Articles Tagués ‘Philippe Jurgensen’

Jean Baptiste Carpentier, inspecteur général des finances

TRACFIN, créé en 1990,  par Michel Charasse, suite au 15e sommet économique annuel du G8, appelé Sommet de l’Arche1, il prend d’abord la forme d’une cellule de coordination au sein de la direction générale des douanes et des droits indirects. En 2006, il devient un service à compétence nationale et acquiert une direction propre. Ses locaux restent néanmoins situés au sein de la direction générale des Douanes y compris lors du déménagement de celle-ci du 7e arrondissement de Paris à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 2007. En 2011, TRACFIN est finalement installé dans d’autres locaux du ministère de l’Économie et des Finances, toujours à Montreuil.

Image de couverture du rapport d'activité Tracfin 2014

Sous l’impulsion de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et de Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget, l’année 2014 a été marquée par la volonté de renforcer les outils de lutte contre la fraude, le blanchiment et le financement du terrorisme. Dans ce contexte, l’action de Tracfin marque une progression historique avec une hausse de 33 % du nombre d’informations traitées en 2014, soit la plus forte hausse constatée ces dix dernières années.

2014 : une progression historique et un périmètre élargi

La hausse du nombre d’informations traitées s’explique notamment par la montée en puissance des nouvelles missions du service en matière de lutte contre les fraudes fiscales et sociales, et dans le domaine du renseignement. Sur cette même période, les analyses effectuées par le service, permettant notamment de mieux contextualiser le soupçon déclaré ou de l’enrichir, ont conduit à la transmission de 1 395 notes à l’Autorité judiciaire et aux administrations partenaires (+ 5 % par rapport à 2013).
Les communications systématiques d’information

L’année 2014 marque également la montée en puissance du dispositif de COmmunications Systématiques d’Information (COSI), issu de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires du 26 juillet 2013. Sur cette période, 42 opérateurs ont transmis près de 2 millions de COSI à Tracfin, renforçant ainsi les capacités d’investigations du service. Ce dispositif sera élargi, dans les prochains mois, à d’autres opérations présentant un facteur de risque élevé de blanchiment.
Un rapport spécifique avant l’été

Tracfin publiera avant l’été un rapport spécifique dédié à l’analyse des risques et aux nouvelles tendances en matière de blanchiment et de fraudes. Il explorera les tendances et risques mis en exergue, notamment lors de l’analyse des signalements transmis au service.

———————————————————
Actuel
  1. HSBC France
Précédent
  1. French Ministry of Economy and Finance
Études et formations
  1. Ecole Nationale d’Administration (ENA)

Head of Internal Audit – Inspecteur Général

HSBC France

septembre 2009 – Aujourd’hui (5 ans 8 mois)Paris

Member of the Executive Committee and responsible for 40 internal auditors providing independent and objective assurance over HSBC Francer’s risk management framework to protect the assets, reputation and sustainability of the bank.

source: https://www.linkedin.com/pub/fran%C3%A7ois-mongin/46/802/976

Il n’est que de voir aujourd’hui François MONGIN passer chez HSBC, succédant lui-même à CADIOU, après la DGDDI et l’IGF ou Jean-Dominique COMOLLI nommé « commissaire aux participations de l’Etat » auprès de la ministre de l’économie après avoir privatisé la SEITA et exercé brillamment ses talents chez Altadis et Pernod-Ricard, etc.).

000000000000000000000000000000000000000