Articles Tagués ‘Yaba’

DACCA, 23 juin 2014 (IRIN) – Les tensions s’intensifient dans l’Etat de Rakhine – où la majorité de la population est bouddhiste – alors que des membres de la minorité musulmane des Rohingyas, qui ont vu leur situation humanitaire se détériorer et qui n’ont qu’un accès limité aux moyens de subsistance, sont accusés de faire entrer de la drogue au Bangladesh voisin.

Photo: Kyle Knight/ IRI

Le ‘Yaba’ est une drogue composée de morphine et d’amphétamines qui cause de forts effets hallucinogènes. Elle permet à ses usagers de rester éveillés pendant des jours. Le Département du contrôle des stupéfiants du gouvernement bangladais a fait état d’une augmentation des saisies de yaba au cours de ces dernières années – d’environ 4 000 comprimés en 2009 à plus de 150 000 en 2013. Selon le rapport mondial sur les drogues 2014 présenté par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le yaba saisi au Bangladesh provient du Myanmar.

Les quelque 800 000 Rohingyas installés au Myanmar sont victimes de persécution et de discrimination depuis de longues années – ils sont reconnus comme apatrides par le droit birman. Le gouvernement du Myanmar les considère comme des immigrants clandestins originaires du Bangladesh et les qualifie de ‘Bengalis’. Pour sa part, le gouvernement bangladais souhaiterait que les réfugiés Rohingyas installés sur son territoire soient rapatriés.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Bangladesh compte entre 200 000 et 500 000 Rohingyas. Seulement 30 000 d’entre eux sont munis de papiers et hébergés dans les deux camps gérés par le gouvernement avec l’aide de l’agence, à 2 km du Myanmar. La majorité des Rohingyas se sont installés dans des campements informels ou vivent dans des villes ou des communes dans des « conditions déplorables », selon Médecins Sans Frontières (MSF).

Les violences communautaires dans l’Etat de Rakhine ont entraîné le déplacement [  ] de plus de 140 000 Rohingyas et contraint beaucoup d’autres à franchir la frontière avec le Bangladesh. Les conditions sont loin d’être remplies pour leur retour.

LIRE: http://www.irinnews.org/fr/report/100249/les-rohingyas-d%C3%A9sesp%C3%A9r%C3%A9s-pris-dans-les-tensions-%C3%A0-la-fronti%C3%A8re-entre-le-bangladesh-et-le-myanmar

000000000000000000000000000000000000000000000