Articles Tagués ‘FMI’

Ali-Benouari-20Qui est Ali Benouari ?

Ali Benouari est un homme politique algérien et ancien ministre né en 1951 à Bougaà dans la Wilaya de Sétif. Titulaire d’un DES en Sciences Économiques et diplômé de l’Institut d’Études Politiques d’Alger. Il a occupé des postes à responsabilité dans différents centres financiers, comme la Banque centrale d’Algérie, le Groupe Al Saudi Banque à Paris et la Société Générale à Genève. Il a également à son actif une carrière d’enseignant-chercheur à l’Université d’Alger, comme Maître assistant à l’Institut d’Etudes politiques et à l’Institut de Sciences économiques.

Il a fondé à Genève la société de conseils en partenariats industriels et financiers, Ecofinance, une entreprise qu’il dirige depuis une vingtaine d’années. Il a également fondé la première banque étrangère en Algérie, la Société Générale Algérie, dont il a été le premier président, de 1999 à 2004.

Il a également fondé diverses associations, dont : la Fondation Luc Montagnier à partir de 2008, dont il est Secrétaire Général et membre du Conseil de La Fondation ; l’association DiverCité, en 2009, pour lutter contre l’exclusion sous toutes ses formes, et favoriser la promotion politique des Suisses issus de l’émigration ; l’Union des Maghrébins de Suisse en 2009 ; la Fondation Novembre, en cours de fondation, dont le but est de perpétuer le serment prêté par nos aînés en Novembre 1954 et rappeler que leur dur et long combat pour la liberté, la justice et la dignité, est toujours d’actualité.

Il a été ministre du Trésor sous les Gouvernements Ghozali I et II, et a été candidat à l’élection présidentielle de 2014.

Détenteur de la double nationalité, Ali Benouari réside en alternance entre la Suisse et l’Algérie depuis 1992, militant pour la modernisation économique et sociale de son pays d’origine, intervenant dans tous les débats, donnant des conférences et publiant ses contributions dans la presse algérienne et internationale.

Algérie Résistance

Ali-Benouari-20

M. Ali Benouari. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : En tant qu’économiste et ancien ministre algérien du Trésor, que pensez-vous de la situation économique actuelle de l’Algérie ?

Ali Benouari : L’Algérie vit la crise la plus profonde de son histoire. Non en raison de l’ampleur de ses déficits actuels, car on a vu pire. C’était entre 1986 et 1994, quand le premier effondrement des prix du pétrole avait conduit le pays au rééchelonnement de sa dette extérieure. Le niveau actuel des réserves de change donne une marge de 3 ans, qui permet théoriquement de voir venir, mais la situation est plus grave pour plusieurs raisons.

Voir l’article original 2 380 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

L’économiste français Olivier J. Blanchard qui dirigeait la recherche économique au FMI depuis septembre 2008 a pris sa retraite de l’institution internationale. Il était déjà professeur émérite au MIT (voir icisa page personnelle sur le site du MIT).

Steven Pearlstein a écrit un très beau et très complet portrait dans le Washington Post. Je vous incite à le lire à la fois pour sa carrière au MIT et ses apports dans la compréhension pointue de la macroéconomie mais aussi pour l’histoire qu’il a contribué à écrire lorsqu’il était au FMI.

On peut lire aussi l’article plus court de Paul Krugman lui rendant hommage notamment sur sa période au FMI et la façon avec laquelle Olivier Blanchard a fait bouger les lignes de la politique économique.

