Articles Tagués ‘Vatican’

Toutes les actualités
00000000000000000000000000000000000000000000000000000

Capture (1)Le livre de Gerald Posner  » God’s Bankers: A History of Money and Power at the Vatican (banquiers de Dieu: Une histoire d’argent et de pouvoir au Vatican) relate le côté secret de la Banque du Vatican, l’institution financière totalement indépendante de l’Église catholique. Une partie de cette histoire évoque la façon dont la banque est devenue un refuge pour le butin des gangsters, des hommes de la mafia et les blanchisseurs d’argent, indique Posner dans une interview mardi au Huffington Post.

La Banque duVatican a fait appel aux gangsters, expliquePosner, car elle n’était absolument pas surveillée par les autorités italiennes grâce au statut de nation de la Cité duVatican. Une fois que la mafia a réalisé qu’elle pouvait cacher son argent là bas, des personnages suspects aux poches bien remplies ont transformé la Banque duVatican en « l’une des plus grandes banques pour les blanchisseurs d’argent et les truands », a déclaréPosner.La connaissance de ce système n’a pas atteint le sommet de la hiérarchie de l’église, cependant, Posner indique que la corruption provenait de la banque.

« La Banque du Vatican a été utilisée par des gangsters à la fois en Amérique et en Italie en tant que référentiel pour certains de ses comptes – à l’insu des papes à l’époque, je suis convaincu de cela. Peut-être même que le chef de la Banque du Vatican n’était pas au courant (Ndt: un peu difficile à croire). Les contrôles étaient tellement négligents à l’époque, que les gangsters en profitaient « a-t-il dit.

Mais il semble que l’église fait un effort pour faire le ménage dans la banque. Posner a dit que plus de 200 comptes « louches » ont été fermés l’année dernière, et plusieurs années auparavant la banque a clôturé un compte clandestin qui appartenait à Giulio Andreotti, sept fois Premier ministre italien.

« Il avait un compte à la Banque du Vatican, cosigné par un monseigneur, à travers lequel une caisse noire de 60 millions de dollars transitaient vers des amis, bienfaiteurs politiques et autres, donc c’était un endroit idéal non seulement pour les truands, mais aussi pour les  politiciens les plus  puissants en Italie », dit Posner.

http://embed.live.huffingtonpost.com/HPLEmbedPlayer/?segmentId=54c94cc6fe34447dea00041c&autoPlay=false

Lien connexe:

Vatican Bank may be too corrupt for Pope Francis to save: Posner

Sources:

Huffington Post

http://philippehua.com/2015/02/14/lhistoire-secrete-du-blanchiment-dargent-des-mafieux-par-la-banque-du-vatican/

 

00000000000000000000000000000000000000

https://allainjules.files.wordpress.com/2014/12/outrage.jpg
BONNE NOUVELLE.
Le Vatican va probablement juger la « femen » arrêtée le jour de Noël

Posted on déc 27, 2014 @ 9:38

Les spécialistes du « choquage » n’ont qu’à bien se tenir et à demander aux « femen » de bien se tenir. Le « monde civilisé » ne saurait être une jungle ou la cour du roi Pétaud. La « femen » qui avait tenté jeudi de dérober la statuette de l’enfant Jésus sur la place Saint-Pierre, au nom de je ne sais quel principe ou revendication, était toujours détenue hier, vendredi, au Vatican. Elle pourrait même être jugée, pour « offense, actes obscènes dans un lieu public et vol », a-t-on indiqué vendredi au Vatican. Elle a sans doute oublié que le Vatican est un Etat dans un Etat. La jeune femme blonde originaire d’Ukraine, IanaAleksandrovnaAzhdanova, a été placée en cellule à la Gendarmerie vaticane.

LIRE sur: http://allainjules.com/2014/12/27/bonne-nouvelle-le-vatican-va-probablement-juger-la-femen-arretee-le-jour-de-noel/

000000000000000000000000000000000000000000000

Dans leur édito de la semaine, les Cahiers libres reviennent sur la rencontre historique intervenue le 8 juin au Vatican entre Shimon Peres et Mahmoud Abbas, en présence du patriarche Bartholomée et du pape François (article à retrouver ici) :

photo-1

Dimanche 8 juin 2014, en la solennité de la Pentecôte, un moment historique – et passé sous silence dans la plupart des médias français – s’est tenu à Rome, dans les jardins du Vatican.

Les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas, le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée, et le pape François se sont retrouvés ensemble pour prier – et non pour « prier ensemble » comme a tenu à préciser le Pape François – pour la paix au Moyen-Orient.

Inquiet du sort des chrétiens d’Orient, fervent défenseur de la paix des peuples, le pape avait proposé cette belle initiative lors de son dernier voyage en Terre Sainte…

Voir l’article original 276 mots de plus