Articles Tagués ‘migrants’

International

16:32 16.11.2015(mis à jour 16:47 16.11.2015)
Des attentats à Paris (novembre 2015)

Bien qu’un migrant impliqué dans l’organisation des attentats de Paris ait déposé une demande d’asile en Serbie, les Balkans ne présentent pas d’intérêt pour les terroristes, qui se focalisent sur les pays d’Europe occidentale.

Ce fait est explicable car l’objectif des terroristes est d’obtenir une couverture la plus intense et prolongée de leurs actions dans les médias.Après les attentats perpétrés à Paris vendredi dernier, les services de renseignement ont su identifier pour le moment six terroristes. En outre un passeport syrien, au nom d’Ahmad alMohammad, 25 ans, a été retrouvé au Stade de France. Enregistré sur l’île grecque de Leros, le migrant a pris la route de la Macédoine et de la Serbie, où il a déposé une demande d’asile. Puis il s’est rendu en Croatie, où il a transité par le centre d’asile d’Opatovac le 8 octobre.

Suite à ce fait et aux attaques sanglantes à Paris, les autorités serbes ont pris la décision de renforcer le contrôle des frontières et de le rendre plus minutieux, car la sécurité des pays des Balkans est très mauvaise, notamment pour des raisons économiques, estime le spécialiste macédonien de la sécurité, Vladimir Pivovarov.

Dans une interview, accordée à Sputnik, Vladimir Pivovarov a indiqué que les organisations terroristes trouvaient des moyens d’introduire leurs combattants dans la masse des migrants qui fuient le Proche-Orient à cause de la guerre ou pour des raisons économiques. Cependant, les pays des Balkans ne sont pas en mesure de vérifier les « biographies » de tous.Tout en précisant que les pays des Balkans n’intéressent pas les terroristes, Vladimir Pivovarov appelle à la renforcer la sécurité des Balkans afin de préserver les autres pays visés par les terroristes.

« Pour les terroristes, nous sommes une cible facile, et la tâche principale de nos services de renseignement réside dans la capacité à prévenir les attaques terroristes. Nous devrions communiquer de manière opérationnelle et réorganiser nos services de sécurité », a déclaré à Sputnik Vladimir Pivovarov.

0000000000000000000000000000000000000000000000

migrants.Serbie

© AFP 2015. Darko Vojinovic

08:42 06.10.2015(mis à jour 09:32 06.10.2015)
La République serbe n’envisage pas de fermer sa frontière sud avec la Macédoine sur fond de crise migratoire, a déclaré l’ambassadrice serbe à Skopje Dusanka Divjak-Tomic lors de la conférence « Réfugiés, migrants, terroristes? – Face aux faits et aux préjugés ».

« La Serbie n’envisage pas de bloquer la frontière sud avec la Macédoine à cause de la crise des réfugiés. Le temps des frontières fermées et des barbelés est révolu, mais l’Union européenne doit s’impliquer plus activement dans le règlement du problème afin de donner un coup de pouce aux Balkans, qui ont subi de plein fouet l’impact des vagues de réfugiés », a déclaré le chef de la mission diplomatique serbe à Skopje, cité par le site macédonien mkd.mk.

« Notre travail consiste à veiller à ce qu’un traitement humain des réfugiés soit assuré », a fait remarquer l’ambassadrice.

Ces quatre derniers mois, environ 120.000 migrants clandestins ont déjà traversé la frontière entre la Macédoine et la Grèce pour se rendre en Europe occidentale.

« Du 19 juin au 5 octobre 2015, au moins 118.000 citoyens étrangers ont été enregistrés, dont 78.000 hommes, 15.600 femmes, 20.000 enfants accompagnant leurs parents ainsi que plus de 4.000 enfants non accompagnés », ont indiqué les forces de l’ordre de Macédoine.

Depuis le début de l’année 2015, près de 500.000 migrants sont déjà arrivés sur le territoire de l’Union européenne. Leur flux ne cesse de croître de jour en jour.

La Commission européenne a déclaré que la crise migratoire actuelle était l’une des plus graves depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie et la République tchèque ont auparavant adopté des mesures de contrôle à leurs frontières.

00000000000000000000000000000000

Résistance Inventerre

France 3 avec AFP 24/12/2014 |

A Calais, les bénévoles du Secours populaire offrent un semblant de Noël aux migrants

amigrants Calais000_par8061369

© FRANCOIS LO PRESTI / AFP Le Secours populaire et l’association Salam ont distribué de la nourriture aux migrants mardi 23 décembre.
Mardi 23 décembre, en soutien à l’association Salam* qui vient en aide aux migrants depuis les années 2000, le Secours populaire a distribué des colis de nourriture mais également quelques jouets mécaniques et des friandises pour les enfants. Les femmes ont pu recevoir des produits cosmétiques, de quoi améliorer le quotidien d’une journée mais pas de régler le problème sur la durée.
 L’initiative met du baume au cœur des migrants mais ne leur fait pas oublier leur situation. Fadul, 24 ans, vient du Soudan. Depuis deux mois, il loge dans la « jungle », ce grand squat qui abrite plusieurs centaines de migrants. Mardi, alors qu’il faisait la…

Voir l’article original 300 mots de plus

————————————————————————————–

Mos Mairoum est un énième exemple de la guerre menée par l’UE contre un ennemi imaginaire.

