Articles Tagués ‘PIB’

 

Verbatim de la chronique hebdo

Plusieurs points à retenir cette semaine

Le premier est la dynamique modérée de la croissance en zone Euro pour le 4ème trimestre. Le chiffre de 0.3% permet néanmoins d’avoir un niveau de PIB équivalent à celui observé au début de 2011 avant la mise en place des politiques d’austérité. L’impact de la longue récession allant de l’été 2011 jusqu’au point bas du premier trimestre 2013 est enfin comblé. Cela a été long et reflète l’absence de ressort de l’économie de la zone Euro. L’acquis pour 2015 est modeste à 0.35%.
ze-2014-T4-PIB-paysOn ne dispose pas encore du détail des composantes du PIB de la zone mais on a un détail géographique. Les deux pays les plus dynamiques au cours du trimestre ont été l’Espagne et l’Allemagne avec une croissance de 0.7%. La France a une allure plus modeste avec 0.1% alors que l’Italie est encore en phase d’ajustement à la baisse à -0.1%.

L’économie de la zone Euro est encore très hétérogène mais elle commence à bouger. Le rebond de l’activité observé depuis plusieurs trimestres en Espagne et au Portugal sont positifs même si les trajectoires sont encore loin d’être d’équilibre car ces mouvements s’opèrent avec un taux de chômage toujours très élevé.

On notera aussi avec un œil amusé que la Finlande toujours très rigoureux sur la nécessité des réformes structurelles a désormais une allure de PIB moins favorable que l’Espagne si l’on prend comme point de référence le début de la crise.

On relèvera aussi que l’Italie n’arrive pas à sortir de sa longue récession et que l’effet Matteo Renzi tarde à se manifester. L’Italie reste une véritable interrogation.

Lire la suite: http://philippewaechter.nam.natixis.com/2015/02/16/ma-chronique-du-16-fevrier/

00000000000000000000000000000000000000

Le Blog de Philippe Waechter

Adapté d’un interview à Atlantico disponible ici http://bit.ly/5graphes-PW

Faut-il s’en réjouir du rebond de la croissance française au 3ème trimestre? La France a fait mieux que la zone Euro et que l’Allemagne au cours de l’été.
Il y a effectivement un chiffre meilleur qu’attendu et tant mieux
. On ne peut pas se réjouir d’une trajectoire qui se dégrade. Cependant comme le montre le graphique du PIB en niveau, la dynamique n’est pas très forte. Depuis la rupture du 1er trimestre 2011, la croissance du PIB n’est que de 0.4% en rythme annualisé. On est loin de la moyenne de 2% constatée depuis le milieu des années 70 jusqu’à la crise de 2007 (la tendance en rouge depuis 2000 était de 1.8% jusqu’au début 2008).
Ce profil ne laisse aucune marge de manœuvre car a aucun endroit il ne permet de dégager un surplus qui permettrait soit…

Voir l’article original 1 708 mots de plus

Publié le 17 novembre 2014 par

Le document en format pdf est disponible ici Anticipations Hebdo du 17 Novembre 2014

Les attentes de la semaine du 17 au 23 Novembre

  • Deux points majeurs: l’enquête ZEW en Allemagne (mardi), les enquêtes PMI (estimation flash en zone Euro, France, Allemagne, Chine, USA) et plus spécifiquement aux USA Empire State (mardi) et de la Fed de Philadelphie (jeudi) – Ce sont les premières enquêtes sur novembre – L’autre élément clé sera la publication des minutes de la Fed (mercredi) et de BoE (mercredi aussi)
  • Dans la nuit de dimanche à lundi: PIB japonais du 3ème trimestre
  • Indice des prix à la consommation pour Octobre aux USA (jeudi) et au Royaume Uni (mardi)
  • Indices immobiliers aux USA (NAHB mardi) et mise en chantier de logement (mercredi) – Reventes de maisons (jeudi)
  • Ventes de détail aux Royaume Uni. (jeudi) et balance commerciale au Japon (mercredi)
  • Balance commerciale en zone Euro (lundi) et compte courant (mercredi)

Les points majeurs à retenir en Europe du 10 au 16 Novembre

  • Progression limitée du PIB de la zone Euro au 3ème trimestre avec une progression de 0.6% en taux annualisé. L’acquis est de 0.8%. Sur l’ensemble de l’année 2014 le chiffre de croissance sera peu éloigné de ce 0.8%. Progression rapide en Espagne 2% taux annualisé avec un acquis de 1.2%. En Allemagne, l’activité n’a progressé que de 0.26% avec un acquis de 1.4%. En Italie, le recul est de -0.35% après déjà -0.9% en T2. L’acquis est de -0.3%
  • En France l’activité est en hausse de 1.1% en taux annuel et l’acquis de 0.4%. Elle a été tirée par les dépenses gouvernementales et l’accumulation de stocks. Ce n’est pas forcément une configuration avantageuse car le pessimisme des chefs d’entreprise pourrait les inciter à liquider les stocks au T4 et affaiblir cette amélioration.
  • L’inflation de la zone Euro a été confirmée à 0.4% en octobre
  • Au Royaume Uni le rapport sur l’inflation suggère une convergence vers la cible de 2% fin 2017. La BoE ne va pas augmenter ses taux avant la 2ème partie de 2015.

Les points majeurs à retenir aux USA du 10 au 16 Novembre

  • Lors de la réunion duG20 à Brisbane 3 points sont à souligner
    • Un effort sur la croissance afin de sortir l’activité mondiale de sa dynamique réduite. Cela passe par l’affirmation de politiques de soutien de la croissance et notamment de la demande mais aussi par des programmes d’investissement, notamment sur les infrastructures. Les effets de dérèglementations ont été mis en avant aussi
    • Une plus grande transparence financière avec des échanges d’informations dès 2015 afin de limiter les contournements. Ceci est une première étape importante pour éviter l’évasion. L’information ne sera cependant pas publique. Espérons que cela viendra plus tard
    • Accord sur le climat dans la perspective de Paris 2015. I a été arraché à l’Australie
  • La baisse du prix du pétrole a favorisé la baisse de l’essence aux USA. Cela a été un soutien aux ventes de détail autres que l’essence. La progression hors auto et essence est de 0.55% en octobre et l’acquis pour le T4 de 3.2% en rythme annualisé (4.8% en T3)

Les points majeurs en Asie et Latam du 10 au 16 Novembre

  • L’inflation est restée très basse en Chine en Octobre à 1.6%. C’est identique à septembre mais cela reste le chiffre le plus réduit depuis janvier 2010.
  • Dans le même temps les prix de production ont reculé pour le 32ème mois consécutif à -2.2% en octobre.
  • Ces mouvements sur les prix sont fortement liés aux matières premières. Il n’empêche que cela est préoccupant.
  • D’autant que la dynamique de l’activité est réduite. La progression annuelle de la production industrielle est repassée sous les 8%. La progression de l’investissement est passée en-dessous de 16%.
  • Bref, l’activité chinoise ralentit dans un environnement pas inflationniste.

Le graphe de la semaine
Le profil du PIB des pays de la zone Euro montrent une très forte hétérogénéité contrairement à ce qui était observé avant la crise
ZE-2014-PIB-Pays

carte-paradis-fiscauxQue le TRACFIN fasse son travail et saisisse les comptes étrangers de nos canailles institutionnelles!

°°°°°°°°°°°°°°°

Ah, zut, il n’y a pas de textes pourrait s »exclamer Jean Baptiste Carpentier pour justifier son immobilisme en la matière!

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°