Articles Tagués ‘réduction de la baisse’

Lors du Conseil de Défense du 29 avril, François Hollande a soi-disant consenti une rallonge budgétaire de 3,8 milliards d’euros pour le ministère de la défense et « pérennisé » l’opération Sentinelle.

18 mois à peine après le vote de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019 (LPM), Hollande, la tête dans le guidon, revient sur ses décisions au nom de la « sécurité des Français ». La réalité c’est que le ministère de la défense, le plus lourdement touché par les politiques d’austérité, ne parvient pas à joindre les deux bouts, même en bradant les biens de l’État (immobilier, industrie de défense et partenariat public-privé) comme le fait Valls.

Cette augmentation, ou plutôt cette « réduction de la baisse », des dépenses de la défense va se faire, non pas en s’attaquant à l’inutile budget de la dette au profit de financiers rapaces, mais au détriment d’autres ministères, du logement ou de la sécurité sociale.

Cela illustre le fait que Hollande et son gouvernement naviguent à vue, inféodés qu’ils sont à Bruxelles et à Berlin dont ils suivent les diktats « austéritaires ». Ils déshabillent Pierre pour habiller Paul au détriment de l’intérêt de la Nation et de ses citoyens.

Par ailleurs l’opération Sentinelle (7000 militaires déployés sur le territoire de manière permanente) est coûteuse et inefficace pour lutter contre le terrorisme, soit plus de 400 millions d’euros qu’il aurait été bien plus indiqué de dépenser autrement. C’est même une décision anti-démocratique. La présence permanente de militaires en armes dans les rues est contraire aux prérogatives des armées et pourrait devenir une mauvaise habitude, d’autant que cela s’ajoute à des dispositions anti-terroristes liberticides calquées sur le modèle étasunien du Patriotic Act.

François Hollande aurait été bien plus avisé de suspendre son aventurisme guerrier court-termiste en arrêtant certaines opérations extérieures déshonorantes, dispendieuses des ressources de l’État et causes de dangers pour la Nation.

Le rôle d’un véritable chef de l’État est de définir une stratégie adaptée au statut de cinquième puissance mondiale qu’est la France, ensuite de trouver les moyens pour mener la politique qu’il a définie. François Hollande, lui, gouverne la France comme un comptable sans vision stratégique et poursuit l’œuvre de Nicolas Sarkozy en bradant les intérêts géostratégiques de la France à ses suzerains – étasuniens pour les armées et allemands pour l’économie.

Djordje Kuzmanovic
Article tiré du Parti de Gauche  le 16 mai 2015

http://fdg-info13.com/2015/05/16/budget-defense-une-politique-irresponsable/

000000000000000000000000000000000000