A titre personnel, c’est un auteur remarquable car il a toujours essayé, dans ses livres ou ses articles, d’améliorer la compréhension que l’on pouvait…

Voir l’article original 114 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Une dette qui atteint 180% du PIB malgré deux « restructurations ». L’austérité à la hache a tué la croissance, la Grèce va de nouveau faire faillite. Cette économiste dit ce que l’on dit sur le blog depuis des années : Il aurait fallu laisser la Grèce sortir de l’euro et dévaluer. Mais l’euro est une monnaie politique, il ne faut jamais l’oublier. Qu’importe si cette monnaie est une vraie imbécillité (voire un crime) sur le plan économique ! Et puis aujourd’hui la perspective d’un retour à la réalité effraie tellement les esprits… OD

(Europe 1, 29 décembre 2014)

Voir l’article original

La Grèce vit depuis 2010 sous perfusion de ses créanciers internationaux qui se sont engagés à lui prêter 240 milliards d’euros en échange d’une austérité drastique.
Vue générale du parlement grec, le 29 décembre 2014 à Athènes  (c) AfpAthènes (AFP) – Le Parlement grec ayant échoué lundi dans son ultime tentative d’élire un président de la République, des législatives anticipées seront organisées dès le 25 janvier, avec le parti anti-austérité Syriza comme favori : les créanciers du pays, UE et FMI, n’ont pas tardé à manifester leur inquiétude, le FMI suspendant même son aide en attendant d’y voir plus clair.

La Banque centrale européenne (BCE), autre créancier de la Grèce, a pour sa part indiqué attendre l’avis des autorités grecques sur l’examen du plan d’aide du pays, refusant de commenter l’issue des législatives qui pourraient amener au pouvoir la gauche radicale.

LIRE: http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20141229.AFP4264/grece-dimas-perd-la-presidentielle-des-legislatives-anticipees-auront-lieu.html

000000000000000000000000000000

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

plan secret poutine otan

« Les 11 et 12 septembre derniers s’est tenue la réunion d’une organisation dont la plupart des Américains n’ont jamais entendu parler. La couverture des médias grand public était à peu près inexistante.

La réunion s’est tenue à Dushanbe, la capitale du Tadjikistan, un pays que peu d’Occidentaux sauraient situer correctement sur une carte. Mais vous pouvez parier votre dernier rouble que Vladimir Poutine sait exactement où se trouve ce pays. Car le groupe qui s’est réuni là-bas est le bébé du président russe. Il s’agit de l’organisation de coopération de Shanghai, constituée de six états membres : la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, et l’Ouzbekistan.

Voir l’article original 909 mots de plus

 La chronique est discrète sur la mort tragique, jeudi 24 octobre, de Thierry Leyne, l’ami et associé de DSK dans ce qui devait être une aventure financière à au moins deux milliards de cash. Mondafrique rappelle le parcours de ce mystérieux financier, auquel le Mossad s’intéressait de près.

Sous la houlette de l’ancien ami de « Dodo la saumure »  voici la promesse d’un coup gagnant au casino de la finance mondiale. C’est au printemps 2013 que Leyne et Strauss-Kahn s’unissent pour créer  « LSK and Partners », une banque d’investissements version « boutique », nous précise le quotidien « L’Opinion ». DSK est alors sorti à peu près intact de son tsunami hôtelier, ayant renoncé à la politique il peut se mobiliser à plein pour la finance.

Leyne, son partenaire âgé à cette époque de 46 ans, n’est pas un vieil ami de DSK. Thierry, un franco-israélien,  lui a été présenté par de puissantes personnalités israéliennes qui ont su convaincre Dominique : « s’associer à Leyne c’était l’assurance d’avoir le soutient total du gouvernent de Jérusalem ».  En Israël, Leyne est  un citoyen discret mais pas totalement ordinaire. Il a été formé à l’Institut de technologie de Haïfa, le Technion qui depuis longtemps a  la réputation d’être l’université des techniciens du Mossad et de l’armée, une pouponnière d’espions. C’est ici qu’à été conçu le « Dôme de fer », bouclier anti missile, c’est aussi ce Technion qui travaille sur de multiples projets d’engins blindés téléguidés, de drones et autres outils d’espionnages ultra secrets. La légende, qui colle à l’institut de technologie, est claire : ceux qui y suivent des cours sont des « étudiants-soldats ». Nos excellent confrères, Ahmed Abbes et Ivar Ekeland  du site « Orient XXI », qui viennent de consacrer un article à cette perle de la connaissance, terminent ainsi leur papier : « Le Technion, ses professeurs, ses chercheurs et ses étudiants sont devenus des rouages essentiels d’une politique dure israélienne,  justifiants les appels internationaux de plus en plus nombreux au boycott académique de cette institution ».

