Archives de la catégorie ‘Mexique’

1:04 p.m.

Mexican Navy says that marines seized two armored vehicles, eight rifles, one handgun and a rocket-propelled grenade launcher in the raid that captured fugitive drug lord Joaquin « El Chapo » Guzman.

Photos of the arms seized suggested that Guzman and his associates had a fearsome arsenal at the non-descript white house in which he was hiding.

Two of the rifles seized were .50-caliber sniper guns, capable of penetrating most bullet-proof vests and cars. The grenade launcher was found loaded, with an extra round nearby. And an assault rifle had a .40 mm grenade launcher, and at least one grenade.

___

12:47 p.m.

An official tells AP reporter Mark Stevenson that fugitive drug lord Joaquin « El Chapo » Guzman was apprehended after a shootout with Mexican marines in the city of Los Mochis, in his home state of Sinaloa. The official spoke on condition of anonymity because he was not authorized to be quoted by name.

Five people were killed and one Mexican marine wounded in the clash.

The Mexican Navy said in a statement that marines acting on a tip raided a home in the town of Los Mochis before dawn. They were fired on from inside the structure. Five suspects were killed and six others arrested.

___

12:31 p.m.

Mexican President Enrique Pena Nieto has written in his Twitter account that fugitive drug lord Joaquin « El Chapo » Guzman has been recaptured six months after he escaped from a maximum security prison.

Pena Nieto wrote in his Twitter account on Friday: « mission accomplished: we have him. »

http://bigstory.ap.org/7f83b014a87b4345ab34082cc5f63eb9

000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

AFP, 27 décembre 2014 :

Quelque trois mille personnes ont défilé vendredi après-midi au centre de Mexico, trois mois après la disparition et le probable massacre, le 26 septembre, de 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa, dans l’Etat du Guerrero (sud).

Cet Etat a été le théâtre cette semaine d’un nouvel acte de violence criminel avec le meurtre d’un prêtre catholique, deux mois après la découverte du cadavre d’un autre prêtre, ce qui a provoqué une réaction forte de l’épiscopat mexicain.

Voir l’article original 180 mots de plus

Aviseur International

MEXIQUE: les forces de sécurité  « une armée et une police corrompues et liées au narcotrafic » ont persisté dans leur spirale de violence incontrôlée.

Trop, c’est trop : explosion de colère au Mexique

Il y a deux mois encore, le gouvernement de Peña Nieto était l’enfant chéri de l’impérialisme. Avec l’approbation par le parlement mexicain, en août 2014, du Pacte pour le Mexique, le processus de subordination croissante aux Etats-Unis – initié en 2005 par la signature de l’Alliance pour la sécurité et la prospérité de l’Amérique du Nord (ASPAN) – avait le vent en poupe.

A travers l’ASPAN, le Mexique s’est soumis aux directives du Commandement de l’Amérique du Nord (structure militaire conjointe sous direction états-unienne), une des fonctions de ses forces armées devenant de garantir la sécurité nationale des Etats-Unis face aux menaces du crime organisé et du terrorisme en Amérique Centrale et dans la Caraïbe. En conséquence, le…

Voir l’article original 490 mots de plus

Aviseur International

José Mujica, presidente de Uruguay
22:45 06/12/2014
Ciudad de México, 6 dic (Sputnik).

El presidente de Uruguay, José Mujica, promovió la legalización de la marihuana en México en su discurso antidrogas en el marco de la Cumbre Iberoamericana del puerto de Veracruz.

« Allá por 1914 Uruguay nacionalizó la producción de alcohol de boca y no se le ocurrió aplicar la ley seca, sino que el Estado fabricó buen alcohol de boca, lo cobró caro y atendió los servicios de sanidad, pero no lo prohibió », dijo Mujica la noche del viernes en una escala en Cancún para argumentar a favor de su política antidrogas.

« Nosotros aprendimos de ello una gran lección que hemos repetido: lo que es inevitable, mejor enfrentarlo, organizarlo, legalizarlo y regularlo », en vez de intentar tapar el tráfico ilegal, porque « más te cuesta y es peor ».

En México, la guerra contra las mafias del narcotráfico ha costado más…

Voir l’article original 403 mots de plus

09:31 07/12/2014
Ciudad de México, 7 dic (Sputnik)

Los tres puntos centrales de la agenda de la XXIV Cumbre Iberoamericana, que arranca el lunes, son la educación, la cultura y la innovación, ratificó el sábado la subsecretaria de Relaciones Exteriores de México para América Latina y el Caribe, Vanessa Rubio.

La encargada de la diplomacia mexicana en América Latina dijo que en el camino hacia la Cumbre del puerto de Veracruz, México se empeñó en la renovación de una agenda muy acotada, centrada « en un diálogo enfocado con resultados concretos ».

