Articles Tagués ‘Minsk’

Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
—————————————————————————————————–
Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/archive/#ixzz3RcVWbgPe
00000000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000
Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000

Sommet de Minsk

Les discussion au « format Normandie » (Ukraine, Russie, France, Allemagne) se sont ensuite poursuivis au niveau des délégations.

La rencontre à huis clos, organisée mercredi dans le cadre des entretiens « au format Normandie » (Ukraine, Russie, France, Allemagne) sur la crise en Ukraine, a duré deux heures à Minsk.

Sommet de Minsk

Les présidents ukrainien Piotr Porochenko, russe Vladimir Poutine, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont posé pour une photo de famille dans le Palais de l’Indépendance de Minsk à l’issue des discussions à huis clos.

Les entretiens se sont ensuite poursuivis au niveau des délégations.

Ces nouveaux entretiens s’inscrivent dans le prolongement des discussions sur le conflit en Ukraine entamées jeudi dernier par M.Hollande et Mme Merkel. Les deux dirigeants européens ont rencontré jeudi M.Porochenko à Kiev avant de se rendre à Moscou vendredi pour s’entretenir avec M.Poutine. Les quatre interlocuteurs se sont également entretenus par téléphone dimanche dernier.

Kiev mène depuis le 15 avril une opération militaire d’envergure pour réprimer les indépendantistes du sud-est de l’Ukraine. Les hostilités entre forces gouvernementales et insurgés du Donbass ont déjà fait, selon le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, 5.486 morts, dont 59 enfants. Selon le même document, le nombre de blessés a atteint 12.972 personnes depuis le début du conflit, dont 153 enfants. Dans le même temps, près d’un million de personnes ont dû quitter leurs foyers pour fuir les combats.

000000000000000000000000000000000000

 

La résidence présidentielle à Minsk le 24 décembre 2014
 (c) Afp

La résidence présidentielle à Minsk le 24 décembre 2014 (c) Afp

Kostiantynivka (Ukraine) (AFP) – Kiev et les séparatistes prorusses ont procédé vendredi à un échange de centaines de prisonniers dans le cadre d’un accord trouvé lors de pourparlers à Minsk mercredi qui n’ont toutefois pas permis de régler les différends de fond.

Cependant, Kiev a suspendu tous les trajets en train et en car à destination de la Crimée, péninsule annexée en mars par la Russie dont les habitants ne pourront plus rejoindre l’Ukraine qu’en voiture, et la Russie à bord d’un ferry ou d’un avion.

L’échange de prisonniers, qui a débuté par groupes de dix près de la ville de Kostiantynivka (45 km au nord du bastion rebelle de Donetsk), doit au total concerner 222 rebelles et 145 Ukrainiens, a constaté un journaliste de l’AFP.

LIRE: http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141226.AFP4140/ukraine-pas-de-pourparlers-de-paix-a-minsk.html

000000000000000000000000000000000

Ukraine : un pays déchiré entre l’Est et l’Ouest

Mise à jour il y a 17 minutes
Radio-Canada avec Reuters
Le président Petro Porochenko chante l'hymne national ukrainien (archives). Le président Petro Porochenko chante l’hymne national ukrainien (archives).  Photo :  Gleb Garanich / Reuters

Le président Petro Porochenko a annoncé lundi la dissolution du parlement ukrainien et l’organisation d’élections législatives anticipées le 26 octobre.

Cette décision était attendue depuis l’éclatement de la coalition gouvernementale et la démission du premier ministre Arseni Iatseniouk le 24 juillet.

Le parti nationaliste Svoboda et le parti Oudar de l’ancien boxeur Vitali Klitschko avaient expliqué leur départ du gouvernement par leur volonté de chasser de la Rada, le parlement, les élus pro-russes. Petro Porochenko avait salué cette décision.

« J’ai pris la décision de dissoudre le parlement pour permettre la tenue d’élections le 26 octobre », a annoncé le chef de l’État sur son compte Twitter.

Selon la loi ukrainienne, des élections doivent être organisées dans les 60 jours qui suivent la publication du décret de dissolution.

Dans un communiqué publié lundi soir sur son site Internet, Petro Porochenko a appelé les Ukrainiens à se rendre massivement aux urnes.

Il a souhaité que les électeurs chassent du parlement les partisans du président déchu Viktor Ianoukovitch, renversé par la rue en février, et favorisent l’émergence d’une coalition capable de mener les réformes politiques et économiques dont l’Ukraine a besoin après des années de mauvaise gouvernance et de corruption généralisée.

« Le parlement actuel a été pendant un an et demi au service de Ianoukovitch. La majorité de ces députés ont adopté les lois dictatoriales qui ont coûté la vie aux  »Cent du Paradis » », a-t-il écrit en évoquant la centaine de manifestants tués l’hiver dernier sur Maïdan, la place de l’Indépendance à Kiev.

« Quelqu’un doit assumer cette responsabilité sur un plan pénal comme politique. » — Petro Porochenko

Petro Porochenko a accusé certains députés de soutenir les rebelles séparatistes pro-russes qui affrontent les forces gouvernementales dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine.

« Beaucoup de députés sont, si ce n’est des soutiens et des associés, des partisans des combattants séparatistes », a-t-il affirmé.

« Je considère que la victoire dans le Donbass et la victoire des forces réformatrices démocratiques au parlement sont indissociables. » — Petro Porochenko

Petro Porochenko se rend mardi à Minsk, en Biélorussie, pour un sommet avec son homologue russe Vladimir Poutine et les dirigeants de l’Union européenne qui sera en grande partie consacré au conflit dans l’Est.

source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/08/25/010-ukraine-parlement-dissolution-elections-legislatives.shtml

0000000000000000000000000000000000000000000000

minskLe président biélorusse Alexandre Loukachenko a sévèrement critiqué mercredi la politique menée par l’Occident à l’égard de la Russie, rapporte le correspondant de RIA Novosti à Minsk.

http://fr.ria.ru/world/20140702/201701591.html

« Les États occidentaux devraient apprécier le rôle de l’Union soviétique dans la victoire sur le fascisme, mais en guise de reconnaissance, nous constatons un diktat arrogant et des sanctions. »

Alexandre Loukachenko

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°