Articles Tagués ‘rouble’

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Pierre Moscovici merveilles« Que vous ayez ou non de l’argent, dépensez-le. Voilà ce que conseille aujourd’hui le gouvernement ukrainien.

Cette philosophie n’est bien entendu pas différente de celle de n’importe quel autre pays, y compris des Etats-Unis.

Mais l’Ukraine est proche du défaut.

Voici un extrait de l’article Ukraine Can’t Scrimp on Military Spending as S&P Rating Cut :

Le lendemain de la réduction de la note de crédit de son pays, le président ukrainien a annoncé que le budget de l’an prochain ne devrait pas prévoir d’économies sur le domaine militaire, et devrait prendre en ligne de compte la possibilité d’une invasion.

« La guerre nous a rendus plus forts, mais elle a détruit notre économie, a déclaré Poroshenko. Il y a un domaine sur lequel nous ne pouvons nous permettre de faire des économies, et c’est celui de la sécurité nationale ».

L’Ukraine finalise son plan fiscal pour l’an prochain, alors que le…

Voir l’article original 333 mots de plus

Devant un bureau de change à Moscou, le 3 mars 2014Russie: Le rouble reprend sa chute vertigineuse

Devant un bureau de change à Moscou, le 3 mars 2014 – Dmitry Serebryakov AFP

20 Minutes avec AFP

Le rouble s’est effondré mardi de plus de 20%, l’euro dépassant le seuil inédit de 100 roubles, inimaginable quelques heures auparavant, et le dollar de 80 roubles, malgré la spectaculaire hausse des taux annoncée plus tôt par la Banque centrale pour défendre la monnaie russe.

LIRE sur http://www.20minutes.fr/economie/1502259-20141216-russie-rouble-reprend-chute-vertigineuse

PLUS:

Cinq questions sur la chute du roubleLe Monde
Le rouble s’effondre à une vitesse record, la bourse de Moscou suitRTS.ch

000000000000000000000000000000000

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Ainsi que – de façon plus marginale – l’Algérie et le Venezuela. Une thèse que je trouve plus logique et plus cohérente avec les événements géopolitiques en cours que celle de la stratégie anti-pétrole de schisteOD

(Agence Info Libre, 30 novembre 2014)

– « La meilleure manière de casser un pays, c’est de l’intérieur. C’est une occasion inouïe d’essayer d’introduire en Russie une contestation plus une crise économique. Ils espèrent que cette Russie qui jusque-là a mené la valse diplomatique (…) va être littéralement asphyxiée… »

Voir l’article original 110 mots de plus