Archives de la catégorie ‘Transport ferroviaire’

Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France, dans son bureau, le 27 février 2014.

Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Ile-de-France, dans son bureau, le 27 février 2014. — V WARTNER/20MINUTES

Jean-Paul Huchon se serait vu promettre un poste rémunéré 148.000 euros par an

Mis à jour le 07/05/16 à 10h57

Empêché de brigué un quatrième mandat à la tête de la Région-Ile-de-France, il pourrait diriger le «CSA du rail»…

Il n’avait pas apprécié. L’ancien patron de la Région Ile-de-France, contraint de renoncer à briguer un quatrième mandat à la tête de la Région, avait dû laisser Claude Bartolone concourir à sa place. Une éviction vécue comme un affront par Jean-Paul Huchon, et que le Premier ministre souhaiterait adoucir, comme le raconte Le Monde.

LIRE:

http://m.20minutes.fr/politique/1840955-20160507-jean-paul-huchon-vu-promettre-poste-remunere-148000-euros-an

00000000000000000000000000000

Un nouveau Code des Douanes pour l’Union européenne, le 1er mai 2016Publié le : vendredi 29 avril 2016

Des opportunités et des simplifications pour les entreprises.

Drapeaux flottant au vent | © illustrez-vous | Fotolia

Le nouveau Code des douanes de l’Union (CDU) entre en application le dimanche 1er mai 2016. Ce code remplace le précédent texte qui datait de 1992. Il regroupe toutes les dispositions sur lesquelles se fondent les échanges de l’Union douanière avec ses partenaires commerciaux.  Ce nouveau code offre un cadre modernisé de travail et de nouvelles opportunités pour les opérateurs du commerce international. La douane française et l’ensemble des entreprises réalisant des opérations d’import-export s’y préparent depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Cette nouvelle réglementation se caractérise par de nombreuses simplifications et de nombreux avantages pouvant être accordés aux opérateurs :

  • elle fait du statut d’Opérateur économique agréé (OEA) le passeport incontournable pour se développer à l’international ;
  • elle prévoit la mise en place du dédouanement centralisé communautaire, c’est-à-dire la possibilité pour un opérateur de transmettre ses déclarations à un seul bureau de douane dans l’Union, même si ses marchandises passent par différents lieux. Cette disposition sera déployée au plan communautaire à l’horizon 2019, mais la douane française a choisi de la mettre en place pour les flux qui concernent le territoire national dès le 1er mai 2016 (dédouanement centralisé national) ;
  • elle fixe pour objectif de dématérialiser 100 % des formalités douanières au 31 décembre 2020.

Pour la mise en application de ce nouveau code, une période transitoire est prévue. D’abord pour la gestion des autorisations douanières accordées avant le 1er mai 2016 et qui pourront perdurer le temps de leur validité. Une transition informatique est également prévue pour adapter l’ensemble des systèmes informatiques douaniers à l’horizon 2020.

Par ailleurs, la douane française s’est engagée, depuis près d’un an, dans une démarche proactive d’information afin de préparer les entreprises à cette nouvelle réglementation. Elle a mis en place un Tour de France des experts douaniers avec des conférences et des ateliers de travail qui se sont déjà déroulés dans près d’une quinzaine de grandes villes en métropole et en outre-mer. Pour aller plus loin, elle a lancé, le 22 septembre 2015, un grand plan intitulé « Dédouanez en France » regroupant 40 mesures concrètes en faveur des entreprises. L’objectif de ce plan est de soutenir les opérateurs tournés à l’international, de simplifier leurs formalités et de favoriser l’attractivité du territoire national ainsi que la création d’emplois.

Contacts presse

  • Service de presse, Bureau Information et communication : 01 57 53 41 03

http://www.douane.gouv.fr/articles/a12817-un-nouveau-code-des-douanes-pour-l-union-europeenne-le-1er-mai-2016

0000000000000000000000000000000000000

D’un côté, il y a eu la presse et le ministre de l’Intérieur qui cherchaient à atténuer la responsabilité du djihadiste Ayoub El Qazzani (ou Khazzani, ou Kahzzani) , neutralisé par un Français, trois américains dont deux militaires, un anglais et un agent de la SNCF, (en civil car hors service, qui a aidé l’anglais et l’étudiant américain à maîtriser le « présumé » criminel).