Le Mossad en embuscade

Voilà donc qu’une odeur de Mossad colle à la réputation de Thierry Leyne. Et le premier acte spectaculaire qu’il va accomplir avec DSK renforce le soupçon. Nous somme à Juba en mai 2013. Juba est la capitale du Sud Soudan, entité pour partie chrétienne  « arrachée » aux vilains musulmans du nord. Depuis des années la CIA et le Mossad mettent tout en œuvre pour déstabiliser tout politicien régnant à Khartoum. Et tout en œuvre également pour aider les « rebelles du sud ». Faut-il préciser que cette partie du Soudan est riche en pétrole.

Ce Sud Soudan né, avant que ses partisans n’entament eux-mêmes une guerre fratricide pour le gain du pouvoir, il faut bien lui donner un semblant de structure monétaire… Et qui mieux que Thierry Leyne,  appuyé sur la lourde caution de DSK, peut  lancer une National Credit Bank si utile au  bon démarrage des affaires…

Après ce départ au turbo, la suite est un peu moins glorieuse…  La mise en bourse de LSK, sur le terrain du CAC 40 à Paris, a vécu une cruelle chute qui a divisé  sa valorisation par deux ces soixante derniers jours. Nul ne dit que c’est cette mauvaise météo boursière qui, selon la vieille tradition, a poussé Thierry Leyne à « se jeter » depuis les derniers étages de la plus haute tour de Tel-Aviv.

Sauf, comme dans tous les romans noirs, que des témoins pourtant peu complotistes suggèrent que l’ami de l’ancien boss du FMI aurait pu être poussé dans le vide.

A propos de l’auteur

Monde Afrique 

source/  http://oumma.com/214818/l-ami-de-dsk-passe-fenetre-mossad-deuil

000000000000000000000000000000000000000

L’ex-numéro un du FMI, Rodrigo Rato,  est aussi mis en cause dans un autre volet judiciaire touchant à Bankia. Il est poursuivi pour escroquerie, détournement de fonds et falsification des comptes lors de l’entrée en Bourse de la banque en juillet 2011.

Cartes bancaires occultes en Espagne: Rodrigo Rato, ex-patron du FMI, inculpé

Libération.fr – 16/10/2014 – AFP

L'ex-patron du FMI, Rodrigo Rato, quitte le 16 octobre 2014 le tribunal à Madrid, dans le cadre d'un scandale de cartes bancaires L’ex-patron du FMI, Rodrigo Rato, quitte le 16 octobre 2014 le tribunal à Madrid, dans le cadre d’un scandale de cartes bancaires (Photo Dani Pozo. AFP)

Safaris, objets d’art, bijoux, maroquinerie de luxe et restaurants payés avec des cartes bancaires professionnelles: le dernier scandale judiciaire en date en Espagne touche quelque 80 personnalités de la classe dirigeante, y compris l’ex-patron du FMI Rodrigo Rato dont l’inculpation a été confirmée jeudi.
L’ex-directeur général du Fonds monétaire international (2004-2007) a été auditionné pendant environ deux heures jeudi après-midi par le juge Fernando Andreu de l’Audience nationale, la juridiction chargé des affaires financières à Madrid. Il a été accueilli à son arrivée par des manifestations qui l’ont traité de «voleur».

Le juge, après avoir confirmé son inculpation pour infraction au droit des sociétés, lui a donné trois jours pour verser une caution de trois millions d’euros, faute de quoi ses biens pourraient être saisis, a indiqué une source judiciaire.

