Articles Tagués ‘musulman’

Le Blog de l'autre

Par KAI LITTMANN

Sarah via Flickr Sarah via Flickr

Une vague de solidarité et d’indignation secoue toute l’Europe et même le monde. Mais il ne faut pas céder à la tentation de se sentir en guerre. Nous ne sommes pas en guerre, en Europe.

(KL) – Les réactions à l’attentat sont intenses, heureusement. Comment ne pas s’indigner contre la barbarie, la folie et le meurtre ? Cela dit, nous ne sommes pas en guerre. En guerre, comme le dit «Le Figaro», en ajoutant «une guerre qu’il faut gagner». Mais pour qu’il y ait une guerre, il faut des adversaires. Et ces criminels malades mentaux n’ont pas la dignité d’un adversaire. Ils ne représentent rien et personne, il s’agit de criminels et aucun État, aucun continent ne peut partir sérieusement en guerre contre des individus criminels.

Déjà hier, les premiers attentats sur des bâtiments musulmans ont été perpétrés. Mais quelle est…

Voir l’article original 635 mots de plus

les AZA subversifs

Relais de Eva Lock Khua

Cédric Baylocq > 30 septembre 2014

Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de l’organisation de l’État islamique, s’est proclamé calife le 29 juin et a réclamé l’allégeance de tous les musulmans. Au centre de la cité islamique de l’âge classique, cette forme de gouvernement ancien est souvent associée à l’idée d’un âge d’or de l’islam, le paradis perdu de l’unité et de la puissance de la communauté des croyants dont l’organisation annoncerait ainsi le retour. Un messianisme emblématique de la crise qui traverse le monde arabo-musulman pour Nabil Mouline.

califatThéodore Chassériau, « Le Khalife de Constantine Ali Ben Hamet, chef des Karachas, suivi de son escorte », 1845.

L’historien et politiste Nabil Mouline est chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique à l’École des hautes études en sciences sociales (CNRS-EHESS) et à l’université de Stanford. Spécialiste du Maroc et de l’Arabie saoudite 1

Voir l’article original 977 mots de plus