2014 ha sido un « año de renovación » de la Cumbre Iberoamericana, para « dotarla de un nuevo sentido, de una nueva agenda, celebrar la diversidad iberoamericana, rescatar el valor común de nuestra historia, de nuestra cultura, de nuestras tradiciones », dijo la diplomática mexicana.

Hacia el futuro, el foro busca mostrar un « región diversa, pero que en su diversidad también está su fortaleza, una región dialogante y cooperante », dijo la representante del país anfitrión.

México quiso, además, aprovechar el impulso de una nueva Secretaria General Iberoamericana dado que  » este año fue electa por unanimidad Rebeca Grynspan (Costa Rica) », en sustitución de Enrique Iglesias de Uruguay.

Las cumbres de Iberoamérica son « un proceso de cooperación y de diálogo de todos los países que hablan español o portugués » en América Latina, El Caribe, más España y Portugal, que comenzó en Guadalajara, México, hace 24 años.

Cuando comenzó aquel foro Iberoamérica no tenía toda una serie de mecanismos institucionales, multilaterales en América Latina.

« Hoy existe un bagaje mucho mayor de institucionalidad regional con la cual convive la Cumbre Iberoamericana », dijo Rubio al mencionar la Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños (CELAC), el Mercosur, la Unasur, la Alianza del Pacífico y el Sistema de Integración Centroamericana.

La Cumbre Iberoamericana en México estará enmarcada por la peor crisis política a raíz de la desaparición de 43 estudiantes.

Desaparición de estudiantes en México >>

Rebeca Grynspan, nueva Secretaria General Iberoamericana, ya tuvo que reaccionar ante la prensa sobre el tema de los estudiantes desaparecidos, donde comenzó expresando su « solidaridad » con los humildes familiares.

« La esperanza es que no habrá impunidad, que se esclarezcan los hechos, con derechos a la justicia, y los pasos del gobierno (de México) están comprometidos en esa dirección, esperamos que así sea », dijo la diplomática costarricense en el marco de los trabajos preparativos

La Cumbre se celebra sin la asistencia de la presidenta del otro gigante regional, Brasil, donde Dilma Rousseff batalla con escándalos de corrupción en la estatal petrolera Petrobras.

El presidente Raúl Castro, de Cuba, sigue rechazando las invitaciones a participar en ese foro regional y los quebrantos de salud de la presidente Cristina Fernández de Kirchner, le impedirán representar a Argentina.

Los sucesores de dos iconos de las cumbres iberoamericanas han confirmado su asistencia: el Rey Felipe de España que viajó la noche del sábado, y el presidente de Venezuela, Nicolás Maduro, llegarán con su cauda de escándalos de corrupción y crisis de inestabilidad internas a tomar oxígeno en el puerto de México.

Noticias relacionadas

http://sp.ria.ru/bilaterial_relations/20141207/163502755.html

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

AFP, 13 novembre 2014 :

Les manifestants ont mis le feu mercredi dans le parlement de l’Etat du Guerrero (sud) après avoir incendié la veille au siège du parti gouvernemental, au cours de nouvelles protestations après l’annonce du probable massacre de 43 étudiants.

Quelque 500 enseignants et étudiants mexicains ont mis à sac les bureaux des députés locaux, incendié l’hémicycle et la bibliothèque du parlement du Guerrero, avant de se diriger vers le siège du gouverneur à Chilpancingo, la capitale de l’Etat. Ils avaient auparavant saccagé et mis le feu au siège du secrétariat à l’Education régional.

Voir l’article original 565 mots de plus

The Citizen Media

A group of protesters in Mexico City have tried to break into the National Palace and have set its front doors on fire in response to government’s alleged role in the abduction and murder of 43 students who went missing in September.

The rally’s participants used a metal police barricade as a battering ram, trying to storm the National Palace in Mexico City, which is mostly used for ceremonies involving President Enrique Pena Nieto.

image

Demostrators set fire the door of the main entrance of te Mexican National Palace during a demostration in Mexico City on November 8, 2014, demanding justice from the Mexican goverment in the massacre of 43 missing students. (AFP Photo/Omar Torres)

Having failed to break into the National Palace, protesters set its front doors on fire. They managed to damage the entrance to the building, but were unable to get inside and were eventually driven away by…

Voir l’article original 6 mots de plus

Cape Breton Independent

After months of discussion with the Ontario and Federal governments, Ford Motor Co. has decided to take its engine investment elsewhere.

The global engine deal would have brought roughly $2 billion of investment to manufacture 1.5 and 1.6 Litre engines. It would also have created over 900 jobs and secured the future of engine manufacturing in Ontario for the next decade.