Pour le ministre de l’Intérieur, il ne fallait pas faire d’amalgame, rien ne prouvait qu’Ayoub El Qazzani soit marocain, ou musulman extrémiste, ni surtout qu’il ait vécu en France comme le disaient les Espagnols, « rien ne le prouve » affirmait le ministre.

Photo Cazeneuve twit

Pour la presse de gauche, c’était le cas banal et compréhensible d’un immigré révolté par la misère : n’avait-il pas vécu pendant 7 ans à El Saladillo, un quartier pauvre de la banlieue d’Algésiras ?
Ses multiples condamnations pour trafic de drogue ? un péché véniel, d’ailleurs pourquoi ne légalise-t-on pas la drogue ?
On a aussi le droit dans une démocratie de fréquenter la mosquée de son choix, fut-elle sunnite-salafiste , non ?
Pourquoi ne le croyait-on pas quand il affirmait qu’il avait seulement voulu rançonner les voyageurs ? c’était du racisme et du délit de faciès !

Son père, retrouvé par des journalistes à Algésiras déclare maintenant que « c’est un garçon gentil et calme, un pauvre garçon paumé » (TF1) et l’imam de ladite mosquée confirme qu’il est « très doux, rien ne laissait prévoir qu’il allait se radicaliser comme ça« . Pas un, évidemment, n’évoque la taqiya, (« dissimulation » dans la charia) puisqu’ils la pratiquent eux-mêmes.

imagesC’est terrible, encore une chance perdue pour la France !

Et puis les faits sont apparus, la plupart confirmés par le terroriste lui-même. Il s’appelle bien Ayoub El Qazzani ; il est bien marocain ; quatre pays l’ont signalé et fiché comme dangereux et les autorités françaises étaient parfaitement au courant ; il est sunnite salafiste et membre d’un réseau djihadiste.

Quand on veut juste menacer des gens pour leur voler de l’argent comme il l’a prétendu, on ne monte pas dans le train avec une kalachnikov AK47, un revolver automatique, 9 chargeurs contenant environ 500 cartouches et un cutter pour égorger si nécessaire.

Mais le meilleur, c’est qu’il a bien vécu en France, fiché « S » (dangereux pour la Sécurité de l’État) par les services de renseignement, et pourtant personne ne savait où il vivait ! À Saint-Denis (93), il aurait même travaillé pendant trois mois !

Bravo, le ministre de l’Intérieur !
Redoutable efficacité de ses services, on se sent protégés par l’État…

D’ailleurs après avoir beaucoup cogité, nos valeureux fonctionnaires ont accouché de l’arme absolue contre le terrorisme : un numéro de téléphone vert !
Les victimes d’un fou d’Allah pourront prévenir qu’il est devant eux avec sa kalachnikov ou sa ceinture d’explosifs, ou bien encore entrain d’affuter son couteau à égorger, et quelqu’un leur répondra aussitôt : « le ministère de l’Intérieur vous remercie de votre appel, vous allez être mis en relation avec un conseiller sécurité, le délai d’attente est estimé à 7 minutes« , ou bien « en raison de l’encombrement du réseau, veuillez rappeler ultérieurement« .

Guillaume Pepy, le directeur de la SNCF, a une meilleure idée. Comme il y a 15 000 trains par jour et plus de 2 000 000 de voyageurs, il est impossible de fouiller tout le monde et les bagages comme dans les aéroports, les agents de sécurité procèderont donc par sondages.
Voilà qui est rassurant ! Oh ! On peut rigoler, non ?

Photo liste

Bon. Concrètement, connaissant le profil des Ayoub, Coulibaly, Merah, Ghlam, Sahli, Kouachi et consorts (voir ci-dessus), on peut penser qu’il serait inutile de fouiller les vieilles dames à cheveux blancs, les mères de famille avec leur bébé et fouiller uniquement les bruns, les barbus et les porteurs-euses de burka, mais c’est, en France, absolument impossible : toute la gauche se mettrait à hurler à la mort et au délit de faciès.

Pourtant le socialiste Alain Vidalies a déclaré sur Europe 1 « Je préfère qu’on discrimine plutôt que de rester spectateurs« , Va-t-il être exclu du PS ?
D’autres idées ?

