Articles Tagués ‘Marine nationale’

Monsieur l’Amiral Bernard Rogel
Chef d’Etat-Major de la Marine
2, rue Royale
75008 – Paris

Monsieur l’Amiral,

Voici des années que je vois les commandants de navires de guerre français jouer les boys scouts en Méditerranée en secourant des migrants clandestins en difficulté et en les ramenant dans un port italien, d’où ils repartent rapidement vers des pays situés plus au Nord, dont, en particulier, la France. Bien entendu, les journalistes rapportent ces sauvetages avec tout l’esprit de « solidarité et de partage » en vogue à notre époque. Ils sont ainsi dans le rôle qu’on leur a inculqué dans leurs écoles de journalisme dont , si je me souviens bien , 90% des étudiants votaient Mélenchon à la Présidentielle de 2012 . Mais je trouve que nos marins se prêtent avec un peu trop de bonne grâce à ces figures imposées de la pensée unique. La plupart des officiers supérieurs qui commandent ces bâtiments semblent en effet tout contents de « passer à la télé », qui plus est dans la position valorisante de celui qui vient de faire sa bonne action.

J’entends bien que la déontologie des gens de mer oblige à porter secours à des êtres humains en danger. Mais je pense aussi que la Marine Nationale est d’abord faite pour défendre l’intérêt de la France. Et cet intérêt n‘est pas de favoriser une immigration dont le pays ne peut plus et ne veut plus.

Alors, ne serait-il pas préférable de ramener ces migrants à leur point de départ, ce qui aurait pour effet d’assécher immédiatement un trafic qui n’aurait plus d’intérêt ? Certes, il est probable que les pays de départ n’autoriseraient pas les navires européens à débarquer ces pauvres gens dans leurs ports, mais au moins la charge de la culpabilité en serait inversée. Et si ce refus est effectif, ne pourrait-on au moins  laisser les migrants à la limite des eaux territoriales de ces États, dans des embarcations sommaires leur permettant de regagner la côte de départ par leurs propres moyens, ou les débarquer dans un endroit d’où ils ne pourraient pas gagner l’Europe ?

Je comprends que votre fonction vous interdise de répondre à l’aspect politique, voire polémique, de ma lettre. Mais peut-être pourriez vous répondre aux questions techniques qu’elle implique, c’est-à-dire à la faisabilité matérielle et juridique de ce que j’évoque.

Vous remerciant à l’avance de l’attention que vous porterez à cette lettre, je vous prie d’agréer, Monsieur l’Amiral, l’expression de ma haute considération.

Eric Lhullier                                                                                                    
Ingénieur Général de l’Armement ( 2ème Section )
6 mai 2015

Ce contenu a été publié dans Défense et Sécurité par Marc Le Stahler,

000000000000000000000000000000000000000000

Cybercriminalité

Vengeance de Vladimir Poutine ? Malveillance d’un hacker jihadiste ? On ne sait pas… Toujours est-il que deux bâtiments de notre marine nationale, le « Mistral » et son jumeau le «Tonnerre », actuellement en opérations en Méditerranée, viennent de faire de l’objet de cyberattaques simultanées. Leurs ordinateurs de bord ont été infectés par un virus informatique, générant un dysfonctionnement du SCADA, le système de contrôle automatisé qui permet gérer les principales fonctions de ces bateaux de guerre, à commencer par leurs radars et leurs systèmes d’armes. Un groupe d’intervention rapide composé de six membres de nos forces spéciales de cyberdéfense est en cours de déploiement sur les deux navires afin de résoudre la crise au plus vite.

Lire

Voir l’article original