Archives de la catégorie ‘Transport ferroviaire’

(The Washington Post)23nov
Par Ishaan Tharoor Le 21 novembre

(Washington Post)

Le 18 novembre, un  train de marchandises conteneur-82  a quitté la ville industrielle chinoise orientale de Yiwu. Il s’est embarqué dans une aventure historique qui est censé aboutir  vingt et un jours plus tard, en décembre, à Madrid. La distance que  le train couvre — plus de 6 200 milles — est celle de la plus longue route empruntée  par un train de marchandises, plus encore que le légendaire Transsibérien, comme le montre  la carte ci-dessus montre.

Yiwu est le plus grand centre de vente en gros de petits biens de consommation en Chine, Ce qui en fait  le lieu de rendez-vous d’un curieux mélange d’hommes d’affaires étrangers et de  petits commerçants, y compris une importante communauté arabe. Maintenant le voilà impliqué  dans un projet beaucoup plus vaste : dans le cadre du  zèle de la Chine à approfondir les liens entre son économie en plein essor et les marchés  Européens.

La ligne de Yiwu-Madrid est partie prenante d’une série d’ itinéraires terrestres dévoilés par  Pékin pour revitaliser le commerce de terre intercontinental. Double  du projet de la « nouvelle route de la soie », le gouvernement du Président chinois Xi Jinping a alloué une somme de 40 milliards de dollars à investir dans l’amélioration d’ infrastructures et de  logistique de transport  marchandises ferroviaire.

Alors que le commerce en  conteneur se déplace pratiquement  toujours par la mer, l’appétit croissant du marché chinois pour les produits de luxe européens signifie que le  fret ferroviaire eurasiatique est en train de le dépasser, dit l’Economiste . La Chine veut aussi se renforcer  dans un secteur des transports qui  reste dominé par les entreprises européennes, selon Reuters.

La Chine est déjà au cœur du commerce mondial, mais un sentiment de primauté historique est le moteur du projet. L’itinéraire du train Yiwu-Madrid traverse la région extrême-ouest de la Chine du Xinjiang, puis le vaste Etat de l’Asie Centrale du Kazakhstan ou durant des siècles, des  caravanes portant des marchandises chinoises ont marché  à travers les steppes et la taïga.

 Screengrab from Xinhuanet.com

Screengrab de Xinhuanet.com

Une autre voie de transport proposée pénétrerait en  Europe via la Turquie. Une carte publiée cette année par l’organe  de presse d’Etat chinoise Xinhua dépeint la nouvelle route de la soie sur terre  aussi bien qu’ en mer.L’ Ambitions du commerce maritime de la Chine s’est traduite par des milliards versées  par ses sociétés d’État versés  dans des projets de renforcement des ports sur les côtes de l’océan Indien, du Bangladesh au projet Hambantota  au Sri Lanka jusqu’aux installations au Kenya.

La Présence mondiale considérable de la Chine, en particulier en Afrique, l’ a conduite à une expansion marine et à une présence plus permanente   dans les eaux au large de l’Afrique de l’est.

Pendant ce temps, du nouveau projet de route de la soie de Xi, certains experts  considèrent qu’il a une dimension avantageuse sur le plan géopolitique avec son intention de mieux tricoter ensemble logistique et marchés en Europe et en Asie. C’est « une contrepoussée du rééquilibrage des Etats-Unis vers l’Asie »,  écrit Min Ye, un assistant professeur de relations internationales à l’Université de Boston.

Ishaan Tharoor écrit sur les affaires étrangères pour le Washington Post. Il a  été rédacteur , d’abord à Hong Kong, puis à New York.

http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2014/11/21/map-the-worlds-longest-train-journey-now-begins-in-china/?tid=sm_fb
SOURCE: http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/11/23/washington-post-le-voyage-en-train-plus-le-long-du-monde-commence-maintenant-en-chine/
00000000000000000000000000000000

Collectif ZAD Lyon

Diffusé lundi 10 novembre sur Arte, le reportage de Valentina Parlato, la correspondante de Vox Pop en Italie, raconte comment la mafia s’est infiltrée dans un chantier européen, celui de la future ligne TGV Lyon-Turin. Ce que nous avions révélé en décembre 2012.