Faire des fiches S autre chose qu’un outil statistique, mais un outil réel d’action et rallonger leur durée de vie serait une bonne idée. Les fiches des frères Kouachi, signalés par les Américains comme « très dangereux » et interdits de vol sur les avions américains, avaient été supprimées au bout de deux ans « puisqu’ils n’avaient pas bougé » et commis seulement quelques délits comme trafics non déclarés d’objets divers.
En France, sous Taubira, on n’arrête pas les gens pour ces vétilles.

Autoriser les policiers et militaires à porter une arme quand ils circulent, même en civil et en permission ou hors service serait pertinent. Ils sont en principe toujours en bonne forme physique et il y en a toujours un ou deux dans un train, voire plus. Ils pourraient agir immédiatement et professionnellement comme l’ont fait les Américains dans le Thalys. On ne va tout de même pas se laisser éternellement donner des leçons de courage par les Américains. Mais le règlement l’interdit et sur C dans l’air un auditeur s’inquiétait déjà « ne risque-t-on pas de voir se multiplier les bavures ?« .
Il est vrai que sous Taubira, arrêter un criminel avant qu’il ait tué quelqu’un est une bavure.

Ou bien encore cette suggestion d’un intervenant de C dans l’air : surtout ne pas autoriser les Français à être armés pour leur défense, mais leur dire qu’en cas d’attaque il faut tout de suite prévenir les secours.
Voyez ?
Comme Jeanne Bécu, comtesse du Barry et maîtresse de Louis XV sur l’échafaud « Encore un moment, Monsieur le bourreau« … j’ai un coup de fil à passer.

Donc en gros, on ne fera rien d’efficace pour la sécurité dans les trains. De toute façon, ça ne servirait à rien, dit encore un intervenant de C dans l’air, car après avoir porté les assauts dans la rue (Merah), dans un journal (les Kouachi), dans une supérette (Coulibaly), dans « une ou deux églises » (Ghlam), dans une synagogue (rue Danjon, Paris 12 décembre 2014, tireur pas retrouvé), dans une usine (Salhi), dans un train (Qazzani) et d’innombrables commissariats, ils attaqueront autre chose, comme Charia Belgium l’a déjà annoncé en énumérant : « un hôpital, une crèche, un musée, une bibliothèque, un cinéma… ».

En soi cette énumération vise à terroriser et elle est intéressante. Car les « muslims » qui la font se gardent bien de mettre dans la liste « l’Assemblée nationale, un ministère, une préfecture, une mairie, la présidence de la République… », et ce pour deux raisons : l’une morale, on ne frappe pas les alliés objectifs qui aident puissamment à développer l’islam en France, l’autre de prudence : en les frappant directement on pourrait susciter une réaction sécuritaire du pouvoir qui toucherait les frères musulmans sunnites.

Pièce jointe

Seuls le peuple des Français mécréants et leurs défenseurs, police et armée, sont visés, pour les convaincre que si la terreur vient des musulmans, seule leur conversion à l’islam pourra les sauver.

Mais le peuple français n’a pas envie d’être complice et montre de plus en plus souvent dans les élections qu’il rejette la trahison de ses élites au pouvoir.

C’est en grande partie avec cette stratégie de la corruption des élites pour mieux asservir les peuples que les musulmans (en ces temps-là on n’avait pas peur de faire l’amalgame entre les colons modérés et ceux qui arrivaient le sabre à la main) ont conquis une grande partie de l’Espagne au VIIIème siècle (Al Andalus 711-1492, Peirre Guichad). En massacrant le petit peuple, mais en nouant des alliances politiques, militaires et parfois matrimoniales avec une partie de la noblesse locale, traître à la chrétienté et à son pays, trop heureuse de s’en tirer en payant la djyîzia, l’impôt islamique que doivent les mécréants, du moment qu’elle gardait le plus gros de ses privilèges. Exactement ce que sont prêts à faire nos élus, comme dans le roman de Houellebecq Soumission, déjà prêts à se vendre à l’islam en échange de la conservation de leurs privilèges.

Que devient le peuple français dans tout ça ?

