Articles Tagués ‘Philippe WAECHTER’

Chronique Hebdo du 23 Février

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-CHebdo-23-Fev-PW

Sur SoundCloud

http://philippewaechter.en.nam.natixis.com/

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Le ministre des Finances grec Yanis Varoufakis, lundi à Bruxelles.

http://i.f1g.fr/media/ext/805x/www.lefigaro.fr/medias/2015/02/16/PHO1a365694-b5ec-11e4-9b27-82fd72ef2a30-805×453.jpg

Grèce : et si c’était une partie de poker menteur ?

L’essentiel

  • La réunion des ministres des finances de la zone euro censée trouver une solution sur la dette de la Grèce s’est soldée par un échec.
  • L’Eurogroupe a donné jusqu’à la fin de la semaine au gouvernement Tsipras pour accepter une extension du plan d’aide à la Grèce.
  • Le ministre des finances grec s’est dit confiant sur la possibilité de trouver un accord avec la zone euro dans les prochains jours.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/17/grece-et-si-c-etait-une-partie-de-poker-menteur_4577780_3234.html#44bpWpMPvtXOSkjk.99

———————————————————————————

Une remarque sur la Grèce par Philippe Waechter

Le Blog de Philippe Waechter

Pas de chronique audio ce matin
Je crois toujours à un accord avec la Grèce d’ici à vendredi. Une absence d’accord mettrait la zone euro en risque. Qui aujourd’hui est prêt à prendre ce risque? Mais l’accord doit être plus équilibré que celui qui était proposé hier (dans le communiqué non officiel qui circule) qui suggérait que toutes les ressources (le surplus primaire) devaient être consacrées au remboursement de la dette. Ce n’était pas viable pour le gouvernement grec vis à vis de ses électeurs car cela réduisait à néant la possibilité d’une relance de l’économie.
L’Eutogroup proposait ainsi une extension du programme alors que le gouvernement grec souhaite une mesure transitoire permettant de prendre le temps pour discuter d’un nouveau contrat.

La question en fait est de savoir jusqu’où chacune des parties pourra aller pour ressortir de la négociation avec un accord en indiquant cependant qu’elle ne pouvait aller…

Voir l’article original 53 mots de plus

 

Verbatim de la chronique hebdo

Plusieurs points à retenir cette semaine

Le premier est la dynamique modérée de la croissance en zone Euro pour le 4ème trimestre. Le chiffre de 0.3% permet néanmoins d’avoir un niveau de PIB équivalent à celui observé au début de 2011 avant la mise en place des politiques d’austérité. L’impact de la longue récession allant de l’été 2011 jusqu’au point bas du premier trimestre 2013 est enfin comblé. Cela a été long et reflète l’absence de ressort de l’économie de la zone Euro. L’acquis pour 2015 est modeste à 0.35%.
ze-2014-T4-PIB-paysOn ne dispose pas encore du détail des composantes du PIB de la zone mais on a un détail géographique. Les deux pays les plus dynamiques au cours du trimestre ont été l’Espagne et l’Allemagne avec une croissance de 0.7%. La France a une allure plus modeste avec 0.1% alors que l’Italie est encore en phase d’ajustement à la baisse à -0.1%.

L’économie de la zone Euro est encore très hétérogène mais elle commence à bouger. Le rebond de l’activité observé depuis plusieurs trimestres en Espagne et au Portugal sont positifs même si les trajectoires sont encore loin d’être d’équilibre car ces mouvements s’opèrent avec un taux de chômage toujours très élevé.

On notera aussi avec un œil amusé que la Finlande toujours très rigoureux sur la nécessité des réformes structurelles a désormais une allure de PIB moins favorable que l’Espagne si l’on prend comme point de référence le début de la crise.

On relèvera aussi que l’Italie n’arrive pas à sortir de sa longue récession et que l’effet Matteo Renzi tarde à se manifester. L’Italie reste une véritable interrogation.

Lire la suite: http://philippewaechter.nam.natixis.com/2015/02/16/ma-chronique-du-16-fevrier/

00000000000000000000000000000000000000

Le Blog de Philippe Waechter

Le profil de l’activité des économies de la zone Euro montre des trajectoires bien distinctes.
Il y avait 3 groupes, il y en a maintenant 4.
L’Allemagne, la France et la Belgique ont un niveau d’activité supérieur à celui d’avant crise
La zone Euro et les Pays-Bas progressent mais le niveau de l’activité n’a pas encore retrouvé celui d’avant crise.
L’Espagne et le Portugal dont l’activité retrouve de l’allant. Il y a peu d’ambigüité sur ce point.
Le 4ème groupe est désormais celui de l’Italie dont l’activité continue de se contracter même si c’est à un rythme plus limité.

L’allure des pays de la zone est plutôt mieux orientée en moyenne mais l’absence de rebond en Italie reste un caillou dans la botte européenne.
ze-2014-t4-pib-comp

Voir l’article original

Image illustrative de l'article Réserve fédérale des États-Unis

La Réserve fédérale (officiellement Federal Reserve System, souvent raccourci en Federal Reserve ou Fed) est la banque centrale des États-Unis. Elle a été créée le 23 décembre 1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act, à la suite de plusieurs crises bancaires, dont la panique bancaire américaine de 1907. Son rôle a évolué depuis et elle a renforcé son indépendance lors de l’instabilité monétaire des années 1975-1985.

Le Congrès des États-Unis a défini trois objectifs de politique monétaire dans le Federal Reserve Act : plein emploi, stabilité des prix, et taux d’intérêt à long terme modérés1. Les deux premiers sont souvent appelés le « double objectif » ou « double mandat » de la Fed2. Outre la politique monétaire, la Fed est maintenant chargée de superviser et réguler le système bancaire, de maintenir la stabilité du système financier, et d’offrir des prestations financières aux organismes de dépôt, au gouvernement fédéral, et aux institutions financières étrangères3. Elle étudie de surcroît l’économie américaine, et publie de nombreux rapports, tels que le livre beige, un résumé des conditions économiques dans chaque région.

La Réserve fédérale se compose d’un conseil des gouverneurs (dont Janet Yellen est la présidente depuis 2013), du Federal Open Market Committee (FOMC), de douze banques régionales (Federal Reserve Banks), des banques membres, et de plusieurs conseils consultatifs4,5. Le FOMC est le comité responsable de la politique monétaire; il se compose des sept membres du bureau des gouverneurs et des douze présidents des banques régionales (dont cinq seulement ont le droit de vote à un moment donné). La Réserve fédérale comporte ainsi des aspects publics et privés : cette structure est unique au monde pour une banque centrale, et correspond à une volonté de répondre à la fois à l’intérêt public et à celui des banques membres. Une autre particularité du système monétaire américain est que ce n’est pas la banque centrale mais le département du Trésor qui crée la monnaie6.

La Fed est une banque centrale indépendante : ses décisions ne sont pas sujettes à l’autorisation du Président des États-Unis ou d’une autre partie du gouvernement fédéral, elle ne reçoit pas de budget du Congrès, et les mandats des gouverneurs sont beaucoup plus longs que ceux des élus fédéraux. Le gouvernement peut cependant exercer un contrôle : l’autorité de la Fed est définie par le Congrès et celui-ci peut exercer son droit de surveillance (congressional oversight). Les membres du bureau des gouverneurs, y compris le président et le vice-président, sont nommés par le Président des États-Unis et confirmés par le Sénat. Le gouvernement nomme également les hauts fonctionnaires de la banque et fixe leur salaire. Toutes les banques commerciales autorisées à exercer en dehors d’un seul État sont obligatoirement membres de la Réserve fédérale régionale où se trouve leur siège et détiennent des parts dans celle-ci, ce qui autorise ces banques à élire une partie des membres du bureau de chaque Réserve fédérale régionale. Le gouvernement fédéral reçoit tous les profits de la Fed, hormis un dividende de 6 % versé aux banques membres.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_f%C3%A9d%C3%A9rale_des_%C3%89tats-Unis

Le Blog de Philippe Waechter

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique hebdomadaire du 2 Février

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-CHebdo-2Fev-PW

Sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

J’aime cette phrase de la Fed dans son communiqué à l’issue de sa réunion d’hier soir.

« However, if incoming information indicates faster progress toward the Committee’s employment and inflation objectives than the Committee now expects, then increases in the target range for the federal funds rate are likely to occur sooner than currently anticipated.  Conversely, if progress proves slower than expected, then increases in the target range are likely to occur later than currently anticipated. »

Ma tentation serait de la traduire par
« Moins j’accélère plus vite, plus j’accélère moins vite »
C’est une autre forme du message de Greenspan: « si vous m’avez compris c’est que je me suis mal exprimé »

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

22 January 2015 – Monetary policy decisions

At today’s meeting the Governing Council of the ECB decided that the interest rate on the main refinancing operations and the interest rates on the marginal lending facility and the deposit facility will remain unchanged at 0.05%, 0.30% and -0.20% respectively.

Further monetary policy measures will be communicated by the President of the ECB at a press conference starting at 2.30 p.m. CET today.

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

L’attentat perpétré contre Charlie Hebdo le 7 janvier va-t-il perturbé la reprise anticipée pour 2015 en France ?
La baisse de l’euro, le repli du prix du pétrole et la politique monétaire très accommodante sont les ingrédients de la reprise qui se dessinera en France et en zone Euro tout au long de l’année qui s’ouvre. Cependant, l’attentat engendre une incertitude spectaculaire qui pourrait modifier en profondeur les comportements et réduire à néant les attentes de reprise.
Pour éclairer ce débat on peut observer deux situations qui se rapprochent de celle connue aujourd’hui en France.
En 1990 lors de l’invasion du Koweit par l’Irak le choc est tel que les indices de confiance des consommateurs se sont infléchis rapidement, entrainant la consommation des ménages à la baisse. Olivier Blanchard, l’actuel chef économiste du FMI, indiquait dans un article (Consumption and the recovery of 1990-1991 – AER May 1993 mais…

Voir l’article original 357 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

LA BAISSE DE L’EURO, DU PETROLE ET LA POLITIQUE MENEE PAR LA BCE SONT LES ELEMENTS D’UNE RUPTURE A LA HAUSSE:
LA CROISSANCE SERA PLUS FORTE ET L’EMPLOI PLUS ROBUSTE

Depuis le premier trimestre 2011 l’économie française progresse au rythme très lent de 0.4% par an. Après la reprise de 2009 et 2010, les européens et les français avec eux ont considéré que la crise était en passe de s’achever et qu’il fallait rééquilibrer les politiques économiques. Cela s’est traduit par la mise en place de politiques budgétaires très restrictives et par une politique monétaire étonnamment contraignante à partir du printemps 2011; les hausses de taux d’intérêt de la part de la BCE en avril et juillet 2011 n’ont toujours pas trouvé de justifications rationnelles.

Voir l’article original 1 213 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique hebdomadaire du 22 décembre

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-ChrHeb-22Dec-PW

Sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Verbatim de ma chronique hebdomadaire

Le premier point à retenir de la semaine écoulée est la baisse rapide et profonde du prix du pétrole qui a convergé vers les 60 dollars pour le baril de Brent.
Petrole-12 decembreLe second point est la bonne tenue des ventes de détail aux USA. Les ménages ont de meilleures perspectives tant sur l’emploi que sur leurs revenus. En conséquence ils dépensent davantage moins tenaillés par la peur du lendemain. Au regard des chiffres des mois d’octobre et de novembre cela présage d’un chiffre fort de la consommation des ménages au dernier trimestre et donc d’une support fort à la croissance du PIB. Pour les dépenses hors auto et essence l’acquis pour le 4ème trimestre à la fin du mois de novembre est de 5.9% en taux annualisé contre 5% pour l’ensemble du 3ème trimestre.

Voir l’article original 831 mots de plus

00000000000000000000000000000000

Chronique du 10 décembre: Distribution des revenus et croissance

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-DistCr-PW

Ou sur SoundCloud

Le Blog de Philippe Waechter

000000000000000000000000000000000

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 4 décembre: La BCE dans l’obligation d’un QE

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-BCE-QE-PW

ou sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Verbatim de ma chronique de ce matin (ici)

La conjoncture mondiale est restée contrastée dans le secteur manufacturier au mois de novembre.
C’est ce qu’indiquent les enquêtes PMI/Markit pour l’ensemble de l’économie mondiale et ISM pour l’économie américaine.

Le premier point à souligner est le léger repli de l’indicateur mondial qui passe de 52.2 en octobre à (Rappelons qu’un indice au-dessus de 50 reflète une hausse de l’activité du secteur manufacturier. En passant de 52.2 à 51.8 on relève que l’activité continue de croitre mais à un rythme plus réduit).

Voir l’article original 428 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 3 décembre: Conjoncture mondiale en Novembre

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-ConjNov-PW

Ou sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Ce texte est le verbatim du podcast publié ce matin à 8h (ici)

La conjonction d’un euro plus compétitif, d’un prix du pétrole à 70 dollars et d’une politique monétaire volontariste sera un soutien fort pour la conjoncture de la zone Euro.

Pour l’instant, cette conjoncture n’est pas bonne. Les enquêtes du type PMI/Markit montrent une grande fragilité alors que, dans le même temps, le moral des ménages s’infléchit.

La baisse de l’euro va avoir deux effets
D’abord il redonnera de la compétitivité aux entreprises européennes. Au regard de leurs performances récentes, la France et l’Italie en profiteront davantage car leurs résultats à l’exportation ne sont pas fameux. Cela permettra aussi d’exporter à l’extérieur de la zone les progrès de compétitivité qui ont été fait dans certains pays. Je pense notamment à l’Espagne. La baisse de l’euro facilitera l’exportation de ces gains, surtout si l’euro file vers 1.2 contre…

Voir l’article original 297 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 1er décembre: Zone Euro: Eléments d’une reprise

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/RepZE-PW

Ou sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Le document complet en format pdf est ici Anticipations Hebdo du 1er Décembre 2014

Les attentes de la semaine du 1er au 7 Décembre

  • Elément clé: la réunion de la BCE coincée entre les multiples déclarations de Mario Draghi et de Vítor Constâncio son vice-président sur la nécessité de mesures supplémentaires et l’opération de TLTRO du 11 décembre. Pas d’annonces fortes attendues. Réunion de la Banque d’Angleterre (l’annonce d’une hausse de taux fin 2015 a été faite lors du rapport sur l’inflation il y a 10 jours). Beige book de la Fed mercredi
  • Réunion des Banques Centrales en Pologne, Australie, Inde (baisse?) et Brésil (hausse?)
  • Lundi PMI et ISM du secteur manufacturier et mercredi ceux des services
  • Emploi américain vendredi. On regardera toujours les évolutions de salaires
  • Détail du PIB de la zone Euro pour le 3ème trimestre (vendredi) et en Italie (lundi)
  • Ventes de détail en zone…

Voir l’article original 544 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 24 Novembre: Des Politiques Monétaires Accommodantes

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-PMA-PW

ou sur SoundCloud

Une version texte, en anglais, est disponible ici

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Le document complet en version pdf est ici Anticipations Hebdo du 24 novembre 2014

Les attentes de la semaine du 24 au 30 Novembre

  • L’attention restera portée sur la zone Euro avec la publication de l’IFO en Allemagne (lundi) et de l’indice du climat des affaires en France (mardi)
  • Vendredi prochain, première estimation de l’inflation en zone Euro pour Novembre et du taux de chômage en octobre. Inflation aussi en Allemagne, Italie et Espagne (jeudi); Emploi et chômage en Allemagne (jeudi) et inscriptions à Pole Emploi en France pour Octobre (jeudi)
  • On suivra aussi les commandes de biens durables aux USA (mercredi) ainsi que les revenus et les dépenses de consommation aux USA en octobre (mercredi)
  • Indice des prix et production industrielle au Japon (jeudi tard)
  • Dépenses des ménages français en Octobre (vendredi) et confiance des consommateurs en novembre (mardi)
  • 2ème estimation du PIB en Allemagne (avec le…

Voir l’article original 581 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique hebdo du 24 Novembre: Que s’est il passé la semaine du 17 Novembre?

Sur la Web TV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-Sem1711-PW
et sur SoundCloud

Un version texte, en anglais, existe ici

Voir l’article original

Ma Chronique – Ralentissement allemand

Chronique du 19 Novembre: Ralentissement allemand

Sur la Web TV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-RA-PW
ou sur SoundCloud

000000000000000000000000000

Le Blog de Philippe Waechter

Adapté d’un interview à Atlantico disponible ici http://bit.ly/5graphes-PW

Faut-il s’en réjouir du rebond de la croissance française au 3ème trimestre? La France a fait mieux que la zone Euro et que l’Allemagne au cours de l’été.
Il y a effectivement un chiffre meilleur qu’attendu et tant mieux
. On ne peut pas se réjouir d’une trajectoire qui se dégrade. Cependant comme le montre le graphique du PIB en niveau, la dynamique n’est pas très forte. Depuis la rupture du 1er trimestre 2011, la croissance du PIB n’est que de 0.4% en rythme annualisé. On est loin de la moyenne de 2% constatée depuis le milieu des années 70 jusqu’à la crise de 2007 (la tendance en rouge depuis 2000 était de 1.8% jusqu’au début 2008).
Ce profil ne laisse aucune marge de manœuvre car a aucun endroit il ne permet de dégager un surplus qui permettrait soit…

Voir l’article original 1 708 mots de plus

Blavatar

Ma Chronique – Les ambitions du G20

 

 

Chronique du 17 Novembre: Les ambitions du G20
Ecoutez la sur la Web TV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-G20-PW
ou ici sur SoundCloud

Le Blog de Philippe Waechter

00000000000000000000

Le Blog de Philippe Waechter

Le document complet en version pdf est ici Anticipations Hebdo du 10 Novembre 2014

Les attentes de la semaine du 10 au 16 Novembre

  • Point clé: Publication des chiffres de croissance du 3ème trimestre pour la zone Euro, l’Allemagne, la France, l’Italie….Les chiffres du 2ème trimestre avaient été décevants, pas sûr que le 3ème trimestre inverse la tendance. (vendredi)
  • Les ventes de détail aux USA donneront une bonne indication du démarrage du 4ème trimestre du côté des ménages. Les indicateurs de confiance d’Octobre étaient plutôt bons, cela peut donner une direction après le repli de septembre (vendredi)
  • Chiffres de l’emploi au Royaume Uni pour le mois de septembre (mercredi). Chiffre important car il y a polémique au RU. Selon les syndicats, 1 emploi sur 40 est un emploi à plein temps depuis la récession. C’est très bas et traduirait la fragilité du marché du travail
  • Indicateurs…

Voir l’article original 458 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

Chronique du 12 Novembre: Russie – Le rouble durablement fragilisé
Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/WTV-Russie-PW
ou sur SoundCloud

Voir l’article original

Le Blog de Philippe Waechter

Dans ma chronique audio du 31 octobre (ici) j’indiquais que le ton de la Fed à l’issue de son comité de politique monétaire des 28 et 29 octobre était rassurant pour la zone Euro. La perception d’une progression robuste de l’activité américaine ne laissait pas de doutes quant à la volonté de la Fed de remonter ses taux d’intérêt si cela était nécessaire.
Ce propos venait après une période de doute; la faiblesse de l’économie mondiale aurait pu modifier la stratégie monétaire de la Fed. Cela s’était traduit par une défiance de la part des investisseurs. Le 15 octobre, les taux américains ont tous baissé, le taux du 10 ans a même convergé pendant un moment vers 1.8%.
Le communiqué nous indique qu’il n’en est rien et que la Fed reste ferme sur ses positions.
Cela se traduit à nouveau par une divergence des anticipations des…

Voir l’article original 275 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :