Articles Tagués ‘stratégie’

Wikileaks arabie saoudite islamisme

Selon le quotidien américain The New York Times, qui trié et étudié des dizaines de milliers de documents diplomatiques saoudiens révélés par le site WikiLeaks, l’Arabie Saoudite investit « des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier ». Le New York Times s’est intéressé à 60 000 documents, en attendant les 400 000 supplémentaires qui sont en attente de publication selon WikiLeaks. Ces fuites diplomatiques révèlent notamment que l’Arabie Saoudite dépense des sommes colossales pour combattre l’Iran chiite.

LIRE: https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/07/28/wikileaks-revele-les-dessous-de-la-strategie-saoudienne-pour-exporter-lislamisme-partout-sur-la-planete/#comment-24600

00000000000000000000000000000000000000

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

(source : Stratpol)

« Ce qui se passe en ce moment entre la Turquie et la Russie est assez révolutionnaire (…) La Turquie se rend compte que la Russie a quelquefois des objectifs politico-stratégiques qui vont à l’encontre des siens mais que c’est quelqu’un à qui on peut parler et qui est fiable… et qui ne va pas s’immiscer à l’intérieur d’un pays – notamment d’un pays ami – pour renverser le gouvernement afin d’en avoir un plus favorable. Aujourd’hui, avec sa politique étrangère, la Russie est un allié qu’on cherche, qu’on veut avoir avec soi parce qu’on sait qu’il est fiable ».

Voir l’article original

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

plan secret poutine otan

« Les 11 et 12 septembre derniers s’est tenue la réunion d’une organisation dont la plupart des Américains n’ont jamais entendu parler. La couverture des médias grand public était à peu près inexistante.

La réunion s’est tenue à Dushanbe, la capitale du Tadjikistan, un pays que peu d’Occidentaux sauraient situer correctement sur une carte. Mais vous pouvez parier votre dernier rouble que Vladimir Poutine sait exactement où se trouve ce pays. Car le groupe qui s’est réuni là-bas est le bébé du président russe. Il s’agit de l’organisation de coopération de Shanghai, constituée de six états membres : la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, et l’Ouzbekistan.

Voir l’article original 909 mots de plus


Russian aircraft carrier Admiral Kuznetsov

Admiral Flota Sovetskovo Soyuza Kuznetsov (Russian: Адмира́л фло́та Сове́тского Сою́за Кузнецо́в « Fleet Admiral of the Soviet Union Kuznetsov ») was built by the Black Sea Shipyard in Mykolaiv, Ukraine which was the only manufacturer of the Soviet/Russian aircraft carriers. The initial name of the ship was Riga; she was launched as Leonid Brezhnev, embarked on sea trials as Tbilisi, and finally named Kuznetsov.[4] She is an aircraft cruiser (heavy aircraft-carrying missile cruiser (TAVKR) in Russian classification) serving as the flagship of the Russian Navy.

She was originally commissioned in the Soviet Navy, and was intended to be the lead ship of her class, but the only other ship of her class, Varyag, was never completed or commissioned by the Soviet, Russian or Ukrainian navy. Later, this second hull was sold to the People’s Republic of China by Ukraine, completed in Dalian and launched as Liaoning.[5] Kuznetsov was named after the Admiral of the Fleet of the Soviet Union Nikolay Gerasimovich Kuznetsov.

SOURCE: http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_aircraft_carrier_Admiral_Kuznetsov

image: http://mounadil.files.wordpress.com/2012/09/syrian-road-map.gif

Strategika 51 Intelligence

Il semble que la récré en Syrie soit terminée! Le porte-avions russe Admiral Flota Sovetskovo soyuza Kuznetsov,  trois destroyers et un submersible sont arrivés avant-hier au port syrien de Tartous avec pour mission entre autres de vérifier le degré de furtivité des chasseurs US Lockheed Martin F-22 Raptor et surveiller l’ensemble de l’espace aérien syrien.

Les experts russes dépêchés en Syrie sont convaincus que l’usage par les américains du très onéreux F-22 ainsi que de missiles de croisière Tomahawk sont  motivés par la crainte des systèmes de missiles Sol-Air de l’armée syrienne.

Plus encore, les russes viennent d’être déçus par les capacités du F-22 Raptor en matière d’attaque au sol. User d’un appareil aussi coûteux pour tirer des munitions intelligentes coûtant au bas mot 200 000 USD sur-au mieux-un 4X4 japonais si ce n’est de la rocaille est,  d’un point de vue économique,  une aberration.

Pour rappel des avions US…

Voir l’article original 391 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

usa guerre chaos tyrannie« L’Empire américain est doublement engagé, au plan économique et monétaire d’une part et au plan stratégique et géopolitique d’autre part, pour tenter de ralentir son déclin, dans une entreprise systématique de destruction de ses adversaires comme de ses supposés « alliés ».

Au plan économique et monétaire, les manipulations domestiques et internationales auxquelles se livrent les USA (via leur Federal Reserve et leurs grandes banques « too big to fail ») sur la plupart des paramètres (statistiques faussées) et des actifs (monnaie, taux d’intérêt, actions, obligations, etc. « dirigés ») ne sont plus à démontrer, de telle sorte qu’il n’y a plus un seul marché libre dans le monde entier dont on puisse connaitre précisément la situation réelle !

Quant au plan stratégique et géopolitique, les USA, visant à empêcher toute alliance entre l’Europe et la Russie (toujours leur obsession du contrôle du « heartland » eurasien !) comme à saboter l’émergence de toute solution pacifique au Moyen…

Voir l’article original 1 445 mots de plus

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël Gaza gaz offshore« La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers ? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait « par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation – le Hamas – sera très lourd « . Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire « Plomb Fondu » dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à…

Voir l’article original 912 mots de plus