« Quoi, ces populistes, des électeurs qui votent LR et FN, des conservateurs qui veulent préserver leur culture et leur civilisation, qui refusent de voir la beauté de l’islam à qui nous devons tout ? Des sans-dents ! on n’en a rien à f…! »

L’Imprécateur

Ban last

000000000000000000000000000000000000000000000

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

greve_rer_aVoilà une anecdote, remontant à quelques jours, qui en dit long sur la France actuelle. 50 jeunes gens et filles qui ont planché pendant des années, comme des fous, pour préparer l’agrégation de mathématiques et qui sont empêchés de passer leur concours en raison d’un « droit de retrait » consécutif à une agression d’un chauffeur de la ligne D du RER.  La France actuelle, en ce qu’elle a de pire, est toute entière dans cet incident: le chaos d’une violence quotidienne, aveugle, odieuse, contre des chauffeurs qui font leur boulot; la dictature d’une minorité agissante  (car enfin, au nom de quoi les usagers doivent-ils payer pour un acte de délinquance commis par des voyous); une bureaucratie bornée qui refuse de prendre en compte, au nom de ses règlements, la situation exceptionnelle d’un petit groupe en lui permettant d’entrer dans la salle d’examen; enfin, globalement, le mépris profond du mérite, du travail, de…

View original post 145 mots de plus

Solidarité Ouvrière

L’Express, 29 janvier 2015 :

Ils étaient 30.000 à battre le pavé parisien (moitié cheminots, moitié salariés de l’énergie), selon la CGT, 14.000, selon la police (8.500 gaziers et 5.500 cheminots).

sncferdf

Venus toutes les régions de France, les premiers salariés de l’énergie (Areva, EDF, GDF-Suez, Alstom..) ont commencé à affluer à 10H30 Place Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement). A la mi-journée, plusieurs milliers attendaient le top départ en mangeant des merguez dans un brouhaha de discussions, sifflets et fanfare.

View original post 307 mots de plus

Solidarité Ouvrière

TF1, 20 janvier 2015 :

Les salariées chargées du nettoyage des toilettes des gares Saint-Lazare, du Nord, de Marne-la-Vallée et d’Austerlitz, ont obtenu l’assurance, mardi, d’être reprises par le nouveau prestataire. De quoi mettre bientôt fin à un conflit qui dure depuis une semaine.

L’accord « est en train d’être trouvé » et n’est encore qu' »oral », selon Malamine Ndiaye, représentant FO-Propreté. En grève depuis plusieurs jours, les salariées chargées du nettoyage des toilettes de plusieurs gares parisiennes ont obtenu l’assurance, mardi, d’être reprises par le nouveau prestataire, sous-traitant de la SNCF. Lors d’une réunion du comité d’entreprise, il a été acté que « tous les salariés conservent leur ancienneté et seront repris aux mêmes conditions », et que « les jours de grève leur seront intégralement payés », écrit dans un communiqué la CFDT-Cheminots.

View original post 264 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Direct Infos, 16 janvier 2015 :

Impossible d’accéder aux toilettes entre deux trains. L’accès aux W.-C. est en effet fermé depuis le début de semaine par les dames pipi des gares parisiennes de Paris-Nord, Saint-Lazare, Austerlitz et Bercy.

Un blocage est également prévu lundi prochain à la gare TGV de Marne-la-Vallée. Chargées de l’entretien des commodités, une cinquantaine d’employées sont en grève car inquiètes pour leur avenir, alors qu’un nouveau prestataire a été désigné par la SNCF. Or la nouvelle entreprise ne souhaiterait pas reprendre les salariées avec leur ancienneté, qui peut s’élever jusqu’à vingt-huit ans pour certaines d’entre elles.

View original post 45 mots de plus

Solidarité Ouvrière

France Bleue, 15 janvier 2015 :

Les Dames pipi sont en grève dans plusieurs gares SNCF d’Ile-de-France. Selon le syndicat CFDT, le nouveau prestataire hollandais choisi par la SNCF ne souhaite pas reprendre les agents d’entretien avec leur ancienneté.

Cinquante employés des Relais toilettes de la SNCF en Ile-de-France sont en grève depuis lundi. Selon la CFDT, le nouveau prestataire choisi par la SNCF pour l’entretien de plusieurs Relais toilettes ne souhaite pas reprendre les employés avec leur ancienneté.