Du 13 au 26 octobre 2014, les forces de police des États de l’Union Européenne (UE) procèderont à des contrôles massifs de personnes dans l’espace Schengen et aux frontières extérieures.

Mise en ligne le 10 octobre 2014
Communiqués de presse

Une semaine après la commémoration du drame de Lampedusa d’octobre 2013, une « chasse aux migrants » nommée Mos Maiorum sera lancée, coordonnée par le ministère italien de l’Immigration avec le soutien de Frontex et d’Europol. Cette opération de grande envergure vise à intercepter et collecter des données personnelles sur les détenteurs de faux documents, les demandeurs d’asile déboutés et les passeurs.

Outre le fait grave que le Parlement européen ne semble pas avoir été averti de ce projet, le manque de clarté sur la base légale et la mise en œuvre de l’opération pose problème. Aucune information n’a été donnée sur les suites qui seront données à ces interpellations et si des opérations de retours conjoints seront prévues.
Une fois de plus, le séjour irrégulier est assimilé à un délit criminel, au mépris de la jurisprudence de la Cour de Justice de l’UE (arrêt El Dridi qui condamne la pénalisation du séjour irrégulier). Une fois de plus, les demandeurs d’asile sont perçus comme de potentiels fraudeurs. Une fois de plus, la collecte de données personnelles sert une véritable chasse aux « sans-papiers ».

À travers de telles opérations, les institutions européennes nourrissent le fantasme d’une invasion criminelle en Europe. Adjuvant d’une politique discriminatoire, l’agence Frontex entrave les droits des migrants et des réfugiés comme l’a démontré le bilan de la campagne inter-associative Frontexit.
Alors que la société civile, l’ONU et le Conseil de l’Europe appellent à cesser l’hécatombe en facilitant l’accès au territoire européen, les annonces par la Commission de mesures énergiques pour mettre fin aux « drames de la migration » sont restées lettre morte. L’absence de mécanismes communs de sauvetage en mer et d’accueil des migrants et des réfugiés contraste avec cette frénésie sécuritaire.

Les réseaux mafieux et criminels n’existeraient pas si des voies d’entrées dites légales étaient accessibles pour les personnes migrantes et réfugiées. Depuis le début de l’année 2014, plus de 3000 personnes ont trouvé la mort en Méditerranée. Le dialogue de sourds atteint son paroxysme.

La migration n’est pas un crime. Les migrants ne constituent pas une menace. Les réfugiés ont droit à une protection internationale. L’Europe doit cesser cette guerre meurtrière, dont Frontex est le symbole.

Contacts

  • Caroline Intrand – CIRÉ (Français – Anglais) :
  • Oumou Zé – CNCD-11.11.11 (Français – Anglais) :
  • Marie Martin – REMDH (Français – Anglais) :

Plus d’infos : www.frontexit.org

source:http://rannemarie.wordpress.com/2014/10/12/mos-maiorum-la-traque-aux-migrants-sans-papiers-en-europe/

———————————————–

Stoppons la grande rafle européenne

Du 13 au 26 octobre prochain, l’Union européenne lance une opération contre ce qu’elle décrit comme « migration illégale ». Il s’agit de mesures de sécurité accrues au sein de l’espace Schengen, dans les aéroports, les gares et aux postes frontières, en étroite collaboration avec Frontex (organisme militarisé, indépendant, de surveillance des frontières) et Europol. 425 mots de plus

L’actualité Du Front De Gauche

00000000000000000000000000000000000000

Passeurs d'hospitalités

L’actualité vient nous le rappeler : se glisser dans ou sous un camion n’est pas le seule moyen d’entrer sans autorisation au Royaume-Uni. Trente-quatre personnes vivantes et une décédée ont été trouvées dans un conteneur arrivé de Zeebruges dans le port de Tilbury.

http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2014/08/16/angleterre-31-personnes-dont-une-decedee-decouvertes-dans-un-conteneur-provenant-de-zeebruges-533256.html

Conteneurs, bateaux de plaisance, faux passeports, véhicules aménagés, les moyens de franchir la frontière sont multiples. Se glisser sous les camions est sans doute le plus dangereux, probablement aussi le moins coûteux. Numériquement, autant qu’on puisse l’évaluer, un moyen minoritaire – quelques milliers de personnes par an.

Par contre, c’est moyen de forte visibilité, les exilés se rassemblant près des ports et des aires d’autoroute, et les conditions de vie qui leur sont faites amenant la constitution de bidonvilles et de squats.