Speaking to CBC’s Amanda Lang, Unifor president Jerry Dias explained that the contract was originally slated for Mexico, but that the Union and the province were hoping to bring the contract north.

Voir l’article original 982 mots de plus

Felina avait choisi d'informer les Mexicains sur la réalité des cartels. (Capture d'écran Valor Por Tamaulipas)

Sur les réseaux sociaux, elle se faisait appeler « Felina » et voulait informer les citoyens sur les dangers des cartels de la drogue. Cette jeune docteure aurait été assassinée à la mi-octobre par des narcotrafiquants dans l’Etat de Tamaulipas, au Mexique, après avoir tweeté à propos des violences liées aux cartels, selon le site d’information américain The Daily Beast

Dans cette région du nord du Mexique, particulièrement touchée par le narcotrafic, les journalistes sont réduits au silence. Felina avait donc choisi, avec plusieurs collègues, de mener une croisade en faveur de l’information en communiquant sur les multiples fusillades, assassinats et enlèvements… sur le site local participatif Valor por Tamaulipas (« courage pour Tamaulipas »), très suivi sur les réseaux Twitter et Facebook. D’après le Daily Beast, Felina, qui conservait son anonymat en tweetant sous le compte @Miut3 (fermé depuis), était notamment connue pour la publication d’alertes sur des incidents violents.

Un tweet annonçant sa mort sur son propre compte

Les narcotrafiquants ont toutefois voulu connaître l’identité de la jeune informatrice. Il y a un an et demi, ces derniers avaient même proposé une prime d’environ 600 000 pesos (35 000 euros), rappelle The Daily Beast, en échange de l’identité de la jeune fille et de celle des administrateurs de Valor por Tamaulipas.

Les menaces étaient persistantes au début du mois. Le 8 octobre, un tweet a été adressé au média : « Nous arrivons très près de toi, attention Felina. » D’autres messages d’alerte ont suivi. La journaliste citoyenne a toutefois continué à informer les jours suivants.

A l’aube du 16 octobre, un tweet a été posté à partir du compte @Miut3 piraté : « A mes amis et ma famille, mon vrai nom est Maria Del Rosario Fuentes Rubio. Je suis médecin. Aujourd’hui, ma vie a pris fin. » Deux photos ont ensuite été envoyées sur Twitter : l’une de la jeune femme face à un appareil photo, la seconde représentant la docteure allongée au sol, le visage ensanglanté. Le procureur de l’Etat de Tamaulipas a confirmé l’enlèvement le 15 octobre de la jeune femme, selon The Daily Beast. Mais, pour les autorités, cette affaire reste aujourd’hui un kidnapping, le corps de la jeune femme n’ayant pas été retrouvé.

Le fondateur de Valor por Tamaulipas a déploré sur son site la perte d’« un ange qui a tout donné, sa vie, son avenir, sa sécurité » pour les « bons citoyens de notre Etat ». Le site se promet de continuer à informer, malgré le meurtre de la jeune femme.

Au Mexique, 22 322 personnes sont portées disparues, selon les autorités, un chiffre lié notamment aux violences des narcotrafiquants, et qui ne cesse d’augmenter. Près de 80 000 personnes sont mortes depuis le lancement d’une offensive militaire contre les narcotrafiquants en 2006.

source: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/10/23/une-femme-tweete-contre-les-cartels-mexicains-ils-tweetent-son-assassinat/

000000000000000000000000000000000

PGR/AFP

Aviseur International

Vicente Carrillo Fuentes, dirigeant du cartel de Juarez, était l’un des criminels parmi les plus recherchés

Suspected Juarez drug cartel leader Vicente Carrillo Fuentes, alias « Suspected Juarez drug cartel leader Vicente Carrillo Fuentes, alias « Suspected Juarez drug cartel leader Vicente Carrillo Fuentes, alias

Vicente Carrillo Fuentes, dirigeant du cartel mexicain de la drogue de Juarez et criminel parmi les plus recherchés du pays, a été arrêté par la police, a annoncé jeudi la Commission nationale de Sécurité mexicaine.

Nous confirmons l’arrestation de Vicente Carrillo Fuentes par la police fédérale à Torreon, dans l’Etat de Coahuila (nord), a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Commission.

Cette arrestation constitue une victoire pour le gouvernement du président Enrique Peña Nieto, alors que le pays est secoué par l’affaire de la disparition de 43 étudiants dans le sud du Mexique à la suite d’une attaque menée par des policiers locaux et des criminels d’un petit cartel régional.

Le Vice-roi, frère du…

Voir l’article original 372 mots de plus