Articles Tagués ‘MISTRAL’

France

17:16 29.09.2015
Résiliation du contrat Mistral

La France perdra environ 1,1 milliard d’euros dans l’affaire des Mistral si on ne prend pas compte de leur revente à l’Egypte, a annoncé le Sénat français.

« Il est faux de soutenir, comme le fait le Gouvernement, que la France et ses industriels ne subiront +aucune perte+ du fait de ces accords grâce la revente des BPC à l’Egypte. Hors revente des BPC, l’Etat supportera une perte financière d’environ 1,1 milliard d’euros, qui se traduira en 2015 par un effet négatif sur le solde budgétaire de 556,7 millions d’euros », a indiqué la commission des finances du Sénat.

« Si l’accord de principe trouvé avec l’Egypte se concrétise effectivement, le reversement au budget général d’une fraction du produit de la vente des BPC pourrait finalement ramener le coût pour l’Etat à un montant compris entre 200 millions d’euros et 250 millions d’euros », lit-on dans le communiqué.

La commission des finances s’est réunie lundi pour examiner le projet de loi autorisant l’approbation de l’accord intergouvernemental franco-russe sur le règlement des obligations complémentaires liées à la cessation de l’accord de 2011 relatif à la construction de bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral.D’après la commission, la perte subie par les industriels français, principalement le groupe DCNS, pourrait s’établir (…) à environ 150 millions d’euros, correspondant à la perte de marge sur le contrat russe ».

0000000000000000000000000000000

Mistral. Archive photo
Combien a vraiment coûté la rupture du contrat Mistral?

© Sputnik. Alexeï Danichev

Lu dans la presse

14:16 27.08.2015(mis à jour 15:26 27.08.2015)
Kommersant
Résiliation du contrat Mistral

Le porte-parole de l’Élysée a annoncé mercredi que le montant de l’indemnisation de la Russie après la rupture du contrat pour la livraison des porte-hélicoptères Mistral par la France serait inférieur à 1 milliard d’euros.

Pourtant, selon certaines sources, le Trésor fédéral russe aurait déjà perçu plus de 950 millions d’euros pour les BPC Vladivostok et Sébastopol, ainsi que 67,5 millions d’euros pour la construction des parties arrière de ces bâtiments. En septembre Moscou devrait recevoir les systèmes de contrôle et de communication démontés des navires — coût estimé à environ 50 millions d’euros. Paris promet de dévoiler le chiffre exact de l’indemnisation en septembre.

Tout l’argent dû à Moscou à titre d’indemnisation pour la non-livraison des Mistral par Paris a déjà été transféré en Russie, annonçait le 5 août un communiqué spécial du site de la présidence française. Le gouvernement français devra encore expliquer à ses députés pourquoi cet argent est en Russie sans la ratification du parlement. Cet empressement et ce caractère confidentiel confidentialité peuvent s’expliquer par les risques encourus par la Russie dans le cadre de l’affaire Ioukos (en juillet 2014 la cour d’arbitrage de la Haye avait condamné le gouvernement à verser aux anciens actionnaires de la compagnie pétrolière 50 milliards de dollars): au moment du transfert de France en Russie l’argent aurait pu être saisi, ce que les deux parties souhaitaient éviter.Selon des sources du secteur de la coopération militaro-technique avec les pays étrangers, le Trésor fédéral russe a déjà reçu près de 1,1 milliard d’euros, somme qui correspond au coût des Vladivostok et Sébastopol (plus de 950 millions d’euros) et de leurs parties arrières fabriqués sur les chantiers navals de Saint-Pétersbourg (67,5 millions d’euros). Paris démontera et retournera à la Russie ses systèmes de contrôle et de communication (encore environ 50 millions d’euros) installés sur les navires. Immédiatement après cela, la France obtiendra le droit de réexporter les bâtiments.

Le président français François Hollande avait pris la décision de ne pas livrer les deux porte-hélicoptères à la Russie à cause de la situation dans le sud-est de l’Ukraine. Les autorités russes n’étaient pas d’accord avec ce jugement mais étaient prêtes à rompre le contrat en cas de remboursement.Désormais, le gouvernement français devra faire face à plusieurs problèmes. D’un côté, ses représentants sont contraints de dire que la Russe a reçu moins d’un milliard d’euros pour tenter de réduire la tension et ne pas susciter une forte critique de l’opposition. De l’autre, la France y perdra au change car elle devra abaisser le prix des BPC pour les vendre à un autre pays.

