Articles Tagués ‘Liban’

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël Gaza gaz offshore« La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers ? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait « par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation – le Hamas – sera très lourd « . Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire « Plomb Fondu » dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à…

Voir l’article original 912 mots de plus

carte-liban

BEYROUTH, 13 juillet (Xinhua) — Trois roquettes lancées du Liban samedi soir ont atterri à Israël, provoquant des bombardements israéliens contre le sud du Liban, a rapporté l’Agence nationale de l’information (NNA) libanaise.

Les roquettes ont été lancées en direction de la colonie de Naharaya, dans le sud du pays, et ont reçu une réponse immédiate sous forme de bombardements israéliens dans la vallée de Zebkine, située au milieu des villes de Zebkine et de Majdal-Zun, dans le sud du Liban. Des dégâts matériels ont été rapportés. Des avions de guerre et des hélicoptères israéliens survolaient également des villages libanais.

LIRE:http://french.xinhuanet.com/monde/2014-07/13/c_133480027.htm

00000000000000000000000

Comme vivaient du narcotrafic l’IRA, L’ETA et le GAL, sans oublier les campagnes présidentielles colombiennes, comme celles aussi de Carlos Menem en Argentine.  j’en ai été le témoin!

NS 55 DNRED

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Publié le 17 juin 2014 à 17:00 dans Économie Monde

hezbollah drogue trafic daher

*Photo : Hussein Malla/AP/SIPA. AP21572885_000001.


Aurélie Daher, auteur du Hezbollah. Mobilisation et pouvoir (PUF, 2014), rejette d’une pichenette, dans l’entretien qu’elle a accordé à Daoud Boughezala, les informations que j’apporte dans Hezbollah, dernier acte (Plein Jour, 2014) concernant l’implication du Hezbollah dans le trafic de cocaïne. « Mamou s’est contenté de reprendre les conclusions du journaliste… », dit-elle sans que l’on sache de quel article il s’agit.

À l’évidence, Mlle Daher n’a pas cru utile de lire, ni même feuilleter, mon livre. Si c’était le cas, comment pourrait-elle affirmer que je m’inspire, sur la question du financement du Hezbollah, d’un unique article de presse américain, inexistant au demeurant ? L’implication du Hezbollah dans le trafic de cocaïne et la contrefaçon est étayée par de multiples rapports et déclarations officiels – de la Drug Enforcement Administration (l’agence américaine de lutte contre le trafic de drogue), du directeur général d’Interpol, de diverses commissions d’enquête du Sénat américain, de plusieurs think tanks spécialisés, sans oublier les articles de presse qui, entre 2000 et 2012, ont repris les communiqués des services de police équatoriens ou argentins annonçant l’arrestation de trafiquants liés au Hezbollah…

LIRE: http://www.causeur.fr/hezbollah-drogue-aurelie-daher-28088.html#

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°