Articles Tagués ‘Vladimir Poutine’

International

23:27 28.09.2015(mis à jour 01:26 29.09.2015)

La rencontre bilatérale entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama à huis clos a pris fin à New YorK. La rencontre a duré une heure et 40 minutes.

1:02 La rencontre a duré 1h40 au lieu de 55 minutes prévues par les dirigeants. Il s’agit de la première rencontre des deux dirigeants depuis plus de deux ans.

La Russie est prête à améliorer ses rapports avec les Etats-Unis, a déclaré M.Poutine à l’issue de la rencontre à huis clos. Il a qualifié l’entretien de « franc et fructueux ».

Le président russe a déclaré que la Russie ne participerait jamais à une opération militaire terrestre en Syrie contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Le Kremlin tout comme la Maison-Blanche ont annoncé que parmi d’autres questions actuelles, les présidents allaient discuter du conflit syrien et de la crise ukrainienne.

0000000000000000000000000000000000000000000
Publicités
Syrie
Poutine fait preuve d’une grande intelligence stratégique avec son initiative en Syrie

© AP Photo/ Lefteris Pitarakis, File

Opinion

23:17 28.09.2015(mis à jour 00:21 29.09.2015)

Jacques Cheminade, ancien candidat à l’élection présidentielle, président du parti Solidarité et Progrès, commente l’intervention du président russe Vladimir Poutine prononcé lundi lors de la 70e session de l’Assemblée générale de l’Onu.

M. Cheminade estime que les relations  Poutine-Obama sont déterminantes pour l’avenir de l’humanité.

D’après M. Cheminade, M. Obama ne cesse de « parler de l’hyperpuissance mais il n’y a plus d’hyperpuissance parce que le gouvernement américain actuel est associé à un système financier et monétaire qui est en train de s’effondrer. On voit maintenant l’effondrement de ce système monétariste occidental ».

Et M. Cheminade d’expliquer qu’il y a deux voies à suivre. L’une va dans le sens de l’évolution vers l’irrespect de la démocratie  qui mènera à la guerre. L’autre, à l’encontre du monde gagnant dans la lutte contre le terrorisme ou le développement économique mutuel, comme l’avaient dit le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping.

« La France prétend que rien ne change lorsque tout est en train de changer. Le président Hollande, ne serait-ce que par opportunisme, se contentera d’aller du côté de ce qu’a défini V. Poutine, notamment en ce qui concerne l’Ukraine. Et je crois que le fait qu’il y ait des réunions de format Normandie…en excluant les USA et la Grande-Bretagne, est quelque chose de très important », a-t-il souligné.

« Sur la Syrie, la France essaye de faire croire qu’elle maintient toujours sa position. Hélas ou heureusement, elle ne peut pas grand-chose », a ajouté Jacques Cheminade.

Sur la question du terrorisme, le politicien a remarqué qu' »on joue avec les terroristes pour les manipuler, pour jouer les uns contre les autres. On voit cette politique non seulement au Moyen Orient mais au Mexique, en Amérique centrale. On voit les pays occidentaux perdre leur moral. La démarche gagnant-gagnant de V. Poutine ou Xi Jinping définit une autre politique. Je pense que la France et de plus en plus de secteurs français partagent ce point de vue que je viens de vous exposer. Le milieu industriel français, les agriculteurs, parlent de plus en plus haut et fort de l’arrêt des sanctions, et les militaires français savent très bien que la Russie ne peut pas être un adversaire mais un partenaire. On espère que la politique des USA pourra être changée ».

Sur l’Ukraine: « on a des gens en France et en Allemagne qui peuvent faire une politique qui permette la paix. Il est très clair que Victoria Nuland qui représente l’administration américaine  a organisé le coup d’Etat de Maïdan. Maintenant, il faut que les Européens concluent un accord réel avec la Russie et arrêtent cette politique de sanctions qui nuit à tout le monde », a conclu Jacques Cheminade.

Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
0000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
0000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Selon le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) Alexandre Bortnikov, deux hommes soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre de Boris Nemtsov ont été arrêtés en Russie.Cérémonie d'adieu à Boris Nemtsov

Deux auteurs présumés du meurtre de l’opposant russe Boris Nemtsov ont été arrêtés samedi, a annoncé le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie Alexandre Bortnikov.

« Nous avons arrêté deux hommes soupçonnés d’être impliqués dans ce crime, Anzor Goubachev et Zaour Dadaïev. Le président russe en a déjà été informé », a indiqué M.Bortnikov devant les journalistes.

Selon lui, les deux suspects sont des habitants du Caucase.

M.Bortnikov a rappelé que le président russe Vladimir Poutine avait chargé le FSB, le ministère de l’Intérieur et le Comité d’enquête de Russie de créer un groupe d’enquête conjoint pour élucider le meurtre de Boris Nemtsov.

Boris Nemtsov, 55 ans, a été tué par balles le 27 février dernier en plein centre de Moscou, non loin du Kremlin, « un assassinat qui a tout d’une provocation », selon le président Poutine. Il avait été premier vice-premier ministre du président Boris Eltsine à la fin des années 90 pendant un an et demi. Après l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, il était entré dans l’opposition.

000000000000000000000000000000000000000000