Articles Tagués ‘l’Etat Islamique’

Recep Ergodan, le président turcLe président turc se moque des sanctions russes et souffle sur les braises

Par Pierrick Labbe, publié le 06 décembre 2015 à 7h00
International

Recep Ergodan, le président turc

Recep Tayyip Erdogan, le président turc, a récemment raillé les sanctions russes en réaction au bombardier abattu par son armée, modifié la donne sur les accords commerciaux et une nouvelle fois continué de provoquer la Russie.

Se croyant sans doute invulnérable du fait de ses alliances avec L’OTAN, il semblerait que Recep Erdogan ait décidé de jouer un jeu dangereux avec la Russie. Loin de jouer l’apaisement, la Turquie continue de provoquer ouvertement Vladimir Poutine.
Le président turc se moque des sanctions russes

Après que l’armée turc ait, dans des conditions assez suspectes, abattu un avion militaire russe au niveau de la frontière entre la Syrie et la Turquie, la Russie a imposé des sanctions commerciales à Ankara. Celles-ci portent sur des secteurs tels que le textile, les produits agricoles, le tourisme et les travaux publics.

Loin de jouer l’apaisement demandé par la communauté internationale, le président turc s’est moqué ouvertement des sanctions en déclarant : « vous voyez maintenant qu’ils (en parlant des russes) n’achètent plus de textiles turcs. La Turquie n’est pas un pays qui va s’effondrer avec vos (…) importations d’un million de dollars« .

Recep Erdogan attise encore plus les braises

Non content de railler les sanctions russes, le président turc a décidé hier de réduire ses importations de gaz et de pétrole russe en signant des accords avec le Quatar. La Russie fournissait jusqu’à présent 55% des besoins en gaz turc et 30% de ses besoins en pétrole.

Les russes accusent par ailleurs la Turquie de participer très activement au trafic de pétrole volé par l’Etat Islamique. Ils menacent, tout comme l’Iran, de publier les preuves de l’implication turque dans ce trafic mais aussi de la famille directe du président. Bien qu’un grand nombre d’experts estiment fort probable l’implication de la Turquie dans le blanchiment du pétrole volé par l’Etat Islamique, Recep Erdogan a balayé ces accusations d’un revers de main, accusant à son tour la Russie de vol. Une situation qui devient de plus en plus tendue et le président turc semble peu disposé à jouer l’apaisement.

http://www.24matins.fr/president-turc-se-moque-sanctions-russes-souffle-braises-257766

00000000000000000000000000000000000000000000

Bulgaria-border-GettyCinq hommes auraient été arrêtés alors qu’ils tentaient de franchir la frontière bulgare et la Macédoine avec des vidéos de décapitation et de la propagande de l’État islamique sur leurs téléphones. Les personnes soupçonnées de terrorisme s’étaient fait passer comme des réfugiés.

Les autorités bulgares près du poste frontière de Gyueshevo ont arrêté les cinq hommes, âgés de 20 à 24 ans, (…) mercredi, selon TV NOVA.

Les hommes ont été arrêtés par un garde-frontière qu’ils ont tenté de soudoyer avec une « liasse de dollars ». Cependant, ils ont été fouillés et de la propagande de l’État islamique, des prières de djihadistes et des vidéos de décapitation ont été trouvées sur leurs téléphones.

Dans un geste qui suggère le sérieux avec lequel les autorités prennent le cas, l’Agence bulgare pour la sécurité nationale (DANS) a maintenant pris le contrôle de l’enquête sous la supervision du Bureau du Procureur régional à Kyustendil (…)

La Bulgarie a récemment terminé une clôture de barbelé haut de 15 pieds plaqués le long de sa frontière sud-est avec la Turquie pour contrôler le mouvement de masse de migrants en provenance du Moyen-Orient et d’Asie vers l’Europe par la voie des Balkans.

Toutefois, le poste frontière de Gyueshevo où les hommes ont traversé se trouve sur la frontière occidentale de la Bulgarie avec la Macédoine. Il est probable que les hommes choisissent d’y entrer pour éviter les nouveaux contrôles de frontière stricte de l’autre côté du pays (…)

Sources :

http://www.breitbart.com/national-security/2015/09/01/islamic-state-terrorists-caught-crossing-into-europe-posing-as-refugees/

http://civilwarineurope.com/2015/09/01/bulgarie-arrestation-de-cinq-terroristes-de-letat-islamique-se-faisant-passer-pour-des-refugies/

000000000000000000000000000000000000000000

 

image

Offensive des mondialistes contre la résistance identitaire européenne

Lorsqu’on vous dit que la presse est dans sa grande majorité contrôlée par l’oligarchie mondialiste c’est une réalité qui prend tout son sens lorsqu’il s’agit de mener une guerre à outrance contre toute résistance identitaire… En voici un exemple frappant… Lire la suite ›

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

imageL’État islamique avait menacé la Russie en septembre 2014 de lui faire la guerre dans le Caucase (http://civilwarineurope.com/2014/09/03/letat-islamique-menace-de-liberer-le-caucase-russe/). L’avenir nous dira si ces premiers combats ne sont qu’un feu de paille ou si ils marquent l’ouverture d’un nouveau front pour les partisans du califat. Si cela devait se confirmer alors l’État islamique mènerait désormais un combat sur le continent européen. Cela serait un fait nouveau et inquiétant.

0000000000000000000000000000000000000

French aircraft carrier Charles de Gaulle launches first strikes against ISIS

Credit: Wikimedia Commons - French aircraft carrier Charles de Gaulle

The French aircraft carrier Charles de Gaulle has launched operations against the Islamic State terrorist group in Iraq. Carrying 12 Rafale and nine Super Etendard fighters, the carrier will spend eight weeks in the Gulf working alongside the USS Carl Vinson, significantly increasing France’s regional air capabilities.

Ready: France's Charles de Gaulle aircraft carrier (pictured) has started military operations against the IslamicState in Iraq, a French army source said today

For a full report the Daily Mail click here.

Below, flight ops aboard the de Gaulle – courtesy of Forces Francaises:

source: http://globalaviationreport.com/2015/02/23/french-aircraft-carrier-charles-de-gaulle-launches-first-strikes-against-isis/

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Strategika 51

La proclamation d’un Etat Islamique par les hordes de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant sur les territoires qu’ils ont capturés en Irak et en Syrie inquiète non seulement la Jordanie, le Liban et l’Iran mais des pays aussi lointains que l’Egypte et l’Algérie dont les mouvements concertés ces derniers jours visent à se prémunir de cette nouvelle menace.

Désormais, l’Etat Islamique est proclamé à coups de M-16 et de FN FAL de la province irakienne de Dyala jusqu’au Nord d’Alep en Syrie. Ce nouvel Etat de facto dans la géopolitique du Moyen-Orient se bat contre les armées régulières réunies de la Syrie, d’Irak et d’Iran ainsi que contre la milice libanaise du Hezbollah. Ce nouvel Etat lequel ses promoteurs ont donné le nom pompeux de Califat annonce déjà de grande ambitions: déclarer la guerre à l’Algérie et à l’Egypte, les deux poids lourds du monde arabe. Et de fait…

Voir l’article original 216 mots de plus