000000000000000000000000000000000000000000000000

 

0000000000000000000000000000000000000000000000
Il ne faut pas sous-estimer la puissance de la Russie (président Nazarbaïev)

Il ne faut pas sous-estimer la puissance de la Russie (président Nazarbaïev)

Le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaeïv estime qu’il ne faut pas sous-estimer la puissance de la Russie.

Aujourd’hui, 14:25
Pétrole contre marchandises: Russie et Iran lanceront le programme en 2014

Pétrole contre marchandises: Russie et Iran lanceront le programme en 2014

La Russie et l’Iran lanceront le programme Pétrole contre marchandises dès 2014, a annoncé jeudi à Moscou le ministre russe du Développement économique Alexeï Oulioukaïev.

Aujourd’hui, 08:02
 00000000000000000000000000000000000000000000
La Russie va poursuivre la France en justice pour les Mistral

Par La Voix de la Russie | La Russie poursuivra la France en justice et demander une indemnisation si les porte-hélicoptères Mistral ne sont pas livrés en vertu du contrat, a indiqué aux journalistes le chef de l’administration du président russe Sergueï Ivanov.

« Ce n’est pas à Moscou, mais à Paris de décider si le contrat sera réalisé ou non. Nous entretenons avec la France depuis très longtemps, et nous ne voulons pas sacrifier nos intérêts mutuels à long terme au profit des circonstances », a souligné Ivanov.

En septembre, la France a de nouveau menacé de suspendre la livraison des porte-hélicoptères de type Mistral, motivant cette décision par la crise en Ukraine.

Strategika 51 Intelligence

052
L’affaire des Mistral fait grand bruit. Annuler la livraison de deux bâtiments de guerre pour des raisons fallacieuses, ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça. Pour résumer, la Russie est (re)devenue l’ennemi public N°1, donc elle n’a pas le droit de posséder des navires issus de la technologie occidentale – alors que les rebels syrien, eux, en ont le droit; même si les combattants français revenant de Syrie sont immédiatement emprisonés; allez comprendre.

Paris se retrouve donc avec deux porte-hélicoptères sur les bras, et une épée de Damoclès au-dessus de la tête sous la forme des compensations que Moscou ne se privera pas de demander (on parle de trois milliards d’Euro). Voilà qui ne va pas arranger les affaires du chef de guerre président de la république.

Mais heureusement, une issue semble avoir été trouvée. Si les conditions pour la livraison ne sont pas réunies; à savoir…

Voir l’article original 95 mots de plus

PanoramaDépêches

19:12SAINT-NAZAIRE, 7 septembre – RIA Novosti

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mistral: la Russie peut faire payer la France

RBC Daily© REUTERS/ Stephane Mahe

12:30 05/09/2014

MOSCOU, 5 septembre – RIA Novosti
Sur le même sujet

La Russie est en droit de faire payer une pénalité à la partie française pour non-livraison dans les délais impartis des porte-hélicoptères Mistral, selon deux sources du secteur de la construction navale connaissant les termes du contrat, écrit vendredi le quotidien RBC Daily.

Début juin, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que si la France renonçait à la livraison des Mistrals elle devrait rembourser l’argent déjà versé. Un refus « nous empêcherait de développer les relations militaro-techniques » avec Paris, a déclaré le président russe cité par ITAR-TASS.

La Russie pourrait faire payer une pénalité à la France pour ce retard dans la fourniture des bâtiments de projection et de commandement (BPC), voire y renoncer complètement selon deux sources connaissant les termes du contrat. Ce dernier a été signé en 2011 entre l’agence russe d’exportation d’armements Rosoboronexport et la compagnie française DCNS. Il prévoit la livraison de deux navires dont une partie de la coque est construite en Russie. Les deux signataires ont convenu que les litiges éventuels devraient être traités au tribunal de commerce de Londres, conformément au droit britannique – une information confirmée par un ancien employé de la Compagnie unifiée de construction navale (OSK). Les sanctions unilatérales n’étant pas un cas de force majeure, le constructeur naval pourrait donc être pénalisé.

Si la partie française ne respectait pas les délais de livraison, aucune pénalité ne serait appliquée les trente premiers jours, affirme une source. Ensuite, jusqu’à 120 jours d’attente, la pénalité s’élèverait à près d’un million de dollars par jour. Et si ce délai passé le constructeur naval n’avait toujours pas effectué la livraison, la partie russe serait en droit de renoncer à l’achat et d’exiger de rembourser tous les versements antérieurs avec les pénalités, indique une source.

