Articles Tagués ‘Méditerranée’

Les gardes-côtes italiens sont intervenus samedi pour sauver des milliers de migrants en détresse, un afflux parmi les plus importants de ces dernières années.

Source AFP

Publié le 23/08/2015 à 14:49 – Modifié le 23/08/2015 à 16:24 | Le Point.fr
Les gardes-côtes italiens ont coordonné le sauvetage de 4 400 migrants en mer Méditerranée pour la seule journée de samedi, ont indiqué des responsables dimanche, alors que trois nouvelles opérations étaient lancées. Ce total de personnes secourues en 24 heures est l’un des plus élevés de ces dernières années. Le 30 mai dernier, quelque 4 200 migrants avaient été secourus en Méditerranée en une seule journée.
400 migrants disparus dans un naufrage en Méditerranée
© GUARDIA COSTIERA / AFP

Publié à 21h20, le 14 avril 2015, Modifié à 08h12, le 15 avril 2015

Anne-Julie Contenay avec AFP
Le naufrage s’est produit dimanche, en Méditerranée. Le bateau, une embarcation de fortune, était parti des côtes libyennes.Ils étaient entre 500 et 550 migrants à bord. Jusqu’à 400 d’entre eux ont péri dans le naufrage de leur embarcation de fortune, dimanche, en Méditerranée, selon des survivants arrivés mardi matin en Italie.Il y aurait 144 survivants. Entre dimanche et lundi, les garde-côtes avaient indiqué avoir porté secours à 42 bateaux chargés au total de plus de 6.500 migrants. Ils avaient sauvé 144 personnes et récupéré neuf corps. De leur côté, deux ONG indiquent que 144 à 150 survivants d’un naufrage sont arrivés mardi à Reggio Calabre, à la pointe sud de l’Italie. Mais les deux associations n’ont pas pu dire s’ils avaient survécu au naufrage de dimanche, lors duquel sont intervenus les secours.

Des mineurs à bord. Le naufrage se serait produit 24 heures après le départ du navire des côtes libyennes, selon « Save the children ». « Parmi les victimes se trouveraient de nombreux jeunes garçons, probablement mineurs », précise l’ONG. Quelques mineurs figurent aussi parmi les survivants.
Une ONG enquête sur le naufrage. De son côté, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a également commencé à interroger des survivants. D’après les premiers témoignages, il y avait entre 500 et 550 personnes à bord de l’embarcation qui s’est retournée. L’ONG explique être « encore en train d’enquêter pour comprendre la dynamique du naufrage ». Mais les premiers éléments laissent penser que le bateau a chaviré sous l’effet du mouvement des passagers quand ils ont aperçu les secours.

900 morts depuis le début de l’année. « Par le nombre de personnes qui en même temps ont quitté la Libye », estime Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, qui souligne que la plupart des migrants viennent de Syrie et d’Erythrée, un pays aux airs de « goulag à ciel ouvert ». « Ce sont des personnes qui, pour sauver leur vie, n’ont d’autre issue que de risquer leur vie et celle de leurs enfants » sur des embarcations de fortune en pleine mer.

Depuis le début du mois, 8.000 personnes ont été secourues dans les eaux italiennes, selon l’OIM. Mais parfois, le travail des garde-côtes italiens ne permet pas de les sauver. Depuis le début de l’année, plus de 500 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, contre 47 pendant la même période en 2014, selon l’OIM. Avec le retour du printemps, la mer Méditerranée se calme. Le beau temps pousse davantage de migrants à tenter leur chance. Depuis le début du mois, ce sont plus de 10.500 arrivées qui ont été enregistrées en Italie.

LIRE AUSSINouvelle hécatombe de migrants en Méditerranée

source: http://www.europe1.fr/international/mediterranee-400-migrants-disparus-dans-un-naufrage-2427885

00000000000000000000000000000000000000000

Originally posted on Enjeux énergies et environnement:

http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/oceanographie-ambitieux-projet-barrage-gibraltar-54937/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20140821-%5BACTU-Ambitieux-projet-d-un-barrage-a-Gibraltar%5D

Le détroit de Gibraltar était appelé les colonnes d’Hercule dans l’antiquité romaine. C’est une tâche véritablement herculéenne qu’a proposée de réaliser au cours du XXIe siècle un ingénieur de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il s’agirait de contrôler l’augmentation du niveau de la Méditerranée avec des barrages, sauvant ainsi le Delta du Nil, Venise et plusieurs régions côtières de l’une des conséquences du réchauffement climatique.

Le 20/08/2014 à 11:38 – Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

Le détroit de Gibraltar est la voie navigable entre le sud de la péninsule ibérique et la pointe ouest de l’Afrique du Nord. Au passage le plus étroit, l’Europe et l’Afrique sont séparées par un peu plus de 14 km. Le détroit de Gibraltar sépare l’océan atlantique (à l’ouest) et la mer Méditerranée (à l’est). Il est stratégiquement très important, car c’est le point d’entrée de l’Atlantique dans la Méditerranée emprunté par des centaines de navires, qu’ils soient civils ou militaires. Le Portugal (en haut à gauche), l’Espagne (en haut à droite), le Maroc (en bas au centre), et l’Algérie (en bas à droite) sont bien visibles sur cette image du détroit et de la région qui a été capturée le 19 Décembre 2008 par le satellite Aqua. © Jeff Schmaltz, Modis Land Rapid Response Team, Nasa GSFCLe détroit de Gibraltar est la voie navigable entre le sud de la péninsule ibérique et la pointe ouest de l’Afrique du Nord. Au passage le plus étroit, l’Europe et l’Afrique sont séparées par un peu plus de 14 km. Le détroit de Gibraltar sépare l’océan atlantique (à l’ouest) et la mer Méditerranée (à l’est). Il est stratégiquement très important, car c’est le point d’entrée de l’Atlantique dans…

Voir l’original 837 mots de plus

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :