Articles Tagués ‘MEDEF’

15_nov_manif_3a_007.jpgLundi 24 Novembre 2014

 Crédit photo photosdegauche.fr (COSKUN Alparslan)

C’est cette semaine qu’on saura où a mené la stratégie de « bon élève » de François Hollande pour tenter d’écarter les sanctions européennes qui menacent la France. On attend en effet le verdict de la Commission européenne conformément au Traité négocié par Nicolas Sarkozy et ratifié par ses soins, sans en changer une ligne. La négociation menée en direct avec la droite allemande d’Angela Merkel aura au moins fait exploser la fiction d’une « Europe des règles », où les rapports de puissance auraient disparu.

L’un des résultats de la « négociation » menée par le gouvernement français dans la perspective de la décision européenne a été l’approfondissement d’un véritable « consensus austéritaire ». On y trouve un accord sur les objectifs poursuivis, sur les « réformes structurelles » à entreprendre, et des discussions à la marge sur le calendrier de mise en œuvre. Dans ce contexte, le projet de loi « Macron » n’est que le premier acte appliqué de la transposition desdites « réformes structurelles » au cas français. Le gel des salaires prôné par le récent rapport franco-allemand (Pisani-Ferry – Enderlein) constitue le but ultime de ces « réformes ».

Ce n’est pas un hasard si le pays qui a fait de ce « modèle » un produit d’exportation est celui de la Grande Coalition entre droite et sociaux-démocrates. C’est cette formule politique qui a cours au sein de la Commission européenne. C’est elle qui inspire l’attitude de François Hollande vis-à-vis du Medef dans notre pays.

Quel que soit son avis final, il y a donc tout le programme de la Commission européenne dans le projet de budget présenté par Manuel Valls. C’est pourquoi une stratégie de résistance passe par son rejet. Bien sûr, cela implique des parlementaires libres dans leur relation à l’exécutif, tout le contraire de ce que veulent les institutions de la Cinquième République. On comprend d’ailleurs pourquoi l’oligarchie refuse à toute force de les modifier. Pour l’heure, seuls les députés Front de Gauche et la députée de Nouvelle Donne joignent leurs gestes à leurs paroles en votant contre alors que les « frondeurs » du PS ou la majorité du groupe Europe Ecologie Les Verts continuent de s’abstenir. Leurs voix permettraient pourtant le rejet des projets de loi austéritaires. Un consensus ne se brise pas avec des mines navrées mais en y résistant, et donc en s’opposant.

source: https://www.lepartidegauche.fr/actualites/edito/le-consensus-austeritaire-30893

00000000000000000000000000

Un dessin par jour

J’ai été invitée en tant que blogueuse à l’université d’été du MEDEF.
Voici le résultat: 25 dessins.

Justine Ryst, de Twitter France, aux patrons:
« Vous allez twitter »medef01« Touitez vous-mêmes »
medef02[Sur Twitter] les conversations publiques sont parfois privéesmedef03Offmedef04Tweet syndicalmedef05Twitter, c’est du temps réelmedef06Twitter pour les patronsmedef0759% twittent tous les joursmedef09Pourquoi être sur Twittermedef10Twitter est un outil de veillemedef11Twitter de crisemedef12Tweets « Cadbury® »medef13Twitter et la télémedef14Twitter et le footballmedef15Twitter à la mi-tempsmedef16Le business model de Twittermedef17 Guillaume Sarkozymedef08 Phitec et Alstom pour la SNCFmedef18Ce qui manque aux Français medef19Impossible medef20Erik Orsenna medef21A Mathieu Gallet medef22Les preuves d’amour de Michel Sapin medef23Michel Sapin et les marges des entreprises medef24Qu’a voulu dire Wolfgang Schäuble ? medef25

Voir l’article original

conference-sociale-commence-mal5 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres, 87% des embauches se faisant sous statut de CDD… Voici le lourd climat dans lequel se tient la 3ème conférence sociale du quinquennat de François Hollande. Malgré cette situation gravissime dont les premières victimes sont les chômeurs et les salariés, le dialogue social est une nouvelle fois violenté. La décision du Premier ministre sur le compte pénibilité, sous l’injonction du président du MEDEF, Pierre Gattaz, est inacceptable. Elle en dit long sur Manuel Valls, ses méthodes et sa conception du dialogue social.

Cette pseudo concertation a tout d’un piège pour préparer de nouvelles concessions à l’appétit insatiable du MEDEF qui lorgne ouvertement sur la fin des seuils sociaux et la mise en pièce du code du travail. Un piège qu’une partie des syndicats de salariés a mis à jour en annonçant le boycott de la deuxième journée du sommet social.

Démocratie parlementaire attaquée par les menaces et les rappels à l’ordre, démocratie locale méprisée avec la réforme territoriale, le gouvernement n’aime pas davantage la démocratie sociale. Cette 3ème conférence prend les allures d’ un stand de Ball-trap sponsorisé par le MEDEF ou les cibles sont les droits sociaux des salariés.
Le gouvernement invite. Pierre Gattaz savourera l’entrée, le plat et les desserts. Le pays payera la facture.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Article tiré de l’Humanité  le 7 juillet 2014

SOURCE: http://fdg-info13.com/2014/07/07/conference-sociale-ca-commence-mal/

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

edito-martine-billard-1
La soupe est bonne à voir les têtes réjouis des nouveaux « En charge »!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les jours sans votre dessin, on est en manque!

Un dessin par jour

NégoLe patron du MEDEF Pierre Gattaz menace de boycotter la conférence sociale des 6 et 7 juillet.

Voir l’article original