Un porte-parole de Rosoboronexport confirme que l’agence a signé un contrat pour la livraison des Mistrals, tout en refusant de commenter ses conditions.

Le président français François Hollande a récemment annoncé la suspension de la livraison en Russie du premier Mistral déjà construit et payé. « Malgré la perspective d’un cessez-le-feu en Ukraine, qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC ne sont pas à ce jour réunies », annonce un communiqué de l’Elysée. Le premier BPC, « Vladivostok », devait être transmis à la Russie le 1er novembre 2014, rapporte Bloomberg se référant à l’administration présidentielle française.

« Le contrat n’est pas annulé et la France pourrait fournir le premier Mistral après les délais prévus si la situation dans l’est de l’Ukraine se normalisait », précise Bloomberg. Mais les hauts fonctionnaires français étudient la possibilité d’annuler ce contrat en prétextant un éventuel embargo de l’UE sur les fournitures d’armements en Russie. Fin juillet, l’UE a interdit les exportations de produits militaires en Russie, tout en faisant une exception pour les contrats conclus avant le 1er août (c’est-à-dire le contrat pour le Mistral). Cette semaine les diplomates européens ont évoqué un embargo intégral sur les armements et une décision sur les nouvelles sanctions de l’UE est attendue aujourd’hui.

© RIA Novosti.

Si la France renonçait à remplir ce contrat, elle devrait rembourser à la Russie non seulement toutes les sommes versées, mais également payer une pénalité de 251 millions d’euros, a indiqué le site français d’information LCI.

Le service de presse de DCNS s’est refusé à tout commentaire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Russie: clôture du 10e salon international de l’hydraviation à Guelendjik17:00GUELENDJIK (territoire russe de Krasnodar), 7 septembre – RIA Novosti

Formule 1: le 2e Grand prix de Russie aura lieu en octobre 201516:08MOSCOU, 7 septembre – RIA Novosti

Gaza: Abbas menace de cesser de coopérer avec le Hamas15:38MOSCOU, 7 septembre – RIA Novosti

Ukraine: une manifestation de soutien aux insurgés à Paris15:19PARIS, 7 septembre – RIA Novosti

Ukraine-USA: exercices conjoints en mer Noire en septembre14:25KIEV, 7 septembre – RIA Novosti

Ukraine: les insurgés accusent Kiev de violer le cessez-le-feu13:03DONETSK, 7 septembre – RIA Novosti

Le ministre malien des AE attendu en Russie le 8 septembre11:58MOSCOU, 7 septembre – RIA Novosti

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
france
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Todas las noticias

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

0000000000000000000000000000000000000000000
logo_isranews_dark_302x67Que peut faire la France des Mistral non livrés à la Russie ?

La suspension annoncée mercredi soir par l’Elysée n’est pas encore une annulation. Mais si elle se confirmait, l’Etat se retrouverait face à un casse-tête commercial et financier.
Cette fois, la menace n’a plus rien de fantôme. Prenant acte d’une situation en Ukraine qualifiée de « grave », l’Elysée a annoncé mercredi 3 septembre à l’issue d’un conseil de défense la suspension de la livraison à la Russie du premier porte-hélicoptère de type Mistral, le Vladivostok, prévue en octobre ou novembre prochain. Le communiqué de la présidence est clair : « Malgré la perspective d’un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC [Bâtiment de projection et de commandement, NDLR] » à la Russie « ne sont pas à ce jour réunies ».
Les alliés américain, britannique, allemand ou polonais avaient fait part de leur opposition totale à la livraison des deux navires. Et la question des Mistral pollue les relations franco-polonaises, alors même que la France vise plusieurs énormes contrats en Pologne (70 hélicoptères de transport, 36 hélicoptères d’attaque, trois sous-marins et des systèmes de défense antimissile).

Lire l’article complet sur challenges.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’Etat islamique veut s’attaquer à Israël

L'Etat islamique veut s'attaquer à Israël

L’EI a été déclaré « organisation illégale » par Israël afin de prendre les « mesures judiciaires » nécessaires
La chaîne 10 israélienne a diffusé mercredi des images d’un rassemblement de l’Etat islamique sur l’esplanade des mosquées (Mont du Temple) à Jérusalem, menaçant de s’attaquer à l’Etat hébreu.

