Articles Tagués ‘New York’

Wikileaks arabie saoudite islamisme

Selon le quotidien américain The New York Times, qui trié et étudié des dizaines de milliers de documents diplomatiques saoudiens révélés par le site WikiLeaks, l’Arabie Saoudite investit « des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier ». Le New York Times s’est intéressé à 60 000 documents, en attendant les 400 000 supplémentaires qui sont en attente de publication selon WikiLeaks. Ces fuites diplomatiques révèlent notamment que l’Arabie Saoudite dépense des sommes colossales pour combattre l’Iran chiite.

LIRE: https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/07/28/wikileaks-revele-les-dessous-de-la-strategie-saoudienne-pour-exporter-lislamisme-partout-sur-la-planete/#comment-24600

00000000000000000000000000000000000000

Même à New York! Un vendeur juif ambulant harcelé par la «mafia halal»

Food Cart War
Un vendeur juif ambulant de sandwich cashères ne peut plus s’installer dans les rues principales de New York à cause de la «mafia halal»

Yisroel Mordowitz voudrait juste pouvoir continuer à vendre ses sandwiches au pastrami «pacifiquement» avec son kiosque Holy Rollers installé dans le quartier Rockefeller de New York…

Mais un groupe de musulmans égyptiens en ont décidé autrement, et ils «occupent» le trottoir avec des parasols et des cartons pour l’empêcher de s’installer.

Mohamed Mossad hurle :

Ce type à faim, il a faim d’argent”…“Moi aussi j’ai une famille!”,“pourquoi il va pas dans la 47e rue?”ajoute Mossad en référence à ce quartier juif des diamantaires de New York.

Il vient ici, et il veut me voler mon emplacement, et il veut me tuer, tuer mon commerce.

Après deux tentatives,Mordowitz a «émigré» vers le carrefour entre la 35e rue et la 9e avenue où se trouve B&H Photo, la grande surface électronique qui appartient à des ultra-religieux juifs.

J’ai pensé que je pourrais au moins apporter la paix à New York», se lamente Mordowitz, 30 ans, avec un peu d’auto-dérision. “Je ne suis pas un ennemi, je suis un ami.

Lundi dernier, le kiosque casher Holy Rollerss’est installé dans la 48e rue sans incident, et il a fait environ 2 000 dollars de recette avec les touristes et les travailleurs du quartier. Mais mercredi, il subissait un nouveau blocus.

Quand il est arrivé,Mohamed Mossad a crié à Yisroel Mordowitz:“Ici c’est pas la Palestine!”

Mordowitz“ils essayent de faire croire que les Juifs en Israël chassent les gens, et qu’on veut faire la même chose ici.Un jour, ils ont suivi mon associé Yosef Salzbank dans une Jeep Cherokee, pour s’assurer qu’il s’installait assez loin d’eux.»

Une fois, je leur ai dit, ‘pourquoi vous me terrorisez comme ça?’ ” se souvient Mordowitz.

“Se sauver de coins de rue en coins de rue comme ça, c’est de la folie» ajoute Salzbank.

Pour l’instant, le calme règne en Israël entre les terroristes palestiniens, mais à New York, il semble qu’un cessez le feu soit difficile à négocier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

00000000000000000000000000000000000000000000

02.02.2015 10:53
Entraînement militaire des volontaires ukrainiens près de Marioupol. [EPA/ANASTASIA VLASOVA - Keystone]

Entraînement militaire des volontaires ukrainiens près de Marioupol. [EPA/ANASTASIA VLASOVA – Keystone]
Le New York Times affirmait dimanche que Washington et l’Otan envisagent de soutenir l’envoi d’armes aux forces ukrainiennes qui combattent les séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine.

Abou Hamza à Londres, le 25 août 2002. Abou Hamza à Londres, le 25 août 2002. – ODDANDERSEN / AFP

20 Minutes avec AFP

L’ancien prêcheur radical britannique Abou Hamza a été condamné vendredi à la prison à perpétuité à New York pour prise d’otage et terrorisme.

Impliqué dans l’attentat au Yémen en 1998

L’ex-imam de la mosquée londonienne de Finsbury était accusé de complot et prise d’otages, pour avoir aidé les ravisseurs de 16 touristes occidentaux au Yémen en 1998 ainsi que d’activité terroriste en lien avec un projet de camp d’entraînement au djihad en 1999 dans l’Oregon (nord-ouest des Etats-Unis), qui n’a jamais vu le jour.

L’homme, borgne et amputé des deux avant-bras après une explosion accidentelle au Pakistan, a accueilli sa condamnation de manière impassible en faisant une moue avec ses lèvres. La juge Katherine Forrest lui a signifié qu’il purgerait sa peine à la perpétuité aux Etats-Unis, après trois heures d’audience.

source: http://www.20minutes.fr/monde/1514011-20150109-etats-unis-ex-imam-radical-abou-hamza-condamne-perpetuite-new-york

0000000000000000000000000000000000

CIA.svgSelon les données d’archives déclassifiées rendues publiques par le New York Times, la CIA a embauché des nazis pendant la Guerre froide

MOSCOU, 28 octobre – RIA Novosti/La Voix de la Russie

Dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la CIA et d’autres services secrets américains ont employé plus de mille nazis comme complices, espions et informateurs contre l’URSS avant de leur accorder l’asile en Amérique, selon les données d’archives déclassifiées rendues publiques par le New York Times rapportées mardi 28 octobre par le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Ces activités étaient notamment importantes dans les années 1950 quand les forces de l’ordre, la CIA et le FBI engageaient volontiers d’anciens nazis de tout rang en tant qu’agents pour espionner l’URSS. Cela n’a pas gêné les directeurs du FBI Edgar Hoover et de la CIA Allen Dulles, qui ont recruté d’anciens serviteurs du Troisième Reich. Selon eux, la valeur de ces nouveaux agents dans la confrontation contre l’URSS compensait l' »erreur morale ». Les services américains recrutaient même des criminels de guerre.

Par exemple, on trouve dans les archives le dossier d’un ancien officier SS, Otto von Bolschwing, conseiller d’Adolf Eichmann et architecte de la « Solution finale ». Un an seulement après la guerre, l’ex-SS a trouvé un nouveau travail – la CIA l’a utilisé en Europe. En 1954, d’après une note de service, Otto von Bolschwing a été transféré avec sa famille à New York « pour ses services loyaux et l’innocence de ses activités au profit du IIIe Reich ». Les services israéliens ont retrouvé Eichmann en Argentine dans les années 1960 et, préoccupé par son sort, le « nazi loyal » a demandé la protection des USA. L’ex-agent a finalement bénéficié d’une couverture et il a vécu encore 20 ans en Amérique.

Un autre nazi, Alexandras Lileikis, a été recruté par la CIA en 1952 en dépit des preuves accablantes du fait que pendant la guerre, sous le contrôle de la Gestapo, il exécutait des Juifs à la mitrailleuse près de Vilna en Lituanie. Cet agent travaillant en Allemagne de l’Est était rémunéré 1 700 dollars par an et deux cartouches de cigarettes par mois. Quatre ans plus tard, il a été autorisé à entrer aux USA pour ses loyaux services.

« A en juger par les archives, plus de mille nazis travaillaient pour les USA mais ils pourraient être bien plus nombreux. Il est difficile de connaître leur nombre exact car certains documents sont toujours classifiés », constate le quotidien.

D’après les archives, les agents nazis remplissaient des missions diverses et variées. Un groupe d’anciens officiers de la Wehrmacht était formé à une base militaire du Maryland par des instructeurs américains à la tactique de guérilla en cas d’invasion de l’URSS. Dans le Connecticut, les CIA a formé à partir d’anciens gardes de la Wehrmacht un groupe qui tentait de découvrir le sens caché des symboles sur les timbres postaux soviétiques. En Virginie, un conseiller d’Hitler organisait des conférences à huis clos sur les relations avec l’URSS. Les ex-SS infiltraient les territoires allemands contrôlés par l’Union soviétique pour installer des câbles d’espionnage afin de surveiller les communications ferroviaires.T
SOURCE: http://french.ruvr.ru/2014_10_28/La-CIA-a-embauche-des-nazis-pendant-la-Guerre-froide-6000/

0000000000000000000000000000000000000000

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Selon Laurence Haïm, correspondante aux États-Unis de Canal + et I-Télé, la piste terroriste n’est « pas exclue ».

azouzimedblog

New York : un homme attaque quatre policiers à la hache, la piste terroriste n’est pas exclue

Deux policiers ont été blessés dont un grièvement. Les enquêteurs cherchent à connaître le motif de cette agression

Un homme a été abattu jeudi après-midi à New York, en plein quartier du Queens, à côté d’un centre commercial très fréquenté. Il venait d’attaquer un groupe de quatre policiers avec une hache. Deux officiers ont été blessés et hospitalisés, selon les médias américains.

NYC Ax Terror: Suspect Attacks 4 Officers with Hatchet in Broad Daylight 10/23/2014

Les deux autres policiers ont tiré plusieurs fois avec leur armes, tuant leur agresseur, nommé Zale Thompson, et blessant une passante de 29 ans,touchée par une belle perdue dans le bas du dos.

NYPD Officer attacked by ax-wielding man in Queens

Selon les informations du New York Times , l’un des deux policiers a été touché à la…

Voir l’article original 162 mots de plus

Originally posted on CBS Miami:

(Rabbi Joseph Raksin photo credit: Courtesy: Chabad)

NORTH MIAMI BEACH (CBSMiami) – Just days before the start of the Jewish High Holy Days, detectives believe they have identified “some of the people involved” in Rabbi Joseph Raksin’s murder according to Miami-Dade Police Director JD Patterson.

“We’re trying to build a case,” Patterson told CBS4 News. “We do think we have some sense of some of the people involved, I’ll just put it that way. But we still have to build a case before we can actually formally charge anybody. And we won’t do that in isolation, we’ll do that in cooperation [with the State Attorney’s Office].”

Raksin was shot to death walking to a North Miami Beach synagogue on August 9. The 60-year-old rabbi from Brooklyn was in South Florida visiting his daughter. His killing set off prayers and vigils from Miami to New York.

Although police have devoted considerable resources to the investigation, they have released few details…

Voir l’original 378 mots de plus

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Comme le disait Paul Craig Roberts la semaine dernière (maintenant rejoint par nombre d’analystes, comme Roger Cohen , l’éditorialiste du New York Times ) , non seulement la guerre arrive, mais selon lui Le monde est condamné par l’indifférence occidentale : l’opinion publique occidentale, n’en est pas consciente, enfumée par la machine mérdiatique, et ne se rend compte de rien, ce qui nous condamne tous, selon l’ancien secrétaire au trésor US …
Les élites disposent de Bunkers, ou même de moyens d’aller dans l’espace : l’hiver atomique n’est pas un problème pour eux …
Vous pensez que c’est « impossible » ?
Pas pour un nombre croissant d’experts (même « mainstream » , comme Roger Cohen du New York Times qui titre  » Yes, It Could Happen Again «  ou « oui, ça peut se reproduire à nouveau » ce qui n’est pas anodin) , ni pour 52 % des Russes : peut être sont ils mieux informés …
LIRE:http://resistanceauthentique.wordpress.com/2014/08/03/etes-vous-pret-pour-une-guerre-nucleaire/

SOURCE: http://resistanceauthentique.wordpress.com/

0000000000000000000000000

NYDes politiciens et des figures publiques faisaient partie de la foule des manifestants réunis près du siège de l’ONU

29 juillet 2014, 15:28

New York
Plus de 10 000 personnes ont participé à une manifestation lundi devant le siège des Nations unies en solidarité avec Israël pendant son combat contre le Hamas.

La fédération de New York de l’UJA [Appel Juif unifié] et du Jewish Community Relations Council [Conseil des relations de la communauté juive] de New York ont organisé un rassemblement au Dad Hammarskjold Plaza. Selon le Jewish Telegraphic Agency (JTA), d’autres groupes juifs orthodoxes, conservateurs et réformés, ont sponsorisé l’évènement.

Il y avait des pancartes où l’on pouvait lire « Nous sommes tous Israël » et « NY aime Israël ». Certaines personnes parmi la foule agitaient des drapeaux d’Israël. La foule semblait remplir le moindre centimètre carré du square qui se trouve sur la 10ème rue entre la Première et la Deuxième Avenue raconte Ralafel.

« Il y avait la force du nombre et la force de l’esprit. C’était important émotionnellement » déclare Rabbi Joseph Potasnik, le vice-président du Conseil d’administration des rabbins de New York.

La liste des orateurs comprenaient le sénateur Charles Schumer (D-NY), l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, et le consul général israélien, Ido Aharoni. Arnold Eisen, le chancelier du Jewish Theological Seminary [Séminaire théologique juif], et Richard M. Joel, président de la Yeshiva University de New York, ont aussi pris la parole.

Prosor a déclaré qu’il espérait que la voix des personnes présentes, une voix qui est « saine », pénétrera l’immeuble de l’ONU qui se trouve aux alentours. Il a insisté sur le fait qu’Israël recherchait la paix mais que cette paix n’était pas possible tant que le Hamas tentera de tuer son peuple [d’Israël].

Etaient aussi présents, des membres du clergé d’autres confessions comme le révérend Jacques Degraff. La remarque d’un membre de l’Assemblée législative, Hakim Jeffries, sur le fait qu’Israël « l’a toujours remporté » et « le remportera encore » a été accueillie par une explosion d’applaudissements, raconte Potasnik.

« Personne ne souciait de sa confession aujourd’hui », explique Potasnik.

Le Solidarity Rally [rassemblement de solidarité] coïncidait avec la réunion du « National Leadership Assembly for Israel [l’Assemblée nationale des dirigeants pour Israël] » au National Press Club de Washington DC. La conférence organisée par la Conference of Presidents of Major American Jewish Organizations [Conférence des présidents des Organisations juives américaines majeures] a réuni les dirigeants des organisations juives les plus importantes des Etats-Unis.

« [L’ambiance] était aussi grave que pendant la guerre des Six Jours. Tout le monde était là-bas ensemble. C’était la première fois, depuis longtemps, que les Juifs de tous les fronts politiques étaient unis ».

Ralafel raconte qu’il y avait une petite contre-manifestation pro-palestinienne de l’autre côté de la rue. Le service d’ordre de la police de New York « a fait un excellent travail » pour que tout se passe dans le calme.

Les Maccabeats, un groupe de musique a cappella, ont chanté pendant le rassemblement. Ils ont terminé leur performance avec l’Hatikvah. L’hymne national israélien a aussi marqué la fin du rassemblement.

« L’ambiance était festive, très optimiste », décrit Ralafel. « Je suis heureux d’y être allé ».
Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations unies à New York lors d’un rassemblement à New York en soutien à Israël – 28 juillet 2014 (Crédit : autorisation)

Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations unies à New York lors d’un rassemblement à New York en soutien à Israël – 28 juillet 2014 (Crédit : autorisation)

JTA a contribué à cet article.

SOURCE: http://isranews.com/43712/10-000-personnes-se-rassemblent-pour-israel-a-new-york/

00000000000000000000000000000000000