View original post 203 mots de plus

Solidarité Ouvrière

VOA, 13 janvier 2015 :

La voie ferrée reliant la Zambie au port de Dar es Salaam, en Tanzanie, est fermée depuis lundi à cause d’une grève illimitée des employés qui réclament cinq mois d’arriérés de salaires, a annoncé la compagnie binationale qui l’exploite.

View original post

Solidarité Ouvrière

Shem FM, 13 janvier 2015 :

La grève générale des bus et tramways dans la capitale se poursuit pour la deuxième journée consécutive en paralysant les services de transport.

La grève inopinée observée par les agents du transport, de Société des Transports de Tunis (Transtu) a démarré hier dans les gouvernorats de Tunis, Ben Arouss, Ariana, Mannouba.

View original post 91 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Express FM, 12 janvier 2015 :

Les employés du secteur de transport ont observé ce lundi, 12 janvier 2015, une grève surprise, à la station Tunis-Marine, pour réclamer leurs primes de fin d’année, a rapporté notre correspondant Salim Derbali.

View original post

Solidarité Ouvrière

Le Soir, 12 janvier 2015 :

Des mineurs polonais opposés à la fermeture de quatre mines prévue par le gouvernement ont bloqué lundi une importante voie ferrée près de Katowice (sud), tout en poursuivant leur mouvement de grève entamé jeudi.

En même temps, «445 mineurs restent au fond des puits dans quatre mines», en signe de protestation contre la fermeture prévue de leurs établissements, a indiqué Tomasz Glogowski, porte-parole du groupe minier Kompania Weglowa (KW), propriétaire de ces mines menacé de faillite.

View original post 24 mots de plus

Actualités Voyages, l'information au quotidien sur les voyages, vacances et leurs applications mobiles.

Les représentants de la California High-Speed Rail Authority se sont retrouvés à Fresno le 6 janvier pour poser la première pierre d’un réseau ferroviaire qui couvrira 1.288 km à travers l’Etat et 24 gares.

image

image

D’ici 2029, date prévue de fin d’achèvement des travaux, les trains à grande vitesse se déplaceront sur ces voies à plus de 320 km/h. Ce projet permettra aux Californiens de considérablement réduire leurs temps de transport entre les deux villes, il faut compter actuellement six heures pour relier San Francisco et Los Angeles en voiture, le train fera ce trajet en trois heures.
Ce service ferroviaire a subi de nombreux retards du fait de l’opposition au projet, à des barrières juridiques et surtout à cause de la facture finale qui devrait atteindre les 68 milliards de dollars.
Les Etats-Unis feront une entrée tardive dans le secteur des voies de train à grande vitesse. En novembre dernier…

View original post 85 mots de plus

Solidarité Ouvrière

20 Minutes, 8 janvier 2015 :

La CGT-Cheminots et SUD-rail ont estimé jeudi que cheminots et usagers allaient «supporter» et «payer» ensemble les conséquences des 1.100 suppressions de postes prévues en 2015 par la SNCF et plus généralement de la réforme ferroviaire entrée en vigueur au 1er janvier. SUD-rail, troisième organisation de l’entreprise, a dénoncé dans un communiqué un budget «perdant-perdant pour les cheminots et les usagers».

Augmentation des billets de 2,6%

Ce budget «suit les préconisations d’une loi de régression pour le service public ferroviaire». La nouvelle organisation amènera selon ce syndicat «son lot de surcoûts» (…) que les cheminots et usagers vont maintenant payer», écrit SUD. «C’est maintenant les suppressions d’emplois cheminotes et l’augmentation des billets de 2,6% que vont supporter les usagers qui vont payer la facture de cette politique», ajoute le syndicat, à l’origine avec la CGT d’une grève d’une douzaine de jours contre la réforme.

View original post 186 mots de plus

Solidarité Ouvrière

I-télé, 8 janvier 2015 :

Plus d’un millier de suppressions de postes en 2015 à la SNCF ont été annoncées ce mercredi au comité central d’entreprise, qui a voté contre ce budget « d’austérité ».

Il s’agit du premier budget de la SNCF post-réforme ferroviaire. La compagnie est réunie depuis le 1er janvier avec Réseau Ferré de France, le gestionnaire du réseau dont elle était séparée depuis 1997. La réforme, entrée en vigueur au 1er janvier, vise notamment à préparer la SNCF à l’ouverture totale à la concurrence en 2022.

View original post 236 mots de plus