Fernando Andreu a aussi entendu l’ex-directeur financier de Caja Madrid, Ildefonso Sanchez Barcoj, et l’ex-directeur de Caja Madrid de 1996 à 2009, Miguel Blesa. Rodrigo Rato lui avait succédé au moment où Caja Madrid fusionnait avec six autres caisses d’épargne pour donner naissance à Bankia en 2010.

M. Barcoj s’est défendu d’avoir mis en place ce système de cartes bancaires occultes et a expliqué au juge que l’argent dépensé l’a été uniquement pour des frais de représentation, selon une source judiciaire. M. Rato, qui aurait dépensé 99.000 euros, a lui déclaré qu’il considérait que l’usage de ces cartes faisait partie de sa rémunération et que les sommes tirées étaient déduites de son salaire, selon une source judiciaire.

Miguel Blesa, lui, doit régler une caution de 16 millions d’euros.

Le scandale éclabousse aussi bien la classe politique que des responsables syndicaux et du monde économique, mettant notamment en difficulté le Parti populaire (PP) au pouvoir (conservateurs), dont est issu Rodrigo Rato.

Il suscite aussi l’indignation dans un pays où un quart de la population active est au chômage et tombe mal pour le gouvernement près d’un an avant les prochaines élections générales.

Le chef du gouvernement, Mariano Rajoy a assuré mercredi avoir fait «tout ce qu’un gouvernement doit faire» dans cette enquête, qualifiée par le petit parti Izquierda plural (Gauche plurielle) de la plus grande faute de la démocratie».

– De grosses sommes d’argent retirés en liquide –

Quatre-vingt-six dirigeants et membres du conseil d’administration ont reçu entre 1999 et 2012 des cartes de crédits de Caja Madrid puis de Bankia et 83 d’entre eux les ont utilisé pour des achats d’un total de 15,5 millions d’euros.

Dans le cas des dirigeants, ces cartes «B», le nom donné par la presse, venaient s’ajouter à leur carte de crédit professionnelle officielle. Les membres du conseil d’administration, eux, ne disposaient que de cette carte pour payer leurs frais de représentation, selon une source proche du dossier.

Mais dans certains cas, leurs bénéficiaires s’en sont servis pour bien d’autres choses. Miguel Blesa, avec un salaire annuel d’environ trois millions d’euros, s’est offert des safaris en Afrique pour 9.000 euros et a dépensé 10.000 euros en vin, rapporte la presse.

D’autres ont retiré des centaines de milliers d’euros en liquide, acheté des bijoux, des vêtements de luxe, de l’électro-ménager, réglé restaurants et hôtels avec ces fonds dont l’origine reste inconnue, détaillent les journaux.

Certains ont remboursé les sommes dépensées. Les démissions se sont multipliées.

Rodrigo Rato a, lui, rendu près de 55.000 euros, sur 99.000 euros, selon un audit interne mené par Bankia. Cet audit a été transmis au parquet, entraînant l’ouverture d’une information judiciaire.

L’affaire pourrait coûter à l’ancien ministre de l’Économie ses postes actuels de conseiller dans plusieurs grandes entreprises. Il n’a cependant pas pour l’instant été écarté du PP, qui a créé une commission interne pour décider de l’avenir de ses 16 membres mis en cause. Le parti socialiste PSOE a fait le ménage en expulsant dix de ses membres.

L’ex-numéro un du FMI est aussi mis en cause dans un autre volet judiciaire touchant à Bankia. Il est poursuivi pour escroquerie, détournement de fonds et falsification des comptes lors de l’entrée en Bourse de la banque en juillet 2011.