Alerté par les opposants français et italiens au grand projet de liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin, j’avais publié sur mon blog cette enquête intitulée : « Questions autour de la gestion du grand projet Lyon-Turin ».

On peut y lire le nom des entreprises mafieuses citées dans le reportage de Valentina Parlato, correspondante de Vox Pop en Italie, diffusé sur Arte le 10 novembre. Le document d’Arte contient des faits récents qui démontrent l’infiltration par la mafia.

L’autre élément d’information du reportage porte sur le coût faramineux du projet, estimé à plus de 26 milliards d’euros. Un article sur mon blog, intitulé : « LGV Lyon-Turin : la troublante gestion européenne du…

Voir l’article original 40 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Ouest France, 9 novembre 2014 :

Les cheminots du fret cesseront le travail mardi 11 novembre, à partir de 20h, annoncent les syndicats CGT et Sud rail.

Les cheminots du fret ferroviaire nantais annoncent qu’il seront en grève mardi 11 novembre, à partir de 20h, pour une période de 24 heures. En cause: la suppression de 5 postes et de moyens de manœuvre prévus par la SNCF qui réorganise les chantiers fret à Nantes État et Nantes Blottereau. Les syndicats de cheminots CGT et Sud rail dénoncent « une nouvelle casse de l’outil de travail » et un transfert de l’activité fret sur Nantes Blottereau « avec des moyens diminués et aucune perspective de développement du Fret ferroviaire ».

Voir l’article original

Aulnaycap

aeroport-roissy-charles-de-gaulleLa start-up Tripndrive, qui propose aux particuliers partant en voyage de louer leurs voitures stationnées dans les parkings des aéroports et des gares, vient de réussir une levée de fonds de 800.000 euros.

Les voitures de particuliers en sommeil dans les aéroports et les gares ont trouvé leur prince charmant pour sortir de leur torpeur. Selon le site Maddyness, la start-up d’autopartageTripndrive, ancienne pensionnaire de l’incubateur Le Camping, a annoncé avoir bouclé une levée de fonds de 800.000 euros. Fondée fin 2013 par Arthur de Keyzer, Nicolas Cosme, et François-Xavier Leduc, Tripndrive est un service présent dans plusieurs aéroports français, dont Roissy (95) et Orly (94), ainsi que gare Montparnasse.

Parti du constat que plus de 100.000 voitures de particuliers sont stationnées sur les parkings des aéroports et des gares, Tripndrive a imaginé un service de conciergerie à destination des voyageurs. Il permet ainsi à quelqu’un…

Voir l’article original 43 mots de plus

image: http://i-cms.journaldunet.com/image_cms/original/1060625-le-logo-sncf.jpg

————————————————————-

«Dysfonctionnement organisationnel»

En clair, cela veut dire que la catastrophe est due à des « j’en foutres » et autres « branleurs institutionnels » de la SNCF!

Les mots diffèrent mais la conclusion est la même : la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne, du 12 juillet 2013 résulte avant tout d’un «dysfonctionnement organisationnel», selon un rapport réalisé à la demande du CHSCT de Infrapôle sud-ouest francilien, l’établissement d’infrastructure dont dépend cette gare de la banlieue parisienne.

L’Agence Presse a pu consulter ce rapport indépendant, confirmant une information de la lettre spécialisée Mobilettre. Le cabinet Aptéis, qui a remis le rapport vendredi aux élus du CHSCT d’Infrapôle sud-ouest francilien, estime que l’accident «a brutalement concrétisé des insuffisances en matière de prévention des risques qui résultaient de dérives et de désordres plus anciens dans l’organisation du travail, dans ses modes d’encadrement, de pilotage autant que dans les moyens mis en œuvre. Ces dérives et ces désordres se sont amplifiés dans le temps sans que des mesures correctives à la hauteur des enjeux aient été prises», ajoute le rapport.

PLUS sur http://www.leparisien.fr/transports/catastrophe-de-bretigny-un-nouveau-rapport-pointe-les-dysfonctionnements-25-10-2014-4241239.php

00000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :