Archives de décembre, 2018

0000000000000000000000000000000

Le blog de Liliane Held-Khawam

Interview de Juan.PNG Interview de Juan Branco, qui a mené l’excellente enquête sur la planète du président Macron.

Voir l’article original

Ce que vous allez lire maintenant durant trois épisodes est une découverte historique. En me plongeant dans cet effrayant dossier sur la circulation des armes, cet immense iceberg, j’ai plongé en effet plus profond que prévu, pour aboutir au final dans les années soixante, en commençant par des textes écrits une vingtaine d’années plus tard, et portant sur une petite entreprise canadienne fort particulière comme vous allez le voir. On trouvait chez elle déjà, tous les ingrédients actuels du trafic dénoncé (celui de l’affaire des Contras à l’époque) : des armes de l’ex-empire soviétique, un financier arabe (d’Arabie Saoudite) dont le nom a évoqué autre chose fort récemment, des sociétés écrans panaméennes, et une entreprise américaine dont l’étude va se révéler fort surprenante, car elle sévit toujours, cinquante ans plus tard, comme vous allez le voir…

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic. La série a débuté ici.

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/mh370-17-la-piste-canadienne/

00000

La cour d’appel de Bruxelles a condamné, vendredi, Jacques Monsieur à quatre ans de prison ferme et à 1,2 million d’euros d’amende pour une dizaine de ventes illicites d’armes et de matériel de guerre, entre 2006 et 2009.

Il a été reconnu coupable d’avoir servi d’intermédiaire dans des ventes de fusils d’assaut, de cartouches, d’avions de chasse ou encore de chars à destination notamment du Tchad, de l’Iran, de l’Indonésie et de la Mauritanie. Il avait soutenu avoir cessé ses activités de marchand d’armes depuis le début des années 2000 mais disait avoir néanmoins été recontacté par d’anciennes connaissances du milieu. « Le prévenu manque de toute crédibilité lorsqu’il affirme n’être qu’un intervenant ponctuel, sollicité en raison de son carnet d’adresses », a établi la cour. « Il s’est installé dans la délinquance nonobstant les avertissements sérieux que la justice lui adressa », a-t-elle poursuivi, rappelant que Jacques Monsieur était en état de récidive légale.

« Alors qu’il fut libéré sous conditions par le tribunal de Grande instance de Bourges, le 13 juillet 2005, dont celle de s’abstenir de ‘recevoir, de rencontrer, d’entrer en relation de quelque façon que ce soit, notamment avec U.-B., D. et I. (anciens contacts de Jacques Monsieur dans le cadre de ventes d’armes)’, le prévenu n’en eût cure puisqu’il multiplia les contacts avec ces personnes à peine quelques mois plus tard, manifestant de la sorte le mépris qu’il a, nonobstant un discours policé, pour les décisions de justice », a souligné la cour.

Jacques Monsieur, un fils de notaire du Brabant flamand, âgé de 64 ans, était prévenu pour avoir vendu des armes à destination de pays comme le Tchad, l’Iran, l’Indonésie, la Mauritanie, le Pakistan et la Guinée-Bissau, sans en avoir l’autorisation.

Il est question de la vente de milliers de fusils d’assaut, de millions de cartouches mais aussi d’avions de chasse, de chars d’assaut et d’hélicoptères.

Jacques Monsieur avait affirmé qu’il ne vendait plus d’armes depuis le début des années 2000, mais qu’il avait ensuite encore été régulièrement contacté par d’anciennes connaissances du milieu et qu’il avait accepté de les aider occasionnellement.

Par ailleurs, selon ses avocats, son activité de marchand d’armes était une couverture pour ses missions au bénéfice des services de renseignements américains. « Il a néanmoins fait des erreurs. Il ne s’est pas contenté d’être un espion. Il y a eu des ventes qui ont été opérées par lui. Mais après avoir passé deux années horribles dans les geôles iraniennes, puis condamné à nouveau par les Etats-Unis, il est revenu en Belgique depuis 2011 pour avoir une vie calme », avait assuré Me Daniel Spreutels.

Surnommé « the fox » ou « le maréchal », Jacques Monsieur avait déjà été condamné aux Etats-Unis en 2010 dans un dossier lié à l’affaire Iran-Contra, qui concernait la vente illicite d’armes iraniennes à des groupes rebelles.

Son nom avait aussi été cité dans l’affaire Elf-Aquitaine. Il avait été soupçonné d’avoir livré, au nom de la compagnie pétrolière française Elf, des armes à Pascal Lissouba, alors président du Congo-Brazzaville, fin des années 1990, lors de la guerre civile congolaise.

source

0000000000000000000000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-22-12-2018/

00000

Pour lutter contre la criminalité financière, Londres suspend les visas d’investisseurs créés en 2008 pour encourager les riches, hors Union européenne, à investir au Royaume-Uni.

LIRE

https://www.lesechos.fr/monde/europe/0600290993856-le-royaume-uni-suspend-son-regime-des-visas-dores-2227812.php

000000

Société  – Nom du dirigeant  – Année de la prise de fonction – Salaire fixe versé en 2017 – Rémunération variable au titre de 2017 – Stock-options et actions de performance Total (variation par rapport à 2017) – Performance de l’action en 2017

Accorhotels [AC] Sébastien Bazin 2013 0,95 million d’€ 1,51 million d’€ 2,84 million d’€ 5,35 millions d’€
(+89,6%)
+21,4%
Air Liquide [AI] Benoît Potier 1997 1,28 million d’€ 1,95 million d’€ 2,10 millions d’€ 5,34 millions d’€
(-8,5%)
+9,4%
Airbus [AIR] Thomas Enders 2012 1,50 million d’€ 2,17 millions d’€ 1,50 million d’€ 6,41 millions d’€
(+28,5%)
+32,1%
Arcelormittal [MT] (5) Lakshmi Mittal 1997 1,25 million d’€ 1,94 million d’€ 0,94 millions d’€ 4,17 millions d’€
(+12,9%)
+28,8%
Atos [ATO] Thierry Breton 2008 1,40 million d’€ 1,84 million d’€ 2,88 millions d’€ 6,12 millions d’€
(+11,9%)
+21%
Axa [CS] Thomas Buberl 2016 1,45 million d’€ 1,76 millions d’€ 1,89 millions d’€ 5,38 millions d’€
(+57,8%)
+3,1%
BNP Paribas [BNP] Jean-Laurent Bonnafé 2011 1,56 million d’€ 1,58 million d’€ 0,48 million d’€ 3,69 millions d’€
(-9%)
+2,8%
Bouygues [EN] Martin Bouygues 1989 0,92 million d’€ 1,65 million d’€ 0 € 2,69 millions d’€
(+12,2%)
+27,2%
Capgemini [CAP] Paul Hermelin 2002 1,45 million d’€ 0,99 million d’€ 2,32 millions d’€ 4,77 millions d’€
(+0,6%)
+23,4%
Carrefour [CA] Georges Plassat
puis Alexandre Bompard (1)
2017 1,57 millions d’€ 2,13 millions d’€ 0 € 7,74 millions d’€
(-20,5%)
-21,2%
Crédit Agricole [ACA] Philippe Brassac 2015 0,90 million d’€ 0,42 million d’€ 0,63 million d’€ 2,02 millions d’€
(+2,9%)
+17,1%
Danone [BN] Emmanuel Faber 2014 1 million d’€ 1,20 million d’€ 2,01 millions d’€ 4,22 millions d’€
(-12,4%)
+16,2%
Essilor International [EI] Hubert Sagnières 2010 0,80 million d’€ 1,21 million d’€ 2,70 millions d’€ 4,73 millions d’€
(+19%)
+7,1%
Engie [ENGI] Isabelle Kocher 2016 1 million d’€ 0,76 million d’€ 0,73 million d’€ 2,9 millions d’€
(-3,4%)
+18,3%
Kering [KER] François-Henri Pinault 2005 1,20 million d’€ 1,94 million d’€ 2,61 millions d’€ 5,90 millions d’€
(+57,6%)
+84,2%
Lafargeholcim [LHN] (5) Éric Olsen, Beat Hess et Jan Jenisch (1) 2017 1,91 million d’€ 2,50 millions d’€ 5,84 millions d’€ 11,20 millions d’€
(+34,1%)
-5,8%
Legrand [LR] Gilles Schnepp 2004 0,63 million d’€ 0,54 million d’€ 0,67 million d’€ 1,83 million d’€
(+0,5%)
+19%
L’Oréal [OR] Jean-Paul Agon 2006 2,20 millions d’€ 2,04 millions d’€ 5,34 millions d’€ 9,58 millions d’€
(+4,9%)
+6,7%
LVMH [MC] Bernard Arnault 1989 1,14 million d’€ 2,20 millions d’€ 4,48 millions d’€ 7,96 millions d’€
(+0,2%)
+35,3%
Michelin [ML] Jean-Dominique Senard 2011 1,10 million d’€ 2,69 millions d’€ 0 € 3,8 millions d’€
(+15%)
+13,1%
Orange [ORA] Stéphane Richard 2011 0,90 million d’€ 0,83 million d’€ 0 € 1,75 million d’€
(+12,9%)
+0,3%
Pernod Ricard [RI] (1) (8) Alexandre Ricard 2015 0,95 million d’€ 1,24 million d’€ 1,42 million d’€ 3,62 millions d’€
(+29,7%)
-17,1%(10)
Peugeot [UG] Carlos Tavares 2014 1,30 million d’€ 2,40 millions d’€ 2 millions d’€ 6,71 millions d’€
(+42,5%)
+9,4%
Publicis Group [PUB] Maurice Lévy puis Arthur Sadoun (1) 2017 1,63 millions d’€ 0,73 millions d’€ 0 € 2,36 millions d’€
(-5,8%)
-13,6%
Renault [RNO] (9) Carlos Ghosn 2005 1,23 million d’€ 1,45 million d’€ 4,64 millions d’€ 7,38 millions d’€
(+4,5%)
-0,7%
Safran [SAF] Philippe Petitcolin 2015 0,60 million d’€ 0,78 million d’€ 0,84 million d’€ 2,42 millions d’€
(+7,5%)
+25,6%
Saint-Gobain [SGO] Pierre-André de Chalendar 2007 1,10 million d’€ 1,49 million d’€ 2 millions d’€ 4,6 millions d’€
(+13%)
+3,9%
Sanofi [SAN] Olivier Brandicourt 2015 1,20 million d’€ 1,79 million d’€ 6,76 millions d’€ 9,75 millions d’€
(+1%)
-6,6%
Schneider Electric [SU] Jean-Pascal Tricoire 2013 1,13 million d’€ 2,24 million d’€ 3,22 millions d’€ 6,61 millions d’€
(+17,5%)
+7,2%
Société Générale [GLE] Frédéric Oudéa 2008 1,30 million d’€ 1,31 million d’€ 0,85 million d’€ 3,46 millions d’€
(-0,4%)
-7,9%
Sodexo [SW] (8) Michel Landel 2009 0,93 million d’€ 1,09 million d’€ 3,26 millions d’€ 5,28 millions d’€
(+29,9%)
-5,6%(9)
STMicroelectronics [STM] Carlo Bozotti 2005 0,75 million d’€ 0,87 million d’€ 0,89 million d’€ 2,94 millions d’€
(+116%)
+69%
Solvay [SOLB] Jean-Pierre Clamadieu 2012 1,10 million d’€ 1,64 million d’€ 1,65 million d’€ 5,2 millions d’€
(-1,3%)
+4,1%
TechnipFMC [TEC] Douglas Pferdehirt 2017 0,93 million d’€ 1,89 million d’€ 7,55 millions d’€ 10,57 millions d’€
(NS)
-24%
Total [FP] Patrick Pouyanné 2014 1,40 million d’€ 2,40 millions d’€ 2,13 million d’€ 6 millions d’€
(+1,4%)
-5,5%
Unibail-Rodamco [UL] Christophe Cuvillier 2013 1 million d’€ 1,50 million d’€ 0,59 million d’€ 3,44 millions d’€
(+6,5%)
-7,4%
Valeo [FR] Jacques Aschenbroich 2009 1 million d’€ 1,28 million d’€ 2,70 millions d’€ 5 millions d’€
(-6,2%)
+14%
Veolia [VIE] Antoine Frérot 2009 0,95 million d’€ 1,23 million d’€ 0,87 million d’€ 3,05 million d’€
(+60,1%)
+31,5%
Vinci [DG] Xavier Huillard 2010 1 million d’€ 1,38 million d’€ 1,84 million d’€ 4,23 millions d’€
(+10,9%)
+31,6%
Vivendi [VIV] Arnaud de Puyfontaine 2014 1,20 million d’€ 0,54 million d’€ 0,72 million d’€ 2,48 millions d’€
(-29,4%)
+24,2%

SOURCE

00000000000000000000000000

Échange stupéfiant sur Twitter entre Guillaume Barazzone, ancien maire de Genève, et Richard Ferrand, Président de l’Assemblée Nationale.

LIRE PLUS

https://www.les-crises.fr/richard-ferrand-prix-nobel-2018-de-la-fake-news/

00000

La Malaisie ayant choisi comme hub Bakou, pour faire circuler des armes, et le pays n’était pas le seul à le faire.

Les avions de Silk Way y étaient très présents (nous reviendrons sur eux très bientôt) mais aussi d’autres, qui vont nous emmener en Bulgarie maintenant. Ce pays est un approvisionneur connu en armes légères, en qualité de producteur d’armement, un système florissant qu’il a hérité de l’ère soviétique. Un commerce se faisant aujourd’hui sous le manteau et que l’on a découvert il y a quelque années grâce à des gens tels que Constantin Vasilescu. Et un autre trafic florissant…

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic. La série a débuté ici.
Direction la Roumanie, tout d’abord !

LIRE

http://www.centpapiers.com/mh370-16-roumanie-et-bulgarie/

00000

Selon Le Point, Vincent Crase, mis en examen aux côtés d’Alexandre Benalla, a reçu 294.000 euros venant d’un oligarque russe proche de Vladimir Poutine. Et cela un mois avant son licenciement.

Une affaire dans l’affaire ? Le 31 juillet dernier, Vincent Crase, un proche d’Alexandre Benalla, avait été mis en examen et limogé de LARem pour son intervention musclée à la place de la Contrescarpe lors de la manifestation du 1er mai. Il était essentiellement chargé du service du contrôle des entrées de l’Élysée.

Le Point révèle qu’un mois avant son licenciement et en plein coeur de la polémique, cet ex-gendarme réserviste a touché 294.000 euros de la part d’Iskander Makhmudov.

PLUS

https://www.capital.fr/economie-politique/letrange-cheque-russe-touche-par-un-ex-gendarme-de-lelysee-1320219

000000

C’est un document implacable paru il y a vingt ans ou un peu plus (le 16 janvier 1997) qui le dit :  il est signé de Larry E.Craig (1) et Jade West, du Republican Police Committee et il en dit bien davantage sur le rôle trouble de Bill Clinton que ce qu’on aura retenu de ce président qui semblait davantage s’intéresser aux secrétaires ou aux saxophone qu’à la politique. 

Le document, précis, démontre les sources mêmes d’un islamisme extrémiste que les Etats-Unis vont armer à profusion, sans se soucier des conséquents historiques que cela impliquera dans les décennies suivantes.  Dans ce domaine, l’irresponsabilité de Bill Clinton est totale, et les faucons qui le suivront n’auront plus qu’à développer l’idée en se servant ensuite de leur ancien allié Ben Laden comme parfait repoussoir.  Car le monstre qu’ils ont ainsi créé va se retourner contre eux, comme on a pu le voir.  Les américains, dit clairement le rapport, on en fait facilité l’installation des iraniens en Bosnie.  Les USA ont nourri les «  moudjahidines »,  comme ils les appellent alors, c’est un fait, désormais indéniable, avec ce document qui décrit en détail ce qui a été fait en Bosnie.

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 dans le titre de cette longue série, je rappelle qu’à l’origine il y a la forte suspicion émise par l’un des parents de victimes françaises sur la possibilité que le Boeing 777 incriminé ait pu avoir eu affaire à un trafic de ce genre, ou à une bavure militaire liée à ce trafic.

La série a débuté ici

Le réseau Ben Laden déjà cité en 1996

D’emblée les deux rapporteurs avaient mis le doigt sur un point essentiel : des liens entre des personnages-clés qui connaîtront plus tard (en 2001) la lumière des médias :  « pour comprendre comment le feu vert Clinton conduirait à ce degré d’influence iranienne, il est nécessaire de rappeler que la politique a été adoptée dans le contexte d’une activité islamique radicale étendue et croissante en Bosnie. C’est-à-dire que les Iraniens et d’autres musulmans étaient actifs depuis longtemps en Bosnie; le feu vert des États-Unis était un signal politique important adressé à Sarajevo et aux militants lui faisant savoir que les États-Unis étaient incapables ou peu disposés à présenter un obstacle à ces activités – et souhaitaient, dans une certaine mesure, coopérer avec eux ».

lire

0000000000000000000000000000000000000

000000

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-15-12-2018/

000000

Bosnie, Hassan Cengic, Visoko, Aerocom, Tuzla, munitions Wolf… c’est fou comme ces noms sonnent comme un article que j’avais rédigé en décembre 2014, à propos d’un personnage particulier appelé Abu Zubeidah, qui avait été pendant des années présenté abusivement comme pratiquemment l’adjoint d’un Ben Laden jouant les filles de l’air. Car tous ces noms réapparus récemment dans les dossiers d’envois d’armes au islamistes anti-Bachar, je les avais tous déjà cités. En expliquant comment la CIA avait choyé une enclave serbe particulière, pour en faire son relais auprès des extrémistes musulmans. Tout y était, comme vous pouvez le lire ci-dessous. Les matériels emportés, les avions utilisés, les destinations : tout, absolument tout avait été décrit en effet… quatre ans avant que d’autres ne le redécouvrent.

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/mh-370-14-cest-en-bosnie-que-ca-a-commence/

000000

Cette fois, c’est en Suisse que nous allons nous déplacer pour notre enquête. Avec une simple question posée par une députée, à propos du survol de sa maison et de celles de ses administrés par de gros avions faisant beaucoup de bruit et de fumée : de vieux Antonov 12, âgés de plus de 50 ans pour la plupart. Des avions à la livrée bien reconnaissable et faisant régulièrement le même trajet. C’est le début de la découverte de livraisons d’armes, documents à l’appui, ces avions ayant été aussi aperçus à plusieurs reprises aux USA, à savoir qu’ils avaient aussi l’habitude des trajets transatlantiques !!!

Les étranges vols de Kavoc Air qui ont mis la puce à l’oreille

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/mh370-13-les-avions-qui-enfument-la-suisse/

0000000

Bachar el Assad s’est fait fournir en masse, on le sait et on l’a vu. Mais de l’autre côté aussi les rebelles syriens ont reçu des armes à profusion. Obama a longtemps nié l’avoir décidé. Son ambassadeur en Syrie, Robert Ford, avait plaidé en vain leur envoi à plusieurs reprises et de plus en plus expressément dès 2012, ce que la CIA avait fait discrètement alors. Mais en juin 2014, la décision avait été prise, face à la noria russe, d’établir un pendant de l’autre côté du front (1). Par bateaux, par cargos, par avions gros porteurs, les armes ont alors afflué. Et on a à nouveau vu, quel hasard, de vieux stocks des ex-pays de l’Est atterrir entre les mains des factions islamiques, les américains ayant recommencé un type de distribution comme celui aperçu en Afghanistan et censé armer l’armée régulière, à savoir sans trop de discernement, sans compter véritablement, dans une sorte d’improvisation urgente massive.

Une partie, à ce jeu là, s’est évidemment retrouvée aux mains de Daech, qui n’en demandait pas tant…

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/mh370-12-le-retour-de-lepisode-diveroli/

0000000

À quoi reconnaît-on un bon polar?

Aux ingrédients qu’utilise Gibraltar, diffusé le samedi 8 décembre, à 0 h 30, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.

En 2013, le cinéaste français Julien Leclercq signe un polar maritime tendu et sombre, dans lequel un homme ordinaire est forcé de se transformer en indicateur, puis en agent infiltré dans le terrible monde des narcotrafiquants, le tout pour le compte des douanes françaises. Une mission qui, évidemment, se révélera plus compliquée que prévu et par laquelle – comme nous l’avait appris le roi du film à suspense, Alfred Hitchcock – c’est bel et bien l’innocent qui devra souffrir. Mais quels sont donc les ingrédients qu’utilise Gibraltar pour s’inscrire dans la catégorie du « bon petit polar »?

Le réel

Depuis que le film noir est ce qu’il est, un de ses terrains de prédilection est le réel. La preuve? Un nombre incalculable de faits divers est à la source de la plupart des récits criminels. Et Gibraltar, adapté par Abdel Raouf Dafri (scénariste de Mesrine) de l’histoire vraie de Marc Fievet – qui l’avait racontée dans son roman L’aviseur, et qui a d’ailleurs désavoué le film – ne fait pas exception.

Source

https://ici.radio-canada.ca/tele/cinema/blogue/1139722/gibraltar-ou-la-recette-du-bon-petit-polar-tahar-rahim-gilles-lellouche

000000

Syndicat France Police - Policiers en colère

belloubet macron castaner.jpg

Madame La Ministre de la Justice,

Samedi dernier, plusieurs Officiers de Police Judiciaire (OPJ) de la police nationale se sont retrouvés à nouveau en porte-à-faux au cours de la manifestation des Gilets jaunes.

Dans l’exercice de leurs missions, les OPJ doivent obéir à deux autorités à la fois, l’une administrative (commissaire, préfet, ministre de l’Intérieur), l’autre judiciaire (procureur de la République ou juge d’instruction).

Spécialisés en droit pénal et très sensibilisés aux libertés publiques, à chaque fois qu’un individu interpellé est mis à leur disposition, mes collègues OPJ doivent décider du traitement judiciaire approprié pour la manifestation de la vérité.

Deux choix s’offrent généralement à eux. Soit mettre en œuvre une procédure libre, ce qui est la règle. Soit prendre une mesure de garde à vue, ce qui est l’exception dans l’esprit du droit français façonné par l’idéologie de la CEDH.

Vous en conviendrez, Madame La Garde des Sceaux, la…

Voir l’article original 268 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :