Articles Tagués ‘Musée juif de Bruxelles’

logo_isranews_dark_302x67
Merkel promet de combattre l’antisémitisme en Allemagne

Angela Merkel s’est engagée samedi à lutter de toutes ses forces contre l’antisémitisme en Allemagne, où des attaques contre la communauté juive ont été commises récemment dans un contexte de ressentiment croissant à l’encontre d’Israël en raison du conflit dans la bande de Gaza. Dans son allocution radiophonique hebdomadaire, la chancelière se dit préoccupée par le fait que les institutions juives en Allemagne ait toujours besoin d’une protection policière, près de 70 ans après la fin du régime nazi responsable de l’extermination de millions de Juifs à travers l’Europe. Elle appelle à une vaste mobilisation pour la manifestation contre l’antisémitisme prévue le week-end prochain à Berlin, où elle doit prendre la parole. « Je ferai personnellement tout mon possible, comme le fera tout mon gouvernement, pour garantir que l’antisémitisme n’a pas sa chance dans notre pays », dit Angela Merkel, sans pour autant annoncer de nouvelles mesures.

Lire l’article complet sur boursorama.com

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Militaires libanais enlevés : l’EI aurait exécuté un soldat qui « avait tenté de fuir »

Militaires libanais enlevés : l'EI aurait exécuté un soldat qui

Il s’agit du troisième Libanais exécuté par les jihadistes au cours des sept derniers jours
Les jihadistes de l’Etat islamique (EI, ex-Daech) auraient exécuté samedi un deuxième soldat libanais. Il s’agirait de Abbas Medlej, originaire de Baalbeck, selon des informations circulant sur les réseaux sociaux. Sur un compte Twitter que L’Orient-Le Jour a consulté et s’affichant comme lié à l’Etat islamique, il est effectivement annoncé que l’EI a décapité le soldat libanais. Des photos choquantes de la décapitation sont également postées. L’information n’a, dans l’immédiat, pas été confirmée par l’armée.
Samedi dernier, l’EI avait diffusé une vidéo montrant la décapitation du sergent Ali Sayyed, dont les funérailles ont eu lieu mercredi dans son village natal de Fnaydek au Liban-nord.
Un porte-parole de l’EI aurait affirmé à l’agence d’information turque que son mouvement a exécuté le soldat libanais « parce qu’il avait tenté de fuir ».
Il s’agit là du troisième Libanais exécuté par l’EI au cours des sept derniers jours. Vendredi soir, le corps d’un civil libanais qui avait été enlevé par les jihadistes fin août à Ersal a été remis à sa famille dans cette localité sunnite frontalière de la Syrie, ont indiqué des habitants et l’Agence nationale d’information (Ani, officielle).

 

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mehdi Nemmouche ou « Abou Omar le cogneur »

Trois anciens otages Français en Syrie ont raconté avoir vu Mehdi Nemmouche, l’auteur présumé de la tuerie de Bruxelles, pendant leur captivité. L’un d’eux dresse le portrait d’un homme au « très grand égo » et en perte de repères.
L’auteur présumé de la tuerie de Bruxelles a donc aussi fait office de tortionnaire de l’Etat islamique en Syrie. Mehdi Nemmouche « aurait été l’un des geôliers des otages occidentaux » détenus par les djihadistes a révélé Le Monde ce samedi.
Selon nos informations, trois des quatre journalistes français libérés le 20 avril dernier auraient formellement reconnu Mehdi Nemmouche -ou plutôt « Abou Omar al-Firansi » (« le Français »), comme il se fait appeler au sein de l’Etat islamique.

Lire l’article complet sur L’express

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Musée juif de Bruxelles: « Quand Nemmouche ne chantait pas, il torturait »

Musée juif de Bruxelles:

Le principal suspect dans la tuerie du Musée juif de Bruxelles aurait également été l’un des gardiens de James Foley.
Mehdi Nemmouche, l’auteur présumé de la fusillade au Musée Juif de Bruxelles en mai dernier, aurait été l’un des geôliers des otages occidentaux détenus par l’Etat islamique (EI) en Syrie, selon plusieurs témoignages, indique samedi le quotidien français Le Monde. Ces témoignages feraient partie des informations transmises par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à la section antiterroriste du parquet de Paris. Il s’agit notamment de témoignages d’ex-otages journalistes français libérés le 20 avril, poursuit Le Monde.
Le djihadiste français Mehdi Nemmouche a séjourné en Syrie dans les rangs de l’Etat islamique (EI), avant son arrestation en France pour l’attentat perpétré au Musée Juif de Bruxelles.
Certains ex-otages évoquent « une possibilité », tandis que d’autres affichent une plus grande certitude quant à la présence de Mehdi Nemmouche parmi les gardiens de l’EI. Il aurait ainsi été présent sur le lieu de détention en Syrie des quatre journalistes français Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, enlevés en juin 2013 et libérés en avril dernier.

 

Lire l’article complet sur lalibre.be

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Hongrie : le Klezmer bat le rythme du Festival juif d’été de Budapest

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
00000000000000000000000000000000000000000000000000