 

Lire l’article complet sur i24news.tv

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lady Gaga « Shalom, Israël, Je suis tellement heureuse de faire ma nouvelle tournée à Tel Aviv. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Irak : les jihadistes enlèvent des dizaines de personnes dans le nord

Des jihadistes de l’Etat islamique (EI, ex-Daech) ont enlevé jeudi des dizaines de personnes dans un village du nord de l’Irak dont les habitants avaient brûlé un drapeau du groupe et incendié une de ses positions militaires, ont annoncé la police et des témoins.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

PLUS sur http://isranews.com/

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Allain Jules

washingtonREAL POLITIK, France – Les choses qui arrivent aux autres commencent déjà à nous arriver ? De Londres à Washington, en passant par Berlin, c’est le nouveau refrain: pas de Mistral pour Moscou !  Diantre. Mais qui sont-ils pour donner des ordres à tout va ? Ainsi, ceux qui veulent mettre Moscou à genoux sont maintenant engagés dans un bras de fer contre Paris. Le sournois Obama n’a encore rien dit, ce sont ses sous-fifres qui en parlent le mieux. Après Berlin, c’est Londres qui a ouvert les hostilités de la bouche même du Premier ministre britannique David Cameron.  Pourquoi veulent-ils en découdre avec Paris ?

Voir l’article original 200 mots de plus

Dossier: La Russie achète un BPC Mistral

12:50 17/07/2014
MOSCOU, 17 juillet – RIA Novosti

Lors de sa visite à l’usine d’avions Progress, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov a dévoilé les plans de livraison d’hélicoptères Ka-52 Alligator et de sa version navale aux forces armées, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

D’ici 2020 l’armée russe devrait recevoir 146 Ka-52. 32 hélicoptères seront commandés par le ministère de la Défense pour équiper les porte-hélicoptères Mistral.

Le premier des navires russo-français, le Vladivostok, devrait être livré à la Russie à l’automne. La marine recevra le second, le Sébastopol, d’ici 2016.

Konstantin Makienko du Centre d’analyse stratégique et technologique évalue le coût du contrat pour les hélicoptères embarqués à 32 milliards de roubles, soit 1 milliard de dollars environ.

« Le Ka-52 Alligator est un hélicoptère de combat russe dernier cri, ils sont fournis au ministère de la Défense dans le cadre des commandes publiques pour l’armée. Le holding Hélicoptères de Russie évalue hautement le potentiel d’exportation de ce modèle et étudie avec Rosoboronexport l’éventualité des fournitures du Ka-52 sur le marché international », a déclaré le porte-parole du holding.

© RIA Novosti.

Progress fait partie du holding Hélicoptères de Russie. L’entreprise produit en série les hélicoptères de reconnaissance et d’attaque Ka-52, les avions de voltige Iak-54 et les missiles antinavires du système Moskit. L’usine a pour projet de construire des hélicoptères embarqués Ka-52K et des Ka-62 polyvalents. Le holding Hélicoptères de Russie a été fondé en 2007 comme une succursale de la société Oboronprom (fait partie de l’entreprise publique Rostekh). Il rassemble toutes les entreprises de construction d’hélicoptères russes.

En mars dernier, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait déclaré que le contrat de 2011 pour la construction de deux porte-hélicoptères Mistral pourrait être rompu en raison de la crise ukrainienne. Toutefois, la Russie a immédiatement déclaré qu’elle serait capable elle-même de construire les Mistrals si la France y renonçait.

Le montant du contrat pour la construction des deux Mistrals s’élève à 1,2 milliard d’euros. La Russie a déjà versé près de la moitié de cette somme.

SOURCE: http://fr.ria.ru/presse_russe/20140717/201847776.html

0000000000000000000000000000000000000000000000000

201439229Viatcheslav Davidenko, porte-parole de l’exportateur d’armes russe Rosoboronexport, a confirmé à RIA Novosti qu’aux termes des ententes conclues avec la partie française, le Vladivostok sortirait en mer le 18 juin avec un équipage russe à son bord.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

RIA NovostiPorte-hélicoptères MistralDes marins russes se familiariseront en France avec les Mistral

20:19 18/06/2014 Deux équipages russes quitteront mercredi Kronstadt à bord du navire-école Smolny pour se rendre en France en vue de se familiariser avec les bâtiments de classe Mistral, a annoncé mercredi à RIA Novosti un porte-parole du ministère russe de la Défense.>>

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO