday, as they crossed paths at a private retreat for G20 leaders in Australia.

The message: « Get out of Ukraine. »

Both Harper and Putin arrived in Brisbane Friday night, ahead of the G20 Summit.

According to Harper’s director of communications Jason MacDonald, Harper was chatting with a couple of other world leaders at the retreat when Putin entered the room.

READ MORE: What’s behind Vladimir Putin’s power play?

MacDonald said Putin reached out to shake the prime minister’s hand, as he approached Harper and the others.

Harper acknowledged his Russian counterpart, saying: « I guess I’ll shake your hand, but I…

View original post 416 mots de plus

To Inform is to Influence

Australian Prime Minister Tony Abbott, fulfilled a promise to « shirtfront » Russian President Vladimir Putin.

Abbott said he has information that Russian supported rebels shot down MH17 with a missile supplied by Russia, returning the launcher to Russian soil after the shoot down.

Abbott also suggested that the Americans had also shot down civilian aircraft and, once recognized, had not only accepted blame but paid reparations.

Abbott suggested Putin consider doing the same.

Abbott had several options available to him, but chose to meet with Putin at the APEC meeting in Beijing so as not to overshadow the events there.

38 Australian citizens were killed on MH17 and Australian are still suffering and calling for compensation.

View original post

Poutine attendu au sommet de l’APEC à Pékin

Par La Voix de la Russie | Le président russe Vladimir Poutine arrivera le 9 novembre à Pékin pour participer au sommet de l’APEC. La Coopération Economique en Asie-Pacifique est un forum assez récent de coopération économique, mais le plus puissant, il regroupe 21 pays riverains l’océan Pacifique. Y vivent plus de 40 % de la population mondiale qui produisent environ 54 % du PIB mondial.

Outre la Russie, en font partie l’Australie, le Canada, la Chine, la Malaisie, les États-Unis, les Philippines, la Corée du Sud, le Japon et une série d’autres pays. L’Inde et la Mongolie ont présenté des demandes d’admission.

La devise officielle du sommet à Pékin est : « La formation de l’avenir à travers le partenariat en Asie-Pacifique ». Et parmi d’autres questions, on y examinera le déroulement de la création de la zone de libre-échange de la région Asie-Pacifique. Mais il s’agit là de l’ordre du jour officiel.

Comme ça arrive toujours à l’époque de crises aigües, le sommet du 10-11 novembre aura, au fond, deux ordres du jour : un officiel et un autre «en marge».

En effet, durant le sommet, on ne pourra pas passer sous silence la crise actuelle en Ukraine, les sanctions contre la Russie et tout ce qui l’accompagne, considère l’assistant du chef du Centre « Russie-Chine » de l’Institut d’Extrême-Orient de l’Académie des Sciences de Russie Sergueï Louzyanine. Les États-Unis, dit-il, ont déployé ces derniers temps « une puissante attaque » contre Pékin, en aspirant à l’obliger à se joindre aux sanctions antirusses. Pékin déclare durement qu’il n’acceptera jamais de participer à « une union antirusse ».

« Par contre, les experts chinois disent sérieusement que dans l’immédiat, la direction de la Chine proposera probablement à l’Union Européenne sa médiation officielle dans la normalisation des relations russo-européennes qui traversent une crise. Compte tenu du poids économique énorme et de l’influence de Pékin sur l’Europe, du volume de leurs échanges commerciaux, Bruxelles aura du mal à ignorer une telle proposition. »

Malgré la pression sans précédent, et parfois même le chantage du côté de Washington, les pays de l’Asie qui ont des relations commerciales et économiques étroites avec la Russie ne veulent pas se joindre au « pool punitif antirusse » des États-Unis.

Mais la rencontre du président Vladimir Poutine avec le Premier ministre australien Tony Abbott promet d’être l’intrigue la plus grande en marge du forum. Le Premier ministre australien, connu pour la violence de ses propos, avait promis de « prendre Poutine à partie » et d’exiger de lui « une coopération complète » dans l’enquête sur l’accident du Boeing malaisien en Ukraine le 17 juillet. Moscou est le premier et le seul pays à avoir accordé aux enquêteurs les données de ses satellites et du contrôle technique. Mais pour ce qui est de « prendre à partie » Poutine, comme l’a dit le Premier ministre russe Dimitri Medvedev, il voudrait bien voir comment Abbott le ferait : n’oublions pas que le président russe est ceinture noire de judo et de karaté. /N

000000000000000000000000000000