110705-christine-lagarde-fmi
Jamais deux sans trois… indécents financiers, empêtrés dans des malversations financières, et donneurs de leçons aux gouvernants de la planète…

sources:

http://resistanceinventerre.wordpress.com/2014/10/20/cartes-bancaires-occultes-en-espagne-rodrigo-rato-ex-patron-du-fmi-inculpe/

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/16/espagne-rodrigo-rato-ex-patron-du-fmi-convoque-dans-un-scandale-aux-cartes-bancaires_1123385

bankster

Analogie complète

Cela, c’est pour le cas où il y aurait besoin d’une nouvelle confirmation que le système peut s’effondrer à tout moment! Les banques se préparent, les politiques se préparent, et nous? Bien sur, si on regarde la télé, tout va très bien, mais c’est la télé…

Ce qui est annoncé et redouté, c’est une répétition du krach de 1929, en pire…

stock-market-crash-of-1929-newspaper-H

 Les grandes banques du globe se sont mises d’accord samedi pour modifier les règles de fonctionnement du marché de quelque 7.000 milliards de dollars de produits dérivés afin d’éviter que la faillite d’une d’entre elles ne provoque l’effondrement du système financier mondial.

Ces établissements, allant des américains aux asiatiques en passant par des européens, ont accepté d’abandonner le principe du débouclage automatique (« close out ») des contrats si une institution financière se trouve en difficulté, a annoncé dans un communiqué l’ISDA.
L’Association internationale des swaps et dérivés (ISDA) est l’organisme…

Voir l’article original 802 mots de plus

Macron, nouveau visage du socialisme français pour le 'New York Times'

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Décidément, la presse américaine se montre élogieuse à l’égard d’Emmanuel Macron. Après, le ‘Wall Street Journal’, c’est au tour du ‘New York Times’ de dresser un portrait flatteur du ministre de l’Economie qu’il considère « comme le nouveau visage du socialisme en France« . Pour le quotidien, le nouveau locataire de Bercy, est un technocrate pro-business attaché à moderniser le modèle social de son pays ».
« Défendre chômeurs & hommes d’affaires »

Citant Emmanuel Macron, le New-York Times dépeint un homme qui cherche à rassembler. « Pour moi, être un socialiste aujourd’hui, c’est défendre les chômeurs, mais aussi les hommes d’affaires qui veulent créer une entreprise (…) Nous devons changer le modèle social pour supprimer les goulots d’étranglement qui asphyxient l’économie », explique-t-il.
Des réformes dans la douleur

Le ministre de l’Economie doit présenter dans les semaines à venir son projet de loi « croissance et pouvoir d’achat » qui prévoit de réformer les professions réglementées, mais aussi de libéraliser le travail du dimanche et en soirée ou encore de revoir les seuils sociaux. La tâche ne sera pas « facile », souligne le New-York Times, de nombreux présidents français ayant finalement renoncé à réformer le pays face à la pression de la rue. « Nous n’avons pas d’autre choix, ce sera probablement douloureux, mais la France réussira », répond Emmanuel Macron.

Marianne Davril — ©2014, Boursier.com

source:http://www.boursier.com/actualites/economie/macron-nouveau-visage-du-socialisme-francais-pour-le-new-york-times-25565.html?sitemap

———————————

LIRE aussi:

Arnaud Montebourg « espère que Hollande et Valls sont à la hauteur de la situation »

http://www.boursier.com/actualites/economie/arnaud-montebourg-espere-que-hollande-et-valls-sont-a-la-hauteur-de-la-situation-25562.html

———————————————————-

Croissance : le FMI réduit ses prévisions pour la France et l’Allemagne

http://www.boursier.com/actualites/economie/croissance-le-fmi-reduit-ses-previsions-pour-la-france-et-l-allemagne-25568.html

00000000000000000000000000000000000000000000000

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

L’Edito du Lundi 6 Octobre 2014 : L’ombre du risque financier, le risque du shadow  par Bruno Bertez

Steve Bell 28.8.2014

Le Shadow Banking  System de sinistre mémoire a continué de se développer et de prospérer depuis la crise de 2008. Sa masse, ou son volume, est estimée à plus de 70 trillions hors Grande-Bretagne, globalement. En Europe, hors GB, il serait d’une vingtaine de trillions. Inutile de dire que, aussi bien au niveau global qu’au niveau européen ou japonais, les accidents peuvent dépasser les possibilités d’intervention des Banques Centrales et des autorités en général.

