Archives de décembre, 2017

La solide victoire du camp indépendantiste aux législatives de ce jeudi, et la débâcle du parti de Mariano Rajoy en Catalogne, ont peut-être contribué à débloquer ce qui ressemblait à un insurmontable verrou. Au lendemain d’un scrutin marqué par un civisme exemplaire et par une participation historique de 81,94 %, la corrélation des forces penche désormais en faveur des sécessionnistes. Même si on assiste à la percée spectaculaire de la jeune formation libérale et centriste Ciudadanos (37 sièges et 25 % des suffrages), seuls les leaders indépendantistes d’Esquerra (Erc) et de Junts pel Catalunya (JpC) seraient en mesure de dégager une majorité – si, une nouvelle fois, ils scellent une alliance avec les anticapitalistes de la Cup.

VIDÉOS. Vainqueur des élections, Puigdemont est poursuivi par la justice. C’est pourtant avec lui que Rajoy devra discuter. Connaissez-vous le casse-tête espagnol ?

lire: http://www.lepoint.fr/monde/madrid-et-barcelone-forces-au-dialogue-22-12-2017-2182085_24.php

000000000000000000000000000000000000000

Publicités

L’ancien Premier ministre et ex-chef de la diplomatie qatarie, Hamad bin al-Jassem al Thani, a reconnu que son pays a été mandatée par les États-Unis et son sous-traitant dans la région, l’Arabie Saoudite, pour détruire le régime de Bachar Al-Assad au lendemain de l’insurrection en Syrie en 2011. Il a évoqué les opérations d’appui militaire, mais aussi le rôle de l’argent et celui des médias instrumentalisés par le Qatar dans son vaste plan pour déstabiliser des pays bien ciblés. Selon lui, Al-Magharibia TV est l’un de ces médias.

LIRE

http://www.algerie-focus.com/2017/10/conflit-syrien-grand-deballage-de-lex-premier-ministre-qatari/amp/

For centuries, English rulers grappled with an Irish question. Occasionally they have grappled with a Scottish question. Unrecognised by Westminster politicians, the entire United Kingdom now confronts an English question.

As the polemicist and campaigner Anthony Barnett has shown in The Lure of Greatness– his caustic analysis of last year’s EU referendum result – the leave majority was an English majority. Scotland and Northern Ireland voted remain. Though Wales voted leave, a Welsh majority for remain would have made no difference to the result. The May government’s hapless attempts to cope with the fallout from the referendum also stem from English preoccupations.

Read more

https://amp.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/19/britain-problem-not-europe-england-brexit-englishness?CMP=share_btn_tw&__twitter_impression=true

Par Philippe Bilger

Emmanuel Macron ne paie pas que de sa personne !

Je le craignais et c’est arrivé.

Le président de la République s’est rendu à titre strictement privé, pour fêter de manière anticipée Noël, a-t-il précisé, plutôt que l’anniversaire de ses quarante ans, avec son épouse, les enfants et les petits-enfants de celle-ci qu’il considère comme les siens, dans un gîte confortable à quelque deux cents mètres du château de Chambord. Il a réservé un salon du château pour une soirée festive le 17 décembre.

F2ed218ea20a0afe1d6c10e17d111

Il a évidemment dû préciser que les frais seraient réglés avec ses deniers propres (Le Figaro). Ce qui était la moindre des choses mais n’était pas si fréquent puisque la nostalgie ne cesse de citer l’intégrité du général de Gaulle séparant radicalement ce qui relevait de l’Etat et ce qui se rapportait à sa sphère familiale. Et que le sens civique s’irritait de ce que certains présidents n’aient pas eu apparemment la même pratique !

L’étonnant est que cependant – au-delà même des vitupérations monomaniaques de Jean-Luc Mélenchon qui croit que « sa » République est celle de tous – ce séjour pourtant impeccable sur le plan de la déontologie présidentielle ait été dénoncé ou au mieux moqué (L’Express).

Avons-nous été si peu habitués à l’allure et à la tenue du pouvoir depuis les dernières mandatures que nous soyons obligés de qualifier de régalienne la moindre escapade familiale ? Avons-nous une telle conception grisailleuse et uniforme de la République que la proximité du président avec le château de Chambord soit perçue comme offensante à l’égard du peuple de France et révélatrice d’un syndrome royaliste ? Dans quel état notre pays est-il tombé pour s’offusquer, au-delà même de la rectitude financière, du moindre mouvement présidentiel dès lors qu’on le rattache de manière absurde, non pas à la gloire de la France mais à un narcissisme personnel ?

Il semble que certains ne peuvent créditer Emmanuel Macron d’un élan sincère, heureusement partagé par beaucoup de Français, vers une merveille de notre patrimoine, d’un hommage, d’une reconnaissance à l’égard de Chambord qui fait partie, même pour les têtes les moins informées, de notre Histoire et de ses splendeurs admirables, qu’elles soient un don de nos rois ou plus tard une offrande de la République.

Chambord-castle-631

De plus en plus – et sur tant d’autres registres – j’ai l’impression que la vision de la France se rapetisse et qu’elle rêverait d’un pouvoir petit-bourgeois plutôt que d’une présidence irréprochable et de classe, sur le plan esthétique. J’entends par là que les formes, la forme sont à magnifier et qu’elles rendent alors le citoyen fier de ce qui brille en son nom.

Et l’esthétique n’est pas rien pour une démocratie.

Pour nos empoignades on a bien assez avec la politique !

Aviseur International

Par

Pierre-Arnaud Chouvy
et
Laurent Laniel

Les drogues ont toujours et partout existé. Du moins depuis que l’homme existe, qu’il se déplace, qu’il commerce et qu’il consomme ces substances permettant de modifier réactions physiologiques et états de conscience. Les auteurs retracent l’histoire, la géographie et ses inégalités, l’accélération et les grands bouleversements de la production, de la consommation et des échanges des drogues illicites à travers le monde.

Impossible d’évoquer la géopolitique des drogues sans l’associer à Alain Labrousse. Ce numéro spécial de Swaps est consacré à cette géopolitique si particulière qui touche à l’offre de drogues, à l’industrialisation de la production et du trafic, aux modifications du champ politique censé les réguler. Il rend, dès les premières pages, hommage au sociologue, journaliste, fondateur de l’Observatoire géopolitique des drogues. Sa disparition a marqué tous ceux qui l’ont connu ou lu.

«La drogue colle à l’homme comme la peau à sa…

View original post 3 813 mots de plus

http://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-17122017/

Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) vont se doter de leur propre gouvernance Internet afin d’échapper au contrôle des États-Unis.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

  • Le déclin de la France, sur plusieurs décennies, en particulier depuis le milieu des années 1970, est un phénomène difficilement contestable. Il s’exprime dans tous les aspects de la vie politique et sociale : la désindustrialisation, la faiblesse en matière de technologies de pointe, le chômage de masse (5 à 6 millions), les destructions d’emplois, la poussée de la dette publique, le record absolu des prélèvements obligatoires, l’écrasement fiscal, la violence qui ronge la société et s’accroît d’année en année, le nombre des pauvres (8,6 millions) et de mal logés (3,2 millions), la chute vertigineuse du niveau scolaire, l’incapacité à maîtriser les flux migratoires, l’explosion des zones de non droit, l’essor du communautarisme, et des phénomènes de radicalisation islamiste, la catastrophe démocratique que représente une abstention majoritaire aux élections nationales. L’ensanglantement du pays par la vague terroriste islamiste, depuis trois ans, a marqué un nouveau palier dans l’affaiblissement de la France…

View original post 717 mots de plus

Confusion et abrutissement

Publié: 17 décembre 2017 dans Informations générales

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Qui a déclaré, « J’ai surtout hâte d’aller à la rencontre des Français pour leur dire merci de vive voix d’avoir voté pour moi. Sans eux, je ne serais pas là. »? Non, ce n’est pas le nouveau président de la République, c’est la nouvelle miss France qui fait partout la une, ce matin, son élection comme événement national écrasant le reste des actualités.  Coup d’oeil, hier soir sur TF1 qui passait en revue les candidates. Toutes avaient de belles ambitions: l’une voulait « sauver la planète » face aux menaces environnementales, une autre entendait « promouvoir la cause animalière » et enfin une troisième se déclarait prête à lutter pour sauver le « vivre ensemble« . Miss France ou élection politique? Voilà toute notre époque médiatique: prétention narcissique, dictature de la séduction et de l’émotion, confusion des esprits entre le divertissement et  le politique, entre le spectacle et la chose…

View original post 116 mots de plus

FRANCE…

Publié: 17 décembre 2017 dans Informations générales

Communiqué de presse

Que les biens des corrompus reviennent aux citoyens

L’affaire Guéant doit servir d’exemple !

En cette journée mondiale de la lutte contre la corruption, Crim’HALT, Anticor, Deputy Watch, Paradis Fiscaux & Judiciaires et MetaMorphosis tiennent à rappeler la nécessité d’implémenter en France l’usage social des biens confisqués par l’État. Cette mesure, appliquée depuis 1996 en Italie, permet de réinvestir au sein de l’espace public des biens mal acquis en les transformant en centres d’apprentissage, en coopératives ou encore en locaux destinés à l’action associative.

Lire

https://crimhalt.org/2017/12/09/journee-mondiale-contre-la-corruption/

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Avant-propos.

Grâce à Télérama, nous avons accès à ce reportage au coeur de l’une des banques les plus sales de la planète. Elle semble être de tous les mauvais coups… En toute impunité.

Excellent reportage qui montre à quel point les « autorités » financières et politiques n’ont pu ignorer le crime financier et l’ont par conséquent couvert …. »

LHK

VIDEO: « GANGSTERS DE LA FINANCE ». ARTE (Cliquer ici)

PS: En cas de difficulté de visionnage, vous pouvez le faire sur le site de Télérama : http://www.telerama.fr/television/en-avant-premiere-sur-telerama.fr-les-gangsters-de-la-finance,-enquete-glacante-sur-la-banque-hsbc,n5391442.php#tjYs5bhHb4mqsQgr.01

View original post 374 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Allez, une petite piqûre de rappel pour bien commencer la semaine. Ne vous inquiétez pas, ça fait un peu mal mais ça fait rire aussi… Et surtout n’oubliez pas : c’est à vous qu’on prend le pognon ! OD

(Insolentiae TV, 7 décembre 2017)

Rappels :

[Scandale] L’Union européenne fait semblant de lutter contre l’évasion fiscale

[Paradise Papers] Dans la famille Guignol, je demande Pierre

Le vrai scandale des paradis fiscaux : les prix de transfert

View original post

Aviseur International

Flics contre juges, les stups en plein bad trip

Par Pascal Ceaux et Anne Vidalie, publié le

De fortes tensions opposent policiers et magistrats sur les méthodes de lutte contre le trafic de drogue. Entre les uns et les autres, la défiance est à son comble.

Récit de l’intérieur.

Il n’est pas près d’oublier ce jour-là. Dans les bureaux de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) à Nanterre (Hauts-de-Seine), la colère a éclaté avec la violence d’un orage trop longtemps contenu.

« Le mouvement a été spontané, raconte ce policier qui préfère garder l’anonymat. On s’est réunis. On avait le sentiment de n’être soutenus ni par le ministère, ni par la direction de la police judiciaire. On s’est dit, puisqu’ils ne veulent pas prendre notre défense, on va faire quelque chose de marquant. »

C’est ainsi que les quelque 70 enquêteurs de l’Office ont décidé, lundi 16…

View original post 1 424 mots de plus