Cette visibilité et cette situation de dénuement permettent de transformer quelques mille cinq cents exilés présents à Calais en « hordes de migrants » prêts à…

Voir l’article original 171 mots de plus

drapeau-europeen-flottant_imagelarge
°°°°°°°°°°°°°°°°

marine-italienne-le-monde

europe_illegal_immigration 100.000 clandestins ont franchi la Méditerranée depuis 7 mois

Une centaine de milliers de migrants ont rejoint l’Europe en traversant la mer Méditerranée depuis le début de l’année, une hausse de presque 60% par rapport à l’ensemble de l’année 2013, rapportent aujourd’hui les Nations unies.

Quelque 800 personnes ont trouvé la mort lors de ces dangereuses traversées, organisées par des passeurs faisant transiter les migrants qui souhaitent désespérément atteindre l’Europe sur des embarcations de fortune, précise le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

260 morts en dix jours

Plus de 75.000 personnes, dont 10.500 enfants pour les deux tiers seuls ou séparés de leurs familles, ont tenté le voyage au premier semestre, atteignant les côtes italiennes, grecques, espagnoles ou maltaises, détaille l’agence. En six mois, le nombre d’immigrants ayant effectué la traversée a dépassé le bilan annuel de 2013 qui faisait état de 60.000 migrants.

L’exode poursuit son accélération, puisque 21.000 migrants ont rejoint l’Italie depuis début juillet, selon le HCR. Plus de 260 personnes ont trouvé la mort ou ont disparu ces dix derniers jours. « Les Européens doivent prendre de toute urgence des mesures pour éviter que cette catastrophe n’empire au second semestre », a déclaré le haut commissaire aux Réfugiés, Antonio Guterres.

Le Figaro / Reuters

Actualités Du Grand Remplacement

L'Observatoire du Grand Remplacement

imageIls sont des millions.Ils fuient la guerre, des dictatures, des persécutions religieuses, la faim. Et ils ont toute la même destination: l’Italie.Pour beaucoup c’est seulement une terre de passage, pour d’autres la destination finale de leur voyage désespéré. Ils viennent de la Tunisie, du Maroc, de l’Egypte, de la Syrie, de la Corne de l’Afrique, du Subsahara, de l’Érythrée, de la Somalie, du Nigeria, du Soudan, du Congo, de l’Inde, du Sri Lanka, des Philippines.

Pour ce qui concerne l’Afrique,  90 pour cent atteignent les côtes libyennes pour se diriger vers notre Péninsule. Un exode biblique qui enrichit les marchant d’hommes en favorisant le trafic de drogue et l’infiltration de terroristes islamistes potentiels. Cet exode  fait exploser nos structures d’accueil, appauvrit les caisses de l’État  et cela compromet l’efficacité des contrôles sanitaires, en donnant maintenant vie au spectre de la diffusion de maladies infectieuses comme l’ebola meurtrier, le tbc…

Voir l’article original 6 mots de plus

L'Observatoire du Grand Remplacement

Demandeur d'asile en situation précaireHausse des demandes, délais d’instruction très longs, coût élevé : le bilan 2013 sur la demande d’asile publié aujourd’hui témoigne d’une situation toujours aussi chaotique. Une loi est en préparation.

Le drame de l’île italienne de Lampedusa et l’extravagante histoire de Leonarda, à des niveaux très différents, révèlent qu’il est urgent de réformer le dispositif législatif français du droit d’asile. L’année dernière, selon le rapport 2014 de l’association Forum réfugiés-Cosi présenté aujourd’hui, la France était le deuxième pays européen en nombre de demandes d’asile : 66 251 personnes (mineurs compris), soit 45 698 dossiers à traiter en 2013. « La demande d’asile est en train d’exploser parce qu’elle est utilisée à des fins d’immigration. Pour sauver ce droit, il faut le réformer », avait expliqué en novembre dernier le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. […]

DNA.fr

Voir l’article original

L'Observatoire du Grand Remplacement

Ce samedi, un millier de migrants qui tentaient d’escalader le grillage à la frontière entre le Maroc et Mellila, ont été repoussés par les forces de sécurité marocaines et espagnoles. Aucun d’entre eux n’a réussi à franchir le grillage. C’est ce qu’ont annoncé les autorités locales. 

Selon un communiqué du gouvernement mespagnol à Mellila, la foule des migrants s’est lancée à l’assaut du nouveau grillage anti-escalade installé à la frontière autour de la ville de Mellila, ce samedi à l’aube, sur la côte nord du Maroc. Et de préciser qu’ « aucun migrant n’est parvenu à atteindre la ville ».

Les deux enclaves espagnoles Mellila et Ceuta, représentent les deux seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe. Ce qui fait que l’Espagne est parmi les pays les plus touchés par l’immigration clandestine…

7sur7.be

Voir l’article original


%d blogueurs aiment cette page :