C’est la raison pour laquelle, dans son Global Financial Stability Report qui va sortir le 8 Octobre, le FMI presse les autorités de mettre en place des régulations plus strictes et d’augmenter la supervision de ce Système.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Selon Gaston Gelos du FMI, le Shadow a tendance à s’emballer quand les régulations bancaires plus strictes se mettent en place dans le…

Voir l’article original 1 798 mots de plus

Christine Lagarde, presidenta del FMI

23:21 17/07/2014
Río de Janeiro (Brasil), 17 jul (Nóvosti).

La presidenta del Fondo Monetario Internacional (FMI), Christine Lagarde, dijo a Dilma Rousseff a través de una carta divulgada ayer, miércoles, que será para ella « una gran satisfacción » trabajar junto al equipo que pondrá en marcha el Banco de Desarrollo de los BRICS.

Lagarde se expresó así en una carta enviada a la mandataria brasileña que fue difundida por el gabinete de Rousseff a través del su blog oficial y en la que añade su felicitación por el éxito de la VI cumbre del BRICS celebrada ayer y anteayer en Brasil.

LEER mas: http://sp.ria.ru/economy/20140717/160846707.html

00000000000000000000000000

https://internationalinformant.wordpress.com/2014/07/03/occult-message-in-speech-by-christine-lagarde-of-imf/

Le gouvernement de Kiev qui vient d’annoncer la mobilisation générale des hommes de 18 à 35 ans…ne présage rien de bon! Il faudra vérifier les prédictions de la voyante du FMI! Voyante ou très bien informée Madame Lagarde?

 

*********************************

Alexandre Sivov.
La guerre prendra de nouvelles formes. Ce sera surtout une guerre de sabotage comme on le voit déjà à l’image des chemins de fer dynamités. On fera sauter des ponts, on lancera des guérillas urbaines qui, quoiqu’encore surtout en gestation, ne vont pas tarder à se montrer au grand jour. Ces opérations clandestines vont se multiplier. Toute l’Ukraine va se transformer en un immense champ de combat sillonné de zones d’affrontements bien organisés et de zone en proie aux guérillas villageoises et urbaines. L’avenir des gazoducs est un sujet à part … si vous pensez qu’ils resteront intacts, vous vous trompez ! Ils seront eux aussi la cible de multiples sabotages, souvent sous fausse bannière, ce qui sera un défi redoutable pour l’Europe ! Idem pour les centrales électriques. Il s’agira, autrement dit, d’une véritable guerre d’usure ».

Allain Jules

Le fascisme de Kiev consiste à exterminer tous les pro-russes de l’Est, dixit Alexandre Sivov

Alexandre Sivov, journaliste habitant Odessa, a le courage de dire ce que la communauté internationale devrait voir mais se refuse à voir.

Voir l’article original 1 228 mots de plus

Les News

3937667_11-1-185170100_640x280L’ancien patron du FMI, favori PS aux présidentielles de 2012, ex-mari de Anne Sinclair … Oui bon, Dominique Strauss-Kahn a fait beaucoup de choses. Et si aujourd’hui, il se consacre entièrement aux conférences sur l’économie qu’il donne partout dans le monde, il a renoncé définitivement à la politique. 

Dominique Strauss-Kahn dit ne plus avoir intérêt à revenir dans la course présidentielle en France. Et il a bien raison. Le FN monte dans les sondages. L’UMP se déchire dans une guerre de clan inspirée de Game of Thrones -la série à succès. Le PS ne sait toujours pas s’il guillotinera ou non François Hollande, prônant  les primaires salutaires. Il remercie les personnes qui lui ont apporté leur soutien.  « Dans la rue, les gens m’arrêtent tous les 50 m et me disent : On a besoin de vous. C’est sympathique et excellent pour l’ego, mais pas forcément représentatif. Il y en a peut-être…

Voir l’article original 15 mots de plus