Articles Tagués ‘Ouattara’

Cellule44

Par IVOIREBUSINESS – C’est le clash Hollande-Ouattara. Interrogé sur RFI concernant la mise en garde du Président François Hollande à Dakar, contre une éventuelle violation de la Constitution pour se maintenir au pouvoir en 2015, Alassane Ouattara déterre la hache de guerre « Je n’ai pas de leçon à recevoir de François Hollande ».

Alassane Ouattara reçu içi à l’Elysée par François Hollande en juillet 2012. Image d’archives.

La hache de guerre est désormais déterrée entre Alassane Ouattara et François Hollande. C’est clash Ouattara-Hollande concernant une éventuelle modification de la constitution par le chef de l’Etat ivoirien, pour se maintenir au pouvoir en 2015.
Interrogé sur RFI ce mardi 02 décembre 2014, à propos des nouvelles mises en garde du Président de la République française au sommet de la francophonie à Dakar, contre une modification de la constitution en Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a répondu ne pas avoir de leçon à recevoir…

Voir l’article original 337 mots de plus

*****************************

 

En tout état de cause, Michel GBAGBO se réserve le droit de saisir la justice pour dénoncer les empêchements dont il a été victime et qui ne sont animés que par la volonté de laisser certains dans l’impunité.

Cellule44

Ouattara empêche Michel Gbagbo de venir témoigner à Paris : Hollande peut-il se rendre dans une dictature ? (Le Gri-Gri)

Ouattara empêche Michel Gbagbo de venir témoigner à Paris : Hollande peut-il se rendre dans une dictature ?

Le Gri-Gri

COMMUNIQUE DE PRESSE

PARIS, le 9 juillet 2014 – Dans le cadre de la plainte pour enlèvement, séquestration et traitements inhumains et dégradants, portée par Michel GBAGBO en France, la Justice française est confrontée à un manque de coopération de la part des autorités ivoiriennes.

A cet égard, il convient de rappeler que le Juge d’Instruction avait adressé plusieurs convocations pour entendre Michel GBAGBO, mais que ce dernier ne put les honorer dans la mesure où il en a été empêché par le pouvoir ivoirien.

Ce jour, il est de nouveau convoqué par le Juge d’Instruction pour être entendu à son Cabinet d’instruction à PARIS.

Malheureusement, Michel GBAGBO est encore mis dans l’impossibilité de répondre à cette convocation.

Les autorités ivoiriennes doivent sortir de cette situation de non droit, en…

Voir l’article original 137 mots de plus

Les toutes dernières de Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: vers une réouverture du dossier Guy-André Kieffer?
Les circonstances de la disparition et de la mort présumée du journaliste français Guy-André Kieffer en 2004 en Côte d’Ivoire restent mystérieuses. C’est pourquoi les autorités d’Abidjan ont déclaré vouloir « reprendre une partie des auditions », selon une déclaration du ministre de la Justice.

LIRE: http://www.rfi.fr/afrique/20140704-cote-ivoire-vers-une-reouverture-dossier-guy-andre-kieffer/

°°°°°°

En Côte d’Ivoire, le FPI évoque jusqu’à 1000 prisonniers politiques
Ce n’est pas la première fois que le Front populaire ivoirien (FPI) dénonce la détention de ses sympathisants. Mais jamais le parti de l’ex-président Gbagbo n’avait avancé un tel nombre. Près de 1 000 personnes seraient en prison, dont certains dans des lieux secrets, et seraient torturés affirment le Front populaire ivoirien. L’Etat dénonce des mensonges.
LIRE: http://www.rfi.fr/afrique/20140704-cote-ivoire-le-fpi-evoque-jusqu-1000-prisonniers-politiques-gbagbo-ouattara-guessan/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

cote_ivoire
Ouattara et ses sbires ont tué Yves Lamblin et le colonel Dosso
Extrait:

« Ce qui frappe dans cette affaire, c’est non seulement le silence observé par le Procureur concernant l’assassinat de Philipe Rémond, mais aussi et surtout, la version du « colonel Sékouba » qui tranche avec celle contée par le pouvoir. Les deux versions s’opposent outrageusement. »

 

Cellule44

Ouattara et ses  sbires ont tué  Yves Lamblin et le colonel Dosso

LE « COLONEL SÉKOUBA » AVOUE LA PARTIALITÉ DE LA JUSTICE

L’effort de restitution de la vérité historique sur la crise post-électorale ne faiblit pas. En Côte d’Ivoire comme ailleurs, des femmes et des hommes se mobilisent pour qu’éclate définitivement la vérité. Cette mobilisation extraordinaire se présente comme un antidote contre le mensonge d’Etat érigé en système de référence en Côte d’Ivoire. Et le mensonge ne peut qu’avoir bonne presse lorsqu’il s’agit d’accabler le Président Laurent Gbagbo et ses partisans. Selon les chiffres officiels cette crise a engendré, au total 3000 morts. Et les hauts parleurs du pouvoir d’Abidjan aidés par leurs soutiens internationaux arguent, à qui veut l’entendre, que toutes ces victimes ont un seul auteur : Laurent Gbagbo. Celui-ci est tantôt présenté comme un auteur direct, tantôt comme un co-auteur indirect. Le caractère surréaliste d’une telle accusation ne peut manquer d’interroger la sensibilité des personnes équilibrées. Se refusant…

Voir l’article original 2 415 mots de plus