Articles Tagués ‘Ultima ration’

Ultimat-RatioUn décret publié discrètement au Journal Officiel le 1er juillet 2011 ajoutait à la liste des armes utilisables par les forces de l’ordre une arme de guerre : le fusil à répétition de précision calibre 7.61 x 51 mm Ultima Ratio.

C’est en toute discrétion et sans un mot dans les médias que François Fillon et Claude Guéant avaient apporté un changement non négligeable à la politique de maintien de l’ordre en France.

Le décret ajoutait à la liste des armes, dont la loi autorise l’utilisation dans le cadre du maintien de l’ordre, une arme destinée aux tireurs d’élite.

Oubliées les grenades lacrymogènes, balles en caoutchouc (dites « défensives ») etc. Oubliés les gadgets, comme le Taser qui ont défrayé la chronique à leur apparition car leur non létalité était sujette à caution. Les débats sémantiques et querelles de médecins légistes sont dépassés !

La liste publiée au JO le 1er juillet 2011 dernier introduit en effet une arme qu’il n’est pas possible de ne pas qualifier de létale : c’est un fusil de guerre tirant des munitions réelles.

A l’article 3 on peut lire :

En application du V de l’article R.431-3 du code pénal (…) est susceptible d’être utilisée pour le maintien de l’ordre public, à titre de riposte en cas d’ouverture de feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après : Fusil à répétition de précision de calibre 7,62x51mm et ses munitions.

Ce type de fusil n’est pas inconnu, le GIGN en dispose déjà et l’a baptisé « Ultimat Ratio », d’après la devise que Louis XIV faisait graver sur ses canons : » ULTIMA RATIO REGUM « , l’armement ultime des rois.

SOURCE: http://www.nationspresse.info/presse-media/revue-de-presse/fillon-autorise-le-tir-a-balle-reelle-sur-les-manifestants

—————————————————

Le 24 juin 2014, le conseil de l’Union Européenne a fait discrètement voter, à l’insu du peuple comme d’habitude, une clause de solidarité prévoyant que :

– l’Union et ses Etats membres peuvent agir conjointement pour assister un Etat membre faisant l’objet d’une attaque terroriste ou étant victime d’une catastrophe naturelle ou d’origine humaine…

– La décision prévoit également l’activation immédiate du dispositif intégré de l’UE pour une réaction au niveau politique dans les situations de crises… permettant l’intervention rapide des autorités politiques dans toute l’UE afin que le Conseil exerce la direction stratégique de la réaction de l’Union et prenne les mesures appropriées dans l’intérêt de l’Etat membre concerné.

SOURCE: http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/FR/genaff/143360.pdf

00000000000000000000000000000000000000000